Road trip au Mexique #4 : Sian Ka’an, Plage de rêve, Dauphins & Tortues sauvages

A partir d’aujourd’hui, nous quittons les endroits ultra touristiques et découvrons de vrais trésors de la péninsule du Yucatan. La visite d’aujourd’hui dans la réserve biosphère de Sian Ka’an a été réfléchie, recherchée pendant des semaines. Car j’ai beaucoup hésité entre la visiter moi-même et passer par une agence. Finalement, nous avons décidé de faire confiance à une agence francophone pour une journée de rêve dans cette réserve hors du commun.

Note : cet article fait partie de la série d’articles sur nos 17 jours de roadtrip au Mexique. Lisez les carnets précédents ici : partie 1, partie 2, partie 3

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Jour 6 (24 Décembre) : Excursion vers Sian Ka’an

Je vous ai expliqué dans cet article que l’énorme réserve de Sian Ka’an comportait 2 zones de visite : Muyil et Punta Allen. D’un côté, on a Muyil et les canaux mayas mais sans animaux. De l’autre, on a Punta Allen, avec plein d’animaux (dauphins, tortues, crocodiles) et snorkeling (mais sans canaux mayas).

Forcément, j’ai choisi Punta Allen car qui dit dauphins dit j’arrriiiiiiive (cf. la Floride, la Nouvelle-Zélande, le Portugal et l’Australie). Suite à l’annulation du snorkeling à Cozumel la veille à cause des conditions météorologiques peu favorables, je suis super contente que le soleil soit revenu aujourd’hui et que notre excursion à Sian Ka’an soit toujours maintenue.

Nous avons RDV à 6h55 devant un gros supermarché à Tulum. Le réveil matinal, ça pique. Les deux vans de l’agence s’y trouvent déjà. Nous avons même un peu de temps pour acheter un chocolat chaud au OXXO d’à côté, car les autres touristes sont en retard. Bravo ! Les vans passent récupérer d’autres touristes se trouvant dans la zone hôtelière à Tulum. On n’avance franchement pas vite car il y a déjà un peu de trafic à cette heure ci et la route n’a que 2 voies.

Nous arrivons à l’Arche Maya où le guide descend pour régler les frais d’entrée (50MXN/personne, inclus dans le tarif du tour). S’en suit une longue route jusqu’à ce pont, où nous sommes censés voir une douzaine de crocodiles. Mais ils ne sont pas à la maison aujourd’hui. Ils ont l’air d’avoir froid eux aussi. On nous dit que ces crocodiles vivant dans le lagoon au milieu des mangroves, peuvent de temps en temps continuer tout droit et aller jusqu’à l’océan. Ahhh. En tout cas en Amérique, dès qu’il y a des mangroves et de l’eau douce, il est possible qu’un crocodile ou alligator se cache quelque part.

Nous continuons encore un petit peu jusqu’à ce qu’on voit un petit bateau qui nous attend (maximum 6 touristes). Pour monter sur le bateau, il faut mouiller ses pieds. L’eau est glaciale. OMG. Comment je vais faire pour me baigner et faire du snorkeling après ? Nous passons voir quelques îlots (ou cayo) où nous pouvons observer les oiseaux.

Dauphins & Tortues sauvages

Les choses sérieuses commencent quand JB aperçoit deux dauphins et le signale au capitaine. Rien qu’à la taille de leurs ailerons, on sait qu’ils sont super gros. Le capitaine les cherche pendant 5 minutes à peine et continue le chemin. Je suis un peu agacée, trouvant que le capitaine ne fait pas assez d’effort pour les attendre / les chercher… Jusqu’à ce qu’on arrive de l’autre côté de Punta Allen. En fait, il ne les poursuit pas car il sait qu’on en trouvera plein d’autres plus loin. L’eau de mer devient chaude et on voit au loin 2 bateaux (de notre agence) en train d’observer quelque chose.

