[Périgord] Périgueux, Brantôme, Nontron & Grotte de Villars – Road Trip Voiture en France #22

Après la visite matinale de Lascaux IV, nous reprenons la voiture pour explorer le Périgord Blanc et le Périgord Vert. Premier stop : Périgueux.

Note : J’avais trop hâte d’écrire ce carnet de voyage, mais j’ai été prise par les tests de cosmétiques que j’ai achetés. Donc avec un peu de retard, voici le carnet #22. Tenez bon, il ne reste que 4 autres carnets après celui-ci et on passera à Rome.

Note : cet article de blog fait partie du « Road Trip en France » réalisé en Août 2020. Pour lire les parties précédentes, cliquez ici : #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9, #10, #11, #12, #13, #14, #15, #16, #17, #18, #19, #20 et #21

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Périgueux

Je ne me suis pas renseigné sur Périgueux avant de venir. C’était sur le chemin et comme il est à peu près au milieu du Périgord, je me suis dit qu’il fallait m’y arrêter. Eh ben j’avais raison, c’est un des stops importants des chemins de Compostelle. Sans faire exprès, on s’est retrouvés sur 3 des 4 chemins de Compostelle les plus populaires en France cet été.

On comprend pourquoi en voyant les coupoles de la Cathédrale St Front de loin, en entrant dans la ville. On est super surpris de les trouver ici. Ça nous rappelle trop Istanbul. En réalité, ces coupoles ont été réalisées comme un test, avant d’appliquer la même technique de construction au Sacré-Coeur à Paris. Sa structure s’inspire de l’église des Saints-Apôtres de Constantinople (démoli depuis).

Les coupoles de la Cathédrale St Front • © Cap Sud Ouest – France 3 Aquitaine

Avant, on pouvait visiter les coupoles, mais à cause des risques de sécurité, ce n’est plus possible. C’est bien dommage car ça enlève tout l’intérêt du lieu : le devant de la cathédrale est quelconque, l’intérieur n’est pas décoré. Et depuis le cloître (entrée payante, 1,5€), on n’aperçoit qu’une partie des coupoles.

Nontron

Très fatigués par la chaleur, on décide de nous rendre directement à la chambre d’hôte. Comme notre road trip s’approche de la fin, on se permet des logements un peu plus cool que d’habitude, avec du caractère. Quand JB a vu les photos de la chambre d’hôte, il l’a trouvé un peu vieillotte et ne voulait pas qu’on y aille.

Mais j’ai un côté bling bling indéniable, et mon flair, bling bling comme moi, a tout de suite vu le potentiel. Et voici notre chambre !

Alors, pour celles ou ceux qui la trouvent toujours vieillotte, ce n’est pas le cas. Tout a été refait à neuf. La maison n’est pas comme ça à l’origine.

Les propriétaires ont chiné les meubles dans les brocantes, et ça donne une chambre style « musée » mais ultra confortable, super propre et absolument magnifique. Le matelas fait 50cm d’épaisseur, on y dort super bien. Je crois que c’est la suite la plus grande qu’on ait eue.

Oui, je parle de « suite » car la salle de bain est aussi grande que la chambre, avec jacuzzi, une douche italienne… une table pour se pomponner.

On apprend qu’Hermès a des ateliers pas très loin et qu’un des directeurs d’Hermès aime beaucoup passer toute sa semaine dans cette chambre même, installé à ce bureau. Je trouve la coïncidence super marrante car je me suis intéressée à Hermès il y a très peu (cf. mon article sur les carrés Hermès). Et comme par hasard, on passe la nuit dans une maison d’hôte – un « prolongement » des ateliers d’Hermès, car les équipes d’Hermès privatisent souvent le lieu pour faire des réunions, dans les meilleurs conditions possibles.

Nous avons pu visiter toutes les autres chambres de la maison d’hôte et celle-ci est effectivement la plus belle, sans vouloir me vanter 😀

Les propriétaires, Françoise et Filipe avaient un restaurant auparavant, donc ils proposent la table d’hôte le soir, face au jardin. A midi, avant le Covid, ils tenaient un vrai restaurant avec 12 couverts.

