[Guide] Location de voiture au Mexique : Assurance, Arnaque, Carte de Crédit

J’ai lu beaucoup d’informations contradictoires sur la location de voiture au Mexique. Aujourd’hui, je vous ferai un petit guide facile à comprendre pour éviter les pièges les plus communs. Merci Karen et Karl, qui ont passé des vacances au Mexique cet été, de m’avoir aidée à rédiger ce guide, nous l’avons ensuite complétés avec notre propre expérience. Pour que ce soit plus facile à comprendre, ce guide sera en forme de FAQ.

Quelle assurance faut-il payer pour la location de voiture au Mexique ?

Quand vous louez une voiture au Mexique, vous devez obligatoirement prendre une assurance dite « liability insurance », ou responsabilité civile ou responsabilité envers les tiers. Elle couvre les dommages causés par votre véhicule à d’autres personnes – ou aux biens appartenant à d’autres personnes. Cette assurance doit être mexicaine car la plupart des compagnies d’assurance étrangères ne couvrent pas ce type d’assurance spécifique pour le Mexique.

Où puis-je prendre cette assurance ?

Directement avec votre loueur mexicain, ou en passant par un tiers. Il vaut mieux que l’assurance provienne d’une compagnie mexicaine. Certains loueurs de voiture comme Enterprise ou Mex incluent cette assurance dans le prix de location de base. Avec un remboursement jusqu’à 2500$-3500$US en cas d’accident.

L’assurance incluse dans le prix de location est-elle suffisante ?

OUI et NON.
Aux yeux du Mexique et du loueur, à partir du moment où vous avez la « liability insurance » (responsabilité envers les tiers), c’est bon, vous pouvez partir avec votre voiture de location. Cependant, en cas d’accident, cette « liability insurance » ne couvre que les dommages liés à la personne/les biens de la personne que vous blessez. Elle ne couvre pas les dommages vous concernant ni votre véhicule de location. Donc sans assurance vous couvrant vous et votre véhicule, le loueur peut vous demander une empreinte bancaire assez importante.

De plus, si l’assurance « liability insurance » de base est incluse dans le prix de location, si vous lisez bien les conditions générales, elle rembourse votre « victime » uniquement jusqu’à 2500$ à 3500$US en cas d’accident. Or, si c’est un accident mortel, une loi mexicaine demande un dédommagement d’au moins 5000 fois le salaire de la victime. Et les états mexicains peuvent multiplier le montant par 5 ou 7 selon leur bon vouloir. Comme Yucatán est un état assez riche, en cas d’accident mortel, il faut s’attendre à débourser jusqu’à 544 000$; 45 000$ pour Quitaroo, 48 000$ pour l’état du Mexico… donc la protection de base du loueur (jusqu’à 3500$US) est clairement insuffisante.

Comment augmenter la limite de la liability insurance ?

Les loueurs peuvent proposer des assurances complémentaires, augmentant le remboursement de la liability insurance (responsabilité envers les tiers) jusqu’à 500 000$.
Cette assurance supplémentaire peut aussi vous couvrir VOUS et votre véhicule en cas d’accident. Mais cela a un prix : nous avons payé 20$/jour de location, et l’assurance double le prix : 20$ supplémentaire par jour.

Il faut également savoir que si vous ne prenez pas les assurances facultatives, le loueur vous demandera obligatoirement une empreinte bancaire avec une carte de CREDIT. Or, l’immense majorité des cartes françaises sont des cartes de DEBIT.

L’assurance de ma carte de crédit ne suffit pas ?

OUI et NON. Elle ne fonctionne pas pour l’assurance de responsabilité civile, ou responsabilité envers les tiers (liability insurance), obligatoire pour le Mexique…

Mais elle est théoriquement faite pour vous couvrir VOUS et votre voiture de location (assurance non obligatoire). Cependant, les cartes de crédit demandent énormément de documents avant de sortir le moindre sou (témoins, documents de la police, documents attestant les dégâts…) et pour réussir tous ces documents – en espagnol en plus, et le remboursement peut prendre jusqu’à 90 jours.

Quelles sont les arnaques les plus courantes quand on loue une voiture au Mexique ?

Comme je vous l’ai expliqué tout à l’heure, seule l’assurance de responsabilité civile est obligatoire, mais pas le reste (vol, dégâts de la voiture, assurance de santé pour vous et vos passagers…) mais les loueurs vont essayer de vous vendre tout le package et vous dire que tout est obligatoire. A vous de vous renseigner et prendre l’assurance qui vous convient.

Lors de notre réservation chez MEX, les prix affichés étaient en dollars américains. Lors du retrait de la voiture, le loueur nous a expliqué qu’il fallait absolument payer en pesos mexicain en nous imposant un taux de change scandaleux que n’osent même pas pratiquer les bureaux de change dans les zones les plus touristiques. Impossible d’y couper, ça a rajouté un coût d’une vingtaine d’euros à la location de 2 jours…

Autre petite arnaque assez classique, la voiture 1/5ème seulement du réservoir était rempli. Il fallait la rendre en fin de location avec… au moins 1/5e. Lorsqu’on ne connaît pas une voiture, il est difficile d’être aussi précis. On l’a donc rendu avec environ 15 € d’essence en trop…

L’autre type d’arnaque viendrait plutôt… des policiers, plutôt dans la péninsule du Yucatán. Ils aiment bien arrêter les touristes en prétextant un dépassement de vitesse, pour demander un backchich. Les panneaux de vitesse ne sont pas super nombreux au Mexique et en cas de doute, vous risquez de penser que vous avez effectivement roulé trop vite. Utilisez Waze pour connaître les limitations de vitesse (enfin si vous captez le réseau). Normalement, 200 pesos devraient suffire. Mais si vous n’aimez pas participer à ce genre de corruption, ne montrez que les copies de vos documents (permis de conduire, passeport) en disant que l’original est à l’hôtel. Faites semblant de ne pas comprendre l’espagnol ni anglais et n’hésitez pas à leur faire croire que vous appelez l’ambassade de France.

