Guide Pratique pour Séoul (Corée du Sud) : Budget, Astuces, Adresses, Que Visiter, Conseils, Digital Nomad

Nous venons de passer un mois et demi à Séoul et comme nous avons eu un peu de difficulté au début pour bien profiter de la ville, nous allons vous donner nos meilleures adresses et conseils, comme ça vous n’allez pas perdre du temps comme nous. Ce guide est en format Questions/Réponses, je trouve que c’est le format le plus adapté pour couvrir le plus de sujets (qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre).

Deux documents importants à avoir

Il faut juste vous assurer d’avoir :

(1) votre passeport avec vous
(2) un billet de retour ou billet de sortie du territoire

Pour les français, vous êtes exemptés de visa et pouvez rester ici jusqu’à 3 mois.
Votre billet de retour ou de sortie du territoire doit donc justifier votre départ de la Corée du Sud dans les 3 mois suivant votre arrivée (c’est logique).
L’immigration n’a pas demandé ce billet à JB, mais elle m’a demandé à moi (j’ai peut-être une tête à vouloir rester ici pour toujours ?). En tout cas, la compagnie aérienne nous a demandé ce billet, sans quoi on ne peut pas monter dans l’avion.

Que faut-il amener ?

Si vous me posez la question à moi qui adore le shopping, je dirais « une valise vide ».

Car la société coréenne est tellement consumériste que vous trouverez de tout ici, pas trop cher, et super joli.

Mais si vous êtes économe et n’aimez pas le shopping, venez avec :

(1) une petite veste et un foulard, même en été, car la clim est à fond ici, c’est pénible
(2) de gros vêtements d’hiver car l’hiver à Séoul est vraiment horrible
(3) de la crème hydratante car toute l’année, l’air est très sec – ma peau s’est transformée en peau de crocodile en quelques heures. Buvez beaucoup d’eau !
(4) des chaussures confortables mais qu’on peut enlever facilement car vous allez beaucoup marcher, et enlever vos chaussures très souvent
(5) des lunettes de soleil car la lumière est particulièrement intense ici, je ne sais pas pourquoi

Où réserver son hôtel ?

Oubliez Gangnam qui est bien pour les fans de K-pop mais qui est loin de toutes les attractions phare de la ville.
Je vous recommande d’être dans la zone près de

  • Myeong-dong (les restaurants ferment plus tard) – tapez Myeongdong Station sur Naver Map pour voir où c’est
  • Insadong (meilleure cuisine traditionnelle) – à côté d’Anguk Station, ou Jonggak Station ou Jongno 3(sam)ga (tapez sur Naver Map pour voir où c’est)
  • Hongdae (pas cher, beaucoup d’artistes de rue, les restaurents ferment plus tard) peut être un bon plan (surtout si vous aimez manger) mais vous aurez un peu de transport pour vous rendre aux points d’intérêt de Séoul – tapez Hongik University exit 9 sur Naver Map pour voir où c’est

Un détail concernant votre hôtel : assurez-vous d’avoir une chambre avec fenêtre. Eh oui, il arrive que les hôtels trop économiques aient des chambres sans fenêtre.

Quid d’un long séjour ?

Nous avons choisi Airbnb mais finalement ce n’était pas une si bonne option.

Certes, le check-in et check-out étaient très smooth (on avait un code pour ouvrir la porte), mais les airbnb à Séoul sont petits, extrêmement chers et ne proposent qu’une petite réduction de 10% pour un séjour d’un mois et demi. Nous avons découvert, mais seulement sur place, qu’il faut mieux passer par les agences immobilières pour étrangers. Même pour une location d’un mois. Les appartements sont meublés et c’est tout aussi efficace qu’Airbnb. Attention, nous n’avons pas encore testé ces agences, mais un ami est passé par une de ces agences (dont il a oublié le nom) et c’était très pratique, d’après lui : http://english.seoul.go.kr/life-information/residence/housing/5-real-estate-agencies-for-foreigners/

Espace coworking à Séoul

Il y en a, mais pourquoi payer quand on peut s’asseoir dans de nombreux cafés (avec connexion haut débit), très jolis et gentils (pas de pression pour consommer toutes les heures). Vous pouvez aussi aller dans n’importe quelle librairie, il y a plein de tables, prises et wifi gratuit où vous pouvez vous asseoir, travailler pendant des heures et lire des bouquins qui sont en vente là-bas (sans payer), car les librairies laissent les gens les consulter librement – comme un moyen d’éducation.

