Oaxaca (Mexique) : Que Faire ? Que Visiter en 4 ou 6 jours ?

Après la péninsule du Yucatan, on a voulu se reposer un peu dans la région d’Oaxaca, avant de continuer jusqu’à CDMX (Mexico City). La ville coloniale Oaxaca de Juárez a été choisie comme base car non seulement elle est jolie, mais en plus, on aura une connexion Internet décente. Comme nous sommes nomades digitaux, nous y sommes restés 1 mois, mais le programme ci-dessous peut être fait en 7 jours, tout en prenant amplement votre temps.

Il n’y a pas beaucoup d’infos sur Oaxaca de Juárez, donc cet article servira à la fois de carnet de voyage et de guide pratique, pour que vous puissiez bien profiter d’Oaxaca comme nous :

Comment aller à Oaxaca de Juárez ?

Vous pouvez venir en bus ou en avion.

Si vous venez en bus : En général, les touristes viennent des 4 villes principales suivantes (je vous ai mis des liens vers le site busbud pour vérifier les horaires)

Départ depuisPrix constatéDuréeLien
Villahermosa990MXN13hlien bus Villahermosa – Oaxaca
Puebla508MXN5h30lien bus Puebla – Oaxaca
Puerto Escondido558MXN10h
Mexico City (Ciudad de Mexico)458MXN6hlien bus CDMX – Oaxaca

Si vous venez en avion, voici les prix et durées constatés. Perso, nous sommes venus en avion depuis Mérida.

Départ depuisPrix constatéDuréeLien
Villahermosaà partir de 64€5hskyscanner
Pueblapas de vol direct
Puerto Escondidoà partir de 82€4h incluant une escale à CDMX skyscanner
Mexico City (Ciudad de Mexico)à partir de 35€1h10 skyscanner
Méridaà partir de 69€1h45 skyscanner

Aéroport d’Oaxaca -> centre-ville d’Oaxaca de Juárez

A l’aéroport d’Oaxaca, vous verrez une énorme queue pour le van partagé jusqu’au centre-ville d’Oaxaca.
Il suffit de donner le nom de votre hôtel (ou l’adresse de votre Airbnb), et vous serez déposé juste devant pour 90MXN/personne.
Attention, seul le paiement en espèces est accepté.

Terminal de bus d’Oaxaca -> centre-ville d’Oaxaca de Juárez

Si vous venez en bus, vous arriverez sûrement au Terminal ADO qui se trouve à Reforma, une sorte de banlieue d’Oaxaca. Pour aller au centre-ville, prenez tout simplement un des taxis jaunes devant le terminal. Il n’y a pas de compteur, mais les chauffeurs sont plutôt honnêtes. Vous pouvez leur demander le prix avant de monter dedans, mais le prix constaté est de 70MXN jusqu’au centre-ville.

Attention, il faut prendre un taxi jaune et non un taxi bleu. Le taxi bleu, d’après ma proprio d’Airbnb est considéré comme dangereux.

Transport à Oaxaca

La ville est plutôt petite, vous pouvez tout faire à pied ou presque.

Si vous devez prendre un taxi, prenez un taxi jaune et demandez les tarifs avant de monter. Je trouve les tarifs un peu élevés (je n’ai jamais payé moins de 60MXN)

Quant au colectivo vers les villages d’à côté, il y en a plein, il faut juste savoir d’où partent les colectivos. Pour cela, vous pouvez consulter mes articles dédiés (Hierve el Agua et Monte Alban) ou demander à l’office de tourisme juste en face de l’église au Zocalo.

Quant aux bus vers des villes plus lointaines, vous avez le terminal ADO à Reforma, en banlieue d’Oaxaca ou l’avion. Pour ne pas avoir à vous déplacer jusqu’à Reforma pour acheter vos

Où se loger à Oaxaca ?

