3 jours dans les Keys (Etats-Unis) : Snorkeling à Key West, Plages de rêve – Road trip en Floride #1

Cet article marque le début de la série des carnets de voyage de notre road trip en Floride. Stay tuned car beaucoup de surprises vous attendent.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Aujourd’hui, c’est notre dernier jour à Miami Beach. Avant de partir en road trip, nous réunissons tous nos vêtements d’hiver et nos matos informatiques dans une valise et la laissons dans une consigne. Ce sera plus safe que de les laisser sans surveillance dans le coffre de la voiture pendant nos visites (en savoir sur les consignes dispos partout dans le monde ici).

C’est un bon choix finalement car non seulement ça nous fait plus de place dans le coffre, ça force aussi JB à faire une vraie coupure puisque son ordi se trouve également en consigne (rires diaboliques ahahha). D’habitude, je bloggue le soir même des visites mais ça m’épuise énormément, donc mon ordi est également en consigne et je dois compter sur ma mémoire pour vous taper ces lignes, ultérieurement.

Location de voiture chez Hertz

Avant d’aller en Amérique du Nord, JB a pris une carte American Express Air France (plus d’infos) pour nous économiser des frais d’assurance (Amex couvre très bien pour ce genre de choses), donc nous louons avec confiance une voiture chez Hertz, sans avoir à payer d’assurance cette fois-ci.

Nous avons été upgradés à la catégorie supérieure, donc au lieu de partir avec une compacte, nous partons avec une jolie Chevrolet Cruz automatique, très silencieuse. Elle reste petite et maniable comparée aux autres pick-ups et monstres croisés sur la route (les américains n’aiment pas les petites voitures). Comme vous pouvez voir sur la photo, au Canada et aux US, il n’y a pas de plaque d’immatriculation sur l’avant de la voiture.

Programme

Pour aller aux Keys, voici notre programme (survolez les points ronds avec votre souris)

  • Jour 1 : Partir tôt le matin. Snorkeling à Islamorada à 13h. Nuit à Homestead
  • Jour 2 : rouler jusqu’à Key West en faisant plusieurs stops (Seven-Mile Bridge, Marathon, Bahia Honda Key). Visiter Key West l’après-midi. Nuit à Key West
  • Jour 3 : Snorkeling à Key West à 9h. Visiter Key West l’après-midi. Nuit à côté de Homestead.

Le 1er jour, on doit faire demi-tour pour dormir à Homestead, mais c’était soit ça soit payer 200€ pour un hôtel dont on n’aura pas le temps de profiter à Key Largo.

Jour 1 : Comment nous avons failli rater notre sortie de snorkeling

La sortie en snorkeling à 13h a été réservée au téléphone avec l’agence une semaine à l’avance. Nous voilà matinaux avec notre Chevrolet Cruz, partant de Miami Beach à 9h du matin. On est largement en avance sur le timing. Une pensée me traverse soudainement : on aura tout notre temps pour aller à un centre commercial et déjeuner là-bas.

Petite virée au centre commercial

Nous allons donc à Dandeland Miami, à 30 minutes de Miami Beach car je voulais acheter un truc chez Urban Outfitters, et voir si l’on pouvait acheter un pare-soleil pour la voiture.

Contre toute attente, nous voyons une boutique Tesla, vous savez, les voitures électriques autonomes ! Nous entrons timidement dans la boutique, mais le vendeur nous met tout de suite à l’aise et nous autorise à monter dans toutes les voitures et jouer avec le panneau de contrôle (qui est aussi grand qu’un ordinateur).

Je ne suis pas très voiture mais je suis en admiration devant cette prouesse technique alliée à un design minimaliste difficile à résister. Il y a toujours les pédales de frein et de vitesse (pour reprendre le contrôle de la voiture – pour le fun). Mais il n’y a pas de levier de vitesse, la voiture est automatique, électrique, peut s’auto-conduire, il n’y même pas de clé, juste une carte à glisser. Le plafond est vitré, les sièges auto-chauffants s’avancent, reculent, s’inclinent en un clic.

Tout est centralisé via l’énorme écran de contrôle. Du coup, il y a beaucoup beaucoup d’espace entre les deux sièges de devant. On a l’impression d’être plus près de la vitre aussi, car l’espace de devant, sans les boutons de toutes sortes, a été extrêmement simplifié.

