Aigues-Mortes & les Trains Miniatures de Jardin – Road Trip Voiture en France #16

Aigues-Mortes est une cité fortifiée juste à côté du Parc National de Camargue. Les touristes y accourent pour voir ses salins ainsi que ses remparts.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Note : cet article de blog fait partie du « Road Trip en France » réalisé en Août 2020. Pour lire les parties précédentes, cliquez ici : #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9, #10, #11, #12, #13, #14 et #15

Partie 1 : Carnet de voyage

Salins du Midi d’Aigues Mortes

Si la cité médiévale est toute petite, les salins se trouve à l’extérieur de la cité et sont énormes. On y extrait 500 000 tonnes de sel par an !

A part ce salin rose visible depuis la route, pour visiter le reste, il faut payer un train (10,8€) qui passe d’un salin à l’autre.

Malheureusement nous n’avons pas réservé à l’avance et tout est complet jusqu’au lendemain matin. Le sel de la marque « La Baleine » est produit ici, on voit le logo partout. La Camargue se prête bien à l’extraction du sel, grâce à ses terrains plats, ses étangs naturels, et le peu de pluie.

La coloration rose de l’eau est liée à la prolifération de micro-organismes de type algues microscopiques, appelées « dunaliella salina ». Ces algues ne sont pas inutiles, c’est aussi un aliment de premier choix pour poissons et crustacés. Les montagnes de sel aperçues de loin sont tellement énormes qu’on se croyait dans les dunes du Pilat.

Aigues-Mortes

On se console de cette visite ratée en allant à la cité. Les remparts sont vraiment impressionnants et bien conservés. Il y a plusieurs (énormes) parkings à l’extérieur de la cité, mais c’est tellement fréquenté qu’on a tourné en rond pendant un bon moment avant de trouver une place disponible.

Le centre-ville est très animé mais plus petit qu’on ne pensait, avec 2 rues principales pleines de boutiques et restaurants.

Les Trains Du Colorado – Musée

Heureusement que je l’avais repéré avant sur Google Maps. J’aurais pu passer à côté de ce petit musée familial exposant des trains miniatures de jardin. Nous avons déjà vu des trains plus petits au Musée du Jouet à Colmar et des miniatures (qui ne bougent pas) en Floride.

Mais c’est bien la première fois que nous découvrons la catégorie « trains de jardin », avec une échelle de 1/24ème. Ces trains sont conçus, comme son nom l’indique, pour être installé dans des jardins, donc ils ne craignent pas (trop) l’eau, ni le soleil.

Ce petit musée a été créé par Jean-Marie Pénard, ancien menuisier, qui s’est intéressé aux trains de jardin sur le tard il y a seulement 5 ans. Tout d’abord, il a collectionné les locomotives, puis il a commencé à installer un vrai parcours. Il a sacrifié le salon, puis une chambre, puis tout son rez-de-chaussée. Les trains proviennent des Etats-Unis, car il s’intéresse particulièrement aux vieux trains américains. Rien que l’achat de ces trains (et des décors) est un parcours du combattant, car il faut aller aux foires, acheter sur eBay et les sites de collectionneurs…

Nous n’avons pas pu le rencontrer aujourd’hui mais nous avons pu discuter avec son fils – qui n’est pas un passionné de trains, mais participe à l’aventure familiale avec beaucoup d’enthousiasme. C’est lui qui s’occupe de la réparation des trains, et aide à installer, une fois la saison terminée, l’atelier pour son père, afin que le musée s’enrichisse d’une année à l’autre. Il nous a parlé des futurs projets pour le musée et je n’ai qu’une hâte : revenir pour voir comment tout ça évolue.

Toutes les locomotives sont fonctionnelles, et ils changent les locomotives régulièrement : 30 locomotives et 100 wagons se relaient pour créer une expérience unique à chaque fois que vous passez.

Celle-ci « BIG-BOY », c’est la Rolls Royce de toutes les locomotives, c’est sublime. Le monsieur a eu la gentillesse de la faire fonctionner sous nos yeux émerveillés. Il y a une petite lumière rouge qui imite le charbon incandescent et une petite fumée qui se dégage de la cheminée. Elle fait « tchouk tchouk » aussi 😀 J’aime trop ! Malheureusement, avec le parcours actuel, qui a des virages trop serrés, on ne peut pas encore le voir parcourir le rez-de-chaussée, mais on ne sait jamais.

Il n’y a pas de bruits de trains dans le jardin car ça aurait rendu les voisins furax. Cependant, il y a plein de petits détails à observer : des personnages de Tintin dissimulés par ci par là, des lumières rouges au niveau des locomotives, les maisons parfaitement décorées, les gares très bien faites.

On dirait que c’est simple à réaliser, mais en réalité les modèles de maisons sont assez limités, et il faut les repeindre pour avoir plus de variétés, et rendre les décors plus réalistes. Sans compte qu’avec le soleil, la pluie, la peinture se dégrade et il faut continuer à les entretenir. Les rails sont en métal, donc il faut aussi penser à les installer de sorte à ce qu’ils puissent avoir la place de se dilater avec la chaleur. Le choix des plantes n’est pas anodin non plus : il faut que ce soit résistant mais aussi assez petites pour fondre dans le décor. Bref, c’est plus difficile que ça en a l’air.

Il y a des boîtiers, permettant d’augmenter l’intensité du courant. Ainsi, ça régule la vitesse du train. Pour l’instant, je ne vois pas encore de croisements entre les deux trains, mais je pense que c’est étudié pour éviter les crashs. Surtout que les enfants ont aussi accès aux boîtiers pour modifier la vitesse et peuvent regarder les trains de près, sans plexiglas… c’est aussi unique dans son genre. Et surtout, la plateforme centrale a été mise à une hauteur assez basse pour que les enfants puissent observer les trains tranquillement.

Le plus impressionnant, c’est le viaduc créé manuellement à l’aide des milliers de petits morceaux en bois.
C’est super stable et fait 40m de long. Il faut être menuisier pour être capable de produire une telle chose. Ce pont fait le tour du rez-de-chaussée !

🚂🚂🚂 Le printemps est là, et notre rame Santa Fe attend patiemment de reprendre du service. Chaque saison elle parcourt une distance égale à un trajet Montpellier-Paris. Et c'est l'une de celles que l'on répare le moins !

Publiée par Les trains du Colorado sur Vendredi 29 mars 2019

C’est une visite à ne rater sous aucun prétexte, si vous êtes dans les environs. Je vous laisse le flyer ci-dessous si besoin. L’accès au musée coûte 5€ pour les adultes, 2 € pour les enfants. Cet argent sert à acheter d’autres locomotives et développer le parcours.

La suite de notre aventure, c’est par ici

Partie 2 : Conseils pratiques

Liens utiles

Budget

  • Logement (au sein d’une ferme) : Le Mas d’Icard, 65€, lien Booking (petit-déjeuner, très simple, inclus. Clim dans la chambre, moustiquaires aux fenêtres, je recommande)
  • Les trains du Colorado : 5€ pour les adultes, 2€ pour les enfants, au 11 rue de la République, Aigues-Mortes
  • Les Salins d’Aigues-Mortes : 10,8€
Holafly : une carte SIM pour vos voyages à l'étranger (+ code promo)
Les Flamants Roses en Camargue - Road Trip Voiture en France #15
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.