Bilan de 2023 : Living our best life

Par rapport à 2022, 2023 a été un gros soulagement. Plein d’activités cool qui nous font dire qu’on vit notre meilleure vie.

MALTE

C’était à Malte que nous avons passé le réveillon. Malte que nous visitions pour la première fois (JB y était déjà allé une semaine avec sa famille quand il était ado). C’est un peu un retour aux sources car JB est 25% maltais. Qu’est-ce que nous aimons ce pays ! Il y a une douceur de vie ! Le pays est tout petit donc il est très facile de tout visiter, il suffit de louer une voiture de temps en temps et on va d’un bout à l’autre du pays en 45 minutes. Cela faisait bizarre de croiser des sosies du grand-père de JB à tous les coins de rue ahahah et on voyait son nom partout (il a un nom maltais très populaire, comme Dupont ou Martin en France). On s’est senti à la maison.

ITALIE

La Sicile étant à côté, nous avons pu prendre un bateau pour nous y rendre. Après quelques jours à Syracuse (mon rêve), puis à Catania, nous avons passé un mois dans un airbnb spacieux à Palerme. Le fait d’être dans un airbnb aussi grand et aussi central nous a fait beaucoup de bien. JB a pu apprendre de nouvelles choses tandis que j’ai finalisé pour la première fois mon tout premier sac en cuir. Comme quoi l’environnement était aussi important que la motivation ou le talent.

Comme nous n’étions pas très loin, nous avons passé quelques jours à Pompéi, à Naples avant de passer une semaine à Rome en Mars. Voir Rome aussi fréquenté nous a confirmé à quel point nous avions de la chance d’y être en plein Covid en 2020 et d’avoir la chapelle Sixtine rien que pour nous. Cela m’a fait énormément de bien de revoir mon amie Simona. Souvenez-vous, Simona est masseuse kobido et j’ai pu enfin découvrir le nouveau design de son studio de massage : avec un tatami, une décoration feng shui. De plus, Simona s’est encore améliorée par rapport à la dernière fois, en deux massages, elle m’a rendu la jeunesse de mon visage (on en parlera plus tard).

LES BALKANS

Cette année, nous avons ajouté 3 nouveaux pays des Balkans à notre liste des pays visités : la Serbie (Mars), le Kosovo (Avril) et la Bulgarie (Juillet). Ces pays se visitent très vite, d’une part parce qu’il n’y a pas beaucoup d’attractions touristiques et d’autre part parce que c’est assez petit. Nous avons adoré l’ambiance, les gens étaient trop gentils, la nourriture excellente et bio (la Serbie est le plus gros fournisseur de légumes bio en Europe, pour une raison originale : pendant des années, elle n’a pas pu importer d’engrais chimiques à cause de sanctions internationales, il a fallu faire sans).

Le petit pays du Kosovo nous a impressionnés dès le début. C’est un taxi Tesla qui nous a récupérés à la gare routière. Oui c’est bien au Kosovo où nous avons pris une Tesla pour la première fois. Qui l’eût cru ! Nous avons loué des voitures pour rayonner autour des capitales, et avons beaucoup aimé nos petits road trips. Notre séjour en Bulgarie a été rendu encore plus cool par la visite de mon ami O.

Sofia est définitivement THE place to be pour les nomades digitaux. Je comprends pourquoi tout le monde y va.

PAYS-BAS & BELGIQUE

Un nouveau pays à mettre dans la liste (où nous n’avions jusqu’alors, que visité l’aéroport) : les Pays-Bas ! Nous avons enfin réalisé un de mes plus grands rêves : celui de voir les champs de tulipes et visiter Amsterdam pour la première fois.

Nous en profitons pour faire un tour en Belgique. A Anvers, nous avons opté (involontairement) pour un Airbnb à l’intérieur d’une maison de retraite (ahahaa) et c’était drôlement confortable. J’ai passé ma vie au musée Plantin. Nous avons fait un petit road trip en train en Belgique (Liège, Bruxelles, Bruges, Namur), je vous recommande vivement de voyager en train en Belgique, c’est à l’heure et ce n’est pas cher. On voit une nette différence entre la Belgique francophone et la Belgique flamande : les francophones savent bien manger ! Nous avons profité de la saison des asperges pour goûter leur recette traditionnelle.

TURQUIE

Un mois à Istanbul (où nous avons revu rapidement notre copain K.) puis 4 jours à Gorëme nous a un peu attristés car on voit l’impact de l’inflation et de la perte de valeur de la monnaie turque sur le peuple, ainsi que les différentes catastrophes qui frappent le pays (séïsme, crise d’immigration). Les turcs sont toujours super gentils mais il n’y a plus cette douceur de vie dans leurs yeux. Cela nous a fait beaucoup de peine, surtout que nous y voyons à chaque fois notre superbe dentiste et les nouvelles s’empirent chaque année.