Photo de cet établissement dans la galerie
Casa Oaxaca

Il faut choisir d’être le plus près possible du Zocalo.
Le sud de la ville est à éviter absolument, notamment le sud-ouest, l’endroit le plus craignos de la ville.
On peut se promener sans crainte le soir (juste après un restaurant par exemple) mais la ville est déserte à partir de 22h, donc ne rentrez pas trop tard.

Voici quelques adresses qu’on vous conseille, classées par prix :

  • Hostal Chocolate (lien Booking) : 6€, très propre, hamacs sur la terrasse, le centre est à 15mn à pied
  • Hotel Casona Oaxaca (lien Booking) : 46€, emplacement central
  • Hotel Parador de Alcala (lien Booking) : 65€, emplacement central avec piscine
  • La Noria Centro Historico (lien Booking) : 72€, bâtiment ancien, style colonial. Emplacement central
  • Casa de Oaxaca (lien Booking) : un manoir colonial, c’est le logement le plus luxueux de la ville. Si vous ne pouvez pas séjourner ici, vous pouvez opter pour leur menu gastronomique (à réserver à l’avance). On ne peut pas s’y pointer sans rendez-vous

Si vous êtes nomade digital, l’offre n’est pas très abondante pour Oaxaca sur Airbnb. Nous étions dans une maison coloniale, le soleil ne pouvait pas entrer directement, on devait mettre la lumière tout le temps pour travailler, et on avait froid tout le temps alors qu’il faisait super chaud dehors. Préférez donc une maison avec une terrasse ouverte (la nôtre était fermée et ça ne se voyait pas trop sur les photos). Pour avoir une bonne connexion Internet, et des tables confortables pour travailler, il faut mieux opter pour un espace coworking

Que visiter à Oaxaca ?

Itinéraire conseillé

Programme conseillé à Oaxaca et dans les environs en 6 jours

  • Jour 1 : Visite d’El Zocalo, du Templo de Santo Domingo de Guzman & déjeuner dans un des marchés. Après-midi : atelier d’estampes & promenade dans la ville. Nuit à Oaxaca
  • Jour 2 : Participer à une cérémonie de purification indigène : Temazcal (cf. le carnet de voyage ici). Déjeuner dans un des restaurants chics. Après-midi : dégustation de mezcal dans une mezcalaria. Nuit à Oaxaca
  • Jour 3 : Visite de Hierve el Agua (et éventuellement des ruines de Mitla). Nuit à Teotilan del Valle
  • Jour 4 : Visite du marché. Cours de tissage ou de teinture à Teotilan del Valle. Nuit à Teotilan del Valle
  • Jour 5 : Visite d’une fabrique de mezcal. Visite du marché Tlacolula, de l’arbre le plus gros au monde à Santa Maria del Tule. Nuit à Oaxaca. Le carnet de voyage des Jours 3 à 5 est disponible ici
  • Jour 6 : Tour guidé pour visiter les ruines à Monte Alban, deux villages d’artisans & un ancien couvent (cf. le carnet de voyage) – comptez 200MXN/personne, uniquement pour le transport + le guide. L’entrée et le déjeuner sont à payer en plus.

Si vous préférez un programme plus intense, voici la version de 4 jours

  • Jour 1 : Visite d’El Zocalo, du Templo de Santo Domingo de Guzman & déjeuner dans un des marchés. Après-midi : atelier d’estampes & promenade dans la ville. Nuit à Oaxaca
  • Jour 2 : Participer à une cérémonie de purification indigène : Temazcal (cf. le carnet de voyage ici). Déjeuner dans un des restaurants chics. Après-midi : dégustation de mezcal dans une mezcalaria. Nuit à Oaxaca
  • Jour 3 : Tour guidé d’un jour (comptez 200MXN/personne, uniquement pour le transport + le guide) : Visite de Hierve el Agua, des ruines de Mitla, d’une fabrique de mezcal et de l’abre le plus gros au monde à Santa Maria del Tule. Nuit à Oaxaca. Le carnet de voyage est disponible ici
  • Jour 4 : Tour guidé d’un jour (comptez 200MXN/personne , uniquement pour le transport + le guide) : Visite des ruines à Monte Alban, deux villages d’artisans & un ancien couvent (cf. le carnet de voyage)

1. El Zócalo

Note : pour prendre des photos en hauteur comme moi, rendez-vous au 1er étage du restaurant Tr3s 3istro Restaurant & Oyster Bar.

