Carnet de Voyage : 3 jours à Göreme en Cappadoce (Turquie)

Ce week-end, nous partons visiter la Cappadoce, suite aux photos qui nous ont fait trop rêver (une centaine de montgolfières dans le ciel). On vous a parlé des montgolfières ici. Dans cet article, nous allons parler du reste.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Départ d’Istanbul

Nous nous réveillons à 4h30 et commandons un Uber à 5h. A cause de notre ignorance, nous avons réservé le vol depuis l’aéroport le plus loin d’Istanbul (nom de code SAW) qui se trouve à 50mn – 1h de trajet. A Istanbul, Uber permet d’appeler des taxis classiques donc quand on voit un taxi s’arrêter pile devant notre porte, on le prend et c’est parti. C’est seulement en arrivant à l’aéroport qu’il nous demande de payer et on s’aperçoit qu’on est monté dans la mauvaise voiture 🙁 Uber nous affiche les plaques d’immatriculation de cette manière : 34T****. On s’aperçoit (trop tard) que tous les taxis ont des plaques commençant par 34T***. Oups !

C’est parti pour 1h15 de vol (avec repas léger svp) jusqu’à Kayseri, un des deux aéroports les plus proches de Göreme.
Ayant réservé le shuttle via notre hôtel, quelqu’un vient nous chercher avec un panneau inscrivant notre nom. On a dû attendre 1h un couple qui n’est jamais venu.
Et arrivés à l’hôtel, on demande au réceptionniste où est la voiture qu’on lui a demandé de réserver. Il nous répond « vous voulez louer une voiture ? ». Rebelote : 1h d’attente supplémentaire pour la voiture.

Note : si vous comptez louer une voiture depuis le début, si vous êtes pressé ou si vous êtes nombreux, il vaut mieux louer une voiture depuis l’aéroport de Kayseri (chez Avis par exemple). Le prix aurait été sensiblement pareil (deux jours chez Avis = 563TL, versus la location depuis Göreme 320TL + 180TL de shuttle pour deux => 500TL).

Notre hôtel

J’avoue qu’on a un peu baissé nos gardes, en réservant les hôtels après avoir été influencé par les photos d’un blog (qui retouche énormément ses photos) et d’Instagram. Pour la 1ère nuit, nous avons opté pour Cave Life Hotel, avec des chambres troglodytes, sans savoir que la plupart des hôtels à Göreme proposent des chambres troglodytes. Ce qui nous a fait trancher, c’était la terrasse avec le canapé magnifique + la vue depuis sa salle de petit-déjeuner. Mais la chambre est un peu trop petite à mon goût. Et le monsieur prend un peu trop de commissions sur les services qu’on prend en plus (location de voiture, shuttle aéroport). Je suis sûre que vous pouvez trouver mieux dans le coin.

Jour 1 : les visites

La Cappadoce est une région semi-aride du centre de la Turquie. Des petites rivières encaissées ont creusé leur lit dans le sol tendre du plateau, des aiguilles de pierres (appelées aussi cheminées de fée) se dressent un peu partout. On y trouve notamment les maisons de l’âge du bronze sculptées dans les parois des vallées par des troglodytes (habitants de grottes), puis utilisées comme refuges par les premiers chrétiens. C’est donc un endroit pittoresque, un mix de désert d’Atacama, le grand canyon des états-unis, Hobbiton, Cu Chi et les Schtroumpfs.

Twin Fairy Chimneys

Bon, une fois que nous avons la voiture, notre première priorité est d’acheter de l’essence car la voiture est livrée avec le voyant d’essence qui clignote :D. Et avec toutes ces collines, il vaut mieux en avoir, beaucoup beaucoup. L’essence coûte dans les 6,6TL le litre (presque 1€) et nous achetons environ 30 litres, sachant que notre voiture (automatique, et vieille) consomme 6,3L/100km (selon l’ordinateur de bord), combien de km pouvons-nous faire ? Je rigole, nous ne sommes pas ici pour faire des maths.

Nous visitons d’abord les Twin Fairy Chimneys juste parce que c’est à côté de la station d’essence et finalement c’était une bonne décision car nous sommes seuls sur les lieux. Je suis super impressionnée par leur taille car dans mon imagination, ces cheminées de fée devaient être plus petites.

Ce n’est pas une fée qui les a créées, of course, mais un phénomène datant des millions d’années. Les cendres volcaniques forment des roches poreuses, chapeautés par une couche de basalte. L’érosion crée ce type de cheminées qui prennent des formes assez incroyables. Et comme l’érosion est moins importante pour la couche de basalte, on voit cette forme de champignons un peu partout en Cappadoce.

