Road trip au Mexique #8 : Campeche, Ruines d’Uxmal & Mérida

Après Palenque, nous devons visiter les ruines d’Uxmal et finir le roadtrip en beauté dans un hôtel de luxe, style vintage. Mais j’ai beaucoup hésité entre un trajet direct Palenque – Mérida (8h30) puis visiter Uxmal le lendemain, ou faire une petite pause à Campeche. Finalement, pour passer moins de temps dans les transports, je décide de couper le chemin en deux et passer une nuit à Campeche.

Note : cet article fait partie de la série 17 jours de roadtrip au Mexique. Accédez aux articles précédents : partie 1, partie 2, partie 3, partie 4, partie 5 , partie 6, partie 7

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Jour 14 (2 Janvier)

Palenque – Campeche en bus

Pas de chance, nous sommes le 2 Janvier et beaucoup de mexicains voyagent également. Le bus direct Palenque – Campeche partant à 8h est complet depuis plusieurs jours. Par chance, il nous reste 2 places à côté des toilettes pour le trajet Palenque – Escarcega. Un trajet de 3h30 qui semblera interminable car les toilettes ne sont pas bien nettoyées et à chaque fois que quelqu’un y va, une odeur nauséabonde nous attaque le nez. Et comme la moitié du bus va faire ses besoins pendant le trajet, je vous laisse imaginer… Bon, heureusement qu’on n’a pas eu ces places pour 5h30 jusqu’à Campeche car on n’aurait pas pu supporter 2h supplémentaires dans de telles conditions.

Arrivés à Escarcega, nous achetons un ticket de bus seconde classe pour Campeche. Le bus part du terminal de seconde classe, mais fait un arrêt furtif devant le terminal ADO. On pensait que c’était une bonne idée d’attendre au terminal ADO, mais on aurait dû aller au terminal de seconde classe – pour avoir une place assise. En le prenant depuis le terminal ADO, on est partis pour 2h30 dans la douleur, debout dans un bus bondé.

Arrivés à Campeche, nous prenons un taxi jusqu’à notre hôtel. C’est bon là, il y a des bus publics mais je suis pressée d’arriver. 40MXN plus tard, nous sommes déposés au bon endroit.

Campeche

Cette ville aux couleurs pastel est extrêmement jolie – il y a même des anciennes voitures stationnées dans la rue. Le centre-ville est entouré d’anciens forts (on peut monter dessus). Ça nous rappelle un peu Valladolid et les nombreuses villes coloniales que nous avons parcourues en Amérique Centrale.

Le programme d’aujourd’hui est super light : se promener au centre-ville et squatter les haciendas qu’on n’a pas pu réserver. Hacienda Puerta parce qu’elle est hors de prix. Et l’hôtel Socaire parce que c’était complet. C’est vraiment notre truc : payer une consommation au bar en échange d’une petite visite des hôtels hors de prix. Tout en profitant d’un super service.

Hacienda Puerta (lien Booking) est juste à 2 minutes de notre maison d’hôte, nous y allons en premier pour prendre un dessert. Le restaurant donne sur le jardin et nous pouvons admirer la piscine construite au sein des ruines. La piscine cachée à l’intérieur a même des hamacs suspendus au-dessus de l’eau. Les mexicains ont un truc avec les hamas, mais les hamacs au-dessus de la piscine, c’est une spécialité que je vois pour la première fois.

Cette hacienda a du cachet, la piscine est très jolie mais les chambres, d’après les commentaires, ont l’air petites et le rapport qualité/prix est fortement critiqué. De notre côté, nous sommes très satisfaits de nos desserts à 100 MXN dans ce cadre magnifique, le rapport qualité / prix est parfait 😀 Nous montons sur la terrasse et pouvons voir que même les toits des maisons sont colorés…

Allons maintenant chez l’hôtel Socaire (lien Booking). C’est nettement moins joli, mais vu la taille des fenêtres, les chambres ont l’air plus spacieuses ici. Il faut traverser toute la cour pour arriver au petit café vegan-healthy-homemade-éthique et pour 30MXN, on a droit à une boisson à peu près acceptable. Le café n’a pas une belle vue, c’est la traversée de l’hôtel qui est intéressante finalement.

Cest bientôt le coucher du soleil et nous nous dépêchons de traverser la place principale pour aller au malecon càd la promenade au bord du Golfe du Mexique. Nous ne sommes pas bien positionnés car nous regardons le Nord, mais le ciel change de couleurs chaque minute et c’est extrêmement photogénique.

De loin, nous voyons des gens en train de faire du kayak ou du paddle. L’eau est tellement calme qu’on dirait un grand lac, mais nous sommes bien au Sud du Golfe du Mexique. Personne n’a l’air de vouloir se baigner ici.

