Carnet de Voyage Séoul (Corée du Sud) #6 : War Memorial Hall of Korea, Barbecue, Lentilles et Shopping

Hello, aujourd’hui je vous fait découvrir les pépites et expériences que nous avons eues à Séoul, que je ne vous ai pas encore racontées dans les carnets de voyage précédents.

Ça ne suit aucune logique, toutes ces découvertes sont réparties dans différents quartiers de Séoul. Let’s get started!

War memorial hall of korea

Notre airbnb se trouve entre Yongsan station et Itaewon, pas très loin de la base militaire américaine. C’est aussi dans cette zone que se trouve le War Memorial Hall of Korea (entrée gratuite)

Nous y sommes allés, attirés surtout par les avions, véhicules et bateaux dehors.

L’intérieur est immense, rien que pour passer d’une salle à l’autre, il nous a fallu 2h. J’avoue qu’on n’est pas du genre à lire les explications etc. la seule chose que je retiens de cette visite c’est le long couloir où sont gravés des milliers de noms de soldats qui sont morts à cause de différentes guerres. Réaliser que chaque ligne minuscule représente une vie sacrifiée, ça m’a donné les larmes aux yeux.

Barbecue

Je me rends compte que je ne vous ai encore jamais parlé du barbecue coréen. Je pense que c’est le seul plat qui me maintient en vie en Corée du Sud 😀 C’est super bon et comme la viande n’est pas marinée, ce n’est pas pimenté. Ca n’a RIEN à avoir avec le barbecue qu’on nous vend dans les restos coréens à l’étranger. Ici, tout se cuit au charbon SVP.

Alors, un bon restaurant de barbecue doit ressembler à ça : du charbon mis dans un trou au milieu de table avec une grille par-dessus. Au-dessus de chaque table se trouve une hotte rétractable. Tout est super propre, même si l’ambiance est TOUJOURS bruyante, car les coréens boivent du soju en groupe en parlant fort.

La présence de cette hotte doit vous faire comprendre tout de suite que c’est un resto à barbecue.

La plupart du temps, il faut d’abord commander, puis le charbon est délivré jusqu’à votre table. Mais il y a des restos où le charbon s’y trouve déjà, alors il faut faire très attention. JB s’est déjà cramé son genou en touchant le pieds central de la table. Normalement c’est protégé, mais pas dans ce resto.

La viande est cuite soit par nous, soit par la serveuse. En général, on ne sait pas à l’avance. Dans certains restos, la serveuse ne s’occupe de la viande que quand il y a peu de clients.

J’ai l’impression que les restos servent pour la plupart du porc, du bœuf, ou du poulet. On n’a vu qu’un seul resto servant des poissons.

Le poulet est en général mariné (et pimenté), alors que le porc et le bœuf ne le sont pas. Sur la photo ci-dessous, vous voyez à gauche du poulet pimenté, et à droite, des pattes de poulet (désossées, et beaucoup trop pimentées).

C’est assez difficile à commander dans un resto de barbecue car le menu est souvent en coréen, et même avec la traduction instantanée de Google Translate, nous n’arrivons pas à imaginer en quoi le morceau de l’épaule sera meilleur que la poitrine.

Maintenant, avec l’expérience, on sait que : si la portion coûte entre 12,000won et 16,000won, c’est soit du porc soit du poulet. Si la portion coûte plus que 20,000won, c’est du bœuf. Et en général, on prend du rib-eye, ou la portion la plus chère du resto 😀 Attention, pour le porc, on peut aussi avoir des portions d’abats de porc, donc faites un minimum attention à ce que vous commandez.

Dans ce genre de restos, en général, il faut commander au moins 2 portions, et il faut être au moins 2 (vu l’effort fourni pour vous amener le charbon et nettoyer la grille après…). Tous les side dishes (kimchi, radis etc.) sont fournis. Des fois, le riz et la salade sont inclus, des fois non.

Pour manger, c’est très simple, on met de la viande dans une feuille de salade (ou de sésame) + un peu de sauce, et on mange tout ça. C’est bien de prendre en plus un bol de riz car les portions de viande sont assez maigres.

