Carnet de Voyage Séoul (Corée du Sud) #3 : Changdeokgung Palace, Insadong, Noryangjin Fish Market, Hongdae, Namsan Tower, Seoul City Tour Bus

Ca va mieux vs. la dernière fois

Avant de vous pondre un énorme carnet de voyage, on voulait juste vous updater sur un truc : Comme on se sentait complètement perdus à Séoul (cf. notre article Lost in Translation : version Séoul), on a revu notre façon de visiter Séoul et on s’est tout simplement rendu compte que nos guides et ressources n’étaient pas adaptées tout simplement.

Avant de venir à Séoul, je passais des heures à regarder les vlogs d’américaines d’origine coréenne. Donc forcément, elles ont l’habitude de manger des soupes pleines de piment, ainsi ce qu’elles considèrent « trop bon » n’est pas bon du tout pour moi.

En plus, on a fait l’erreur de suivre un guide que j’ai acheté au Vietnam, il est écrit par une vietnamienne ayant passé 7 ans à Séoul. Au début, je croyais que c’était un bon guide car il y a des anecdotes super intéressants sur la vie d’un local à Séoul. J’ai ensuite compris qu’on ne pouvait pas s’inventer une carrière de guide touristique juste parce qu’on vit dans une ville. L’auteure est écrivaine, déjà, pas guide touristique. Quand elle écrit « allez à hongik university station, sortie 9 », c’est gentil mais quand on y va, il faut essayer d’atteindre quelle rue précisément ? On ne va pas compter sur notre chance pour tomber par hasard sur la bonne rue.

Donc, après s’être rendus compte de notre erreur, on a lu les anecdotes et jeté le bouquin à la poubelle et acheté Seoul in the Pocket par Lonely Planet. Et ça va vraiment, beaucoup mieux ! Il y a même des parcours piétons suggérés pour mieux profiter par ex. de Bukchon Hanok Village, un endroit où l’on se perd très facilement aussi.

Quant aux regards que je reçois (ou plutôt on reçoit) tout le temps, au début je croyais que c’était lié au fait que je me tartine pas de maquillage. Et puis j’ai compris que ce n’était pas lié à ça, avec ou sans maquillage, ils se rendent compte qu’on est différents (JB obviously, il est caucasien), mais moi, malgré ma tête asiatique, je ne suis carrément pas typée coréenne. J’ai appris à ignorer complètement les regards et ne pas prendre ça personnellement.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Passons donc au carnet de voyage ! Yeahhh ! On a mis 2 après-midis à visiter tout ça mais vous pouvez tout regrouper en une seule journée sans souci.

Changdeokgung Palace

Ayant vu des photos de mes amies en hanbok (vêtement traditionnel coréen) pour visiter les palais coréens, moi aussi je sors mon hanbok moderne acheté il y a quelques semaines et le mets pour la 1ère fois. Mon hanbok est une version moderne (acheté chez Coreano à Insadong) et même s’il est de plus en plus tendance, c’est encore très rare, même pour les coréens, de le voir dans la rue. J’ai même vu des coréens se rentrer dedans par accident car ils étaient trop occupés à regarder mon hanbok ahahah (j’ai eu la même réaction quand j’ai vu un hanbok moderne pour la 1ère fois… à Kyoto)

Voici le hanbok traditionnel (que vous pouvez louer à Insadong, pour 15,000won à 20,000won pour 4h)

Et mon hanbok moderne :

Arrivés au palais, je découvre que quand on porte un hanbok, l’entrée aux palais est gratuite. JB, quant à lui, doit acheter le ticket d’entrée. On choisit d’acheter pour lui un ticket combo à 10,000won qui donne accès à 4 palais + un temple. C’est plus économique.

Il y a des visites guidées gratuites en anglais, coréen, chinois et japonais, je vous mets les horaires ci-dessous.

On fait un petit tour rapide (pour prendre des photos surtout) avant d’attendre notre guide près de l’entrée.