Ensuite, nous avons déjeuner chez Chick-fil-A, une chaîne de fast-food équivalent au KFC, dont j’ai entendu beaucoup de bien. Finalement, ce n’était pas si bon que ça. Le seul point positif, ce sont leurs frites.


Il est 11h et tranquillement, j’allume le GPS du téléphone. La veille (genre minuit), j’avais vérifié sur Google Maps et nous devrions arriver sur place à 12h normalement. Pour un RDV à 13h.

Mais là, l’horreur : Waze annonce 2h30 de route au lieu d’une ! Je n’avais pas pris en compte les bouchons d’un WE dans mon calcul, erreur de débutante ! (il n’y a qu’une seule route vers les Keys donc impossible de faire autrement).

JB me lance un regard noir et on sent qu’il est stressé, ça fait des mois qu’il attends cette sortie snorkelling dans les keys. J’essaie de le rassurer au tant que je peux : nous avons RDV à 13h, certes, mais le bateau part à 13h30. Et puis le bateau ne contient que 6 passagers, ils vont nous attendre. Un petit coup de fil à l’agence plus tard, la dame n’est pas contente du tout mais me dit d’arriver le plus tôt possible. Pendant 2h30, on est tendus comme pas possible et dès que Waze prévoit une minute de plus à notre heure d’arrivée, le stress monte d’un cran.

En plus, on voit des panneaux « péage » partout mais ne comprend pas comment payer. On comprendra plus tard qu’entre Miami et les Keys, le péage est automatique et notre loueur de voiture s’en chargera en nous faisant payer des frais supplémentaires (plus d’infos sur le péage ici).

Snorkeling à Islamorada

Mais les planètes sont alignées et ce road trip est sous le signe du miracle, donc nous arrivons à 13h31, et courons pour signer les papiers, payer (50$/personne en cash), prendre les palmes et nous voilà dans le bateau… We made it, we made it! #insérez-les-smileys-dansants-ici C’est comme si j’avais réalisé le rêve américain ahahhaha 😀

Nous sommes arrêtés à 1km d’un ancien phare. Pendant que nous faisons du snorkeling, un des clients descend en premier pour faire la plongée avec sa monitrice.

L’eau n’est pas très claire aujourd’hui malheureusement et il n’y a pas beaucoup de poissons. Le soleil est absent, donc ça donne une couleur verte sur les photos, au lieu du bleu, ce n’est pas très joli. Après avoir fait le tour de la zone, on s’apprête à remonter dans le bateau quand on s’aperçoit que les poissons se trouvent tous… sous le bateau – pour profiter de l’ombre. Et un énorme barracuda s’y cache également (de loin, j’ai cru que c’était un requin et mon cœur s’est arrêté une micro-seconde).

Le capitaine s’inquiète et regarde partout car il ne voit pas les bulles des plongeurs. En fait, la monitrice habituelle est malade et remplacée par une autre personne – qui s’est trompée de bateau et qui a tourné en rond pendant une heure. C’est peut-être à cause de ce retard que nous n’avons finalement fait qu’un seul stop ? (au lieu de 3 !).

En rentrant au port, les américains crient « manatee » et nous montrent un truc qui ressemble au dos d’un phoque. J’ai dû googliser pour savoir ce que c’était => lamantin en français

Nuit à Homestead

Nous reprenons la voiture sous une pluie torrentielle pour rentrer à Homestead. Notre hôtel : Hotel Redland (lien Booking) avec son bar à whisky, à la déco très vieille, très américaine, nous plaît beaucoup. La paella est à tomber. On passe une bonne nuit et tant mieux car on avait besoin de se reposer après autant de stress 🙂

Pour voir le vlog de ce 1er jour de voyage, regardez notre vidéo :

Jour 2 :

L’ambiance vacances est au max, nous partons tôt ce matin pour éviter d’être coincés dans les bouchons comme la veille. J’ai trouvé sur Internet plusieurs plages qui pourront nous intéresser sur le chemin. L’idée est de faire voler notre petit drone, pas pour nous baigner car la route est encore longue (plus de 200km à faire en une matinée).

John Pennekamp Coral Reef State Park, Overseas Highway

Premier stop : le parc John Pennekamp à Key Largo. 4,5$/personne. Les gens viennent ici pour se baigner mais surtout pour faire du kayak. Les mangroves poussent de partout (cf. la photo aérienne), et c’est l’habitat idéal des crocodiles et alligators. Il y a un panneau indiquant la présence des crocodiles. L’espace baignade et protégé par un filet mais sincèrement ça ne sert à rien.