Ma tête après avoir goûté les pattes de poulet ultra pimentées…

Au début, JB et moi avons beaucoup de mal à griller la viande. Elle est soit trop lente à cuire, soit cramée. Et puis, en observant les locaux, on comprend que :

  • quand on nous donne un gros morceau (200g par ex), il faut tout de suite le couper en petits morceaux avec les ciseaux puis les laisser sur le bord de la grille qui est moins chaud.
  • ensuite, on prend 3-4 morceaux et on les met au centre, il faut retourner 2-3 fois puis les manger tout de suite

Il faut cuire la viande au fur et à mesure qu’on mange, et pas tout cuire et tout manger d’un coup comme on aime faire (j’avoue qu’on est super gourmands).

La hotte rétractable est très pratique également. On peut la tirer jusqu’en bas pour éviter les odeurs.

Si vous cherchez un bon resto de barbecue pas trop cher, allez à Hwangto Charcoal Grilled Meat, à Itaewon

poisson grillé à midi

Pas très loin de chez nous, JB a trouvé une zone où il n’y a que des restos de poissons, dont un très bien noté sur Tripadvisor. Pour 8000 won par personne, on a tout ça à manger :

Les feuilles d’algue se mangent comme ça : on en met sur du riz et avec les baguettes, on prend un morceau de riz enveloppé par l’algue.

Le poisson grillé est super bon, mais le problème vient des side-dishes, tous plus pimentés les uns les autres. Au moins, ça nous donne une idée d’un repas complet coréen.

Poulet à Myeong-dong

On nous a dit de tester absolument le poulet frit, c’est meilleur que KFC etc. On décide de déjeuner dans un resto bien noté sur Tripadvisor à Myeong-dong.

Le couple d’à côté, arrivé avant nous, n’arrête pas de nous regarder. Ca m’énerve, les gens qui n’ont rien à faire au resto, et qui regardent leurs voisins !

Et puis, après avoir trouvé notre poulet dégueulasse, on se demande pourquoi la serveuse ne nous donne qu’une partie de notre commande; et pourquoi elle nous donne le blanc de poulet au lieu des cuisses ?

Tout s’explique ! Les voisins nous regardent car ils s’aperçoivent qu’on est en train de manger LEUR plat 🙂 que la serveuse s’est trompée, et qu’ils hésitent à commander autres choses vu notre tête déprimée après la première bouchée.

Jetoy

Après ce repas dégueulasse, on se dit qu’il faudra se manifester la prochaine fois qu’on a un doute, quitte à renvoyer l’assiette. Sur ce, on se console comme on peut. D’abord avec un passage rapide chez Jetoy qui vend des souvenirs trop mignons avec l’image de l’égérie Chouchou, le chat de la dessinatrice.

Chouchou dans « la fille à la perle », chouchou en tant que « monalisa »…. c’est à mourir de rire !!

Je résiste à ma tentation de dévaliser toute la boutique, en achetant seulement quelques cartes postales, que je mets à côté de mon bureau.

Cat cafe

On va ensuite à un café à chat. Séoul pullule de « themed cafes », des cafés à thème. Il y a des cafés de chats, de chiots, de racoons, de suricates et même de moutons.

Je pense sincèrement que c’est le meilleur café à chat que j’aie visité. Celui-ci respecte vraiment les chats. Ils ont accès à la nourriture à volonté et ont des zones de repos inaccessibles aux clients au cas où les chats ont envie de se reposer.

De temps en temps, les serveurs donnent aux clients un peu de pâtée, qu’ils peuvent donner aux chats. Mais en aucun cas, on ne peut acheter du pâtée nous-même.

La plupart des chats sont des chats de race dont un bengal, un british shorthair, un abyssin et deux sphynx.

Nom : Godabang Cat Cafe, 6ème étage

L’entrée (avec une boisson incluse) coûte 9000won/personne

Artbox

A Myeongdong se trouve aussi la boutique Artbox, qui vend tout un cas de choses trop cute, pas forcément utiles, mais pas chères et peuvent dépanner si on cherche un cadeau.