FRANCE

Nous passons de plus en plus de temps en France depuis la naissance de ma nièce <3 en 2022.

Entre un petit séjour au mois de mai où j’ai fait un workshop de linogravure, j’ai voyagé à Paris avec ma copine Simona, puis à Chartres pour visiter mon futur workshop de vitrail. Nous sommes rentrés en France en août pour garder le chat de ma sœur. Nous avons revu M. et E., leur fille E. que nous n’avons vue qu’une seule fois quand elle était bébé. C’est tellement touchant de voir les enfants de nos amis, de les voir grandir à vue d’œil entre nos visites.

Ensuite, nous avons passé une semaine dans une ferme laitière avant d’aller à la montagne à 1h30 de Lyon en septembre. Nous avons loué un chalet à 10 mètres de celui de Vincent, le frère de JB, et sa copine P. De temps en temps s’ajoutent de petites excursions dans les environs. JB trekkait tous les jours avec son frère pour préparer leur future aventure. Alors qu’on était à la montagne, on s’est régalés de fruits de mer tous les week-ends car Vincent savait ouvrir les huîtres 😀 Au moment où je pensais pouvoir vivre à la montagne dans un chalet toute ma vie, une tempête m’a fait éponger l’eau de pluie pendant 2 heure en plein milieu de la nuit et je n’avais qu’une hâte : aller à Lyon.

Ce long séjour en France m’a fait beaucoup de bien car j’ai pu faire du DIY à un rythme intensif. J’ai fait beaucoup de progrès en maroquinerie. En me renseignant sur William Morris, un génie qui maîtrisait une dizaine de métiers d’artisanat, j’ai compris que je sous-estimais ma dextérité, je manquais juste de pratique. J’ai acheté une machine de découpe, dont je rêvais depuis des années, ce qui m’a permis de faire des projets que je ne pouvais pas faire à la main.

M. et moi avons visité à Paris le salon de livres rares. Je pense que c’est un des événements qui m’a marquée le plus en 2023 car je ne connaissais pas du tout cet univers.

NEPAL

JB et Vincent sont partis 3 semaines au Népal pour grimper jusqu’au camp de base d’Everest. Ca a été éprouvant, plein de dramas, de retournements de situation, de frustration comme de chance. JB a bien raconté son aventure ici. Spoiler : ils ont réussi !! Sans l’entraînement intensif dans le Massif Central, ça aurait été difficile pour les deux, mais ils ont pu se mettre en condition à temps pour ce trek éprouvant.

Pendant ce temps-là, je voyageais seule en Europe. Entre mon workshop de reliure à Tours (où j’ai revu des amis, et surtout leurs filles, adorables <3, et mon beau-père qui m’a montré sa belle collection de livres), ma visite d’Illiers-Combray et mon workshop de vitrail à Chartres, M. est venue me rejoindre à Chartres. Nous avons eu un séjour incroyable. Nous avons vu la cathédrale illuminée le soir et avons pu parcourir le labyrinthe de Chartres le vendredi matin.

Ensuite, j’ai visité Gdansk que j’ai toujours voulu découvrir (en Pologne), puis Prague (République Tchèque). C’est à Prague que j’ai eu une rechute, toute l’énergie est partie de mon corps, j’ai malheureusement très peu visité. J’ai ensuite passé 10 jours à Nice pour des raisons que je vous dévoilerai, j’espère, dans quelques mois.

Symphony of the Seas

JB et moi nous sommes retrouvés à Barcelone, d’où est partie notre croisière transatlantique. C’était une croisière de repositionnement, ce qui fait qu’elle est moins chère qu’une croisière normale et le séjour dure 14 nuits au total. Il y avait beaucoup de retournements de situation par exemple la première nuit, un passager a sauté du bateau (il a été sauvé!), et puis on a appris plus tard, en fouillant dans les archives, qu’en 2017, on était à Nazaire lors de la construction de ce bateau, et on s’est pris en photo avec. Eh oui, sans savoir qu’on allait le prendre un jour. Comme il s’agit du deuxième plus grand bateau de croisière au monde, jamais on ne pensait pouvoir monter dessus.

USA

Symphony of the Seas nous a déposés à Fort Lauderdale, où nous avons pris un avion pour Las Vegas. Nous avons loué une voiture pour 35 jours de road trip (et j’ai revu G. que je n’avais pas vu depuis plus de 10 ans) !! C’était notre premier voyage dans l’Ouest américain et on en a pris plein les yeux.