Au Mexique, el Zócalo désigne tout simplement la place principale de la ville. Celle d’Oaxaca est particulièrement animé, on ne s’ennuie JAMAIS. Il y a toujours plein de choses qui se passent : les vendeurs de tours organisés, les personnes âgées qui papotent, les enfants qui jouent, les vendeurs de boissons, de pâtisserie, de fruits…

Juste devant la grande église se trouve le petit kiosque d’office de tourisme. Je vous conseille vivement d’y aller pour chercher un plan de la ville et de la région. Ils parlent super bien anglais et sauront vous renseigner sur tout. Malgré son emplacement central, cette église est plutôt décevante. Sa façade est très belle mais l’intérieur est quelconque je trouve.

Ce que j’aime beaucoup c’est que depuis El Zocalo, on voit les montagnes de loin. Cette vue me rappelle trop celle qu’on avait à Granada au Nicaragua.

La ville est super jolie, il y a plein de boutiques et cafés super bien décorés, donc prenez le temps de tout explorer et tout regarder.

En suivant cette rue piétonne, vous allez tomber sur la 2ème chose à voir absolument à Oaxaca…

2. Templo de Santo Domingo de Guzman

L’extérieur baroque ne vend pas forcément du rêve, mais vous allez regretter si vous ne visitez pas l’intérieur. L’accès est gratuit, n’hésitez surtout pas ! Car à l’intérieur, malgré la décoration chargée, chaque détail est exécuté avec minutie. L’ensemble reste harmonieux, l’effet 3D est surprenant. Regardez absolument partout, vous trouverez de très jolis détails par-ci par-là. C’est la plus belle église que nous ayons visitée au Mexique.

3. Museum of Cultures of Oaxaca

JB & moi ne sommes pas très branchés musée mais ce musée vaut le coup, pas spécialement pour sa collection, mais pour son bâtiment, la vue qu’on a… L’entrée ne coûte que 50MXN/personne. Il y a une collection très fournie de masques, d’objets de cérémonie, de bijoux… de toute sorte. Tout est clairement expliqué à l’aide des fiches. Si vous avez le courage de tout lire, vous pouvez y rester une journée entière.

Il faut regarder toutes les pièces et explorer chaque endroit car on tombe souvent sur de très jolies surprises, comme cette vue donnant sur le jardin botanique d’à côté.

4. Les marchés

Le moyen le plus économique pour bien manger, c’est de se rendre au marché local mexicain. Que ce soit pour un desayuno (petit-déjeuner) ou un déjeuner. Sachez que le desayuno ici est énorme et salé. C’est le repas le plus riche de la journée pour les mexicains. Les restaurants et les stands du marché en servent jusqu’à 13h (au moins). Le déjeuner commence tranquillement vers 14h, mais pour les touristes, ils peuvent être servis dès 12h 🙂

Nous avons été dans 4 marchés à Oaxaca, nous allons les classer par ordre de préférence :

  1. Mercado de la Merced
  2. Mercado Benito Juarez
  3. Mercado Organico La Cosecha
  4. Mercado de Abastos

Mercado de la Merced : c’est notre marché favori. Il est local, petit mais a tout ce qu’il faut. Vous pouvez accéder à la partie « food court » comme à la partie « ingrédients de base ». Les produits sont super frais, pas chers du tout. C’est super propre !

