Assister au lancement d’une fusée à Cap Canaveral (Etats-Unis) – Road trip en Floride #8

Ce qui est top lorsqu’on voyage, c’est qu’on vit parfois des expériences incroyables sans les avoir anticipées.

Lundi soir dernier, je me connecte sur le site du centre spatial Kennedy à Cap Canaveral que nous visitons le lendemain. Le but de cette connexion est assez simple : regarder si je peux avoir des billets moins chers en ligne que sur place. 

Je découvre donc complètement par hasard que mercredi (le lendemain de notre visite), il y a un lancement de fusée prévu pour mettre en orbite un satellite GPS. Ce lancement est organisé par l’entreprise United Launch Alliance (ULA).

Ouahou !!!! Ça parraît tellement fou d’assister à un lancement de fusée que je n’avais même pas imaginé qu’il puisse y en avoir un pendant notre séjour.

On hésite un tout petit peu car ça modifie légèrement notre programme (et nous fait perdre la nuit d’hôtel réservée pour le mercredi soir qui n’est pas annulable) mais on se décide rapidement.

On visitera le Kennedy Space Center non pas un mais deux jours de suite.

Le premier pour le visiter de manière classique, le second pour assister au lancement.

Sachez qu’il est tout à fait possible d’assister au lancement sans dépenser le moindre dollar (le calendrier des lancements est disponible sur le site du centre Kennedy). Si vous avez déjà regardé des documentaires sur la conquête spatiale, vous avez peut-être en tête ces images de foules massées autour de la Banana River. Il faut cependant connaître un peu les lieux pour avoir le bon spot.

Comme on s’y prend au dernier moment et qu’on ne souhaite pas prendre de risque, on préfère ne pas retenir cette solution.

A partir du moment où vous avez un ticket pour le Kennedy Space Center, assister au lancement est compris dans le ticket.

En payant un supplément par rapport au ticket de base, vous pouvez :

  • Assister au lancement depuis le LC-39 Observation Gantry. Il s’agit de l’ancien centre d’assemblage et de lancement de la fusée Saturne V du programme Apollo. C’est à priori le meilleur endroit pour assister aux lancements depuis les complexes de SLC-40 (SpaceX) et SLC-41(ULA). Il faut pour cela débourser 49$ en plus de l’entrée au Kennedy Space Center. Les tickets étaient déjà tous vendus lorsqu’on a regardé.
  • Assister au lancement depuis le Banana Creek Launch Viewing Area (juste à côté du Saturne V et Apollo Center). Cette option est facturée 20 dollars en plus des tickets d’entrée. C’est ce qu’on a choisit.

Réveil matinal à 5h30 le mercredi pour un départ à 6h. On nous a dit d’être sur place à 6h15 (le lancement est prévu à 9h).

Notre hôtel n’est qu’à 20 minutes en voiture mais on a un peu peur des bouchons, le lancement d’une fusée étant un vrai évènement sur place.

Il y a effectivement des ralentissements à cause d’un checkpoint militaire.

On s’inquiète en voyant les voitures nous précédant présenter une carte au soldat. On doit avoir l’air de parfaits touristes car il nous demande simplement si on va bien au Kennedy Space Center et nous laisse passer. 

On arrive sur place vers 6h30 non sans payer les 10 dollars de parking (les parkings sont un vrai business aux Etats-Unis !).

On prend ensuite la navette qui nous dépose directement au Saturne V et Apollo Center. Il s’agit des mêmes bus qui font le « bus tour » et dont le prix est inclus dans le billet classique du Centre spatial mais à partir de 9h (10h si un lancement est prévu), pas à partir de 6h30 🙂

On arrive sur place et on découvre les tribunes depuis lesquelles on va pouvoir assister au lancement. Les places ne sont pas numérotées : premier arrivé premier servi. Mais c’est plutôt bien fait et la visibilité est bonne et similaire pour tout le monde.

On a également à disposition à notre droite un écran géant qui diffuse en live ce que vous pouvez observer à chaque lancement sur le site de l’ULA. Sachant qu’il y a un décalage de 30 secondes entre ce qui est diffusé et la réalité.

A notre gauche, on peut voir le compte à rebours officiel. 