Juste en face de la maison, il y a une chapelle privée, qui a été bénie par un prêtre. Il y a une chapelle car Filipe est d’origine portugaise et dans chaque Quinta (maison familiale portugaise), il y a une chapelle, tout simplement.

En venant ici, vous pouvez discuter avec les propriétaires, ils vont vous raconter l’histoire de la maison, faite de coïncidences, mais aussi du destin. Le récit est passionnant, prévoyez du temps par contre car l’histoire est assez longue, mais ils le racontent encore et encore avec plaisir. Moi, j’adore quand les gens me racontent leur vie et leur parcours, je trouve ça tellement incroyable !

Peut-être qu’un jour, je devrais me reconvertir en écrivaine d’autobiographie pour les gens ordinaires ? Il y a un compte Facebook qui raconte la vie des gens croisés comme ça dans la rue à New York, illustré d’un joli portrait.

Nous avons accès aussi à la salle de sport / jeu et à un… cinéma privé avec une dizaine de chaises !!! Avec projecteur, lecteur DVD etc. Malheureusement la lampe du projecteur du HS, mais c’est trop le luxe, en temps de Covid, d’avoir un cinéma privé.

Pour la table d’hôte, il faut réserver à l’avance – ce qu’on a fait avant de venir car Filipe fait les courses le jour même. C’est simple mais délicieux, et bon marché, je vous recommande vivement.

Nous discutons avec le voisin de la table d’à côté, qui vient de terminer son road trip en France, comme nous, mais avec une moto. Il nous parle d’une application permettant de planifier son itinéraire, adapté aux motos (dénivelé, intérêt du parcours…). Il y a un petit point auquel on n’a pas pensé : trouver un endroit pour garer sa moto la nuit. Comme il a toutes ses affaires hors de prix sur sa moto, il ne peut pas se permettre de se garer sur le chemin et visiter. Déjà, le casque à 1500€ doit tout le temps être avec lui.

En général, il passe deux jours par endroit. Il se pose et laisse ses affaires à l’hôtel ou en chambre d’hôte, ensuite il visite. Il choisit uniquement les logements avec parking privé ou sécurisé, c’est un critère important. C’est une personne friande de sports extrêmes, du coup j’ai été ravie de lui poser plein de questions techniques, sur le parapente avec moteur, les permis bateau, les motos avec deux roues devant (qu’il considère comme des motos pour ceux qui ne savent pas conduire). Il a été capable, par exemple, de nous expliquer pourquoi les parapentes qu’on voyait au Puy de Dôme, volaient plus haut que le point de départ. C’était, selon lui, un vent qui soufflait vers le haut, comme le type de vents qu’on voit à la plage, et il est facile de déterminer si c’est ce type de vent en regardant tout simplement la manche à air plantée sur le Puy de Dôme. On a discuté pendant des heures. Ce sont les moustiques qui ont mis fin à la conversation.

Le lendemain, après une bonne nuit, on entre dans la salle à manger et on se décroche la mâchoire de stupéfaction : La table est entièrement couverte de vaisselles Hermès !! Créées dans la région. Ce n’est pas un cadeau d’Hermès, mais comme les équipes Hermès passent souvent ici, le propriétaire a voulu leur rendre hommage et les faire sentir comme chez eux.

Ce n’est pas de la vaisselle dessinée à la main, ça aurait été trop stressant à utiliser. Mais c’est trop joli ! Le petit-déjeuner, absolument royal, frais et très généreux, a un meilleur goût dans un tel décor et avec une telle vaisselle 😀

Ohlala, je ne vous dis pas à quel point j’ai eu du mal à quitter tout ce luxe, dire au revoir aux propriétaires, à notre voisin et à la belle chambre. C’est vraiment le meilleur logement de tout notre road trip, et je m’en souviendrai pendant très longtemps. Attendez, je vous donne le lien de réservation si vous passez dans le coin. Nous avons été dans la Chambre Rouge.