La spécialité d’Oaxaca, ce sont les moles, de toutes les couleurs. C’est une sauce à base d’épices. Le meilleur c’est le mole negro. Souvent servi avec du poulet et un peu de riz.

Mercado Benito Juarez : c’est le marché local où se rendent la plupart des touristes car il se trouve à quelques rues du Zocalo. Je trouve que c’est moins hygiénique que le Mercado de la Merced car tout est mélangé. Juste à côté des poissons crus, se trouvent des restaurants de ceviche, ou de tortas. On a les mauvaises odeurs, mais aussi une vue pas super cool sur les ingrédients crus. En plus, il n’y a pas tant de place que ça pour s’asseoir, et les prix sont plus élevés que ce qu’on voit à Merced. Le quartier est très animé également, faites attention à votre porte-feuille. Mais au moins, il a le mérite d’être local

Mercado Organico La Cosecha : je ne sais pas trop pourquoi il est appelé Mercado, c’est plutôt un foodcourt pour touristes. Ceux qui ont peur de la tourista peuvent s’y rendre car tout est super propre et l’hygiène irréprochable, les vendeurs ont pour consigne de porter des gants en permanence et ne pas toucher de l’argent avec ce même gant (ils vont l’enlever ou alors tendre un panier pour recevoir de l’argent).

Le point positif de ce « marché » est ce stand qui vend du chocolat des incas : préparé minutieusement avec un outil spécial qui sert à battre le lait, et puis soigneusement réchauffé sur du charbon de bois.

Tout est propre et bien préparé ici, mais le goût n’est pas au top du top non plus. Le ceviche est plein de ketchup, les tacos sont 2 fois plus grosses que d’habitude (ça va), le chocolat chaud est très bon, mais le dessert est bof bof. Bref, c’est assez cher, touristique… mais c’est trendy et on peut prendre de belles photos.

Enfin, le Mercado de Abastos est très grand et vraiment super local mais se trouve dans un quartier craignos. Je vous déconseille d’y aller.


Ensuite, vous avez des marchés régionaux, un régal pour les 5 sens, dans les environs d’Oaxaca, le plus gros étant Tlacolula le dimanche, mais si vous ne pouvez pas y être pour dimanche, voici les dates des marchés régionaux :

5. Les ateliers de gravure

C’est en me promenant par hasard dans la rue que j’ai découvert de nombreux ateliers de gravure dans la ville. Les créations sont extraordinaires et on peut trouver des impressions (colorées ou pas) de toutes les tailles. Certains ateliers donnent des cours de gravure. Ici, on ne fait pas de gravure à l’acide mais de la gravure manuelle, sur du bois ou une sorte de plastique mou. Les cours durent environ 3 heures. Il faut venir avec un modèle imprimé d’environ 15x15cm, et après 3h, vous allez réussir à faire votre gravure et faire des impressions. Les cours coûtent dans les 300MXN. Voici les ateliers qui proposent des cours, pensez à les contacter avant pour réserver (vous trouverez leurs coordonnées sur Facebook et Google Maps) :

  • Hoja Santa
  • La Chicharra
  • Cooperativa Grafica

6. Dégustation de Mezcal

Le Mezcal, c’est comme la tequila mais fabriqué de manière traditionnelle et manuelle dans les petites fermes. Une sorte d’appellation d’origine contrôlée. Dans la région d’Oaxaca, les conditions sont idéales pour cultiver l’agave, l’ingrédient clé du mezcal. Ainsi, vous trouverez de nombreuses mezcalerias à Oaxaca, proposant des séances de dégustation de mezcal, venant non seulement d’Oaxaca mais d’autres régions mexicaines. La liste ne se limite pas à ces mezcalerias mais voici quelques adresses :

  • In Situ
  • Mezcaloteca
  • El Destilado
  • Cuish
  • Los Amantes Mezcaleria

7. Séance de purification Temazcal

Nous en avons parlé dans un article à part, vous y trouverez les coordonnées également. Il s’agit d’un équivalent de « sauna/hammam » façon indigène càd avec des ingrédients naturels, une chaleur très supportable et un chaman qui dirige la séance. On peut avoir des séances privées ou en groupe, avoir un maillot de bain sur soi ou tout enlever, c’est up to you.