ATM & Retrait au distributeur

J’ai trouvé le retrait d’argent ici un peu complexe. Il y a des ATM qui n’acceptent que des cartes locales, et des ATM qui disent accepter les cartes étrangères mais ce n’est pas tout à fait le cas.

  • Règle n°1 : Il faut informer votre banque avant d’aller en Corée du Sud. Ce n’est pas encore une destination prisée, votre banque risque de flipper toute seule dans son coin et bloquer vos opérations « au cas où ». Renseignez-vous aussi sur les frais engendrés par les retraits « hors zone euro ».
  • Règle n°2 : Il faut toujours retirer dans les ATM où il est marqué « Global ATM ». Repérez le logo de votre carte (Mastercard, Visa) – il y en a qui n’acceptent que la VISA par exemple (chelou). American Express et UnionPay sont acceptés de temps en temps
  • Règle n°3 : Les frais ne sont pas pareils d’une banque à l’autre. J’ai l’option internationale càd que ma banque française ne me facture aucun frais de cgange, mais pour chaque retrait ici, vous êtes obligé de payer des frais à la BANQUE COREENNE. Le seul ATM qui marchait pour ma carte à l’aéroport me prenait 7800won sur 300,000won retirés (arnaque ! – c’est celui à gauche sur la photo). J’ai trouvé Woori Bank qui me prenait que 3,600won pour 500,000won de retrait
  • Règle n°4 : On ne peut pas retirer plus de 1,000,000won à la fois (768€ à peu près). De toute façon, comme le paiement par carte bancaire est accepté presque partout, vous n’aurez pas besoin de retirer autant. Vous aurez besoin du cash uniquement pour la street food, les marchés locaux et recharger votre T-money.

Paiement par carte bancaire

  • Règle n°1 : Il faut informer votre banque avant d’aller en Corée du Sud. Ce n’est pas encore une destination prisée, votre banque risque de flipper toute seule dans son coin et bloquer vos opérations « au cas où ». Renseignez-vous aussi sur les frais engendrés par les retraits « hors zone euro ».
  • Règle n°2 : Le paiement par carte bancaire est accepté à peu près partout. Même dans les bui-bui. Et même pour un petit montant. Donc n’hésitez pas, surtout si vous n’avez aucun frais à payer à votre banque (comme moi avec mon option internationale), de tendre votre carte.
  • Règle n°3 : Ici, on n’a pas besoin d’entrer le code PIN. Pour les petits montants, il n’y a rien à faire. Pour les montants plus élevés, on peut vous demander de signer sur un pavé numérique. Ca n’a pas l’air de servir à grand chose, parfois le vendeur signe pour vous ^^.
  • Règle n°4 : Au moment où la vendeuse insère votre carte dans sa machine, le montant n’est jamais indiqué. Donc vérifiez TOUJOURS le montant qu’il faut payer, sur la facture qu’on va vous donner. Si jamais on ne vous donne pas de facture, demandez un receipt

Money exchange

Les taux sont catastrophiques à l’aéroport. Si vous êtes désespéré, faites un peu de change à l’aéroport histoire de payer votre bus jusqu’à l’hôtel.
Ensuite, allez à Myeongdong où les taux des money exchanges là-bas sont plus avantageux (demandez aussi s’il y a des commissions qui s’y ajoutent).

Note : Nous avions des yen japonais et quelque soit l’endroit, le taux de change nous faisait perdre entre 5% et 10%. Je n’ai pas noté les taux en euros par contre (sorry)

Ayez du crédit & de la 3G

Même si le Wifi gratuit est dispo un peu partout à Séoul, vous avez tout de même besoin de la connexion Internet (dans le taxi par exemple).

A tout moment (24/7), vous pouvez appeler le numéro 1330 (prix d’un appel local) pour parler à un anglophone qui saura traduire pour vous en coréen et/ou vous assister.

JB a déjà écrit un long article sur les cartes SIM et la 3G en Corée du Sud ici.

Quelles applications télécharger avant d’aller en Corée du Sud ?