Depuis ici, il est possible d’opter pour un tour de snorkeling en bateau. Key Largo est d’ailleurs le meilleur endroit pour ça car il y a une barrière de corail dans le coin. Cependant, les avis récents sont mitigés, il paraît que les tempêtes récentes ont beaucoup détruit dans le coin.

Sombrero Beach

Une des plus belles plages des Keys. Seriously? Euhhh… L’avantage que je vois, c’est la douche gratuite, et le parking gratuit aussi.

J’avoue que la photo ci-dessus est pas mal du tout mais en vrai, une odeur douce des algues décomposés attaque les narines. Il est marqué partout sur les plages en Floride qu’ils refusent d’enlever les algues car elles serviront d’engrais pour les mangroves. Écosystème tout ça. C’est bien !

Par contre, le jeu des touristes consistera à trouver THE plage sans algue, ou avec algues mais qui ne puent pas.

Seven-Mile Bridge

Si vous regardez Google Maps, vous penserez qu’aller aux Keys, c’est comme faire du island hopping aux Philippines, mais en voiture, avec des ponts entre les îles. Vous roulerez presque au même niveau d’eau, comme baigné dans le bleu de l’océan. Que nenni ! Tout ça, c’est FINI !

Le mangrove a pris le pouvoir, maintenant vous avez le vert des mangrove qui bloque la vue 🙁 Voici une photo aérienne pour illustrer cette « pollution visuelle » 😀

Mais mais mais, il y a encore un endroit magique aux Keys, il s’agit de Seven-Mile Bridge. Sans mangrove. Du bleu à perte de vue. Le pont porte l’aqueduc des Keys de la Floride ainsi que les câbles de fibre optique.

L’ancien pont, parallèle au nouveau, est devenu piéton maintenant, idéal pour les pêcheurs, cyclistes… et les touristes.

nous y avons vu un énorme barracuda et des oiseaux. C’était magnifique ! Je ne m’en lasse pas.

Bahia Honda

C’est vraiment la plus belle plage des Keys. OK, les algues sont toujours présentes, et la partie « sable » un peu petite, mais

(1) ça ne sent rien
(2) les profondeurs sont variables, on peut s’asseoir, comme faire du snorkeling, nager, faire du kayak…
(3) la plage est immense
(4) il y a des douches sur place
(5) les parking sont immenses

L’entrée coûte 4,5$/personne. Et en allant jusqu’au bout, vous trouverez un petit chemin menant jusqu’à l’ancien pont détruit par les tempêtes. Certains font du snorkeling à proximité car il y a plus de poissons par là.

Nous sortons notre sac de plage du coffre avec l’intention de nous y baigner mais les nuages menaçants sont arrivés beaucoup trop vite 🙁

Key West

Nous roulons sans nous arrêter et arrivons ENFIN à Key West ! A vol d’oiseau, on est à 170KM de La Havane, c’est fou ! Le développement de Key West s’est fait grâce à sa position stratégique, son port en eaux profondes, sa base navale… et l’île est connue internationalement grâce aux personnalités qui l’ont fréquentée, comme Hemingway, Tennesse Williams…

Contrairement à d’autres lieux aux USA, les rues portent des noms ici au lieu des numéros. C’est plus difficile de se repérer 🙂

Nous faisons le check-in à l’hôtel d’abord Douglas House (lien Booking) (style maison ancienne, c’est super beau, avec parking privé), avant de visiter le port. Les places de parking gratuites étant rares, la plupart sont marquées « residential » (pour les locaux) donc il ne nous reste que des places payantes, à 4$ l’heure.

Au port, nous allons voir différentes agences pour le snorkeling de demain. JB insiste sur le côté 2 ou 3 stops pour éviter de passer toute la journée dans une eau peu limpide. La plupart des agences de snorkeling n’ont pas de bureau, et vendent les tickets uniquement en ligne, donc on se contente de tout réserver et payer en ligne aussi.