Nous sommes d’abord une dizaine de touristes, et puis au fur à mesure, d’autres touristes nous rejoignent et on est une trentaine à la fin. Je trouve que c’est sympa de visiter avec un guide car ce palais est assez petit, il n’y a pas de panneaux explicatifs, visiter seul n’est pas une très bonne option car on s’ennuie vite.

Notez les détails au plafond et la couleur des tuiles

Tout de suite après cette visitée guidée, nous avons une autres visite guidée (en anglais) pour visiter le Secret Garden (qui se trouve aussi dans le palais). On ne peut pas le visiter sans guide, et la visite coûte 5,000won (de plus que l’entrée au palais, ou inclus dans le ticket de 10,000won). Il y a 100 places par session, 50 en vente en ligne (jusqu’à la veille) et 50 sur place. Malgré mon hanbok, je dois quand même payer 5,000won pour ce jardin.

Il est vraiment superbe mais je pense qu’on ne le visite pas au bon moment car il n’y a pas de fleurs (fin mai 2018). Je pense que quand les cerisiers sont en fleurs, ou si on y va en été, ce sera mieux.

La visite dure en tout 1h30, c’est assez agréable et la guide est très intéressante aussi.

Insadong

Nous visitons Insadong pour la n-ième fois. A chaque fois, on trouve une ruelle ou une boutique qu’on n’avait pas encore vue.

Côté gastronomie, je pense que c’est ici qu’on trouve le plus de choses à manger (à notre goût) à Seoul.

J’opte pour un tartare de bœuf. J’ai déjà testé ce plat une fois dans un resto coréen à New York et je n’ai pas aimé. Avant de juger définitivement un plat, en général, je dois le goûter au moins 2 fois. Et la seconde fois est la bonne car c’est SUPER BON !

La viande est marinée à l’huile de sésame + sauce de soja. Et le truc blanc à côté c’est de la poire coréenne, sucrée mais assez croquante.

Sachez que le bœuf coûte super cher en Corée. Et le bœuf pour le tartare est encore plus cher car il doit en plus être frais. Donc j’ai payé 33,000 won pour ce petit plat, soit 26€ pour 100g de bœuf.

Seoul City Tour Bus

Nous prenons le bus Seoul City Tour pour 18,000won/personne. Il y a plusieurs parcours, je crois qu’on a pris le parcours A qui passe par Myeongdong, les palais et Namsan Tower. Ca nous a pris 2h pour le compléter.

C’est sympa, on a repéré quelques endroits cool comme cette passerelle suspendue pas très loin de Seoul Station. Mais voilà, on comprend très vite qu’on a fait l’essentiel de ce qu’il faut visiter dans le coin. Et les bouchons (un samedi en plus) sont insupportables.

L’avantage de prendre ce bus est d’être déposé pile en bas de Namsan Tower. Sur le moment, je suis resté dans le bus, sans descendre, je n’avais pas compris l’avantage d’un tel parcours. C’est en revenant à Namsan Tower quelques jours plus tard et faire la queue pendant 1h30 pour arriver exactement au même endroit que j’ai regretté mon choix. Bref, si vous prenez le City Tour Bus, ça vaut le coup de s’arrêter à Namsan Tower, vous gagnerez un temps fou.

Et en rentrant à Yongsan Station près de chez nous en faisant un crochet par le spa Dragon Hill, on a droit à ce coucher de soleil.

Noryangjin Fish Market

Quelques jours plus tard, après une grasse matinée bien méritée, on se motive pour prendre un BUS pour la première fois (jusque là, on ne prenait que des métros). Les chauffeurs de bus ont tendance à accélérer et freiner brusquement, accrochez-vous à quelque chose dès que vous montez dans un bus coréen.

Puisqu’on est arrivés en bus, on suit un chemin nous menant à tort vers l’ancien marché de poissons.

L’hygiène semble un peu douteuse et l’aspect « parking souterrain » fait que JB n’a aucune envie de s’y poser et manger. Et puis on se retourne et on s’aperçoit que le nouveau marché est juste à côté.