  • Naver Map (gratuit) : Google Maps marche très mal en Corée (paraît que le gouvernement ne veut pas qu’il soit utilisé). Naver Map sera votre ami. Les noms seront affichés en phonétique donc n’ayez pas peur, vous pourrez taper le nom des attractions touristiques en alphabet latin. L’appli est gratuite.
  • Kakao Talk (gratuit) : c’est l’application de messagerie préférée des coréens. C’est très pratique ! Avoir un compte Kakao Talk (il suffit de s’inscrire grâce à son numéro de téléphone, le numéro français est accepté), c’est une 1ère étape pour avoir des amis coréens 😀 De plus, il y a beaucoup de services de conciergerie dispos directement sur Kakao Talk (j’en parlerai plus tard)
  • iTourSeoul (gratuit) : c’est votre meilleur guide touristique pour Séoul. Autres que les attractions touristiques connues, l’appli met en avant plusieurs articles qui parlent les adresses moins connues, hors du sentier battu. L’appli est liée avec Tripadvisor, donc vous pouvez voir les notations des restaurants/attractions en un coup d’oeil.
  • Google Translate (gratuit) : Téléchargez avant de partie en offline le dictionnaire coréen pour pouvoir traduire les menus écrits uniquement en coréen (juste en pointant votre caméra sur le menu pour une traduction instantanée). Le point faible c’est que ça ne marche pas quand c’est écrit à la main 😀
  • Learn Korean (gratuit) : il y a quelques phrases de base, écrites en anglais et en coréen (avec la prononciation & écriture phonétique). Très pratique quand on oublie pour la n-ième fois comment dire annyeonghaseyo (bonjour)
  • VoiceTra (gratuit) – screenshot en bas : la reconnaissance vocale de cette app (super puissante et précise) permet de traduire du coréen en anglais, de l’anglais en coréen. Super pratique puisque les coréens sont vraiment mauvais en anglais et aiment beaucoup nous parler uniquement en coréen. Il faut de la connexion (wifi,3G) pour que l’application fonctionne.

Quels sont vos conseils pour la nourriture coréenne ?

Je pense que tout le monde aime la nourriture coréenne et votre voyage à Séoul va satisfaire votre rêve de vous gaver de bibimbap et bulgogi.

MAIS…

Règle n°1 : éviter les plats trop pimentés les premiers jours

Sachez que les restaurants coréens à l’étranger proposent une version adaptée à votre goût d’étranger. Alors qu’en Corée du Sud, ils répondent au besoin local : beaucoup, beaucoup, beaucoup de piment. Donc, mon conseil est d’éviter, au moins les 1ers jours, des plats ayant « spicy » dans le nom. Vous pouvez donc manger sans trop de problème : du bibimbap, du bulgogi qui n’en contiennent pas trop.

Ensuite, pendant tous ces repas, goûtez au kimchi, le vrai kimchi coréen, pour voir si vous et votre estomac supportez le piment coréen. Si oui, vous pouvez tester un plat pimenté. Note : vous saurez tout de suite si votre estomac n’aime pas le piment (càd bcp de temps passé au WC) 🙂

Règle n°2 : Ne choisissez pas un resto au pif

Séoul n’est pas connu pour sa gastronomie. Et ce n’est pas parce qu’un resto est fréquenté par des locaux qu’il est forcément bon.
J’ai l’impression que le soir, les plats ne sont là que pour éponger l’alcool. Leur streetfood n’est pas bonne du tout mais les locaux semblent les apprécier un max.

Donc, si vous avez des doutes, il vaut mieux ouvrir Tripadvisor, ou iTourSeoul pour trouver les restos bien notés à proximité.

Règle n°3 : Soyez ouvert d’esprit

Les menus ici sont très très différents des menus qu’on peut trouver en France. Par exemple, n’espérez pas trouver du chapchae ici (on n’en a pas trouvé en tout cas). Les restaurants tendent à vendre 1 à 3 plats seulement. Vous verrez pas mal de plats qui ne donnent pas trop envie, mais qui méritent d’être testés (comme le pied de porc, ou des crabes crus…). Sinon, vous risquez de manger 3 plats pendant tout votre séjour : bibimbap, bulgogi et barbecue coréen.

Ils vendent aussi des octopus crus, des pattes de poulet pimentées… vous pouvez tester tout ça 😀

Comment se comporter au restaurant ?