Southernmost Point of the Continental US

Nous passons rapidement devant le point le plus au Sud des Etats-Unis mais vu la queue pour faire des photos et l’impossibilité de se garer, nous n’avons pas pu nous y arrêter. Pour voir ce que c’est, voici les photos sur Google

Higgs Beach

La promenade sur la jetée à Higgs Beach est vraiment relaxante. L’eau est malheureusement un peu verte comme hier, et nous voyons de la jetée qu’il n’y a pas beaucoup de poissons par ici.

Nous faisons un tour de la ville en voiture et admirons les belles maisons anciennes qui font la réputation de cette île.

Mallory Square

Nous terminons la journée à Mallory Square pour le fameux coucher de soleil. Il y a un foodtruck sur place, un restaurant hors de prix, et de nombreuses animations pour patienter jusqu’au coucher de soleil à 20h. Nous sommes soulagés de voir l’eau très bleue ici, il y a des chances que le snorkeling soit exceptionnel demain avec une eau aussi limpide.

Les nuages rendent le ciel encore plus beau. On peut aussi opter pour un tour de snorkeling ou un tour en bateau à ce moment-là.

Jour 3 :

Snorkeling

Le lendemain, nous partons pour 4h de bateau avec l’agence Fury Water Adventures. La réservation en ligne nous donne 10% de réduction, et nous avons choisi le forfait « Double Dip » pour avoir 2 stops.

C’était un très bon choix car l’agence nous semble soucieuse de l’environnement, en nous fournissant de la crème solaire compatible avec les coraux; et en nous demandant de respecter la zone de snorkeling et garder une distance minimum avec les coraux. Tout est fourni (masque, tuba, palmes, les bouées en forme de frites qu’ils appellent « noodle »).

Les boissons non alcoolisées sont servies à volonté pendant tout le voyage, mais les bières sont seulement servies après le snorkeling. Il y a un espace d’eau douce à l’arrière du bateau pour se rincer. Tant mieux car nous avons de la route à faire juste après.

L’eau est clairement plus bleue, plus transparente. Il doit y avoir au moins 5 mètres de profondeur mais nous voyons tout jusqu’au fond. Il y a en permanence des poissons. Nous ne sommes clairement pas en Thaïlande, aux Philippines, en Australie, ou à Cuba, mais c’est joli quand même.

l’autre bateau de la compagnie, avec un seul stop et plus gros que le nôtre

J’ai entendu une touriste parler d’un requin nourrice aperçu dans le sable, et JB a vu un énorme barracuda.

Sur le bateau, j’ai été très gênée par le comportement… des français. Ce sont les seuls à fumer clope sur clope, sans gêne, dans n’importe quel pays; je déteste la fumée et leur en veux beaucoup pour le tabagisme passif qu’ils m’imposent.

Light house

Difficile de voir maintenant l’utilité d’un tel phare si loin du port et entouré d’arbres et de maisons mais ce phare a guidé des centaines de bateaux, avant d’être déclaré obsolète en 1969.

Maison de Hemingway

Juste à côté se trouve la maison de l’écrivain Hemingway. Nous avons mis beaucoup de temps à trouver une place de parking (gratuite en plus) et marcher sous cette chaleur, même 5 minutes, a failli m’achever.

Mais dès que j’ai mis les pieds dans le jardin, je me sens bien de nouveau. L’entrée coûte 14$/personne, et le paiement se fait uniquement en espèces. On peut vous donner un document de présentation (dans toutes les langues) mais il y a des tours guidés gratuits en anglais régulièrement et nous avons pu suivre un de ces tours.

La maison paraît énorme mais à l’intérieur, chaque chambre me paraît assez petite (peut-être à cause de la décoration un peu chargée aussi).

Hemingway aimait beaucoup les chats, et il avait une chatte Snow White avec 6 doigts (les chats normaux en ont 5), qui lui a été offerte par un capitaine. Les chats polydactyles sont particulièrement adaptés sur le bateau car ils chassent mieux les souris apparemment. Grâce à une vie très active de Snow White, ses descendants sont nombreux et maintenant la moitié des chats sur place ont 6 doigts ou plus, comme elle.

Les chats sont autorisés partout, à dormir sur les meubles, sur le lit, dans l’ancien bureau de l’écrivain… exactement comme quand l’écrivain était vivant.

le bureau de l’écrivain, gardé tel quel

La fameuse piscine de la maison a coûté 3 fois plus cher à construire que la maison elle-même 🙂 elle reste la plus grande sur l’île. Malheureusement plus personne ne l’utilise maintenant.