A la pompe, ce n’est pas du self-service mais un employé qui vous sert. Il est possible que le compteur de la pompe ne soit pas remis à 0 quand on vous sert et vous finissez par payer beaucoup. C’est une arnaque très courante. Il faut mieux descendre de la voiture et regarder le compteur de la pompe.
Au moment du paiement, dites à voix haute le billet que vous donnez, et vérifiez systématiquement le change, surtout de nuit…
Plein se dit « lleno » en espagnol.

Est-il vrai qu’on ne peut pas louer une voiture avec une carte de débit au Mexique ?

Avant de partir avec votre voiture de location, votre loueur vous demandera une empreinte bancaire.
Même si nos cartes bancaires s’appellent « cartes de crédit » en France, en réalité, toutes les cartes issues de nos banques sont des cartes de débit. Débit immédiat ou débit différé, mais débit quand même.
Avant, la légende disait que les cartes de débit n’étaient pas du tout acceptées par les loueurs de voiture au Mexique – mais ces dernières années, elles passent de plus en plus chez les loueurs.
Mais comme vous n’avez pas une carte de crédit, il faut que vous ayez des fonds suffisants qui seront bloquées le temps de la location – correspondant au montant de la franchise. Demandez aussi à votre banque française d’accepter les mouvements venant du Mexique. Le montant peut aller de 1000$US à 8000$US, selon l’assurance que vous avez/n’avez pas prise. Certains touristes prudents, préfèrent laisser une somme en cash.
Le clonage de carte au Mexique est malheureusement assez fréquent, choisissez donc un loueur réputé.

Chez MEX, on nous a refusé toutes nos cartes bancaires car c’était marqué DEBIT dessus. Il a fallu payer l’assurance all inclusive chez eux pour qu’ils acceptent de nous faire une emprunt bancaire de 100$US sur une de nos cartes DEBIT.

Pourrai-je laisser mes bagages dans le coffre de ma voiture ?

Les voitures de location sont très vite repérées par les voleurs et il est malheureusement de plus en plus fréquent que les voleurs se servent dans les coffres des touristes (en prenant absolument tout, ils fouilleront le contenu plus tard). Il est conseillé de laisser vos voitures dans les parkings payants (ou avec gardiens) – et choisir les hôtels avec parkings privés. Quand vous descendez de la voiture, et comptez laisser vos affaires dans le coffre, n’ouvrez surtout pas votre coffre – sinon tout le monde peut voir le contenu de votre coffre avec plein de choses intéressantes à voler.

Le mieux est de ne rien laisser du tout, nous avons nous-mêmes vu des touristes, clients d’un restaurant, s’apercevoir que leur coffre avait été vidé. Ils avaient laissé toutes leurs affaires dans le coffre de la voiture, passeports inclus, le temps de se baigner… dans un parking très fréquenté.

Quel est l’état de la route ?

Les routes sont en général en excellent état.
A l’approche des villes et à l’intérieur, il y a énormément de dos d’âne, il faut faire attention aux panneaux qui indiquent leur présence.
Les routes entre Tulum et Mérida, entre Tulum et Cancun sont quasiment comme les autoroutes françaises, les voitures tracent. Faites attention aux panneaux de vitesse, en général, c’est 100km maximum.

Si vous voulez aller à Punta Allen (Sian Ka’an), dans ce cas, il faut demander aux locaux l’état récent de la route car même si la route est refaite régulièrement, elle finit par être abîmée (plus d’infos sur Sian Ka’an en indépendant ici)
Ou si vous voulez aller à Calakmul, les 40km derniers kilomètres peuvent être un peu durs mais pas impossibles à rouler en voiture normale (plus d’infos sur Calakmul)
Dans les cas, il faut rouler doucement, éviter les jours de pluie et demander aux locaux l’état des routes… au cas où.

Le réseau & le GPS

Nous n’avons pas pris de GPS avec nous mais je suis sûre qu’il va marcher ici aussi.
Par contre, si vous voulez utiliser le GPS du téléphone, il faut absolument télécharger les plans en offline AVANT.
car en dehors des villes, vous n’allez rien capter (en 3G/4G) et des fois, vous n’avez même pas de réseau téléphonique (pour appeler), même si vous avez une carte SIM mexicaine.

Mettez toutes les chances de vos côtés, faites le plein avant de rouler, ayez toujours de l’eau sur vous.

J’espère vous avoir apporté les informations nécessaires. Suivez notre aventure au Mexique & lisez nos différents guides sur le Mexique par ici

Road trip au Mexique #3 : Tulum, Playa del Carmen & les Cenotes
Road trip au Mexique #2 : Cobá, Ruines Mayas & Vue depuis le sommet de sa pyramide Nohoch Mul
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.