Les chaussettes

Les chaussettes vendues à Séoul sont aussi super jolies. A Séoul, il y a des boutiques entières ne vendant que des chaussettes. Elles ne coûtent que 1,000won la paire. Mais elles sont tellement jolies, confortables  et bonne qualité qu’une copine à qui j’ai offert ces chaussettes m’a écrit pour me demander où je les ai achetées. Elle m’a dit que ce sont les seules qui épousent bien ses pieds sans lui faire mal.

Ewha University

En Corée du Sud, on trouve encore des universités réservées uniquement aux filles/aux garçons. Ewha University est une université pour filles uniquement. C’est une des top universités (classée 9ème cette année). Les rares garçons croisés sur le campus sont en train de draguer une étudiante là-bas, à l’aide de bubble tea ou autres boissons fraîches.

J’y suis allée au départ pour faire du shopping, car il y a beaucoup de boutiques à côté. Mais quand j’ai vu l’université, je suis restée bouche bée.

Regardez-moi ça ! On dirait l’Europe ! Et regardez ce célèbre escalier, au lieu de deux bâtiments vitrés.

Fondée par une missionnaire américaine de l’église méthodiste épiscopalienne, Ewha était le premier institut d’éducation coréen pour les femmes. Juste à l’entrée du campus, il y a un centre d’information au sous-sol, où l’on peut s’inscrire pour un tour gratuit du campus (tous les jours à 14h en anglais). Il faut réserver le tour minimum 3 jours à l’avance. On peut y acheter aussi l’uniforme de l’école, les souvenirs portant le logo de l’école etc. Non seulement les touristes y vont mais surtout les étudiantes. Porter l’uniforme de son école en Corée du Sud est une fierté – et donne beaucoup d’avantages : plus grosses portions aux restos par ex. 😀

Les coréens travaillent énormément. Ce n’est pas une bonne idée de faire ses études au lycée coréen car le concours d’entrée à l’université est extrêmement difficile. Ils ont des cours particuliers depuis leur petite enfance (souvent jusqu’à minuit), et ne peuvent relâcher une partie de la pression que quand ils vont à l’université.

Cependant, même à l’université, la compétition est au maximum. Il y a des matières principales et des matières pour améliorer ses notes. Pour les matières principales, même si vous réussissez 90% de l’examen, vous n’aurez pas forcément 18/20. En fait, la note dépend en plus des autres étudiants. Pour refléter la capacité de l’étudiant vs. les autres et faciliter le recrutement des entreprises (qui veulent forcément les meilleures), seuls xx% des étudiants peuvent atteindre la note A, les autres, malgré leurs excellents résultats, devront avoir la note B, et ainsi de suite.

De plus, il ne suffit pas d’avoir un bon CV, mais aussi une jolie tête. La photo sur le CV est obligatoire. Il vaut mieux être agréable à regarder, parmi ces milliers de bons CV et bons élèves.

En tout cas, en mettant les pieds à Ewha, je sens tout de suite qu’on est dans un milieu social beaucoup plus élevé, il y a comme un parfum d’élitisme 😀 Autour de moi, les filles sont encore plus distinguées que celles croisées près de Hongik University, plus classes, plus jolies, mieux habillées.

Maisons miniature

Ceci n’est pas un produit coréen, mais je l’ai trouvé dans une librairie coréenne. J’ai toujours rêvé d’avoir une maison miniature et si possible, en faire une moi-même.

C’est la première fois que je vois des kits de ce type. Toutes les maisons ont des lumières à pile (le comble du luxe) !!! J’opte pour la boutique du fleuriste, car j’ai craqué pour sa verrière.

Après 2 jours entiers, je n’arrive à faire que ça, soit 1/3 de la boutique du fleuriste.

J’envoie la photo à ma sœur et on se rend compte, elle qui est à l’autre bout du monde (en France), qu’elle est en train de faire exactement la même maison et qu’elle a acheté le kit sur Amazon 😀 ahahhaa

Line shop & Cafe

Adresse : LINE Friends Cafe & Store
27 Dosan-daero 13-gil, Sinsa-dong, Gangnam-gu, Seoul

On est ici dans un autre café à thème, c’est celui de l’application de messagerie instantanée Line, très utilisée en Asie. Cette appli a des personnages connus comme Ryan (l’ours)… Elle est un peu moins populaire en Corée du Sud, qui préfère Kakao Talk.