  • Si vous faites bien attention, il y a souvent un bouton sur ou sous la table. Il faudra appuyer dessus pour appeler le serveur.
  • Ensuite, les baguettes et cuillères sont souvent cachées dans un tiroir de la table, ou dans une boîte mise sur la table. Les coréens mangent avec les baguettes et cuillères.
  • Dans certains restaurants, on peut parfois se servir de l’eau soi-même à une fontaine, et aller chercher des side-dishes (kimchi….) en self service. Les side dishes sont en général à volonté, si vous aimez quelque chose en particulier, vous pouvez demander à ce qu’on vous en re-serve gratuitement.
  • Les carafes d’eau (ou de thé) sont gratuites. Si vous buvez du soju, servez-en dans de petits verres, le plus âgé doit verser du soju pour les autres 😀
  • Le pourboire n’est pas populaire en Corée, ne vous sentez pas coupable si vous ne laissez rien au serveur.

Que faut-il visiter ?

Je trouve sincèrement que les temples et les palais se ressemblent tous. Une fois qu’on en a visité un, ce n’est pas forcément utile d’en visiter un autre. Les historiens vont me taper, mais vous me connaissez, je ne mens pas sur mon propre blog, je dis ce que je pense #mêmepashonte

Voici ce que je vous propose de visiter (par ordre de priorité)

  • Un des palais royal : mon préféré est Gyeongbokgung Palace, parce qu’il est plus grand, il y a plus de verdure et parce que la maison de thé traditionnelle là-bas (Oe Sojubang) m’a servi un thé aux 5 goûts inoubliable. L’entrée coûte 3,000won
  • Un des temples : Jogyesa Temple, petit, mignon, près d’Insadong, que demander de plus ?
  • L’incontournable DMZ qui sépare la Corée du Sud de la Corée du Nord.
  • Prendre un bain chaud et payer un gommage dans un jjimjilbang (on en a parlé ici)
  • Un quartier traditionnel : Tout le quartier d’Insadong, trop mignon, trop traditionnel, avec plein de boutiques et de restaurants traditionnels. Profitez-en pour vous promener jusqu’au Bukchon Hanok Village. Tapez Insadong Maru sur Naver Maps et promenez-vous aux alentours.
  • Un marché local : le marché des poissons Noryangjin Fish Market arrive dans le top classement. Je vous explique comment acheter et manger les poissons ici Je n’ai pas aimé Dongdaemun ou Namdaemun.
  • La culture du café à Séoul : c’est une étape incontournable. Il y a des cafés à chats, à chiots, à moutons… des cafés à thèmes (Hello Kitty, Line Friends), des cafés où l’on peut jouer aux logos, faire ses propres bijoux. Je vous recommande vivement le visionnage de cette vidéo qui présente très bien la culture du café à Séoul. Je ne peux malheureusement pas vous donner d’adresses car tout change à une vitesse ! Avant de venir à Séoul, tapez « best cafes in Seoul 2018 » pour avoir une liste à jour

  • Les magasins de cosmétiques : à Myeong-dong shopping street, c’est l’étape incontournable. Je cause longuement des cosmétiques ici
  • Faire du underground shopping : à la recherche de beaux vêtements coréens par cher : les plus paresseux vont le faire directement à Myeong-dong, descendez à la sortie 8 de la ligne 4. Ou Gangnam Station (descendez à la sortie 11 du métro).
  • Une université : les universités coréennes, à l’instar des universités américaines, sont immenses et bien équipées. Faites le tour du campus de Korea University (une des top universités coréennes), ou Ewha University (université pour femmes, qui a une entrée exceptionnelle et une visite guidée à 14h en anglais – à réserver 3 jours à l’avance).
  • Gangnam pour apercevoir les énormes buildings des compagnies d’entertainment, pour lesquels travaillent vos K-pop stars favoris
  • Lotte World pour découvrir un parc d’attraction à la coréenne
  • Une tombe royale : tapez Seoul Seolleung Royal Tomb. Il y en a 3 sur le même lieu mais ma préférée est celle de Seolleung car on peut s’en approcher de près (n’oubliez pas de regarder la petite vidéo dans le centre d’information). Le carnet de voyage correspondant est ici
  • Zappez Garosu-gil, qui n’a plus de petites boutiques de créateur, et remplacées par les grandes marques internationales… Ca a perdu tout son charme

Comment se déplace-t-on à Séoul ?