Et il est beaucoup plus propre.

Les vendeurs de poissons nous accostent et ça nous étonne un peu. On n’a pas une tête de « résidents en Corée ». Qui leur fait croire qu’on a une casserole pour cuire tout ça ? Et puis après renseignement, on s’est rendus compte qu’on pouvait :

  1. Acheter les poissons aux vendeurs
  2. Ils nous montreront ensuite les restaurants au RDC ou 1er étage où l’on pourra leur amener les poissons crus et cuire à la demande (soupe, barbecue..) moyennant des frais de couvert + la cuisson. Attention demandez le prix avant car certains ne sont faits avoir par le prix des restos.

Il y a deux choses que la guide vietnamienne nous a conseillées de goûter dans son livre : les poissons en forme de pénis et des poulpes vivants qui bougent encore alors qu’ils sont découpés en milles morceaux.

Ces deux trucs sont à manger en sashimi càd crus avec une sauce pimentée. Voilà, si vous avez le coeur bien accroché, allez-y et faites nous un feedback (est-ce que la tentacule s’est coincée à la gorge ?), mais nous on est restés ultra classiques.

En effet, on a repéré un vendeur de sashimis de saumon (et de sushis) et pour 15,000won, on a droit à une grosse barquette. On lui demande s’il a une table où l’on peut s’asseoir. Il nous montre la table qu’il utilise pour manger, LUI. Et on s’assoit là-bas à manger, tranquilles… ça fait beaucoup rire les vendeurs 😀

Ca nous fait beaucoup penser au fish market de sydney où l’on achetait des sashimis au kilo.

Il existe d’autres restos avec des choses toutes faites (notamment au 3ème étage), mais le prix est plus élevé que si on achetait les ingrédients frais directement aux vendeurs. On a donc testé ces tampuras (les crevettes sont fries avec leur tête et les coréens les mangent).

La prochaine fois on y reviendra et j’espère qu’on profitera du marché à la coréenne càd désigner un poisson et l’amener dans un resto pour qu’il soit préparé, ce sera plus frais et plus fun.

Hongdae

C’est un quartier très animé avec des artistes de rue à toute heure de la journée. En prenant le métro jusqu’à la station hongik university station, prenez la sortie 9 et marchez tranquillement jusqu’à Hongdae shopping street (365-8 Seogyo-dong, Mapo-gu, Seoul). Aujourd’hui c’est noir de monde parce qu’on est en week-end. Soudainement, les gens autour de nous paraissent mieux habillés que d’habitude. C’est normal, il y a beaucoup d’étudiants, de jeunes et ils sont hyper stylés.

En se promenant, on découvre de nombreux magasins de vêtement à petit prix (15,000won/vêtement, environ 11€) mais de bonne qualité. C’est un chouia plus cher qu’à l’Express Bus Terminal où je faisais mon shopping, mais ici tout est plus mignon.

Les robes de chez Milkcocoa sont super belles.

Et juste à côté, on repère un salon de coiffure dont l’intérieur est un peu trop beau pour être cheap. On demande le prix : 30,000won pour une coupe pour homme (avec shampooing bien sûr). C’est ainsi que JB a perdu 3cm de cheveux.

Les restaurants ont l’air aussi plus cools que ceux près de chez nous. Et les artistes de rue, très jeunes, sont super talentueux. Voilà, si vous vous ennuyez un soir, venez ici !

Namsan Tower

Je termine ce long article par la visite de Namsan Tower, qu’on aurait dû visiter avec le Seoul City Tour Bus. Mais bon, si je n’avais pas foiré mon itinéraire, vous n’auriez pas pu apprendre de mes erreurs.

Alors, il faut savoir qu’un bon, joli coucher de soleil est assez rare ces derniers temps, il faut faire très beau le matin et nuageux l’après-midi. Du coup, en regardant la météo, on était à peu près sûr d’avoir un joli coucher de soleil.