Devent Valley

Nous continuons notre chemin vers Devent Valley, à la recherche d’une roche en forme de chameau. Ici, les paysages sont somptueux, malgré les touristes un peu trop nombreux à notre goût.

Zelve Open Air Museum

C’est ici que nous achetons le museum pass de 3 jours qui nous donne l’accès à plein de sites dans la région pour 110TL/personne. Pour ceux qui ne souhaitent pas acheter ce pass, l’entrée coûte 30TL/personne et le parking 3TL. Le musée ouvert de Zelve est moins fréquenté que celui de Göreme, nous y trouvons à la fin de la journée avec une poignée de touristes.

Comme je disais, les cendres volcaniques forment des roches poreuses, et les habitants de la région ont très bien compris qu’il était facile de creuser dans cette roche et en faire des maisons voire des cités entières. Dès qu’il y a un nouveau membre, hop, creusons une autre chambre. On peut voir ici une chapelle, les pièces d’habitation… vides, certes, mais savez-vous que certains y habitaient jusqu’en 1952 ? Avant d’être évacués ailleurs pour des raisons de sécurité.

Pasaba Valley

Ceci est un de mes lieux préférés à Göreme. Paraît que Saint Simeon aurait passé son temps dans un trou en haut d’une cheminée, à 10m du sol. Il y a une église (Saint Simeon) qu’on peut visiter, et les nombreux guides sur place vous indiqueront la cheminée en question. Je trouve que les cheminées ici ressemblent encore plus aux champignons, et le côté grandiose du lieu me plaît énormément.

Petit détail marrant : à côté du parking, regardez à quoi ressemble la soi-disant gendarmerie 😀

Church of St. john the Baptist

Nous visitons cette église se trouvant à la ville de çavusin, juste à côté, pour découvrir un ensemble délabré, et plein de déchets. C’est bien dommage car ça aurait été super joli 🙁 Bref, je vous déconseille.

Chez Galip

C’est le stop shopping préféré des tours organisés, mais c’est aussi the place to be de la région. Le « maître des lieux » est Galip, et il a une histoire à raconter : une ancienne petite amie, avant la rupture, lui a donné une mèche de cheveux car il lui a demandé de lui offrir un souvenir d’elle. Accrochée dans sa boutique, la mèche attire la curiosité des visiteurs. Emues par l’histoire, les femmes ont commencé à lui laisser leur mèche de cheveux. Maintenant, il reçoit des mèches de cheveux par courrier de l’autre bout du monde. Sa collection est estimée à plus de 16,000 échantillons (voir plus), et il en a fait un musée, derrière sa boutique.

C’est un maître de la céramique, qui ressemble étrangement à Einstein. Nous y sommes allés par curiosité, et puis finalement, comme sa boutique ressemble à une labyrinthe, non seulement nous n’avons pas trouvé le Hair Museum, mais en plus, nous avons été amenés à assister une petite démo de produits, avec le master himself. Il m’a fait marcher sur un vase en céramique pour prouver sa solidité, il m’a ensuite offert un bol en céramique dédicacé 🙂 bon, il le fait avec beaucoup de femmes hein. Pour les cheveux, il n’a rien demandé par contre 🙂 Nous avons aussi été amenés dans une pièce, la lumière s’éteint et on voit que certaines pièces en céramique sont fluorescentes, c’est trop joli ! Bref, allez-y pour le plaisir des yeux, ses créations sont vraiment extraordinaires, la petite démo de fabrication de pot (1 minute à peine pour un très joli pot) est très sympa aussi.

Nous nous dépêchons de rentrer suite à cette visite car il se met à pleuvoir. Nous dînons dans un resto pas très bon puis dodo.

Jour 2 :

Réveil à 4h30 aujourd’hui pour notre vol en montgolfière. J’en ai parlé ici.

Nous rentrons ensuite à l’hôtel vers 7h30. Nous faisons du check-out tout de suite, car une longue route nous attend aujourd’hui.

Lac Tuz

Toujours suite au visionnage de superbes photos du Lac Tuz à 2h de Göreme sur un blog de voyage, on pensait avoir trouvé l’équivalent du désert de sel de Uyuni (qui après plus de 2 ans de tour du monde reste notre meilleurs expérience ever) en Turquie. Mais ça me déçoit énormément. Nous suivons les indications sur ce blog pour nous rendre en voiture, et atterrir dans un lieu qui n’a rien à voir avec les photos qu’on a vues. En gros, le Lac Tuz est un lac salé envahi par une algue rose, ce qui rend la couleur du lac rosâtre. Et je crois que cette algue n’y est plus (plus trop). C’est censé être très beau. De loin, c’est super super beau en tout cas !

De près, grosse déception ! Marcher dans la vase, des déchets partout. C’est une version très cheap du désert de sel Uyuni (qu’on a visité, je vous laisse comparer les photos ici) Bon, 4h aller-retour pour ça. Je vous déconseille (sauf si vous allez à Ankara, faîtes un petit stop) !