  • Le métro : relativement peu cher et rapide. Peu fréquenté (notamment pour la ligne 2 et 4). Achetez une carte prépayée T-money dans un des nombreux convenience stores (comme 7 eleven, CVS, GS25…) ou directement dans le métro. La carte coûte 2,500won, vous ajoutez de l’argent (top-up) grâce aux machines ou dans les convenience stores. Avant de rentrer en France, vous pouvez récupérer le solde du compte + les 2,500won via une machine dans le métro. Le fait de payer via la T-money vous permet de payer 50won moins cher qu’un ticket à l’unité. De plus, les sorties sont clairement indiquées sur Naver Map, donc repérez la sortie la plus proche de votre destination. Naver Map est votre ami pour l’utilisation des transports publics. La carte T-money vous permets aussi de payer les petites dépenses dans les conveniences stores, les distributeurs, les taxis, …
  • Le bus : j’utilise moins le bus car je n’aime pas attendre le bus dans la rue, et respirer à plein poumon les pots d’échappement. Mais idem, Naver Map est votre ami pour l’utilisation des transports publics, utilisez la T-money pour payer moins cher (il faut badger en montant ET en descendant du bus).
  • Le taxi : vraiment pas cher à Séoul. D’ailleurs Naver Map vous donne une estimation du coût du taxi, des fois, quand on est 3 ou 4, c’est moins cher de prendre en taxi que de prendre le métro. On peut payer le taxi avec la carte T-money aussi, c’est super pratique ! Je vous recommande de payer en T-money car en cas d’oubli d’affaires sur le taxi, vous pourrez trouver facilement votre chauffeur.
    Attention, les taxis LIBRES ont une lumière ROUGE, et les taxis réservés ont une lumière verte (pas logique du tout). Les chauffeurs ne parlent pas anglais et ne connaissent pas super bien le chemin, il vaut mieux soit leur donner l’adresse écrite en coréen, soit donner un lieu connu et proche de votre destination (par ex. si vous n’êtes pas très loin de Myeongdong, demandez à être déposé à Myeong-dong, puis marchez un petit peu).
  • En voiture : je vous déconseille, car il y a beaucoup de bouchons et les coréens sont très agressifs au volant. D’ailleurs, la voiture a la priorité à Séoul, pas les piétons. Les piétons doivent courir avant que le feu ne passe au rouge.

Nos adresses favorites

  • Crabe cru mariné à la sauce de soja : ma plus grande découverte en Corée du Sud. Si vous aimez les sashimis, vous allez aimer ça. Adresse : Jinmi Sikdang, 186-6 Mapo-daero Mapo-gu Seoul (j’en ai parlé ici). Il faut réserver à l’avance, même en semaine, même à midi
  • Barbecue coréen : Hwangto Charcoal Grilled Meat, 15 Hoenamu-ro Yongsan-gu Seoul, pas cher et foreigner-friendly (plus d’infos sur les barbecues coréens)
  • Poulet au ginseng : Local Food Ginseng Chicken Soup 5 Jahamum-ro 5-gil Jongno-gu Seoul (pas besoin de réserver, on en a parlé ici)
  • Gong Cha : c’est une chaîne de bubble tea venant de Taiwan, j’adore ! Mon favori c’est du Green Milk Tea with pearl. 5,000won
  • Si vous en avez marre de la nourriture coréenne, allez à Sky Kingdom chez Seoul Dragon City (au 31ème étage), d’une part pour avoir une belle vue sur toute la ville, d’autre part, pour goûter à un vrai poulet coréen (petit mais musclé), rôti à l’européenne. On en a parlé ici
  • Pour grignoter, allez dans un des nombreux convenience stores (7eleven, GS25…). Par contre, pour acheter vraiment de quoi cuisiner, il faut aller aux hypermarchés (Emart). Attention, il y a Emart 24 (convenience stores) et Emart (hypermarché), ne vous trompez pas ! L’hypermarché se trouve en général dans des centres commerciaux.
  • Les restaurants traditionnels coréens à Insadong ont l’air top car ils proposent des plats traditionnels, qui ressemblent plus à ce qu’on mange en France. En plus, ils font attention à mettre moins de piment que d’habitude. Tapez Insadong Maru sur Naver Map et faites le tour du quartier (il faut surtout aller dans les ruelles, à la découverte des petites maisons traditionnelles bien sympa). C’est là où j’ai mangé du tartare de bœuf coréen, un délice ! Malheureusement, le resto n’est pas recensé sur Naver Map 🙁