Dans cette boutique, on a 3 parties : le shop, le coin photos et le café. Je ne suis allée voir que le coin photos. Si vous avez un compte Instagram, venez ici et vous ne serez pas déçu !

Les lentilles de contact

Toujours dans le même quartier (Garosu-gil), je tombe sur une boutique de vente de lentilles de contact. En Asie, les lentilles sont en vogue, car elles permettent de changer légèrement la couleur des yeux (les asiatiques ont tous des yeux marrons, c’est trop boring), et surtout… agrandir la pupille, ce qui donne des yeux de poupée. Ils appellent ça « circle lenses »

Les « circle lenses » ne m’intéressent pas, car je trouve ça trop extraterrestre. Mais des lentilles de couleur, pourquoi pas ? Je m’adresse à la vendeuse. Elle me montre un plateau contenant des lentilles baignant dans une solution aqueuse.

Et puis, elle me sort… accrochez-vous bien… 3 faux yeux. Imaginez les yeux coupés en tranches (pour que le fond soit plat). Rien que la vue de ces faux yeux suffit pour tomber dans les pommes. Ensuite, elle prend une pince et dépose sur ces faux yeux les lentilles. Comme on est en Asie, les faux yeux sont tous marrons, comme ça on voit mieux l’effet donné par la lentille de couleur quand elle sera mise sur mes yeux.

Même ces lentilles ont des corrections ! Je pouvais en acheter sans prescription, on m’a juste demandé la correction que je voulais. Et les lentilles existent aussi en version mensuelle, 15 jours… Et on peut même demander le remboursement des taxes sur ses achats. Je suis partie avec 30 lentilles journalières de la marque ACUVUE pour 45,000won. Les lentilles mensuelles coûtent environ 60,000won pour 6 mois.

site web : https://o-lens.com/

En sortant de la boutique, je croise une fille qui vient d’être opérée pour avoir la double paupière. J’ai failli m’évanouir tellement la vision m’a fait peur. Elle avait les paupières complètement enflées. A Gangnam, c’est très fréquent de tomber sur les filles fraîchement passées sur le billard. On dirait qu’elles sont fières d’avoir de l’argent pour faire de la chirurgie esthétique, fières de montrer qu’elles seront bientôt très belles.

Une copine m’a dit qu’elle avait vu une fille dont le visage était BLEU à cause de l’opération V-line prendre le métro (cette opération consiste à enlever une partie de l’os de vos mâchoires, quand même !!!). Mais dans un pays où la beauté est tellement importante, où les parents offrent à leurs enfants dès qu’ils ont 18 ans des opérations esthétiques, cette vision d’horreur, surtout à Séoul, est inévitable.

Note : la bb cream a été inventée en Corée du sud, surtout pour ça ! Pour que les filles, fraîchement opérées, puissent sortir dans la rue, le teint frais.

Coex

Finalement, on explore le COEX à Gangnam, là où avait lieu le G20 il y a quelques années. C’est aussi un lieu regroupant plusieurs centres commerciaux, cinémas, restaurants…

Je découvre avec stupeur une énorme librairie (Starfield) au sein du centre commercial. Comme dans toutes les librairies en Corée du Sud, il y a des tables où l’on peut s’asseoir pour consulter les livres gratuitement. En France, si c’était possible, tout le monde aurait lu uniquement des mangas/BD. Mais ici, les gens sont vraiment sérieux et lisent de vrais bouquins 😀

Nous déjeunons dans un resto de sushis avec tapis roulant. Malgré une qualité nettement supérieure à ceux qu’on trouvent en France, on est super déçus. On a encore en tête les vrais sushis japonais… mangés à Osaka et Tokyo.

Ici, non seulement le sushi n’a pas de wasabi à l’intérieur, mais en plus, le riz est moins bien mariné.

Ce qui est impressionnant, c’est la tablette tactile grâce à laquelle on peut passer des commandes personnalisées. Ensuite, ces commandes sont livrées via le tapis, sur des assiettes rouges (avec le n° de notre table dessus). Ces assiettes rouges sont géolocalisées car quand elles ne sont plus très loin, la tablette nous le signale.

Je termine mon long carnet de voyage ici. A bientôt pour la suite !

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.