C’est une des expériences incroyables et à faire absolument quand vous venez à Oaxaca. La région compte encore beaucoup d’indigènes, les expériences sont authentiques et agréables. En plus, ça permet d’éliminer les toxines, les tensions. On a l’impression de flotter sur un nuage après. C’est pour ça que je vous conseille de ne pas planifier de visites après une telle expérience, mais de vous reposer, vous serez épuisé !


Les points d’intérêt ci-dessous se trouvent à l’extérieur d’Oaxaca mais sont proposés dans les tours guidés d’un jour. Vous pouvez aussi vous y rendre en colectivo ou en bus

8. Hierve el Agua

Les cascades pétrifiées d’Hierve el Agua (littéralement « l’eau bout ») est un stop incontournable. Vous pouvez les visiter dans un tour guidé d’un jour mais on vous a expliqué ici comment y aller en bus & van. Il y a quelques petites piscines sur place, l’eau n’est pas bouillante mais un peu tiède. Il est conseillé d’y être avant midi pour ne pas être à contre jour. Les environs sont tout aussi magnifiques, c’est pour cela que nous avons voulu nous y rendre par nous-même pour en profiter un maximum.

9. Les ruines de Mitla

Là aussi, on peut les visiter lors d’un tour d’un jour avec Hierve el Agua, ou s’y rendre en bus. Ces ruines sont petites mais il y a une colonne soit-disant capable de vous donner la date de votre mort. Il suffira juste de l’enlacer. Elle a été tellement abîmée qu’elle est protégée maintenant, vous ne pourrez donc plus connaître le futur 🙂

10. Le village de Teotilan del Valle

C’est un village d’artisans, spécialisé dans la teinture de laine et tissage de laine. Vous pouvez le visiter lors d’un tour (avec Hierve el Agua) ou vous y rendre en colectivo depuis Oaxaca. J’y ai pris un cours de teinture. Je trouve le cours cher pour ce que c’est, mais si vous optez pour un cours de tissage, cela coûtera moins cher et vous aurez au moins un souvenir handmade à ramener à la maison.

Le marché de ce village est très intéressant aussi, on y a mangé la meilleure torta du Mexique. Attention ce marché n’est ouvert que le matin. Lundi, ce marché devient beaucoup plus gros, les vendeurs d’autres villages viennent ici également. Plus d’infos ici

11. Visite d’une Fabrica de Mezcal

Il y a beaucoup de fabricants de Mezcal aux alentours d’Oaxaca. Il suffit de taper « fabrica de mezcal » sur Google Maps et vous en trouverez plein.

La ville de Santiago de Matatlan est la plus intéressante de toutes, vous pouvez par exemple vous rendre chez La Curva. Cependant, pour y aller, il faut avoir soit une voiture, soit payer un taxi (10 minutes) depuis Mitla.

Une fabrica très accessible (en bus et en colectivo) juste au bord de la route, que je vous recommande et où nous sommes allés, c’est Mezcal El Rey de Matalan. Ils vous expliquent le process de fabrication, même si vous êtes tout seul. Les prix sont plus élevés qu’à Oaxaca, mais vous n’êtes pas obligés d’acheter quoi que ce soit.

12. Visite du marché de Tlacolula

Ce marché est ouvert tous les jours mais il est particulièrement surprenant et animé le dimanche. On ne peut pas visiter Hierve el Agua, El Tule etc… et le marché de Tlacolula le même jour (les agences ne le proposent pas), par contre si vous avez une voiture, il est possible de tout combiner, à vous de voir. Si vous venez en bus ou en colectivo, comptez une demi-journée pour tout faire et tout voir.