PEROU

Pour finir l’année, nous avons passé 12 heures au total dans 2 avions pour atteindre Lima, puis Cuzco. Complètement KO à cause du changement d’altitude (Cuzco étant à +3000 mètres d’altitude), nous sommes quand même extrêmement contents car Cuzco est un des lieux où je me sens le mieux au monde. Il y a une énergie incroyable, pour les Incas, c’était le nombril du monde. Moi qui n’avais plus de batterie, on dirait que j’ai été rechargée en mode USB-C à Cuzco. il y a tellement de choses à visiter aux alentours et bien sûr, les gens sont absolument adorables, on mange TROP bien (ceviche, arroz con mariscos miam miam). Il n’y a pas meilleur endroit pour finir l’année.

SANTE

Après l’opération urgente de JB en 2022, JB et moi avons constaté une baisse de santé.

JB, à cause de sa vésicule non-existante, tâtonne un peu pour trouver une alimentation plus adaptée. Ca n’a pas été facile pendant les premiers mois. Et puis il a dû consulter en urgence un optalmo et un dentiste en plein road trip aux USA.

J’ignore si c’est lié au choc de l’opération de JB en 2022 ou juste la « vieillesse » mais ma mémoire d’éléphant s’est soudainement transformée en « mémoire de poisson rouge ». En l’espace de quelques mois, j’ai perdu toute mon énergie et j’ai beaucoup vieilli sans savoir pourquoi. D’après une dermato, il y a des « paliers » comme ça où soudainement on vieillit d’un coup. Pour y remédier, j’ai repris la lecture, à un niveau ultra intensif (j’ai lu 120 livres en un an grâce à mon reMarkable, dont les 7 tomes d’A la recherche du temps perdu) pour retrouver ma mémoire, et Simona, avec ses mains miraculeuses, a pu sauver mon visage.

Mais tous les deux, on s’est rendu compte qu’on se mettait beaucoup trop de pression au travail et qu’il fallait faire quelque chose. Pendant plusieurs mois, JB a eu une très grosse charge de travail : Il a dû reprendre une fonction de manager en remplaçant des collègues partis ou démissionnés (tout en étant prestataire, à temps partiel et à distance !) et je devais compenser l’effet de la crise économique chez mes clients en travaillant +++.

C’est pour ça que JB a définitivement abandonné ses études de droit. Cela explique aussi pourquoi, à la fin de l’année, JB s’est mis en mode « vacances » en partant au Népal puis en prenant le bateau de croisière. JB est quelqu’un qui ne peut pas s’empêcher de travailler le week-end depuis des années. Ces deux expériences l’ont forcé à se déconnecter complètement pour la première fois.

Quant à moi, après plusieurs mois en mode zombie, je me suis mise en sabbatique en mai. Cela veut dire que, désormais, je fais uniquement ce que j’aime. Mais je me tue autant quand je travaille que quand je ne travaille pas, car la lecture intensive fatigue (je ne lis pas des livres faciles), l’artisanat demande une concentration extrême. La lecture m’a cependant fait du bien moralement, je me sentais comprise et soutenue dans certains livres. Je me donne un à deux ans pour tester un tas de choses, trouver un équilibre et voir ce qui me plaît le plus, d’où mes nombreux workshops. J’avoue avoir une obsession particulière pour l’univers du livre, pas seulement la reliure mais aussi l’imprimerie, la typographie, la mise en page (PAO), les illustrations (la gravure notamment), l’enluminure, les beaux livres etc. de quoi m’occuper pendant de longues années.

Dans le bilan 2021-2022, j’ai écrit qu’on souhaitait ne plus avoir de calls et être totalement libres de nos mouvements, ça y est, nous avons réussi !

En résumé :

Top 5

  1. Dormir au camp de base d’Everest
  2. Cueillir des tulipes au Pays-Bas
  3. La traversée transatlantique en bateau de croisière
  4. Voyager avec mes amis (Simona à Paris, M. à Chartres, O. à Sofia)
  5. Toutes les nouvelles choses qu’on a apprises cette année
  6. Notre road trip aux USA

Flop 3

  1. On vieillit !
  2. La crise économique, la guerre et la morosité ambiante
  3. RDV chez le dentiste (again)

Vous voyez pourquoi on considère que 2023 est l’année où on vit notre meilleure vie.

Nous avons vraiment essayé de mettre le focus sur notre bien-être, ce sera toujours notre focus pour l’année prochaine, je pense.

Bonne année 2024 à vous et j’espère qu’elle vous apportera santé, bonheur et bien-être.

L’année 2024 va être une année de transition avant, nous l’espérons, un gros changement en 2025 !

Carte SIM / eSIM 4G prépayée en Bolivie : Combien ça coûte ? Où en acheter ?
Taxi depuis l'aéroport de Lima : combien ça coûte ? (2024)
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    4 commentaires
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.