La visite de cette maison est mon expérience préférée à Key West. En parler me suscite encore beaucoup d’émotions. J’ai tellement entendu et lu sur cette maison et ses chats que j’ai l’impression que ça n’existe que dans les livres. En plus, cette chaleur moite, ces nombreux ventilateurs sur le plafond me replongent directement dans mon enfance.

Non, nous n’avions pas de maison avec jardin comme ça au Vietnam, mais en marchant dans le jardin, je me suis souvenu de la petite maison familiale de feue ma grand-mère. Dans la chambre à coucher, il y avait un énorme ventilateur au plafond. Ce ventilateur a été acheté suite au gain de loto de papa… à cette époque, ce ventilateur valait autant qu’une Porsche aujourd’hui donc même en gagnant au loto, papa a choisi d’acheter le plus nécessaire pour nous tous : un ventilateur… Les vietnamiens faisaient la sieste après le repas, et malgré mon incapacité, depuis toujours, de faire la sieste comme tout le monde, ma grand-mère a toujours tenté de me faire dormir, en me berçant tous les midis. Je la laissais faire car les chants étaient agréables.

Con cò mà đi ăn đêm,
Đậu phải cành mềm, lộn cổ xuống ao.
Ông ơi! Ông vớt tôi nao,
Tôi có lòng nào, ông hãy xáo măng.
Có xáo thì xáo nước trong,
Đừng xáo nước đục, đau lòng cò con.

Tous les jours, pendant l’heure de la sieste, je regardais fixement ce ventilateur, en guettant le moindre bruit des vendeurs de rue, ou tout bruit déchirant ce moment paisible où toute la ville semblait se mettre en veille. Je me posais là, la tête sur une taie d’oreiller en satin bleu avec des broderies de phœnix et de dragon. Quand il y avait des coupures d’électricité (très nombreuses à cette époque), ma grand-mère sortait son grand éventail, un éventail qui sentait bon, tout en continuant à me bercer. Elle finirait toujours par s’endormir en premier, tandis que mes yeux grands ouverts continuaient à fixer le mouvement du ventilateur. Et aujourd’hui, dans ce jardin verdoyant où je me mets les pieds pour la première fois, dans cette chaleur moite mais sans bruit, pas même celui du vent, j’ai retrouvé la même quiétude que celle de ces nombreuses siestes au Vietnam. Il ne me manquait plus que le chant de ma grand-mère.


Nous reprenons le chemin dans le sens inverse, quittons Key West et passons la nuit à Kendall. Le vlog des 2 jours à Key West est également disponible ici :

Lisez la suite de notre incroyable road trip en Floride ici

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget & adresses

  • Snorkeling à Key Largo : choisissez l’agence que vous voulez, le + serait d’avoir 2 à 3 stops pour varier les profondeurs. Cette partie est souvent plus agitée qu’à Key West donc gare à ceux qui ont le mal de mer. Comptez 45$ à 50$/personne. Vous pouvez payer un peu moins cher en passant par Groupon.
  • John Pennekamp Coral Reef State Park : 4,5$/personne, prévoyez du cash
  • Bahia Honda Beach : 4,5$/personne, prévoyez du cash
  • Snorkeling à Key West : nous vous conseillons Fury Water adventures, le forfait Double Dip avec 2 stops à 52$/personne. Le paiement et la réservation en ligne vous donneront 10% de réduction
  • Visite de la maison de Hemingway : 14$/personne en espèces uniquement
  • Parking payant à Key West : 4$/heure, prévoyez des pièces de 25 centimes ou 1$ si vous voulez payer en espèces. Le paiement par carte bancaire est accepté.
  • Logements à Homestead et Kendall
    • Dans une ancienne maison au charme fou : Hotel Redland (lien Booking) 69$ la chambre double, petit déjeuner et boissons de bienvenue inclus
    • Très propre : WoodSpring Suites Miami Southwest (lien Booking) 73,61$ la chambre double, café & thé à volonté
  • Logement à Key West : dans une maison de charme avec piscine : Douglas House (lien Booking) 149$ la chambre double, café & thé à volonté
Douglas House à Key West

Dauphins sauvages à Naples, The Ringling, Siesta Key Beach, Dali Museum (Etats-Unis) - Road trip en Floride #2
Test & Avis de Rebtel : téléphoner en France depuis l'étranger au tarif local (+ code promo)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.