Tour du Monde ou Long voyage : Une opportunité pour Konmariser sa vie

Je ne suis pas une fana de l’art de vie japonais, mais je ne peux pas ignorer le phénomène KonMari, une méthode de rangement créée par Marie Kondo, qui a secoué la planète avec ses livres traduits en je-ne-sais-combien-de-langues.

C’est ainsi qu’un soir, n’ayant rien à faire (j’ai beaucoup de temps libre maintenant), j’ai appuyé sur le bouton « Achat express » sur Amazon et le livre La Magie du Rangement est tout de suite arrivé sur mon Kindle.

Après la lecture (passionnante), je n’ai qu’un seul regret : ne pas l’avoir lu AVANT de partir en tour du monde.

Flashback : J’ai quitté mon travail mi-Février 2016 pour me consacrer pleinement à la préparation du tour du monde, prévu pour début juin 2016. A part l’argent mis à côté et deux passeports, nous n’avions absolument RIEN. Ni l’itinéraire, ni les sacs à dos, ni les vêtements adaptés… notre propriétaire ne savait même pas qu’on voulait quitter l’appartement. On était en mode free-style mais pas trop.

Et pendant cette courte période, je devais vider complètement 48m² de cumul d’objets entassés depuis 10 ans.

Le père de JB accepte de garder nos affaires mais on ne voit pas du tout lui donner à garder ma collection de baguettes jetables provenant de nos nombreuses soirées sushi. Ni une ni deux, beaucoup d’affaires ont été données, vendues sur Le Bon Coin, jetées… et nous avons pu encaisser 3000€ suite à la vente de tout ce qui était vendable (on vous en parle plus en détails ici)

Voici ce qu’on a laissé chez son père : nos deux vies casées dans 3 valises et quelques mini-cartons.

Je croyais que je maîtrisais l’art du rangement en étant capable de caser nos vies dans une Kia 500 (tout en étant capable de dégager la vue pour le rétroviseur central). Jusqu’à ce que je tombe sur des vêtements que je me suis envoyée à moi-même au Vietnam chez mes parents en Octobre 2016.

Flashback 2 : Avant de partir en tour du monde, et connaissance mon goût pour de beaux vêtements, j’ai envoyé certains de mes vêtements chez mes parents, des vêtements que je prendrais plaisir de porter après 6 mois de roots.

Rien de ce que je me suis envoyée à moi-même n’était portable. Il y en avait en plus une robe complètement décolorée, je ne sais même pas pourquoi j’ai pensé que ça me ferait plaisir de retrouver cette robe décolorée après 6 mois de voyage ???

Et puis, 1 an après le voyage (en Mai 2017), les 5 valises laissées chez le papa de JB ont été retriées. 80% des vêtements ont été mis sur le trottoir, en attendant d’être amenés au Secours Populaire.


Pourquoi j’ai mal trié la 1ère fois ?

Parce que je n’avais pas lu le livre de Marie Kondo avant. J’ai trié selon les critères suivants : tout ce qui n’a pas de tache, de trou… et qui a été porté les 12 derniers mois. Ça me dérangeait pas de garder 12 jeans ! Et 10 manteaux, et 20 écharpes.

Alors que si j’avais trié selon les critères de Marie Kondo : est-ce que ça me met en joie ? et compté le nombre d’objets par catégorie, le tri aurait été beaucoup plus radical.

Donc ne faites pas la même erreur que moi ! Lisez le livre avant de partir en tour du monde ! car le choix de garder ou se séparer d’un objet n’est pas facile (surtout si vous décidez de revenir vivre en France après le tour du monde, vous risquez d’être tenté de garder votre collection de baguettes jetables), le livre vous aidera à y voir plus clair, et de vous séparer à jamais des objets gardés « au cas où ».

Mon avis sur le livre

Je ne peux que vous conseiller de lire ce livre. Ce n’est pas qu’une méthode de pliage, c’est surtout une méthode qui nous aide à nous débarrasser du superflu pour nous concentrer sur l’essentiel : ce qui nous plaît plaisir.

La lecture et l’application de cette méthode peuvent avoir une conséquent directe sur votre vie, votre travail… car l’accumulation ne se fait pas uniquement pour les objets, nous accumulons aussi des relations toxiques, des applis qui nous pompent du temps, des pensées négatives, des jobs dont nous n’en pouvons plus… En plus, si vous avez l’intention de partir en tour du monde, ce livre ne peut que vous encourager (indirectement) à le faire.

Bien évidemment, il y a quelques détails qui peuvent déranger les lecteurs, comme remercier les objets, les traiter avec respect, tout jeter (elle ne mentionne pas le don des objets ou la revente…)… mais si l’on prend en compte de la différence culturelle (Marie Kondo est japonaise), après notre séjour au Japon, on comprend beaucoup mieux son rapport aux objets, qui est normal au Japon, mais très différent de notre culture. Donc zappez les passages qui vous dérangent, et lisez uniquement ce qui vous inspire.

Et maintenant ?

Nous vivons avec 16kg pour moi et 25,6kg pour JB. Comme nous sommes nomades digitaux (nous travaillons en voyageant), nous avons besoin d’un peu plus de vêtements (pour ne pas avoir à faire la lessive tous les 2 jours) et plus de matos (+2,5kg/personne cf. la liste ici).

On peut s’étonner de ma routine de soin du visage trop encombrante, mais n’oubliez pas que la méthode Konmari n’est pas une méthode pour devenir minimaliste. C’est une méthode pour apprendre à être entourés de choses qui nous font plaisir, qui nous mettent en joie.

Du coup, si ça vous met de la joie de faire le tour du monde avec une machine à coudre, ne vous sentez pas coupable de le faire.

Anh

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

Lire tous mes articles
Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.