D’ailleurs, personne ne vient à Campeche pour se baigner. A 166km de là, il y a une zone beaucoup plus paradisiaque près de Ciudad del Carmen, il s’agit de Isla Aguada. Avec du sable blanc, et l’eau turquoise digne d’une plage aux Bahamas. D’ailleurs, si vous voulez y aller, au lieu de prendre le bus Escarcega – Campeche, optez pour Escarcega – Ciudad del Carmen et faites-vous déposer à Isla Aguada. Sinon, vous pouvez prendre un bus secondes classe depuis Campeche pour Isla Aguada (toujours en direction de Ciudad del Carmen). Au pire, toutes les agences à Campeche seront ravies de vous y amener.

Jour 15 (3 Janvier)

Il est temps de partir de Campeche pour Uxmal. Nous sommes censés prendre le bus vers 12h mais la veille, j’ai vu qu’un restaurant de fruits de mer vendait des pinces du stone crab, que j’ai beaucoup beaucoup aimées en Floride. Nous décidons de prendre le bus plutôt à 14h30, manger, et manger bien doit être la priorité n°1.

Pour y aller, nous marchons 30 minutes au lieu de prendre un taxi, pour longer le Golfe et profiter de la vue sur le chemin. Avec cette chaleur et le ventre vide, la promenade est un peu éprouvante, mais nous avons pu voir beaucoup de poissons dans l’eau et les oiseaux se régaler. Ils plongent carrément dans l’eau, ça fait un gros splash mais l’offre est tellement abondante qu’on dirait qu’ils réussissent à chaque fois. Un véritable bar à sushi.

Pour nous tenter, le serveur est venu avec un chariot plein de fruits de mer : des pinces de crabe, des queues de langoustes énormes, et du poisson frais. Tout est vendu au poids bien évidemment, mais pour 3 fois moins cher qu’en Floride.

Nous avons sûrement eu les yeux plus gros que le ventre, en commandant un guacamole, une paella, 5 pinces de stone crab, un ceviche et un pichet de limonada. Car le restaurant nous offre en plus plein de petits trucs : tostadas, soupe de poissons, nachos, sauces de tout genre… on aurait dû commander uniquement les pinces de crabe et une paëlla maxi. Le guacamole était de trop. Les pinces de crabe sont beaucoup plus grosses qu’en Floride et elles coûtent donc 650MXN pour 5 (33€ à peu près) mais elles sont tellement énormes que j’ai dû partager avec JB. JB ne finira d’ailleurs pas sa paëlla ce qui n’est pas dans ses habitudes ! Autant la nourriture mexicaine ne nous séduit guère, autant les fruits de mer ici sont au top (dommage qu’ils n’aient pas d’huîtres ou d’oursins). Sans oublier la vue incroyable sur la mer <3 allez je vous donne le nom du restaurant : La Palapa del Tio Fito. Ils sont un peu excentrés, c’est pour ça que les prix sont très doux.

Il est hors de question de marcher dans l’autre sens. Nous hélons un taxi et payons 45MXN jusqu’au terminal de bus. Ici, les taxis n’ont pas de compteur. Il faut se baser sur les tarifs prédéfinis d’une zone à l’autre (c’est marqué sur le pare-brise). On ne comprend rien à cette histoire de zone (le dessin délimitant les zones est un peu difficile à comprendre en 2 secondes) et on se contente de faire confiance au chauffeur.

Nous prenons le bus SUR du terminal de bus seconde classe (Terminal del SUR) à 14h30. Au lieu de passer 1h20 (chemin direct), le bus fait un détour via Hopelchén et nous n’arrivons à destination qu’à 18h. Il s’arrête absolument partout et dès qu’il entre dans une ville, il roule à 5km/h à cause de nombreux ralentisseurs sur la route. Nous comptions profiter de notre hôtel de luxe mais c’est raté. A 18h50, on se rend aux ruines d’Uxmal pour regarder le spectacle de son et de lumière, mais les tickets pour 19h sont déjà tous vendus. Une deuxième session est prévue à 20h, mais à 19h30, il y a un problème d’électricité et puisqu’il n’est toujours pas résolu à 20h05, on rentre bredouille après s’être fait rembourser et dînons rapidement au restaurant de l’hôtel.

Jour 16 (4 Janvier)

Ruines d’Uxmal

plan Maps.me

Avec Chichen Itza et Ek Balam, les tickets d’entrée à Uxmal sont hors de prix. Nous devons donc payer 418MXN, une somme énorme sachant que d’autres ruines ne coûtent que 75MXN ou 120MXN maximum. Ce changement de tarifs a eu lieu début 2019. Beaucoup de backpackers, en tour du monde, ont dû faire demi-tour en arrivant sur place car les tarifs indiqués dans leur guide de voyage n’ont pas été mis à jour et ça faisait trop pour leur budget serré. S’il faut faire un choix parmi ces 3 ruines, je dirais qu’il faut quand même aller à Chichen Itza. Même si ça ne m’a pas impressionné particulièrement, ces ruines sont les mieux conservées.

