L’île de Jeju (Corée du Sud) : 2ème Jour de Visite

Aujourd’hui, nous continuons notre visite avec une voiture de location (consultez notre article sur la location de voitures ici).

Gwangchigi Beach

Notre première destination est Gwangchigi Beach, la plage n’est pas baignable, mais depuis cette plage, on voit Seongsan Ilchulbong au loin.

Bon, c’est moins joli que si l’on avait un drone 😀

Seongsan Ilchulbong est un cône volcanique formé par des éruptions sur un fond marin peu profond il y a environ 5 000 ans, et on voit bien la forme du volcan d’en haut.

Seongsan Ilchulbong

Quelques minutes en voiture plus tard, nous arrivons à Seongsan Ilchulbong, un site classé Unesco.

Apparemment le lever du soleil ici est très joli. Je ne suis pas sûre de l’utilité de ces pierres, mais vue leur position, il me semble que le soleil a toutes les chances de passer par un de ces trous le matin.

Nous payons 2000won/personne pour accéder au lieu et sommes prêts pour 50 minutes de randonnée (aller-retour).

C’est assez fatiguant, mais on est bien récompensés à la fin. Malheureusement, on ne voit pas très bien la forme du cratère d’en haut.

Mais on voit très bien la côte, les plages et les différentes nuances de bleu.

En bas, il y a un panneau en bois indiquant deux « shows » des Jeju Woman Divers.

Une communauté de femmes de l’île de Jeju, parfois octogénaires, gagne sa vie en plongeant dans la mer jusqu’à 10 mètres de profondeur, sans bouteilles d’oxygène, pour pêcher des fruits de mer tels que des ormeaux ou des oursins. Fortes de leurs connaissances de la mer et de la vie marine, les haenyeo (plongeuses) de Jeju pêchent jusqu’à sept heures par jour, 90 jours par an en retenant leur souffle pendant une minute à chaque plongée.
La culture des haenyeo de Jeju contribue à l’amélioration du statut des femmes dans la communauté, à l’écologie avec ses méthodes respectueuses de l’environnement et à l’implication des communautés dans la gestion des pratiques de pêche. Elle a été inscrite sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Il faut descendre ici. A gauche se trouve le restaurant des plongeuses, où elles vendent directement les produits de leur pêche.

Il vaut mieux manger tout ça cru (en sashimi), c’est fraîchement pêché, et c’est meilleur comme ça. Chaque assiette que vous voyez coûte dans les 30,000won.

Nous choisissons de manger deux ormeaux (abalones en anglais), 10,000won chacun. C’est la spécialité de Jeju. A ce prix, c’est vraiment pas cher, on n’en trouve pas partout dans le monde. Ils contiennent beaucoup d’omega-3.

Les femmes s’activent et préparent les ormeaux pour nous.

Ensuite, elles donnent l’assiette aux femmes du restaurant pour qu’elles nous préparent, en plus, du wasabi, de la sauce de soja et des algues (qui viennent directement de l’océan je pense).

On attend tous le show à 13h, au frais. Le show a peu d’intérêt, elles nous montrent leur matériel (très simple) et chantent un peu…

…avant de plonger juste à côté.

En quelques minutes, l’une d’entre elles sort, triomphale, avec un énorme octopus.

Bon, l’intérêt du « show » est assez limité, mais cela permet de faire venir les touristes dans leur petit restaurant où elles vendent les produits de leur pêche. Il n’y a pas plus frais ! Au loin, on voit des plongeuses qui pêchent depuis plus de 2 heures déjà. Dès que vous voyez des bouées oranges, sachez qu’il y a des plongeuses à côté.

Pour ceux qui veulent en savoir plus, un musée dédié aux plongeuses est à 10mn de voiture, tapez Haenyo Museum sur Naver Map.

D’ici, on peut aussi faire un petit tour en bateau, pour 25,000won je crois.

Je vous recommande d’aller voir ces dames, goûter aux ormeaux frais, mais pas nécessairement attendre le show.

Ce n’est pas en mangeant deux coquillages qu’on n’aura plus faim. JB et moi achetons de quoi grignoter au CVS (supermarché) d’à côté, avant de reprendre la route pour ….

Manjanggul Cave

C’est également un site classé UNESCO. On entre dans un « lava tube » et marche sur de la lave refroidie en fait. Il y a 3 entrées et ce tunnel fait 7,4km de longueur mais seulement 1km est ouvert au public et nous entrons via la 2ème entrée.

Dans le petit bâtiment à l’entrée, on voit comment un tunnel de lave est formé. En fait, c’est la partie qui ne bouge pas trop, en surface et qui refroidit vite, qui sert de « plafond » du tunnel. La lave descend en profondeur car elle fait fondre tout sur son passage. Un tunnel peut avoir comme ça plusieurs étages. Et on voit sur le tunnel la trace de la lave, nous indiquant le niveau de la lave qui traversait ce tunnel (à 2m de hauteur environ). Cliquez sur l’image pour zoomer.

Je vous mets ici une photo de visitkorea car vous vous doutez bien que l’appareil n’a rien pu prendre en photo à cause de l’obscurité.

Bon, 1km à marcher dans un coin humide, froid (11°C en moyenne) aux paysages peu variés, on a trouvé ça un peu long. Le point positif, c’est que ça ne glisse pas malgré les gouttes qui tombent du plafond. De plus, c’est la 1ère fois que je visite un tunnel comme ça, je suis contente d’avoir découvert un phénomène dont j’ignorais l’existence (j’avoue qu’à part Lanzarote dans les îles Canaries, on n’a pas visité de lieux similaires).

Saryeoni Forest Path

Nous terminons notre visite par une petite balade dans la forêt (lieu aménagé dans la forêt plutôt). Le lieu est magnifique ! et en plus comme on s’est trompés d’entrée principale, on a fini dans un lieu super calme, où il n’y a que des photographes et futurs mariés venant prendre des photos de rêve (avec la lumière qui traverse les arbres et créant un effet de halo incroyable). Voilà la description, mais sur nos photos ça ne rend pas bien (pas taper!), nous ne sommes pas photographes professionnels.

Il y a des planches en bois un peu partout et beaucoup de coréens s’allongent dessus pour faire une sieste. Dommage qu’il n’y ait pas de hamac 😀

On peut continuer pendant de longues heures, de mémoire le chemin continue encore 8km je crois. C’est fleuri, c’est SUPER JOLI ! Mais paraît qu’on peut voir encore plus de fleurs en été. Bref, je recommande cet endroit féerique, qui n’est pas très fréquenté par les cars de touristes.

Barbecue coréen

Sur ce, nous rentrons au centre ville et profitons d’un barbecue incroyable. C’est une chaîne de barbecue (MapoGalmaegi on en trouve aussi à Séoul), où l’on a un emplacement au tour de la grille pour cuire du riz et des légumes, trempés dans une sauce à l’œuf.

Le bœuf aussi est super tendre et pas si cher que ça (15,000won par personne environ). On s’est régalé !!!

Budget

  • Seongsan Ilchulbong : entrée 2,000 won/personne
  • Show des haenyeo : gratuit
  • Restaurant des haenyeo : 10,000won l’ormeau. A partir de 30,000won le mini plateau de fruits de mer crus (paiement en cash). 1,000won la boisson
  • Manjanggul Cave : entrée 2000won/personne
  • Saryeoni Forest Path : gratuit
  • Barbecue chez MapoGalmaegi : à partir de 15,000won/personne
  • Logement : Ramada Jeju City Hall 59€/nuit
  • Location de voiture chez Lotte Rent a Car : à partir de 30,000won/jour + 9,600won/jour d’assurance

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.