C’est mon marché préféré au Mexique. Les couleurs, les odeurs… sont tellement exceptionnelles. Les prix sont nettement moins élevés qu’à Oaxaca, on trouve par exemples des mangues mûres à 15MXN le kilo (soit moins d’1€). Si vous avez le temps, je vous conseille de passer au moins une demie-journée ici, le dimanche bien sûr !! On a beau avoir visité des dizaines de marchés en Amérique latine, celui-ci a su nous en mettre plein la vue !

13. L’arbre del Tule

C’est supposé être l’arbre le plus gros au monde. On ne dirait pas trop sur les photos mais sur place, ça a l’air d’être le cas.
Nous y sommes allés en colectivo car les bus ne s’y arrêtent pas. Ce n’est pas un arrêt incontournable, mais si vous ne savez pas quoi faire de votre journée, pourquoi pas.
Ce stop est souvent inclus dans le tour Hierve el Agua, Teotitlan, Mitla….

14. Les ruines Monte Alban

De l’autre côté d’Oaxaca se trouvent à plus ou moins 3000m d’altitude le Monte Alban (montagne blanche) et ses ruines. Les pyramides ici ne sont pas très impressionnantes mais la vue sur les environs est très satisfaisante. Les tours d’un jour proposent la visite de ces ruines avec deux villages d’artisans et un ancien couvent (cf. notre carnet de voyag e ici)

Cependant, vous pouvez aussi vous y rendre en colectivo, mais cela vous prendra un peu plus de temps que d’opter pour un tour guidé.

15. Cuilapam de Guerrero

La particularité de ce couvent, c’est qu’il n’a pas de toit. Pas parce que le toit a été détruit non, il a été conçu comme ça… pour que les indigènes n’aient pas peur d’y aller. Cette visite est proposée avec le tour guidé d’un jour vers Monte Alban.

16. Barro negro de Coyotepec

Cette zone est connue pour sa poterie noire. La fabrication est spéciale car on ne tourne pas le disque avec les pieds, mais avec la main : pour créer le mouvement, deux simples assiettes mises l’une sur l’autre suffisent. Cependant, l’argile noire est censée donner seulement un fini gris mat. Dans les années 1950, une potière du nom de Doña Rosa découvre qu’elle peut changer la couleur et la brillance des pièces en les polissant et en les cuisant à une température légèrement inférieure. Juste avant que la pièce d’argile formée soit complètement sèche, elle est polie avec une pierre de quartz pour comprimer la surface.

Tapez Doña Rosa Coyotepec sur Google Maps pour trouver l’emplacement exact. Ce village est un stop proposé dans le tour Monte Alban.

17. Alebrijes de madera : à Arrazola

Ici, ils sculptent de très jolies choses dans un bois assez mou. Ils laissent sécher une vingtaine de jour puis les peignent. Si les techniques de sculpture ne sont pas extraordinaires (sauf pour les grosses pièces), la peinture, même pour les petites pièces, est extraordinaire. La technicité, la précision, le choix des couleurs… sont admirables.

Il y a plusieurs villages d’artisans proposant ces sculptures en bois mais nous sommes allés à Arrazola plus précisément, et cela fait partie d’un stop du tour guidé Monte Alban.

Les tours guidés depuis Oaxaca

Nous avons pris seulement un tour guidé d’un jour vers Monte Alban. Les prix varient d’une agence à l’autre. Ça peut coûter 150MXN comme 250MXN par personne, sans aucune différence d’une agence à l’autre. En général, ces tarifs n’incluent que le transport et le guide. Vous payez le reste : frais d’entrée, petit-déjeuner (s’il y a), déjeuner et même pourboire pour le guide (comptez 10MXN à 25MXN selon votre satisfaction et votre générosité) donc prenez toujours du cash avec vous lors de ces excursions.

