Lascaux IV, une Réplique à couper le souffle – Road Trip Voiture en France #21

La grotte de Lascaux est un des highlights de ce road trip. C’est une visite tellement attendue que je comptais les jours jusqu’à la visite de celle-ci. Si la visite de Chauvet 2 nous a beaucoup impressionnés, on n’en attend pas moins de Lasvaux IV, la réplique la plus récente de la grotte Lascaux.

Note : cet article de blog fait partie du « Road Trip en France » réalisé en Août 2020. Pour lire les parties précédentes, cliquez ici : #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9, #10, #11, #12, #13, #14, #15, #16, #17, #18, #19 et #20

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Petit déjeuner très matinal dans notre Airbnb et c’est parti pour la visite de Lascaux IV, à 8h du matin SVP.

La réplique que nous allons visiter s’appelle Lascaux IV car il y a plusieurs Lascaux :

  • Lascaux I : c’est la grotte originale découverte le 12 septembre 1940. Elle n’accueille plus de visiteurs depuis le 17 avril 1963 suite aux dégradations causées par un flux de touristes trop important
  • Lascaux II (ouverte en 1983) : c’est la réplique partielle, créée pour accueillir les touristes, à 200 mètres de la grotte originale. C’est le premier fac-similé d’une grotte au monde, il reproduit 90% des peintures de Lascaux
  • Lascaux III : c’est la réplique mobile, destinée à se déplacer partout dans le monde pour des expositions. C’est la version que JB a visitée il y a quelques années au parc des expositions de Versailles à Paris et qu’il a beaucoup aimé
  • Lascaux IV (ouverte en 2016) : c’est la réplique intégrale de la grotte originale, réalisée avec les technologies modernes.

La différence de tarifs entre Lascaux II et Lascaux IV n’est pas énorme, on vous recommande de visiter Lascaux IV.

L’histoire de Lascaux

En Septembre 1940, Marcel Ravidat, découvre une cavité dans la colline de Lascaux (appartenant à la famille La Rochefoucauld) grâce à son chien. 4 jours plus tard, il revient avec ses 3 amis et ils entrent dans la grotte. Il y a une rumeur dans la région concernant l’existence d’un trésor. Les adolescents espèrent le découvrir. A la place, ils découvrent des peintures rupestres. Ils se jurent de garder le secret mais il ne durera que quelques jours, l’un des jeunes décidant d’informer son professeur.

En 1948, la grotte est ouverte au public. Nos 4 amis ne sont aucunement récompensés, la famille La Rochefoucauld gère les visites de la grotte. Jusqu’en avril 1963, où elle est fermée à cause des dégradations importantes causées par le gaz carbonique rejeté par 1000 visiteurs par jour. La famille vend la grotte originale à l’état, pour financer une partie du projet Lascaux II. Le projet est repris par le conseil général de la Dordogne. Lascaux II ne résiste pas non plus aux dégradations et doit être rénové.

Lascaux IV

Lascaux IV est un site à part, pas très loin de Lascaux II, mais on ne peut pas marcher de Lascaux IV jusqu’à Lascaux II. Il n’y a aucun risque de se tromper de lieu.

En ce moment, il est recommandé d’acheter les tickets en ligne, mais la billetterie est toujours ouverte et en venant tôt, certains ont pu obtenir des tickets dans la demi-heure qui suivait. Nous avons opté pour la visite la plus matinale (à 8h) car les groupes se succèdent (toutes les 15 minutes) et le brouahah dans une grotte aussi petite risque de rendre la visite désagréable. On préfère ainsi être dans le premier groupe.

Toutes les visites sont guidées et durent 1h30. Nous prenons d’abord l’ascenseur pour voir les environs et imaginer à quoi aurait ressemblé la Dordogne au moment des peintures rupestres. Ensuite, nous entrons dans la grotte. La température est maintenue à 13°C toute l’année, avec une faible luminosité pour recréer les conditions d’une vraie grotte, et aussi préserver les peintures, qui sont faites à base de pigments naturels. Les photos et vidéos sont totalement interdites à l’intérieur

La Grotte Chauvet est plus vieille que la grotte Lascaux, donc la précision des peintures est différente également. On ne peut pas vraiment comparer les deux pour les peintures. Il faut visiter les deux grottes tout simplement 😀

Par contre, au niveau de l’expérience de visite, JB préfère Lascaux IV directement sur le sol (et non sur des passerelles comme à Chauvet 2)
Perso, je préfère Chauvet 2 car la visite se fait en continuité. Ici à Lascaux IV, il y a un moment où on sort de la grotte pour accéder à la deuxième partie de la grotte. La grotte est en T (un peu tordu mais vous voyez ce que je veux dire), on suit le chemin vert sur le dessin, et le n°7 correspond au patio en béton pour accéder au | du T. Ça a été organisé de cette manière pour qu’on ait pas à faire demi-tour et rentrer dans les touristes d’autres groupes.