Nontron est très connu pour ses couteaux artisanaux. C’est la fierté de la région. Si nous avons vu la vaisselle d’Hermès, fabriquée dans le coin, les couverts qu’on utilise viennent effectivement de Nontron. Il est possible de visiter la boutique à Nontron, à 500m de la maison d’hôte, mais notre voisin nous a recommandé un autre endroit, où l’on peut visiter l’atelier de fabrication, comme ça on peut payer pour la visite, sans obligation d’achat. Cliquez sur les flyers pour zoomer. La visite coûte 6€

Brantôme en Périgord

Brantôme est une ville absolument merveilleuse. Je crois que c’est surnommé « la Venise du Périgord » ou un truc comme ça. C’est frustrant car on a visité plein de « Venise » de telle ou telle région, sans avoir visité la VRAIE Venise. Il faut qu’on corrige ça en Octobre 😉 Le highlight de la ville, c’est son abbaye. On ne peut pas visiter l’intérieur, mais on peut visiter le cloître et la partie troglodyte de l’abbaye avec un guide (ou pas). Les tickets s’achètent à l’office du tourisme juste en face. Avant, les moines vivaient dans la partie troglodyte mais suite à deux invasions Viking, ils en ont eu marre et ont commencé à construire quelque chose de plus solide.

L’activité principale à Brantôme, c’est le canoë. Le centre-ville est comme un îlot et le parcours est très simple : on tourne autour, c’est tout. Attention, il y a un endroit où il faut descendre une pente de 50cm à peu près mais assez pentue donc la plupart des gens descendent du canoë pour le pousser (donc prévoyez de vous mouiller les pieds).

Juste à côté se trouve un Relais & Châteaux (lien Booking) avec restaurant gastronomique (menu à partir de 55€). La terrasse est très belle, mais je pense qu’on a une meilleure vue sur eux, qu’eux sur nous.

Nous visitons l’abbaye avec un guide, passionnant et passionné. Mais il entre un peu trop dans les détails concernant l’évolution architecturale de l’abbaye et m’a complètement perdue à partir de ce moment. La partie que j’aime le plus, ce sont ces gravures dans la grotte troglodyte. Ca me rappelle trop Göreme en Turquie, en plus petit bien sûr. Ici aussi, il y a plein de nids de pigeons, et il y a une source « miraculeuse ». La rivière passe juste en dessous de ces grottes, on l’entend très bien.

Grotte de Villars

On se dépêche d’aller à la Grotte de Villars car on a réservé en ligne les tickets pour une visite guidée. En réalité, on aurait pu acheter les tickets sur place sans souci.

Je voulais absolument, après avoir visité les deux répliques de grottes (Chauvet 2 et Lascaux) ultra connues, de visiter une VRAIE grotte cette fois, et donner mes sous à une grotte moins fréquentée, moins connue, pour les aider après le Covid.

Mais mon flair en a décidé autrement, j’ai choisi, sans le savoir, une grotte absolument magnifique pas si inconnue que ça. Sérieusement, c’est comme si je voulais donner de l’argent à une petite association du coin et finissais par faire un don à l’UNICEF aahahha.

Donc, le soutien aux petites grottes peu connues, ce sera pour la prochaine fois hein. Je vous montre l’unique photo qu’on a prise sur le site car les photos sont interdites à l’intérieur. On a préféré acheté une carte postale.

Ensuite, je suis allée sur leur site http://grotte-villars.com/ et voici les photos officielles.

Nous étions une vingtaine par groupe, avec un guide équipé d’un micro, ce qui fait qu’il est très facile de l’entendre. Par contre, il y a des endroits tellement étroits qu’on doit se séparer en deux groupes et écouter les explications à tour de rôle. Les passages font 1m de largeur environ, et on est entourés de stalagmites, stalactites. Pour nous frayer ce chemin, beaucoup de stalagmites ont été détruites, je pense.

La Grotte de Villars est l’un des plus grands réseaux souterrains du Périgord, près de 13 km ont été explorés à ce jour. Je pense qu’on visite à peine 1km, en revenant sur nos pas en plus.

