Kennedy Space Center, Hollywood Beach – Road trip en Floride #7

Cet article fait partie d’une série d’articles sur notre road trip en Floride. Si vous ne l’avez pas fait, lisez le carnet précédent ici.

Programme

  • Jour 11 : Partir d’Orlando pour le Kennedy Space Center
  • Jour 12 : Revenir le lendemain pour assister à un « rocket launch » : mise en orbite d’un satellite à 9h. Conduite jusqu’à Hollywood
  • Jour 13 : Baignade à Hollywood Beach. Rendre la voiture à l’aéroport de Miami. Départ pour la Colombie

Jour 11 : Kennedy Space Center

La visite de ce centre est très importante pour JB qui en parle depuis des mois. La veille, je lui demande d’organiser la visite car la conquête spatiale ne m’intéresse pas trop et on découvre que le lendemain de notre visite, il y a un lancement de fusée pour mettre un satellite en orbite. Nous décidons de passer non pas une demi-journée comme prévue mais 1,5 jours au Kennedy Space Center

Ticket

Le parking coûte 15$ et le ticket APOLLO 2-DAY DAILY ADMISSION PASS (l’accès de 2 jours) coûte 75$/personne + 5$ de frais pour l’achat en ligne.

Attention, ce 2-day daily pass se vend uniquement en ligne. On a dû l’acheter avec notre smartphone, sur place, devant le guichet…

Sur place, voici les options disponibles (à la machine & au ticket office) :

  • 1 jour : 57$ adulte, 47$ enfant
  • 1 an : 82$ adulte, 67$ enfant
  • Atlantis Annual Pass (avec des privilèges comme accès au lancement des fusées) : 96$ adulte, 78$ enfant
  • Explorer Annual Pass (avec plus de privilèges comme rencontre avec les astronautes) : 146$, 116$ enfant

Carnet de voyage

N’étant franchement pas emballée au début, j’ai été prise au jeu. Car le centre est organisé comme un parc à thème (et tout le monde sait que j’adore les parcs à thème, la preuve). Il y a un plan, un programme détaillé, les espaces IMAX, les simulateurs etc. Disney pour les nerds en gros mdr. Ici, les enfants n’ont pas les oreilles de Mickey, ils portent la combinaison d’astronautes. ah ah !

Je vous conseille de commencer d’abord par l’espace consacré à Atlantis, la navette spatiale réutilisable. On peut faire un simulateur de vol (à la Disneyland). Mais avant le « vol » on nous explique super bien les différents phases du lancement (Max Q, MECO…) à l’aide d’une vidéo sous-titrée en anglais : Qui se détache en premier, en deuxième, en dernier etc. et comme le principe est un peu copié/collé pour tous les autres lanceurs, c’est très facile de suivre les explications des autres parties du Centre.

Nous avons aussi accès à quelques simulateurs de commande, on dirait un jeu vidéo (il faut plugger un élément à la station spatiale). Malgré les prouesses techniques de JB qui a une longue expérience en jeux vidéo, il n’a pas réussi. Le simulateur de la NASA nous montre que ce n’est pas si simple que ça, d’où l’entraînement intensif des astronautes.

centre de commande d’Atlantis (copie)
une copie du télescope Hubble, pas si grand que ça finalement

Nous avons ensuite passé une demi-journée à regarder les différents documentaires, films 3D… qui expliquent la conquête de la lune, le rôle que jouent les contrôleurs et responsables de vol à Houston (parce que les voir chacun devant un écran d’ordinateur – ne donne pas beaucoup d’indice sur ce qu’ils font).

Les films ont (ou pas) des sous-titres, et je trouve qu’il faut avoir un bon niveau en anglais – car le vocabulaire est assez technique. Même si je parle très bien anglais, j’ai été contente d’avoir acquis du vocabulaire technique lors de la visite d’Atlantis – avant de regarder les films (en plus ils balancent des noms de navettes, d’astronautes, programmes spatiaux… comme si tout le monde devait savoir de quoi ils parlaient). Il y a une présentation faite par un monsieur de la NASA, déjà bien vulgarisée, sur comment on prend les photos des galaxies, comment ils comptent envoyer un nouveau télescope qui va se déplier dans l’espace, comment il va prendre les photos en infrarouge etc. En visitant ce centre, on a comme un planning détaillé des projets de la NASA sur 2, 5, 10, 30 ans…

Apollo Center

Si vous avez moins de temps que nous, prenez tout de suite un bus (inclus dans le prix du billet) pour faire le tour des plateformes de lancement. Vous passerez notamment devant la plateforme de lancement de Space X et celle d’Apollo 11.