En partant de Hongdae 2h avant le coucher de soleil, on croyait qu’on était large. Mais non ! On attend un ascenseur pour monter 20m (on croyait que ça continuait après mais en fait, ça ne fait que nous déposer à l’entrée du câble téléphérique). Bref, si vous voyez cet ascenseur et qu’il y a du monde devant, sachez qu’on peut monter à pied, beaucoup plus vite.

Ensuite, on fait 1h de queue pour prendre le câble téléphérique

– pour juste arriver au pied de Namsan Tower (où des centaines et des centaines de lockers sont accrochés – on peut même acheter des lockers sur place, au distributeur, ils seront fournis avec un feutre ahaha).

Il faut ensuite acheter un billet pour monter jusqu’en haut de la tour (ça va plus vite cette fois, seulement 10mn d’attente) pour finalement… NE RIEN VOIR. :(((((

Les nuages sont partout !!!

La vue vaut quand même le coup. Il n’y a pas de gros immeubles, ou grattes-ciel à proximité, on a une vue complètement dégagée sur toute la ville.

Nous attendons que le soleil se couche et que les lumières s’allument. C’est beau, beau, beau !

Nous terminons la soirée au pied de la tour, dans un resto italien avec vue. Le retour sera plus rapide heureusement, en bus.

 

Partie 2 : Conseils pratiques

  • Pour aller à Insadong, tapez Insadong Maru sur l’appli Naver Maps, toute la zone autour mérite d’être explorée, n’hésitez pas à entrer dans les ruelles, c’est là où se cachent les plus beaux restaurants. Insadong est un excellent endroit pour acheter des souvenirs ainsi que des hanboks, traditionnels ou modernes. Le mien a été acheté chez Coreano.
  • Pour louer un hanbok avant la visite des palais, allez d’abord à Insadong. Il y a même un loueur de hanbok au sous-sol du métro. Quand vous arrivez à la station Anguk, repérez la sortie 6 et vous le verrez.
  • Hongdae est un super quartier, à visiter n’importe quel jour de la semaine pour connaître le vrai Séoul. Rendez-vous à Hongdae Shopping Street 365-8 Seogyo-dong, Mapo-gu, Seoul. Sur le chemin, entre la station de métro hongik university station (sortie n°9) et cette rue, vous verrez beaucoup d’artistes de rue. Le samedi, il y a quelques stands vendant des produits pas trop chers, ou tenus par les étudiants, prêts à faire un portrait de vous pour pas cher.

Vous avez aimé cet article ? Découvrez tous nos carnets de voyage à Séoul & Jeju :

Carnet de Voyage Séoul (Corée du Sud) #1 : Découverte de Myeongdong & Lotus Lantern Festival
Carnet de Voyage Séoul (Corée du Sud) #2 : Namdaemun Market, Namsangol Hanok Village et Gangnam
Carnet de Voyage Séoul (Corée du Sud) #3 : Changdeokgung Palace, Insadong, Noryangjin Fish Market, Hongdae, Namsan Tower, Seoul City Tour Bus
Carnet de Voyage Séoul (Corée du Sud) #4 : Séoul avec les amis
Carnet de Voyage Séoul (Corée du Sud) #5 : Lotte World, tickets, attractions phare, magic pass
Carnet de Voyage Séoul (Corée du Sud) #6 : War Memorial Hall of Korea, Barbecue, Lentilles et Shopping
Carnet de Voyage Séoul (Corée du Sud) #7 : Crabe cru mariné, Gilsangsa Temple, Suyeonsanbang, shopping à Myeong-dong
Carnet de Voyage Séoul (Corée du Sud) #8 : Marché B2B, Palais Royal, Notre-Dame de Paris, Barbecues…

Guide Pratique de Séoul
Guide Shopping à Séoul
Guide des Cosmétiques à acheter en Corée du Sud

Carnet de Voyage l’île de Jeju (Corée du Sud) #1
Carnet de Voyage l’île de Jeju (Corée du Sud) #2
Carnet de Voyage l’île de Jeju (Corée du Sud) #3

Anh

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

All author posts
Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.