Châteaux de la Loire : Cheverny, Chissay & le Clos Lucé – Road Trip Voiture en France #25

Après le Marais Poitevin, nous sommes censés assister au spectacle la Cinéscénie du Puy du Fou mais à cause du Covid, nos billets ont été malheureusement annulés, le parc n’honore que les réservations faites par les clients séjournant dans un de leurs hôtels. Ainsi, au lieu de passer quelques jours du côté de Nantes, nous revenons en Pays de la Loire, chez les parents de JB.

Note : cet article de blog fait partie du « Road Trip en France » réalisé en Août 2020. Pour lire les parties précédentes, cliquez ici : #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9, #10, #11, #12, #13, #14, #15, #16, #17, #18, #19, #20, #21, #22, #23 et #24

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Château de Cheverny

Il y a beaucoup de châteaux dans le coin et nous avons déjà visité les plus connus. La difficulté consiste à choisir d’autres châteaux connus à visiter, ils ont trop nombreux et trop beaux. Après beaucoup d’hésitation, nous visitons le château de Cheverny, appartenant à la même famille depuis plus de six siècles.

C’est le modèle dont s’est inspiré Hergé pour le château de Moulinsart dans Tintin. Moulinsart est une réplique du château de Cheverny auquel on aurait retiré les deux imposants pavillons latéraux. Et il n’y a aucune explication quant au choix de ce château comme modèle. Peut-être parce qu’il s’agit du premier château à avoir été ouvert au public en 1922 ? Donc plus connu ?

Château de Cheverny
Moulinsart

Les tickets s’achètent sur place sans souci. Pour les toilettes, celles juste à côté de l’accueil sont HS, mais celles à l’intérieur du château (il faut avoir un ticket d’entrée donc) sont ouvertes. Je le précise car il y en a qui râlent sur Google Maps comme quoi ils ont dû aller aux WC publics de la mairie juste en face.

Malheureusement, je ne me sens pas bien donc on a visité très rapidement le château. Je vous laisse voir les photos de l’intérieur : très chargé mais très meublé aussi. Ca fait quand même du bien de visiter un château meublé. Il y a des photos de la famille un peu partout, ça fait bizarre car ça se voit clairement qu’ils n’y vivent plus, mais mettre des photos par ci par là pour faire genre « c’est l’art de vivre à la française » ? Il y a quelques constructions Lego de très mauvais goût. Bref, je suis perplexe.

Nous passons à une autre partie du château où quelques scènes dans Tintin sont re-créées. Ce n’est pas super bien réalisé non plus. Car le plan du bâtiment ne correspond pas aux BD, donc on passe d’une salle à l’autre, d’une bande dessinée à l’autre, sans se sentir forcément imprégné dans la BD. JB avait un bon souvenir de cette visite il y a une vingtaine d’année quand il était enfant. Il semble que l’exposition tintin n’a pas bougé depuis, ça a mal vieilli.

On termine par les chenils, où sont gardés une centaine de chiens de chasse. Il y a un panneau indiquant qu’ils sont bien nourris et traités etc. mais quand on voit l’énorme jardin et la taille riquiqui des chenils, on se demande pourquoi ils ne les lâchent pas tout simplement dans le jardin et si les propriétaires ont un cœur. En plus, la chasse aux chiens courants quoi ! Tellement has-been. Je suis dégoûtée de leur avoir filé 17€ pour qu’ils continuent leur pratique barbare.

Nous tentons d’aller au centre-ville d’Amboise mais il nous est impossible de trouver une place de parking. On trouve avec soulagement un restaurant sur le chemin avec un grand parking : La Bonne étape. La cuisine est simple, mais ça fait vraiment du bien.

Château de Chissay

Je ne me sens toujours pas bien (règles douloureuses, ce n’est pas le Covid lol) et on se dépêche d’aller au château où on dormira ce soir : le Château de Chissay.

La chambre n’est pas dispo tout de suite mais on peut profiter des jardins, de la piscine et des caves troglodytes.

Ici, le Wifi est quasi-inexistant. Il faut être près de l’accueil pour capter un peu d’Internet. C’est surprenant, mais bon, les murs doivent être trop épais pour que le réseau passe. Notre chambre est toute petite mais bien équipée, avec salle de bain privée et même un petit couloir avec deux chaises d’époque pour chiller. Sincèrement, elle est moins luxueuse que notre chambre d’hôte à Nontron.

C’est marrant quand même de se dire qu’on dort dans un château.

Le soir, nous dînons au restaurant de l’hôtel. Ils voulaient jouer sur une carte « gastronomique » mais malheureusement, l’ensemble n’est pas assez fin, il y a toujours quelque chose qui ne va pas : trop acide, ou pas assez assaisonné. C’est souvent trop acide, même pour les plats qui n’ont absolument pas besoin d’acidité.

Le Clos Lucé

Le lendemain, nous visitons le Clos Lucé. On aurait pu acheter les tickets en ligne mais il n’y a pas beaucoup d’attente donc nous y sommes allés sans ticket. Il y a des visites guidées mais on opte pour une visite normale avec un guide papier qu’on nous fournit. Je préfère le Clos Lucée à Cheverny, je trouve l’intérieur plus chaleureux que Cheverny. C’est ici que Leonard de Vinci a passé ses dernières années.

Le hightlight de la visite, c’est son atelier, baigné dans de la lumière. On voit aussi ses carnets, ses outils… c’est très bien fait, on dirait que l’artiste vient juste de quitter son atelier.

A l’étage en-dessous, on trouve une vingtaine d’inventions dessinés par Leonard de Vinci et re-créés par IBM. A cause du Covid, le parcours est fléché et ça prend un long moment à visiter le sous-sol. Cela nous ennuie particulièrement parce que tous ces modèles, nous les avons déjà vus à Milan.

On se dépêche de quitter le sous-sol sans oxygène pour nous ressourcer dans le jardin. Ils ont mis de la fumée et tout c’est mignon 🙂 C’est pour rappeler le sfumato, la technique picturale qui donne au sujet des contours imprécis au moyen de glacis d’une texture lisse et transparente de Leonard de Vinci.

Dans le jardin, il y a aussi quelques inventions grandeur nature. Certaines fonctionnent vraiment, d’autres sont en mode « démo » seulement.

Bon voilà, ce n’est pas le meilleur carnet de voyage de ma vie, mais c’est tout ce dont je suis capable de retenir quand je ne me sens pas bien 😀

Nous nous dirigeons chez la maman de JB, où nous passons 4 nuits. Malheureusement elle est en vacances. C’est l’occasion pour nous de revoir le papa de JB & nos copains. Nous devons déjà reprendre le travail, mais il nous reste encore 2 jours de visite (le temps de remonter jusqu’à Rouen pour rendre la voiture) avant d’aller à Rome.

La suite de notre aventure, c’est par ici

Partie 2 : Conseils pratiques

Liens utiles

Budget

  • Visites :
    • Château de Cheverny : Visite du Château et des jardins + Les secrets de Moulinsart 17€
    • Le Clos Lucé : visite du château & les jardins : 17€
  • Restaurant La Bonne Etape à Amboise : comptez 25€/personne
  • Château de Chissay : 130€ la chambre double (lien Booking)
    • Restaurant du château : comptez 50€/personne
[Mayenne] Sainte-Suzanne, Nuit en roulotte & Cabane dans les arbres - Road Trip Voiture en France #26
Le Marais Poitevin, surnommé "La Venise Verte" - Road Trip Voiture en France #24
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.