L’endroit est classé sensible donc à aucun moment vous n’êtes autorisé à sortir du bus, sauf quand il vous dépose chez Apollo Center, où vous avez devant vos yeux une fusée du programme Apollo. Qui est tellement énorme que je n’arrive pas à la caser dans une seule photo.

Grâce au 50ème anniversaire de la conquête lunaire, cet espace est particulièrement soigné : on y voit une copie du module lunaire, une reconstitution des premiers pas sur la lune et enfin… on peut toucher un rocher de la lune !! (oui oui j’ai vraiment « touché » la lune) et admirer un autre petit rocher venant de la lune.

Cet espace n’est accessible qu’en bus/shuttle (gratuitement, départ toutes les 15mn) donc si vous n’avez pas beaucoup de temps, il faut s’y rendre en premier je pense.

module lunaire
ce rocher vient de la Lune
un petit pas pour l’homme un grand pas pour l’humanité

Enfin, nous revenons à l’espace principal et visitons la partie consacrée à la conquête de la planète Mars. Ils nous expliquent que Mars a été choisi pour mieux comprendre la Terre. Ils pensent que Mars était comme la Terre (il y a des traces d’un gros canyon), mais c’est une planète qui a perdu tous ses éléments de vie, ils voudraient donc y aller pour comprendre ce qui s’est passé et éviter le même sort pour la Terre. Le discours cible les enfants présents façon « la NASA recrute » car pour le moment, il y a plein de choses qu’ils n’arrivent pas encore à régler pour envoyer les hommes sur Mars (conserver les aliments, combattre les effets liés à la micropesanteur…) et ont besoin d’une nouvelle génération d’ingénieurs, scientifiques et d’astronautes pour ça.

Encore une fois, je suis beaucoup moins (voire pas du tout) passionnée par la conquête spatiale que JB mais après la visite, franchement, si j’avais 8-9 ans, j’aurais rêvé d’être astronaute, je me serais inscrite directe aux cours (il y a des stages pour les enfants, chers certes, mais ils leur apprennent beaucoup de choses).

Jour 12 :

Nous commençons la journée très tôt (6h). JB vous a raconté ici notre expérience, comment nous avons assisté à la mise en orbite d’un satellite. J’ai beaucoup beaucoup aimé, on a bien fait de sacrifier une belle journée à la plage pour ça – car les plages existent partout dans le monde, mais les lancements de fusée sont beaucoup beaucoup plus rares.

Nous reprenons la route pour aller à Palm Beach (en Floride). C’est joli mais la plage a trop d’algues, nous sommes passés devant rapidement.

Nous roulons encore jusqu’à Hollywood et passons la nuit dans un petit motel à 5m de la plage. JB achète un faux ticket chez bestonwardticket pour la Colombie qui s’avère très utile (il nous faut un billet de sortie pour montrer à l’aéroport)

Jour 13 :

Petit baignade matinal, et nous voilà repartis pour Miami. Nous déjeunons dans un steakhouse qui sert un buffet à volonté brésilien. Comme au Brésil, les serveurs passent d’une table à l’autre avec d’énormes brochettes de viande et nous coupent un morceau. Les salades sont à volonté, il y a plein de plats et même du ceviche.

Nous devons rendre la voiture à l’aéroport. Nous lavons la voiture, faisons le plein d’essence, passons l’aspirateur etc. Le process à l’aéroport est rapide et efficace, en 5 minutes top chrono, c’est fini. Et nous voilà prêts à nous envoler pour la Colombie.

C’est la fin de notre road trip en Floride, pour lire le complément du carnet de voyage le 12ème jour, c’est par ici. Merci de nous avoir suivis et à bientôt.

Prochaine aventure : la découverte de la forêt Amazonienne.

Assister au lancement d'une fusée à Cap Canaveral (Etats-Unis) - Road trip en Floride #8
Universal Islands of Adventure à Orlando (Etats-Unis) : Notre parc à thème préféré - Road trip en Floride #6
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.