Restaurant étoilé Michelin La Ribaudière, Moulin à Blé & le Chai de Hennessy – Road Trip Voiture en France #23

Les expériences luxueuses continuent car la région de Cognac s’y prête particulièrement. Après avoir trop bien mangé dans le Périgord, on se dit qu’il faut sûrement tester un des restaurants étoilés dans la région. Et puis, faute de temps, nous retardons le moment et finissons par réserver un restaurant étoilé près de Cognac.

Note : cet article de blog fait partie du « Road Trip en France » réalisé en Août 2020. Pour lire les parties précédentes, cliquez ici : #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9, #10, #11, #12, #13, #14, #15, #16, #17, #18, #19, #20, #21 et #22

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Restaurant étoilé Michelin : La Ribaudière

Je pense qu’on n’aurait même pas pensé aux restaurants étoilés, si on ne les avaient pas ajoutés dans ma petite « carte de France ». Sur cette carte, j’ai marqué tous les restaurants étoilés Michelin (1, 2, 3 étoiles), ce qui facilite bien le repérage & la planification. Nous avons choisi celui-ci car il est juste à côté de notre Airbnb, et en plus, la carte reste encore très traditionnelle, et axés « produits du terroir ». D’habitude, nous ne passons pas beaucoup de temps en France, donc nous aimons beaucoup les produits du terroir, très difficiles à trouver à l’étranger.

De plus, ce restaurant donne directement sur les vignes, tout est très vert aux alentours, c’est magnifique !

Dès l’arrivée, le bar à cognac nous impressionne particulièrement. Nous sommes juste à côté de Cognac, il y a plusieurs maisons réputées dans le coin, c’est donc naturel que le menu et la carte de boissons tournent autour de cet alcool.

Nous avons opté tous les deux pour le menu « Découverte » (114€/personne). Je vous mets le menu ici avec mes commentaires

  • L’apéritif commence bien avec un peu de foie gras, truffes et caviar.
  • La mise en bouche du jour : purée de melon avec un petit morceau de jambon, c’est super frais et original.
  • Les bouchons de langoustines crues marinées, condiment d’algues fraîches, lait de tigre mousseux, caviar jeune de Gensac-la-Pallue : c’est le meilleur plat que j’aie pu goûter de ma vie. Les langoustines sont préparées façon sashimi, c’est tellement bon que j’ai presque eu les larmes aux yeux. Comme dans « Ratatouille », quand c’est délicieux, on dirait qu’il y a un feu d’artifice dans la tête, eh ben c’est exactement ça ! Il y a une petite inspiration asiatique ici, entre la coriandre, la sauce plutôt acide et les langoustines crues. Je suis capable de revenir ici juste pour ce plat
  • Le civet de cuisses de grenouilles fraîches et d’escargots « petits gris » cuisinés avec notre chardonnay, huile de persil plat : à cause des pesticides, on n’a quasiment plus de grenouilles sauvages. Les cuisses de grenouilles fraîches sont aussi rares et chères que les autres ingrédients de luxe. Ici, les cuisses sont travaillées de sorte qu’on ait juste la viande (et pas l’os), et les escargots sont tellement, mais tellement onctueux qu’on n’aurait pas deviné que c’était des escargots. Un plat extrêmement surprenant, je dirais le plus innovant de ce menu. C’est aussi un des plats que le guide Michelin recommande dans ce restaurant.
  • Le homard bleu cuit au four à bois, poireaux crayons grillés, beurre de corail au vieux cognac : parfaitement exécuté, mais rien d’innovant
  • Le filet de bœuf du Limousin cuisiné au sautoir, beurre de Pamplie mousseux aux primeurs, truffes aestivum en croûte : cuisson parfaite, la viande est d’excellente qualité, ça n’égale pas le bœuf japonais ni argentin, mais nous n’avons pas eu besoin de saler/poivrer la viande, elle était parfaite comme ça. Un gros morceau de truffe d’été est farci dans une sorte de gâteau ? C’est dommage car la truffe telle quelle aurait donné plus de saveur, surtout qu’à la base, la truffe d’été a moins de goût que la truffe d’hiver
  • Le chariot de fromages affinés, et chèvres fermiers de la région : il suffit de regarder la photo du chariot pour comprendre à quel point JB a été ravi de le voir
  • Le cognac du terroir à la barrique « dessert signature » : un plaisir pour les yeux, technicité incroyable. Le concept, c’est de recréer une petite parcelle de la région, pour qu’on ait l’impression d’être dans les vignes. Le contenant est fait de bois, rappelant le bois des tonneaux de cognac. Un raisin recréé grâce à la cuisine moléculaire, dont l’intérieur est rempli de cognac. La feuille de raisin est créée à partir de je-ne-sais-quel ingrédient, et enfin, la « terre » est faite de chocolat râpé. L’ensemble est très fin.
  • Quand à moi, j’ai opté pour La mousse soufflée au chocolat Grand Cru, croûtons de chocolat à la fleur de sel de l’île de Ré : c’est très bon, mais un peu too much en quantité.