Budget

  • Hôtel : 70€/nuit pour un hôtel agréable, pas trop petit, bien situé
  • Communication : carte SIM 35,000won pour 7 jours, jusqu’à 10Gb
  • Restaurant :
    • Repas à midi, il y a des sets pour midi, pas trop cher : 5000won à 7000won/personne
    • Repas le soir :
      • barbecue entre 15,000won et 20,000won/personne. Si vous mangez du boeuf, comptez 40,000won/personne (le boeuf coûte très cher en Corée mais la qualité est topissime !!)
      • bulgogi ou autres plats traditionnels : entre 10,000won et 12,000won
      • bibimbap : entre 6,000won et 9,000won (ça dépend s’il y a beaucoup de boeuf ou pas)
  • Transport :
    • Métro/bus 1,250won/trajet si vous payez avec T-money, 1,300won si vous achetez le ticket à l’unité
    • Taxi : minimum 3,500won/trajet. Centre-ville – Incheon : 45,000won à peu près. Centre-ville – Gimpo Airpot : 15,000won
    • Bus Aéroport => Myeongdong : 16,000won/personne. Prenez un taxi plutôt si vous êtes 3 ou plus.
  • Visite :
    • Visite du palais royal : 3,000won/personne
    • Ticket pour visiter 5 palais + un temple payant : 10,000won/personne utilisable 3 (?) mois je crois
    • Tour DMZ : 65,000won/personne juste la DMZ, 95,000won/personne si vous visitez la JSA (à réserver le plus possible à l’avance) Nous sommes passés par l’agence VIP Travel, nous avons réservé le tour sur Internet et avons payé directement à la guide – en carte bancaire.
    • Lotte World : 44,000won/personne après réduction (allez dans n’importe quel centre d’information pour demander un coupon de -20% pour Lotte World)
  • Shopping :
    • Cosmétiques : entre 5,000won et 15,000won ce n’est pas très cher, en plus c’est de bonne qualité
    • Vêtements : tendance et pas cher (mais pas durable) 10,000won à 15,000won la pièce
    • Vêtements tendance et durable : entre 25,000won et 50,000won la pièce
    • Les chaussettes coréennes (super mignonnes et durables) : 1,000won la paire

L’étiquette en Corée du Sud

  • Si le métro n’est pas trop fréquenté, évitez de vous asseoir sur les places réservées aux personnes âgées ou femmes enceintes. Les coréens préfèrent rester debout que d’occuper ces places (à moins que le métro soit vraiment bondé)
  • On ne fume que dans les endroits autorisés. Il est interdit de fumer au resto, même chez soi, dans la rue… il y a très peu d’endroits autorisés, ouvrez grand les yeux (ou arrêtez de fumer tout court, c’est le moment d’essayer !)
  • On se couvre le décolleté, et les épaules. Par contre, on peut porter des shorts courts jusqu’aux fesses (c’est comme ça)
  • On respecte les personnes âgées. Même si la place dans le métro n’est pas réservée uniquement aux personnes âgées, il est conseillé de leur laisser votre place. Les personnes âgées se repèrent très vite : en général, les dames ont des cheveux courts frisés, et les hommes n’ont pas les yeux rivés sur leur smartphone 😀
  • Au restaurant, fréquemment, il y a des endroits où vous vous débarrasser vous-même de votre plateau. Il y a différentes poubelles pour recycler, jeter les restes… faites attention à ça
  • Il y a peu de poubelles dans la rue, il faut garder les déchets avec vous et les jeter, soit dans le métro (il y a toujours une ou deux poubelles à l’entrée du métro), ou chez vous/à votre hôtel.

Services de conciergerie, Soins visage & Chirurgie esthétique

Si vous voulez profiter de votre séjour à Séoul pour injecter un peu de botox, faire du lifting… sachez qu’il y a des services de conciergerie qui s’occupe de tout pour vous.

(1) du choix du chirurgien/de l’esthéticien
(2) prise de rendez-vous
(3) un traducteur qui vous accompagne et qui reste avec vous du début jusqu’à la fin

En général, ce service est déjà inclus dans les tarifs du chirurgien, vous n’aurez rien à payer en plus. Le rendez-vous et la discussion avec ce service se fait aisément, en anglais, via l’appli Kakao Talk. Je n’ai pas fait appel à ce service, mais on m’a parlé de : https://eunogo.com/

Ce service est disponible aussi pour les soins visage (sans intervention chirurgicale) mais un peu plus coûteux qu’un soin visage de base (dans les 100,000won), vous pouvez passer par eux aussi (je veux bien que vous me fassiez un feedback si vous avez aimé).

 

Voilà, j’ai enfin fini mon gros pavé. Si vous avez des questions, ou si vous avez des choses à ajouter, n’hésitez pas à commenter ci-dessous. Bon voyage à Séoul !

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.