Selime Church

Je ne voulais pas y aller à la base, mais quand nous sommes passés devant, nous avons été tellement saisis par la beauté du lieu que nous sommes arrêtés net. L’ensemble est creusé dans un énorme, mais énorme bloc de rochers, il y a 3 faces, les locaux visitent les deux faces (accès gratuit) tandis que les touristes visitent la partie payante, qui donne accès aux chapelles (30TL/personne, compatible avec le Museum Pass). Apparemment, pas très loin, se trouve le lieu de tournage de Star Wars (les vieux films) mais je ne l’ai su que plus tard.

Kayabasi Panorama

Nous nous rendons ensuite à 2 minutes de voiture de là, à un view point : vue panoramique sur la vallée, où l’on se rend compte de l’énorme taille du rocher (ou montagne) dans lequel le Selime church a été creusé. Nous visitons cette partie de la Cappadoce dans le sens contraire des tours donc on n’a pas croisé de touristes, pour le moment.

Belisirma restaurant

En général, les gens entrent du côté de la vallée d’Ihlara pour finir à Belisirma, dans un restaurant au bord de la rivière, mais comme nous visitons dans le sens inverse, nous préférons arriver d’abord à Belisirma. L’entrée est payante (30TL) ou incluse dans le Museum Pass.

Nous voulions visiter quelques chapelles mais raté, de ce côté, les chapelles sont toutes en hauteur et très fatigués par les réveils matinaux successifs, nous décidons de regarder juste d’en bas, faire 200m, avant d’aller à…

Ihlara Valley

… ou plutôt son view point. D’ici, on a une très belle vue sur la vallée, on aperçoit même la rivière qui coule au milieu, des braves gens en train de randonner au long de la paroi rocheuse. Je sais que beaucoup apprécient de faire de la randonnée ici (5,7km pour les plus courageux, ou la moitié pour ceux qui abandonnent au milieu). ce n’est pas idéal de venir avec une voiture car il faut faire l’aller-retour, alors que ceux qui viennent en tour organisé commencent au village d’Ihlara pour être cherchés plus tard à Belisirma. Sans marcher, nous apprécions quand même la belle vue, il y a même des canapés mis à disposition juste à côté pour se relaxer.

Derinkuyu Underground City

JB est très fatigué par la conduite et ne rêve que d’une chose : faire la sieste. Nous tentons tout de même de finir par une dernière visite à la cité souterraine de Derinkuyu, qui comporterait 8 étages en tout, capable d’abriter 20 000 personnes ! Il y a d’autres cités souterraines dans la région et la rumeur dit qu’elles sont toutes inter-connectées !! Note : Les photos ont été prises avec un appareil de photo, les smartphones n’arrivent pas à prendre de photos dans un lieu aussi sombre.

Bon, pour y vivre, il ne faut pas être très grand (comme moi par exemple), JB se casse le dos dans les mini-escaliers et il trouve que c’est une très bonne idée de visiter par nous-même car il n’aurait pas pu survivre longtemps là-dedans, s’il devait en plus écouter les longues explications d’un guide. Nous pensions nous perdre là-dedans mais en fait, c’est très simple : il suffit de suivre les flèches rouges pour la visite, et les flèches bleues pour la sortie. Comme il y a quelques guides qui y sont au même moment que nous, j’en profite pour écouter un peu leur explication. Au contraire, je pense que la visite avec un guide est très importante car nous mourrons d’ennui ici et ne savons pas quoi regarder (aucune explication sur le site). On voit juste plusieurs portes (en forme ronde) en pierre, censées protéger la cité et empêcher la progression des ennemis.

Sunset View Point

Nous regardons le soleil se coucher derrière la vallée à un endroit qui porte bien son nom : Sunset View Point (tapez ça sur google maps pour retrouver l’emplacement exact). C’est un des plus beaux couchers de soleil depuis notre départ en tour du monde, je vous recommande aussi !

Nous rentrons à Göreme, très fatigués. Nous recevons la clé de notre chambre chez Sultan Cave suites. La chambre est immense, la salle de bain très belle, mais j’aime pas trop l’attitude des employés de l’hôtel, ni le fait qu’il soit squatté le lendemain matin par une horde d’instagrammeurs (qui ne dorment même pas sur place) et qui mènent une fake life. Je pense que si vous voulez rester dans le coin, il vaut mieux opter pour l’hôtel Kelebek Special Cave Hotel, qui se trouve tout juste à côté.