Je n’ai JAMAIS, JAMAIS visité une grotte avec autant de stalactites, il y en avait par milliers et rien que regarder le plafond me donne des frissons (de peur qu’ils tombent tous en même temps ahaha). C’est le guide qui nous allume les lumières à mesure qu’on avance dans la grotte, pour un effet « surprise » (et pour qu’on ne se perde pas non plus). Malgré l’interdiction de prendre des photos, certains touristes se croient malins en prenant des photos en cachette, sauf que dans un lieu comme ça, il faut un appareil professionnel, les smartphones ne donnent rien du tout.

Cette grotte est spéciale car on voit des peintures préhistoriques (datant d’il y a 19 000 ans à peu près), certes couvertes par le calcite, mais d’une grande importance. Il est très rare de trouver des représentations d’hommes dans les grottes, mais celle-ci en a une ! On a ici une scène d’un homme face à un bison, très similaire à celle de la grotte de Lascaux. Sauf qu’ici, l’homme a du sang partout, il est très mal en point, il n’y a pas de doute.

Ce que j’ai beaucoup beaucoup aimé voir ici, ce sont des formations en « rideau ». J’ai vu une réplique à Chauvet 2 et j’ai vraiment voulu voir la même chose dans la nature et mon vœu est exaucé ici. Dommage que les lumières n’arrivent pas à mettre en avant la transparence du « rideau ».

C’est vraiment exceptionnel qu’un lieu aussi beau soit encore ouvert au public, qu’on puisse aussi proche de ces merveilles, sans barrières, ni plexiglas, ni réplique.

Sincèrement, après avoir vu cette grotte, je me suis demandé pourquoi les gens continuaient à visiter d’autres grottes dans d’autres pays ? Ça n’arrive même pas à la cheville des grottes françaises lol. Sincèrement, même en étant vietnamienne, je ne vous conseillerai plus d’aller voir les grottes de Phong Nha, c’est nul par rapport à ce qu’on a en France ahaha.

Bref, vous l’avez compris, je recommande la grotte de Villars, c’est magnifique, ça dépasse toute mon imagination, je n’ai jamais vu une grotte aussi belle de ma vie !

Sérieusement, après seulement quelques jours dans le Périgord, c’est décidé : je viendrai passer ma retraite ici. Il y a plein de choses à visiter, on mange bien, il y a plein d’activités, les gens sont sympas, il a l’air de faire quand même beau, les paysages sont très variés, il y a des ateliers Hermès dans le coin lol… j’aime beaucoup !

La suite de notre aventure, c’est par ici

Partie 2 : Conseils pratiques

Liens utiles

Budget

  • Logement : La Quinta à Nontron 90€/chambre double, petit-déjeuner inclus (choisissez la chambre rouge) Lien Expedia. Table d’hôte pour 15€/personne (entrée plat dessert)
  • Abbaye de Brantôme : 8€/personne
  • Grotte de Villars : 9,2€/personne
  • Accès au cloître de la cathédrale de Périgueux : 1,5€/personne
Restaurant étoilé Michelin La Ribaudière, Moulin à Blé & le Chai de Hennessy - Road Trip Voiture en France #23
Métro, bus, tram et train à Rome : comment acheter des tickets Atac avec son téléphone ?
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    2 commentaires
    • Répondre Anne-Claire

      15 septembre 2020, 10 h 16 min

      Bonjour. Merci pour tous ces carnets que je lis les uns après les autres avec beaucoup de plaisir (c’est ma petite pause au travail!). J’ai l’impression de partir aussi un peu tous les jours comme ça. 😀 Hâte de vous découvrir à Rome!

      • Répondre Anh

        15 septembre 2020, 20 h 09 min

        Bonsoir Anne-Claire,
        Merci de nous avoir suivis aussi assidûment. J’espère que vous avez passé un bel été.

        Vous êtes bien courageuse, 24 carnets et bientôt 26 ! Avec 2000 à 3000 mots en moyenne, c’est presque aussi long qu’un roman
        En tout cas, même si je suis ravie d’être à Rome, j’ai été très contente d’avoir eu l’occasion de découvrir nos belles régions.

        A bientôt !
        Anh

    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.