Je pense que c’est seulement la deuxième fois qu’on va dans un restaurant étoilé (le premier étant près de Trans sur Erdre), et j’avoue que celui-ci dépasse largement l’autre.

L’étoile est bien méritée car tout est excellent, j’aurais donné 2 étoiles Michelin ahaha. C’est une explosion de saveur à chaque fois. Nous avions peur de ne pas pouvoir tout finir, vu le nombre de plats, mais tout a été étudié pour qu’il y en ait assez pour bien goûter, mais suffisamment peu pour qu’on puisse terminer tout le menu sans gâchis et sans avoir le bide explosé. Vraiment, si vous passez dans le coin, je recommande les yeux fermés.

La Ribaudière, carte & menus : https://laribaudiere.com/carte-menus-restaurant-la-ribaudiere.php

Par contre, il y a un petit détail : comme on est dans la nature, il y a pas mal d’insectes. Le restaurant utilise de gros spots de lumière pour les attirer et les éloigner des tables, mais ne soyez pas surpris de les voir. Il n’y avait pas de moustiques (heureusement), mais quelques mouches quand même.

Moulin à Blé à Aujac

Notre magnifique Airbnb se trouve à Aujac. Les propriétaires, Jacques et Mireille, sont aussi des globe trotters. Ils ont l’habitude de voyager en sac à dos et planifier leur voyage sur place. Nous avons énormément de destinations en commun. Ils connaissent un peu plus l’Afrique que nous, et leur maison est remplie de souvenirs de voyage, on se sent comme à la maison 😀 La chambre est également très spacieuse, avec jacuzzi, douche italienne, et un jardin magnifique, avec une petite cabane birmane construite par Jacques.

la cabane birmane

La particularité de cet Airbnb, c’est son emplacement : juste au-dessus d’un canal qui alimente un moulin à blé, qui a été restauré par notre propriétaire Jacques. Jacques a racheté le moulin familial et l’a rénové à l’aide des menuisiers de la région. Aujourd’hui, le moulin est 100% fonctionnel, et certains agriculteurs lui amènent encore du blé pour en faire de la farine. Après un bon petit-déjeuner bio – avec les produits du potager, nous avons eu droit à une visite privée du moulin.

Jacques fait tourner le moulin sous nos yeux ébahis et nous montre les mécanismes.

Je ne le savais pas mais on peut encore trouver de la farine bio fabriquée artisanalement avec des moulins à blé. L’avantage d’un moulin à blé, c’est que la farine est plus nutritive et digeste car le moulin permet de conserver le germe du blé et une partie du son => farine plus nutritive et moins concentrées en gluten. Ensuite, la farine passe à travers le tamis, une sorte de tambour avec des trous plus ou moins gros, c’est ainsi qu’on obtient de la farine pour le dessert, ou la farine pour le pain… (plus ou moins fine).

Si vous ne passez pas la nuit en Airbnb, vous pouvez quand même visiter le moulin.