Pour pouvoir profiter de notre hôtel de luxe avant le check-out à 12h, nous visitons les ruines d’Uxmal dès l’ouverture (8h).

Les guides sont disponibles sur place (800MXN pour un guide français et 700MXN pour les autres langues).

Dès l’entrée au site, nous voyons une énorme pyramide au bord arrondi, c’est la star de ces ruines. Ces bords arrondis sont typiques du style Puuc et dans la zone, il y a d’autres ruines Puuc dans le coin, moins connues, mais que vous pouvez visiter avec une voiture.

Ici, les sculptures sont encore très bien conservées et nombreuses. J’aime beaucoup ! S’y ajoute le côté « seuls au monde ». Je comprends pourquoi notre amie Karen, qui a visité ces ruines en été dernier, a dit que c’étaient ses préférées.

A part la pyramide principale, nous pouvons monter sur toutes les autres structures. La pyramide principale vue d’en face est encore plus impressionnante. Elle n’a pas l’air très haute, mais son sommet est très bien décoré et on la voit, imposante, depuis d’autres structures plus lointaines.

Nous faisons le tour du site archéologique, il y a beaucoup de vent, le ciel devient nuageux. Nous clôturons la visite en 1h30 et rentrons à l’hôtel, à 10mn à pied des ruines.

Hacienda Uxmal

Notre hôtel de luxe, Hacienda Uxmal (lien Booking) est l’un de deux hôtels à proximité des ruines. Celui-ci a une histoire et un cachet que l’autre n’a pas : un faux air du Winter Palace à Louxor – il s’agit d’un vieux hôtel jadis fréquenté, entre autres personnalités, par la Reine d’Angleterre et Jackie Kennedy. C’est l’hôtel le plus cher de notre road trip (100€/nuit) mais on voulait terminer notre voyage en beauté. Avec ses rocking chairs, devant et à l’intérieur des chambres, du mobilier en bois verni, une salle de bain au carrelage ancien… on se croit projeté à Cuba, ou dans un ancien temps… on ne sait plus quel jour c’est, où l’on est. Le temps semble s’arrêter totalement.

Il fait un peu frais et au lieu de se baigner (JB avait quand même piqué une tête la veille), on profite du soleil, à côté d’un iguane qui a élu domicile à côté de la piscine.

Nous guettons le passage d’un bus de seconde classe pour Mérida, à l’arrêt de bus officiel juste à côté du musée du chocolat. Vers 12h10, nous voyons un colectivo passer, c’est marqué Uxmal – Ticul dessus. Je l’arrête et demande s’il va à Mérida. La réponse est positive. On le prend pour 65MXN, le trajet dure 1 heure. On est trop contents de trouver un colectivo, au lieu de nous entasser dans un bus seconde classe qui s’arrête partout sur le chemin.

Mérida

Nous sommes déposés à une rue du Terminal ADO TAME. C’est la fin du roadtrip.

Nous y restons une semaine en attendant la baisse du prix d’avion vers Oaxaca, mais si vous n’avez qu’un après-midi ici, vous pouvez prendre un Uber jusqu’au au centre-ville, puis déjeuner chez La Chaya Maya, un resto très célèbre proposant des spécialités du Yucatan. Il y a toujours 3 mètres de queue devant le restaurant à n’importe quelle heure. Le restaurant a énormément d’avis positifs sur Google mais la clientèle est majoritairement mexicaine. Nous avons opté pour un assortiment de plats et concluons que si même dans ce restaurant bien noté, nous n’aimons rien, c’est que la cuisine mexicaine et nous, ce n’est absolument pas une histoire d’amour.

Passez aussi au Teatro Armando Manzanero, c’est là où s’arrête le bus Turibus qui fait le tour de la ville en une heure pour 120MXN (il y en a toutes les 30mn-1h). Ça a le look d’un bus hop on hop off mais il ne s’arrête nulle part. Le texte est lu en espagnol, on comprend un mot sur 3, il y a quelques blagues et jeux que mots que je ne comprends pas du tout. En gros, le bus nous amène dans les différents quartiers de la ville et explique la spécialité de chacun. Rien de transcendant, mais cela nous permet de faire un tour sans trop se fatiguer. On passe régulièrement 50 cm en dessous des fils électriques et des arbres, mais ce n’est pas dangereux, il faut rester assis tout le temps, c’est tout.