Le seul point positif de cet hôtel, à part sa beauté, est son excellent restaurant Setan, qui propose le fameux pottery kebab à tomber.
C’est la spécialité de la région. La viande est cuisinée dans un pot en céramique, et au moment de servir, on casse le pot en tapant dessus avec un marteau ou un couteau. c’est très bon !

Jour 3 :

Nous nous réveillons vers 6h pour assister au vol des montgolfières, cette fois en tant que spectateurs. J’en ai aussi parlé ici. C’était aussi l’occasion de voir, encore et encore, la Love Valley. Cette vallée porte son nom car les cheminées de fée ont une forme phallique 😀

Nous rentrons à l’hôtel à 8h30 pour le petit-déjeuner (délicieux, buffet) avant de reprendre la voiture pour visiter tous les sites autour de Göreme qu’on n’a pas pu visiter le premier jour.

Goreme Open Air Museum

L’arrivée matinale à 9h (alors que le musée est ouvert à 8h30) ne nous épargne pas de la présence de quelques groupes matinaux. L’entrée coûte 45TL/personne (ou incluse aussi dans le Museum Pass). J’opte pour la location d’un guide audio (15TL).

Ici, il y a une concentration de chapelles, toutes plus belles les unes les autres. Malheureusement, la visite se fait très rapidement car elles sont très petites (limitées à 20 personnes à la fois). Mes préférées sont l’église sombre (dark church), et une chapelle juste à côté, accessible par un escalier en métal.

Pour Dark Church, l’entrée à payer en supplément de 15TL (ou gratuite si on a un Museum pass), élimine déjà tous les tours organisés. Mais en plus, les peintures ont été rénovées donc c’est super super joli. Je vous mets ici une photo de Gettyimages car nous n’avons pas le droit de prendre des photos à l’intérieur de toutes les chapelles (au risque d’abîmer les fresques).

C’est un site à visiter absolument, mais dès l’ouverture pour éviter la foule.

Pigeon Valley

Je ne vous en ai pas encore parlé mais on voit souvent sur les murs des maisons troglodytes des petits trous. Apparemment, ce sont des pigeonniers. Pas parce qu’ils avaient besoin de pigeons voyageurs non, c’est plus pour faire du commerce des engrais… à partir des excréments de pigeons.

On peut faire un gros trek dans le Pigeon Valley, à condition d’être bien briefés à l’avance car il n’y a pas d’indications claires sur le site. La vue qu’on a depuis Pigeon valley est vraiment incroyable, je vous recommande d’y aller.

Uchisar Castle

C’est un énorme rocher transformé en château en fait, ça doit être l’endroit le plus haut dans le coin, avec une vue époustouflante sur les environs. La montée n’est pas très difficile grâce à l’escalier aménagé. Nous y croiserons le couple français qui a été dans la même montgolfière que nous la veille, que Göreme est petit ! On discute un peu et on se rend compte que l’homme du couple travaille dans une agence concurrente de celles pour lesquelles nous avions travaillés dans notre ancienne vie parisienne 🙂

Salkım Tepesi Panorama

Si tout le monde est amené à Göreme Panorama par les tours organisés, nous avons préféré prendre un jus d’orange chez Salkım Tepesi Panorama
La lumière est plus favorable (alors qu’on est à contre jour le matin à Göreme Panorama) et les paysages sont très très beaux. Regardez-moi ça ! (et admirez ma démarche prudente car mine de rien, ça glisse pas mal)

Sunset View à Göreme

Nous rendons la voiture devant notre premier hôtel et en profitons pour visiter le Sunset view (tapez ça sur google maps), attention ce n’est pas le même lieu que Sunset view point 😀 celui-ci se trouve dans les collines de Göreme et offre une vue à 360°C sur toute la ville (et les environs). Ca doit être l’emplacement pour le coucher de soleil, voir les montgolfières ou prendre une photo de Göreme de nuit. Je regrette un peu de ne pas l’avoir découvert plus tôt.

Il est 14h50, un shuttle vient nous chercher pour nous déposer à l’aéroport de Kayseri. Nous rentrons à Istanbul + 1H de taxi. Très fatigués, on se couche tout de suite, avec les étoiles pleins les yeux car nous n’avons vu que des choses merveilleuses depuis notre départ le vendredi pour la Cappadoce.

Voici en bonus quelques photos de Göreme, je trouve que c’est la plus belle ville  de toutes, et j’aurais aimé rester quelques jours en plus pour découvrir tous ses coins secrets.

Partie 2 : Conseils pratiques

Les conseils pratiques (itinéraire, budget) sont disponibles dans un autre article, celui-ci est déjà assez long je trouve

3 jours en Cappadoce (Turquie) depuis Paris : Budget, Itinéraire, Location de Voiture
Mon Retour sur le Vol et le Spectacle de Montgolfières en Cappadoce à Göreme (Turquie)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (13 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.