Visites commentées sur réservation : 06 50 71 59 87 (groupes à partir de 10)

Avant de partir, sachant que j’ai beaucoup aimé sa confiture d’oseille, Mireille court après moi pour m’offrir un pot de la dite confiture, faite maison. C’est trop chouuu !

Dégustation de Cognac chez Hennessy

Toujours en tant que micro actionnaire de LVMH, nous avons droit à une visite gratuite des chais d’Hennessy, avec dégustation. Il suffit de réserver au téléphone, puis montrer sa carte d’actionnaire au moment de la visite. Mon père aime beaucoup l’alcool fort et il y a toujours à la maison des bouteilles de Hennessy, Johnny-Walker… Et j’ai découvert il y a peu que le cognac était français, et en plus, fabriqué à partir du vin.

J’avoue qu’on est passé près de Cognac juste pour Hennessy (sinon on aurait continué tout droit vers Tours) et ça valait vraiment le coup. LVMH a beaucoup de marques, mais Hennessy arrive à figurer parmi les 3 marques du nom du groupe : Louis Vuitton Moët-Hennessy, donc Hennesssy doit être une marque très spéciale. Hennessy a plus de 50% de parts de marché mondial du cognac, mais étrangement, le cognac est plus consommé à l’étranger, qu’en France.

Nous nous sommes perdus à Cognac car nous n’avons pas mis le bon lieu sur Google Maps. En fait, il faut longer le quai et viser « Visite Cognac, les visites Hennessy ». Il y a de nombreuses places de parking gratuites pour 1h30, la durée de la visite. En été, la visite est agrémentée d’une petite croisière en bateau, juste pour traverser le fleuve, car les chais se trouvent de l’autre rive de la boutique.

Les caves s’appellent « chai » car elles sont près du « quai ». Les chais sont proches du fleuve de Charente pour bénéficier des conditions plus humides. Je n’ai pas pris en photo la première partie de la visite, mais sachez qu’on a été très impressionnés par les moyens mis en place. Il y a plusieurs panneaux interactifs, le guide appuie sur un bouton et les différentes lumières s’allument. Ce qui permet de bien comprendre le process de fabrication du cognac de manière ludique. Contrairement aux caves de champagne, où tout est expliqué sans aucun schéma et les touristes en sortent confus. Non, ici, au contraire, on comprend trop bien, il y a même des vidéos.

Pour faire du cognac, c’est très simple : il faut du vin.

  • On chauffe doucement le vin pour le condenser.
  • On obtient le brouillis, fruit de la 1ère distillation
  • On enlève le début et la fin du brouillis, pour ne garder que le milieu
  • On le distille une seconde fois. Cette deuxième étape de distillation permet une teneur en alcool beaucoup plus élevée.
  • Il faut environ 12 kg de raisins pour produire 1 litre d’eau-de-vie
  • L’eau de vie doit ensuite être mise dans des fûts de chêne faits à la main, pendant de longues années pour gagner en goût. C’est là d’où viennent la couleur et le goût du cognac.
  • De la qualité du fût dépend la qualité du cognac : de la sélection des bois à l’assemblage du tonneau, rien ne doit être laissé au hasard
  • Comme un parfum, les Maîtres-Assembleurs mélangent les différents cognacs de différents fûts et années. Suite à quoi, on le mélange avec le cognac de l’année d’avant.
  • Ainsi, le cognac d’Hennessy gardera un goût constant d’une année à l’autre, car il est à base le résultat des récoltes de plusieurs années, de plusieurs viticoles

La réserve de la Maison Hennessy est l’une des plus grandes collections d’eaux-de-vie au monde, grâce à son histoire remontant à plus de 200 ans. Plus de 350 000 tonneaux sont entreposés dans 65 chais.

le guide nous explique le principe de l’assemblage
le chai que nous visitons aujourd’hui

Chez Hennessy, une tradition de longue date consiste à féliciter les jeunes apprentis qui installent pour la première fois des fûts sur une rangée irréprochable. Leurs collègues décorent leur rangée avec des fleurs fraîches, qui sèchent à mesure que l’assemblage vieillit. Les fûts doivent être dans un état irréprochable, toute modification ou réparation effectuée sur le fût est notée soigneusement.