Via la radio du capitaine, j’entends « tortuga ». Et un touriste aperçoit effectivement une tortue. Déception. Je ne suis pas là pour les tortues OK ? 😀

En fait non, on est vraiment en train de suivre des dauphins <3 <3 <3 OMG OMG

Je n’ai pas fait attention sur le moment mais même le guide a sorti son téléphone pour filmer. Il vient ici tous les jours, mais aujourd’hui, c’est un jour d’exception. Nous sommes en présence d’une dizaine de dauphins, ce qui est très rare. Les photos sous l’eau que vous voyez ici proviennent de ma caméra de sport & la vidéo envoyée par le monsieur du bateau d’en face. Nous ne sommes pas autorisés à nager avec eux mais j’ai pu plonger ma caméra sous l’eau. Ce que je vois vraiment… c’est tout ce qui sort de l’eau

Je pense que le fait de voir les dauphins m’a fait perdre toute dignité. Je n’arrête pas de crier, bouger… tandis que les autres touristes arrivent à garder leur calme et observer avec tranquillité les dauphins. Oups. Si vous étiez dans le même bateau que moi et lisez ces lignes, I’m sorry.

Les dauphins sont très grands, ce sont tous des adultes et depuis l’Australie, je n’ai plus vu autant de gros dauphins adultes en même temps. Ça donne trop envie de sauter tout de suite dans l’eau et nager avec eux. Mais c’est interdit ici et ils nagent tellement vite que même les bateaux ont parfois du mal à les suivre. Il s’agit du meilleur moment de la journée, on a tous des étoiles dans les yeux après ça. Je dirais que ça a duré au moins 20 minutes. C’était topissime, vraiment !! Topissime !! Coeur coeur coeur <3

Bon, maintenant que j’ai vu mes dauphins chéris, nous pouvons chercher les tortues. Le guide nous explique qu’on va juste suivre les tortues qui ne s’enfuient pas et qui acceptent d’être suivies. N’empêche, elles nagent aussi super vite. Elles peuvent rester en apnée pendant de longues minutes, et après avoir suivi une tortue pendant un long moment, on l’a vue sortir de l’eau pour respirer 2 fois. Idem, les photos proviennent de ma caméra de sport. Petite surprise en découvrant la vidéo : à un moment, il y avait 2 tortues, mais on ne les voyait pas depuis le bateau car on ne percevait que des ombres – difficile de distinguer si ce sont des tortues ou des coraux.

Pause snorkeling

Après avoir vu les dauphins et tortues, nous sommes autorisés à descendre dans l’eau faire du snorkeling. Entre temps la température est montée ce qui rend l’exercice plus supportable. Le matos est fourni et on nous donne des consignes pour respecter les coraux. Il s’agit de la 2ème barrière de coraux la plus grande au monde (qui va du Mexique jusqu’au Bélize), mais les coraux sont déjà bien amochés. C’est pour ça que les crèmes solaires et produits chimiques sont proscrits. Nous devons venir avec des vêtements anti-UV si nous voulons nous protéger du soleil, ou alors des crèmes solaires reef-friendly.

Grâce à un autre touriste, j’ai pu apercevoir une langouste cachée sous les coraux. C’est la 1ère fois que je vois une langouste en faisant du snorkeling <3 Les autres poissons sont plutôt petits. Avec l’absence du soleil, l’eau n’est pas si transparente que ça, et on ne voit pas très bien. Par rapport à Key West, on voit beaucoup moins bien. Et encore moins bien qu’aux Philippines. Bref, j’ai été un peu déçue de la qualité du snorkeling – mais il a plu ces derniers jours, c’est peut-être pour ça qu’on avait moins de visibilité ?

Nous avons tous froid en remontant dans le bateau, à cause de ce petit vent très désagréable. Heureusement que le soleil est au RDV sinon ça aurait été bien triste.

La piscine naturelle

Deuxième stop : la piscine naturelle, où l’eau n’arrive qu’aux hanches. L’eau est tellement transparente qu’on aperçoit même une énorme raie à 20 mètres. Par contre, il n’y a pas de coraux ici, le snorkeling ne donne rien. L’eau est plutôt chaude, mais le petit vent reste désagréable. Heureusement que j’ai prévu des serviettes bien épaisses pour me sécher et me protéger du vent.