Ce que j’aime beaucoup à Mérida, c’est son côté coloré, ses belles églises et l’absence de panneaux publicitaires criards. En général, le nom de la boutique est peint sur le mur. Cette ville est super agréable et est parfaitement adaptée aux nomades digitaux, qui seront contents d’avoir une ville à taille humaine, avec un système de transport public au top, et à proximité de plein de sites touristiques.

On récupère nos bagages laissés pendant 2,5 semaines à l’hôtel Hilton, on envoie notre linge sale à la lavandaria et je me fais chouchouter au spa Boho Spa Centro (970MXN soit 46€ pour 90 minutes de massage).

Voilà, c’est la fin de nos 17 jours de road trip au Mexique, j’espère que nos récits vous ont plu. Pour accéder au programme complet & au budget total, je vous recommande de consulter notre article dédié ici.

Notre prochain roadtrip se déroulera en Chine (en mars) – eh oui, pour 2020, on retourne en Asie (et on a hâte d’y être !).

Partie 2 : Conseils pratiques

Transport : Venir à/Partir d’Uxmal en bus

Pour aller à Uxmal, il y a des bus seconde classe partant de Mérida ou de Campeche. Mérida étant plus proche (à 1h de route) alors que Campeche est à minimum 2h de route. En prenant le bon bus, il est possible de visiter les ruines d’Uxmal sur le chemin entre Campeche et Mérida, sans avoir à dormir sur place et sans faire demi-tour.

  • Les horaires du bus seconde classe : Campeche – Uxmal sont disponibles ici, le trajet dure entre 2h et 3h30, cela dépend du nombre d’arrêts effectués sur le trajet.
  • Les horaires du bus seconde classe : Uxmal – Campeche sont disponibles ici, le trajet dure entre 2h et 3h30, cela dépend du nombre d’arrêts effectués sur le trajet.
  • Un colectivo passe toutes les 2h30 devant les ruines d’Uxmal, devant l’arrêt de bus (du musée du chocolat) et vont jusqu’à Mérida. Le colectivo est marqué « Uxmal – Ticul » dessus. J’ai aperçu ce colectivo à 9h20 et à 12h05 et le trajet coûte 65MXN.
  • Le bus de seconde classe s’arrête à Uxmal pour Mérida toutes les 2h30 environ. Je l’ai aperçu à 7h55, 9h40, 12h20 et il est censé passer aussi à 15h, 18h et 20h15. L’heure de passage dépend beaucoup du nombre de passagers et les arrêts effectués. Venez à l’arrêt de bus 20 minutes avant et ne soyez pas surpris s’il a 20 minutes d’avance ou de retard.
  • Les bus de seconde classe partent de Mérida (terminal ADO TAME) pour Uxmal pour 89MXN, aux horaires suivants : 6h, 9h05, 10h40, 12h05, 14h, 15h30, 17h05 et 18h. Le monsieur du colectivo me conseille de prendre ce bus au lieu de chercher pour un colectivo (car il fait un détour par Ticul)

Budget

  • Bus Palenque – Campeche : 522MXN
  • Taxi Terminal ADO – Centre-ville : 40MXN
  • Hôtel à Campeche : Hospedage 59 : 28€ (lien Booking)
  • Hacienda Puerta (lien Booking) et Hotel Socaire (lien Booking)
  • Restaurant de fruits de mer – Terminal del SUR en taxi : 45MXN
  • Bus Campeche – Uxmal : 160 MXN – départ du Terminal del SUR (bus seconde classe)
  • Son & Lumière Uxmal : 103 MX
  • Hôtel à Uxmal : hôtel historique, Hacienda Uxmal Plantation & Museum, 100€ (lien Booking)
  • Ticket d’entrée aux ruines d’Uxmal : 413 MXN (paiement en espèce uniquement)
  • Colectivo Uxmal – Mérida : 65 MXN
  • Uber centre de Mérida – Hôtel près de l’aéroport : 75 MXN
  • Hôtel à Mérida (près de l’aéroport) : Hôtel Hacienda Inn 34€ (lien Booking)
  • Hôtel à Mérida (au centre-ville) : Gamma Mérida 45€ à 60€ (lien Booking)
  • Turibus : 120MXN/personne
  • Boho Spa Centro : 970MXN soit 46€ pour 90 minutes de massage

Vous avez aimé cet article ? Retrouvez notre itinéraire de 17 jours au Mexique en cliquant ici et les autres articles du road trip ici

[guide] Itinéraire 17 jours au Mexique en Bus ou Colectivo - Yucatán, Quintana Roo, Chiapas : Budget détaillé, Transport et Conseils
Horaires du Bus seconde classe de Uxmal à Campeche (Mexique)
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.