Dans un coin sécurité du chai, on voit les dame Jeanne datant de 18xx. L’eau de vie gardée en fût continue d’évoluer. Quand on estime qu’elle n’a plus besoin d’évoluer, elle est transférée vers les dame-Jeanne, en verre. Ainsi, elle n’évolue plus, et peut être utilisée pour les mélanges de cognac d’exception. Votre cognac, vendu dans des bouteilles en verre, n’évolue plus, contrairement au vin. Donc la meilleure chose à faire, selon notre guide, c’est d’en boire et pas en stocker pendant des années 😀 Le même conseil s’applique pour le champagne, car la couche de levure qui fait évoluer le goût du champagne a été enlevée une fois la bouteille vous est vendue en boutique.

Nous reprenons le bateau pour traverser le fleuve et vient le moment le plus attendu de la matinée : la dégustation de deux types de cognac : Hennessy VS (very special) et Hennessy VSOP (Very Superior Old Pale). Notre guide est vraiment génial. D’habitude il voyage et doit trouver des distributeurs Hennessy dans le monde. Mais « grâce » au Covid, il est avec nous aujourd’hui et est très content de faire découvrir le cognac aux français. Son métier consiste à créer un réseau de distributeurs, mais aussi d’éduquer : comment boire du cognac, comment apprécier le cognac. Et c’est exactement ce qu’il a fait avec nous.

plateau de dégustation, pour une personne

Non seulement il nous a appris l’art de la dégustation : toucher d’abord avec sa langue, mouiller la bouche pour mieux accueillir le cognac, puis dégustation véritable…

…mais en plus, il nous a appris ce qu’il fallait commander, à quel moment… avec glaçon ou sans glaçon + une recette de cocktail de cognac à refaire à la maison. Je ne bois pas mais rien que pour les explications, ça me donne trop envie de commander désormais un Hennessy VS en apéritif ahaha. On sent qu’il est passionné par son métier, qu’il aime véritablement la maison Hennessy, son histoire et ses produits.

Ce que je trouve vraiment sympa, c’est qu’ils ont pensé aux personnes ne pouvant pas boire d’alcool, déjà en posant la question avant la visite, et ensuite, en me servant un très bon jus de raisin. C’est une attention particulière, à saluer. Car on ne vient pas que pour la dégustation, mais aussi pour le savoir-faire.

Des 3 visites de caves (de champagne et de cognac) cet été, la visite chez Hennessy a dépassé toute mes attentes. D’une part grâce aux gros moyens mis en place, mais surtout grâce au guide, passionné et passionnant, qui a réussi à nous transmettre sa passion pour le cognac. Dans la boutique, vous trouverez plusieurs créations d’exception, dont une bouteille (tout à droite) à 25 000€. La forme des bouteilles chez Hennessy est très spéciale également et la distingue complètement des autres marques.

La suite de notre aventure, c’est par ici

Partie 2 : Conseils pratiques

Liens utiles

Budget

  • Restaurant 1* Michelin La Ribaudière à Bourg-Charente : Menu « Découverte » + boisson (soft) 120€/personne. Il y a des menus à partir de 55€/personne aussi
  • Airbnb avec la visite du moulin familial à Aujac : 58€/nuit, petit-déjeuner inclus : https://www.airbnb.fr/rooms/2640576
  • Visite Hennessy Signature à Cognac : 20€/personne Langues : français, anglais, espagnol, allemand, chinois, russe, Durée totale : 1h30
  • La visite est gratuite si vous êtes actionnaire LVMH (plus d’infos)
Le Marais Poitevin, surnommé "La Venise Verte" - Road Trip Voiture en France #24
[Périgord] Périgueux, Brantôme, Nontron & Grotte de Villars - Road Trip Voiture en France #22
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.