On est surtout assistés par un spécialiste qui va commenter tout ce qui va se dérouler, c’est très intéressant. Il nous conseille de ne pas essayer de faire de photos mais de profiter du lancement avec les yeux. Il a bien raison et on appliquera ce conseil.

Le lancement du jour consiste à mettre en orbite le satellite Global Positioning System III SV-2 qui est le deuxième de la nouvelle génération de GPS (IIIA) actuellement en test. Il s’agit également de l’ultime des 29 missions du lanceur Delta IV Medium, utilisé pour la dernière fois.

Nous disposons d’une fenêtre de tir de 27 minutes. Avant 9h il est trop tôt, après 9h27 il sera trop tard. La fenêtre de tir est plus ou moins longue en fonction de la trajectoire la fusée et de l’endroit où elle doit arriver. Lorsqu’un lancement a pour objectif de rejoindre la station internationale ISS, cela se jour à la seconde près !

Dans un premier temps, on croyait que la rampe de lancement du jour était celle qui est juste en face de nous, notre visibilité est incroyable ! Fausse joie, il s’agit de la rampe LC-39 (où sont les visiteurs qui ont payé 49 dollars). SNIF.

On aperçoit également la rampe de lancement des fusées Space X (SLC-40).

Celle qui nous intéresse aujourd’hui est plus à droite et plus lointaine, nous sommes à 12,8 km du lancement (vs 8,9 km pour les veinards/riches/prévoyants à 49$ :D). La vue est totalement dégagée mais des jumelles seraient tout de même bienvenues.

L’attente est longue mais le cadre est magnifique. Nous sommes sur un site protégé et l’attente nous réserve quelques surprises : nous avons droit à un « mouvement de foule/panique » lorsqu’une grenouille apparaît pour faire peur à tout le monde.

Nous voyons un alligator se promener très tranquillement dans la rivière, c’était bien la peine de faire un tour en airboat dans les Everglades pour en voir 🙂 Nous observons également de nombreux poissons faire des sauts dans l’eau.

Si on ajoute le lever de soleil et les nombreux contrastes de lumières grâce aux nuages, le cadre est vraiment somptueux !

Seule la forte chaleur, sans ombre, vient rendre l’attente éprouvante. P/s : prenez de la crème solaire et un grand chapeau, le soleil tape.

La météo justement, parlons en, est le sujet d’inquiétude. Des nuages déclenchent une alerte qui pourraient compromettre le lancement. Les météorologues surveillent également deux épisodes pluvieux à proximité de la zone de lancement.

Nous apprenons également qu’une fuite d’hydrogène a été identifiée. Ça nous inquiète un peu mais on se dit que c’est peut-être un problème très classique.

Finalement, tout semble se régler, l’heure de lancement est décalée de 5 minutes et le compte à rebours peut démarrer. On se croit vraiment dans un film lorsqu’on entend le mission control dérouler la check-list. Les « GO » s’enchaînent et le public s’exclame d’enthousiasme en entendant le « ready to launch ». 

9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, 0. C’est parti !

Malgré la distance, on entend la fusée rugir. On distingue très nettement la boule de feu et le nuage de fumée générée.

La fusée monte vers le ciel à une grande vitesse et suit une trajectoire oblique vers notre gauche. Elle est partiellement masquée par les nuages avant de réapparaître. Le bruit se fait plus important au moment où la fusée dépasse la vitesse du son. La fusée disparaît déjà et c’est sur l’écran géant qu’on visionne l’éjection du premier étage de la fusée.

L’attente a duré des heures, « l’action » a durée quelques dizaines de secondes seulement, mais quelle incroyable expérience nous avons eu la chance de vivre !

Nous dégoulinons de sueur et nous dépêchons de nous mettre à l’abri de la chaleur dans le centre Apollo pour découvrir l’impressionnante fusée Saturne V, la capsule d’Apollo 14, une réplique du module lunaire…

La magie continue et j’ai des étoiles pleins les yeux ! (le carnet de voyage complet des deux jours au Kennedy Space Center est disponible ici)

Quels cosmétiques acheter aux Etats-Unis ? Où les acheter ? Que ramener des Etats-Unis ?
Kennedy Space Center, Hollywood Beach - Road trip en Floride #7
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.