Évitez les rabatteurs qui vous tendent des flyers, on est partis en tour avec l’un d’entre eux et j’ai été harcelée sur Whatsapp pendant des jours ! Ils voulaient être sûrs que j’aie réservé chez l’agence, que j’aie payé à l’agence…. pour pouvoir toucher leur commission. Bref, allez directement chez une agence, ce sera mieux ainsi.

Voici les carnets de voyage des choses que vous pouvez faire en tour guidé en une journée :

Voici d’autres tours que vous trouverez partout à Oaxaca. Attention, je ne connais pas cette agence, j’ai juste pris un flyer chez eux. Leurs tarifs sont plus élevés que les autres.
Cliquez droit pour enregistrer la photo et zoomer.

Vous pouvez aussi consulter les tours proposés par viator (une marque de Tripadvisor) ici

Où manger à Oaxaca ?

Comme je vous le disais tout à l’heure, les marchés sont les meilleurs endroits pour manger pas cher et local.
Cependant, les marchés étant fermés le soir, vous avez plusieurs adresses, testées et approuvées par moi-même (c’est un gage de qualité car je suis extrêmement difficile).
Malheureusement, il n’y a pas beaucoup de restaurants mexicains car je ne peux plus tolérer cette cuisine au-delà de 2 semaines

  • Chocolate mayordomo : pour goûter au chocolat maya (chaud de préférence), mais ne mangez pas ici, prenez juste une boisson (comptez 30MXN)
  • Boulenc : restaurant bio/trendy, un peu français mais pas vraiment (à part les pâtisseries, il n’y a rien d’autres de français). Il y a toujours beaucoup de monde devant, ne vous laissez pas intimider par cette foule, donnez votre nom et attendez 15 minutes qu’une table se libère, comptez 200MXN/personne minimum
  • Tr3s 3istro Restaurant & Oyster Bar : une des seules adresses où l’on peut manger des huîtres fraîches du Mexique. Comptez 300MXN/personne
  • San Pablo : restaurant libanais/mexicain : à tomber, tout est bon. Comptez 300MXN/personne. Ma boisson préférée là-bas c’est un cocktail à base de tamarin et de piment. Pas tout le monde aime, mais moi j’adore !
  • Tastavins : tapas à l’espagnol, on y trouve du jamon serrano, de bons fromages… à partir de 30MXN/tapas. Une boisson alcoolisée = un mini tapas gratuit
  • Expendio Tradicion : restaurant mexicain, leur torta est à tomber (pain fait maison, beaucoup de goût). Comptes 200MXN/personne
  • Dururu Korean Restaurant : leur porc au barbecue ressemble pas mal à ce que j’ai pu goûter en Corée. Ce n’est pas parfait, mais c’est un des rares restaurants asiatiques de la ville. Comptes 150MXN/personne

Où se faire un soin du visage à Oaxaca ?

Je n’ai pas eu l’occasion de tester beaucoup de soins à Oaxaca malheureusement. Le seul soin que j’aie fait, c’était à Reforma, en banlieue d’Oaxaca, chez Kutanea. L’institut est géré par des dermatos mais on n’a pas besoin de passer obligatoirement par des dermatos. Il faut prendre RDV par téléphone (j’ai tenté via Facebook, ça n’a pas marché). Personne ne parle anglais là-bas MAIS…

Ils y proposent des soins Hydrafacial à seulement 75€, avec des produits SkinCeuticals ! Ah ah ! Bon, le traitement n’est pas aussi luxueux que ce que j’ai eu au Canada, mais pour un prix deux fois moins cher, au moins les effets sont identiques.


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur Pinterest. Vous trouverez aussi d’autres articles et conseils pratiques sur le Mexique en cliquant ici

Soirée de Lucha Libre (catch mexicain) à l'Arena Mexico (Mexique)
Carte N26 Metal : Code promo, Avis, Avantages, Assurances, ...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.