Après la visite de la grotte, qui a duré environ 20 minutes, amplement suffisant vu l’étroitesse de la grotte, nous accédons à une immense salle où nous avons beaucoup plus de temps de re-découvrir les parois une à une. Ici, on est autorisés à prendre des photos.

structure de la grotte en 3D

La maîtrise des couleurs dégradées, les mouvements des animaux… est impressionnante. Dans cette grotte, les animaux « méchants » sont souvent cachés, comme dans la vraie vie finalement, sans guide, il nous aurait été impossible de les voir. Et même quand elle nous les montre, on lâche un « mouaaaais » sceptique car c’est trop bien caché pour nous. On compte plus de 200 animaux identifiables.

Cette vache atteste de la volonté d’excellence du travail accompli avec la deuxième tentative de l’artiste pour corriger les « fautes » de la 1ère version
cheval chinois
taureau : L’animal possède la quasi-totalité des détails anatomiques

Que ce soit dans cet immense atelier ou dans la grotte répliquée, tout a été réalisé au millimètre près par rapport à l’original. Les artistes essaient d’utiliser les mêmes techniques pour reproduire les peintures. Les pigments sont naturels également. Voici les nuances de couleurs utilisées :

A Lascaux, il y a des traces de griffes d’ours, comme à Chauvet. De toute façon, les hommes ne vivaient pas dans les grottes, mais plutôt dans les abris. Les grottes sont trop sombres et ils auraient suffoqué en faisant du feu à l’intérieur. Pour éclairer, les artistes utilisent plutôt de la graisse animale, qui ne laisse pas de fumée ni de trace sur les parois.

Dans la deuxième partie de la grotte, on nous a montré une voûte pleine de gravures, mais c’était impossible à voir. Mais dans cette salle à part, ils ont mis une lumière spéciale pour qu’on puisse mieux les observer. En réalité, il y en avait 5000 dans la grotte originale, mais dans cet atelier, ils en ont reproduit quelques centaines. Beaucoup de gravures sont incompréhensibles, en plus elles se superposent, un vrai casse-tête !

Juste en-dessous de cette voûte se trouve un puits de 6 mètres (6 ? je ne suis pas sûre ) de profondeur. C’est tellement étroit avec peu d’oxygène que normalement, avec des moyens simplistes, c’est déjà dur d’y descendre, et remonter, ensuite pour éclairer à l’aide de grasse animale et dessiner, c’est mission impossible. Et pourtant, on y trouve quand même la fameuse peinture d’un homme, entre un bison et un rhinocéros. Je vois un canard à côté aussi (les autres voient un oiseau)

L’homme est peu représenté dans les grottes, donc à chaque fois qu’il y est, la grotte prend de l’importance. Lascaux et la Grotte de Villars (que nous allons visiter aussi) ont des représentations d’un homme avec un bison. Chaque rencontre avec un bison a l’air fatal. Il y en a pourtant qui ont écrit un livre entier pour réfuter cette thèse. Ils affirment qu’au contraire, l’homme a l’air triomphal ici. L’homme de la grotte de Villars, lui, beaucoup moins.

Cette représentation humaine est la seule de ce sanctuaire. Le tronc et les membres sont filiformes. Les doigts, quatre à chaque main, se répartissent en éventail. Le sexe est ostensiblement marqué. Le corps est incliné à environ 45°, position sans doute provoquée par la volte-face du bison. Au-dessous de cette figure, on peut remarquer la présence d’un oiseau, perché sur un bâton. Sa silhouette n’est cependant pas suffisamment précise pour en déterminer l’espèce. Il partage des caractéristiques identiques, voire certains liens, avec l’homme. Ce sont des thèmes non réitérés dans ce sanctuaire, en outre, ils possèdent une tête aux traits similaires. Au sein de certaines sociétés primitives ou antiques, l’oiseau revêt souvent un rôle psychopompe, celui qui accompagne les âmes. Source : archeologie.culture.fr/lascaux

La visite se termine sur une expo interactive assez ludique, mais pas forcément compatible avec les mesures Covid car il y a trop de choses à toucher 😀 Il y a aussi un focus sur les artisans ayant participé au projet, comment ils creusent les parois à la fraise, comment ils reproduisent les peintures.

Nous recommandons fortement la visite de Lascaux IV. Même si vous avez visité Chauvet 2, cette visite reste incontournable, les deux grottes ne sont pas comparables. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, regardez cette visite virtuelle à couper le souffle avec explication pour chaque dessin, vous allez changer d’avis 😉

La suite de notre aventure, c’est par ici

Partie 2 : Conseils pratiques

Liens utiles

Budget

  • Notre Airbnb : 66€ la nuit, petit-déjeuner inclus. Pour recevoir 35€ lors de votre 1ère réservation sur Airbnb, utilisez notre lien de parrainage
  • Billet Adulte site de Lascaux IV : 20€
  • Parking gratuit
Le Meilleur Soin du Visage à Rome (Italie) : Kobido avec Simona Primavera, facialiste
[Périgord Noir] Sarlat-la-Canéda, les Gabarres à La Roque-Gageac - Road Trip Voiture en France #20
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.