Punta Allen

Nous reprenons le bateau pour débarquer à Punta Allen. Le guide nous dit qu’on ne prendra plus le bateau et qu’il faut dire au revoir à notre capitaine. Sur le moment, l’euphorie d’avoir vu les dauphins me bloque le cerveau et je me rends pas compte que dans le programme, on était censés rentrer en bateau puis voiture. Bizarre.

On fait un petit tour du minuscule village. En gros, ici ils ont de l’électricité que quelques heures par jour – et l’eau courante proviendrait d’un cenote.

Le restaurant, idem, est un resto standard (même si le repas est très bon). Mais l’agence nous a vendu un repas chez une habitante loin d’autres touristes.

Note : l’agence nous dit que notre repas est effectivement plus frais car préparé le jour même (on nous a effectivement demandé de choisir entre le poisson et le poulet 1h avant le repas) mais on était au même restaurant et pas « loin » d’autres touristes (on s’est même fait dégager par une touriste pressée de manger son assiette) d’où mon incompréhension.

Nous sommes ici dans un village de pêcheurs de poissons et de langoustes. Ainsi, nous avons pu commander une langouste pour deux (550MXN). C’est une des meilleures langoustes de ma vie. Désolée de ne pas avoir pris en photo car je l’ai dévorée trop vite.

Après le repas, nous avons environ 1h pour profiter de la plage de rêve à Punta Allen. Au moment de prendre une photo, j’aperçoit un truc noir énorme dans l’eau… très loin, je n’arrive pas à savoir ce que j’ai vu – une raie ? un dauphin ? En tout cas l’eau est parfaite, le sable est parfait. C’est dommage que la route soit si longue et les transports publics si rares (2 jours de transport public pour l’aller-retour depuis Tulum). Sinon, ça aurait été le point de chute parfait pour profiter de la plage. Sans dépenser une fortune en plus. Pour une fois, on a vraiment accès à une belle plage, sans avoir à payer les accès ou une consommation pour un quelconque hôtel de luxe.

Nous mettrons 3h30 en voiture pour revenir à Tulum à cause des bouchons au niveau de la zone hôtelière. Par rapport aux feedbacks d’il y a un an, la route a l’air d’être fortement améliorée, il y a encore des trous et on est toujours sur la route d’une seule voie, mais j’ai vu des voitures normales (pas 4×4) venir jusqu’ici. Par contre, on ne capte pas du tout le réseau sur le chemin et effectivement, il n’y a pas de station d’essence sur toute cette route. Si vous aventurez jusqu’ici en voiture privée, c’est à vos risques et périls. Perso, je recommanderai de venir en voiture privée uniquement s’il n’a pas plu / ne va pas pleuvoir… et après avoir vérifié avec les locaux que la route reste toujours en bon état comme sur la photo.

Nous nous arrêtons au pont de ce matin pour vérifier si les crocodiles sont « à la maison ». On va en voir deux, assez loin… du coup j’ignore si ce sont des crocodiles américains ou mexicains. Mais ils ont l’air très grands.

C’est ainsi que s’achève notre journée à Sian Ka’an.

En rentrant, je m’aperçois que l’eau de mer projetée sur mon appareil de photo l’a rendu HS (j’étais trop euphorique de voir les dauphins et n’ai pas pensé à protéger suffisamment l’appareil). A partir maintenant, vous aurez un pêle-mêle de photos prises par mon horrible iPhone, des photos super contrastées du Huawei de JB et des photos floues de ma caméra de sport. Sorry 🙁 C’est seulement après le roadtrip que mon appareil s’est rétabli, après que je l’aie branché à mon ordi.

Nous dînons / passons le réveillon de Noël au seul restaurant français de Tulum : le Bistro. J’opte pour un délicieux Tartare de thon tandis que JB se régale d’un bon Camembert rôti. Je vous recommande vivement ce restaurant. Ça m’a fait trop de bien d’avoir un si bon repas.

