L’île de Jeju (Corée du Sud) : 3ème Jour de Visite

Aujourd’hui c’est le dernier jour où nous avons la voiture. Mais j’ai trop mal à la tête et reste au lit. J’ai quand même la présence d’esprit de demander à JB plusieurs fois s’il a annulé notre réservation de voiture. Et puis, vers midi, quand je retrouve toutes mes capacités humaines, je repose la question et JB me répond que qu’il n’a pas réussi à annuler la réservation.

C’est un signe ! Il faut que je fasse tout pour visiter les lieux qu’on n’a pas pu visiter les deux derniers jours.

Nous avons réservé la voiture à 9h, mais en arrivant à 13h30, personne ne nous a engueulés, au contraire, notre voiture est toujours là en train de nous attendre (alors qu’on n’a rien payé lors de la réservation sur Internet – plus d’infos sur la location de voiture à Jeju ici).

Trop contents, on va directement à Osulloc Tea Museum

Osulloc Tea Museum

Il pleut des cordes, et puis vient le brouillard, tellement, mais tellement épais qu’on ne voit rien à 5m. Toutes les voitures mettent des feux de détresse (pour être vues). Après 30 minutes à conduire dans le brouillard comme ça (et avoir un peu peur), nous arrivons enfin au musée de thé. Il reste un peu de brouillard, mais ce n’est rien par rapport au parcours qu’on vient de traverser.

Le thé vert de Jeju est très connu (en Corée du Sud en tout cas).

Et ce musée n’a que 5m2 où ils expliquent la fabrication du thé.

Le reste, vous l’avez bien deviné, sert à vendre du thé. Il y a un joli salon de thé qui vend une glace italienne au thé vert à tomber (d’après les avis Tripadvisor).

Je me dépêche d’aller à la boutique Innisfree (tout le complexe appartient au groupe Amore Pacific qui détient entre autres, des marques de cosmétiques, et Innisfree est une marque de greenwashing, soit-disant naturelle, mais aussi naturelle que The Body Shop quoi).

… parce qu’ici, le salon de thé d’Innisfree a une très jolie vue sur les plantations de thé.

Bien évidemment, il y a un petit espace où ils vendent des produits innisfree, mais aussi des lieux DIY où on peut créer sa carte de voeux à l’aide des tampons

Ou faire son propre savon à l’aide d’un kit vendu en boutique à 15,000won

Ou sa propre crème avec un kit à 15,000won

Ici, ils vendent certains produits difficilement trouvables ailleurs, par rapport les masques au bija (mon masque préféré chez innisfree, qui calme les rougeurs et imperfections en une nuit).

J’ai aimé leur thé à l’orange

Qui oserait manger un gâteau aussi beau ?

Hello Kitty Island

On est passé devant par hasard il y a quelques jours et JB regrette amèrement cette découverte 😀

Qui est-ce qui a insisté pour y retourner ? Moi moi moi !

Être entourée de peluches, d’objets et de biscuits en forme de Hello Kitty, c’est un gros kiff ! Il y a une petite partie qui résume l’origine et l’évolution de Hello Kitty. Tout ça sur 3 étages. Je crois que nous sommes le seul couple sans enfants ici 😀

Le gâteau en forme de Hello Kitty vous attend au Hello Kitty Café.

Voilà, le 3ème jour a été très court car j’étais HS la moitié de la journée. Mais j’aurais trop regretté de quitter Jeju sans avoir vu les plantations de thé.

Le soir, on mange dans un barbecue de canard. Le prix nous a induit en erreur, 30,000won. On croyait que c’était juste le prix d’un gros barbecue de canard, mais en fait c’est UN énorme canard entier. Les magrets sont servis en barbecue et le reste en soupe etc. Nous n’arrivons même pas à finir la partie barbecue tellement à cause de la quantité industrielle.

Départ de l’aéroport

Je vous ai déjà parlé de Shinsegae à Séoul. Le principe, c’est d’acheter des produits duty free dans ces magasins (dans n’importe quelle ville et aussi chez Lotte et Shilla) et se faire livrer gratuitement à l’aéroport de départ (car il y a moins de choix à l’aéroport que dans un magasin en plein centre de Séoul). J’ai fait un achat à Séoul et je leur ai donné mon numéro de vol depuis Jeju.

C’est là où j’ai découvert un endroit insoupçonné. J’ai vu la même scène de chaos en Thaïlande mais je ne savais pas ce que c’était.

Eh ben à Jeju, c’est 10 fois pire. Il y a un endroit qui s’appelle « duty free pick up », c’est juste après l’immigration et avant l’embarquement. On montre le reçu qu’on a et les gens vont s’activer pour aller chercher le produit qu’on doit récupérer ici.

Sauf que, les gens ont acheté ENORMEMENT de choses en fait. C’est super malin parce que leurs 10kg d’achat en trop, ce ne sera pas compté dans le bagage à main, ni le bagage à soute, c’est du DUTY FREE.

J’ignore si c’est pour une utilisation personnelle, ou des cadeaux pour la terre entière, mais vous pouvez voir le nombre de plastiques qui traînent à l’aéroport pour avoir une idée à quel point le shopping en Corée peut vider vos poches 😀

Devant ce spectacle, ma folie d’achat au Japon et en Corée du Sud, selon JB, n’est rien comparé à ça. Héhéhé du coup pour la peine, j’ai craqué pour un coffret au duty free. Shopping-addicted jusqu’au bout !

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.