J’avoue qu’à part les fruits de mer, on ne mange pas super bien au Mexique, ce n’est pas à notre goût malheureusement. A part le Guacamole et les Tacos, nous ne sommes pas beaucoup régalés au Mexique :'( J., mon amie mexicaine m’a envoyé une liste de plats que je suis susceptible d’aimer. Je les ai essayés mais je n’ai pas du tout aimé :(( bouhouhouuuu

To be continued… La suite de notre aventure c’est par ici

Partie 2 : Conseils pratiques

Mon avis sur l’agence francophone Secretoo

Je ne suis pas 100% satisfaite de l’agence Secretoo par laquelle nous sommes passés pour cette excursion à Sian Ka’an. Cette agence est unanimement recommandée sur un groupe Facebook c’est pour ça que je l’ai choisie.

Après discussion avec d’autres touristes ayant opté pour des tours avec cette agence à Sian Ka’an et à Bacalar, les programmes envoyés ne sont pas toujours respectés.

Après échange avec l’agence, on a appris que la guide avait pris la décision la veille de troquer le bateau contre la voiture pour le retour, de peur qu’il ne pleuve mais elle a oublié de nous tenir au courant du changement du programme. Le jour même, il faisait grand soleil mais effectivement, la météo peut être changeante.

Le point positif indéniable de cette agence, c’est qu’on arrive à Punta Allen avant les autres touristes – donc l’observation des dauphins s’est faite en petit comité – seulement avec les bateaux de l’agence. On était donc 4 bateaux (et en plus ça doit être l’exception car on est le 24 Décembre, mais en temps normal, ça devait être 2 bateaux max).


Si vous êtes à la recherche d’un tour à Sian Ka’an, choisissez les tours permettant de prendre le bateau avant et après le déjeuner, pour ne pas avoir à faire Punta Allen – Tulum en voiture, c’est très long et ennuyeux. Une telle offre existe : 130$US/personne chez l’agence iTour Mexico (réservation ici) – attention je n’ai pas testé celle-ci mais elle est bien notée sur Tripadvisor, notre guide travaille aussi pour eux, incluant du snack, de l’eau, le déjeuner. Vous prenez le bateau 3 fois : pour voir les mangroves, crocodiles de près – puis les dauphins, tortues & snorkeling – puis une partie du retour se fait aussi en bateau (possibilité de voir des iguanes). Guide en français, anglais, allemand, italien ou en espagnol.

Visiter Sian Ka’an sans guide

Pour venir à Sian Ka’an sans guide, sans tour, j’ai déjà écrit un long article sur ce sujet ici

Ensuite, est-ce que ça aurait coûté moins cher de venir ici en indépendant ?

Pour venir jusqu’ici en transport public, il faut :

  • prendre un colectivo : 200MXN l’aller, 200MXN le retour : le transport prend 2 jours car il n’y a qu’un colectivo par jour partant tôt (plus d’infos ici)
  • passer au moins 2 nuits sur place (au moins 400MXN/personne/nuit)
  • payer le tour en bateau (au moins 900MXN/personne)
  • TOTAL : 2100MXN/personne = 100€ pour 3 jours, sans nourriture

Sinon, il faut venir en voiture de location et payer le tour de bateau (entre 700MXN et 900MXN). Dans ce cas, vous faites tout ça en une journée aussi. Si vous êtes deux, cela vous reviendra à 1300MXN/personne environ = 62€ par personne, sans nourriture

Avec l’agence, nous avons payé 86€ par personne, aller-retour dans la journée depuis Tulum. Le tarif change selon le nombre de personnes présentes ce jour là (entre 77€ et 97€)

Donc je vous conseille, si vous n’avez pas beaucoup de temps et que vous n’êtes pas motorisé, de passer par une agence.


Comment visiter la réserve Sian Ka'an sans guide (2020) : en Voiture ou en Bus / Colectivo (Mexique)
Les Sargasses envahissent les côtes du Mexique : Plages épargnées, Astuces (2020)
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.