Ma Routine de Layering Japonais/Coréen – Digital Nomad

Photo : les 10 étapes du layering coréen selon Charlotte Cho

La dernière fois que je vous ai parlé de ma routine de skincare, c’était lors de mon analyse des produits Dr. Hauschka. Malheureusement, malgré d’excellents résultats que j’ai eus avec cette routine en Europe, dès mon passage en Asie, les produits Dr. Hauschka se sont avérés trop huileux et pas assez aqueux pour le climat chaud et humide + la pollution en Asie.

Après mon passage au Japon et en Corée du Sud, j’ai pu établir une autre routine basée exclusivement (ou presque) sur les produits japonais et coréens.

Les produits japonais sont plus nombreux car le Japon a l’avantage d’avoir le climat chaud et humide en été, mais aussi très sec et froid en hiver. Leurs produits s’adaptent particulièrement aux voyageuses comme moi. Les produits coréens que j’utilise sont les best-sellers dans leur catégorie et je les choisis car il n’y a pas de produits aussi bons du côté japonais.

Et dès mon arrivée en Corée du Sud, j’ai tout de suite compris pourquoi les coréennes tenaient autant à hydrater leur peau et avoir un humidificateur portatif au bureau : même quand il fait 29°C, l’air est super sec ici.

Voici ma nouvelle routine à 9 étapes. Rassurez-vous, je n’utilise pas tout ça tous les jours. Elle est plus lourde que ma routine de backpacker pendant le tour du monde; mais je suis moins contrainte par le poids depuis que je suis nomade digitale. Et cette routine est plus hydratante et nourrissante pour la peau à long terme.

Vous aurez plus d’infos sur la base du layering ici (pourquoi le double-cleansing etc.)

Les prix des produits coréens sont marqués en won : 10,000won = 7,8€
Les prix des produits japonais sont marqués en yen : 1,000yen = 7,7€

Si vous êtes en France, la plupart des produits ci-dessous peuvent être achetés sur les sites de cosmétiques coréens comme Korean Smooth, Testerkorea, Jolse… Les produits japonais peuvent être achetés sur Amazon ou Takaski.

Etape 1 : Démaquillage

1a.Clean it Zero – Cleansing balm purifying (22,000won) : je l’utilise pour me démaquiller, seulement si j’ai un produit de teint, ou si je me sens particulièrement sale. Sinon, j’utilise l’huile ci-dessus. En Corée du Sud, on ne les trouve qu’en ligne ou dans les boutiques de la marque (Banila Co.), notamment dans le quartier Myeong-dong où il y a 3-4 magasins en question.

1b.Fancl – Mild Cleansing Oil (1,700yen) : je l’utilise pour enlever la crème solaire et toutes les poussières. C’est l’huile démaquillante n°1 au Japon, elle est en vente partout au Japon, même dans les convenience stores comme 7eleven, Lawson…

Etape 2 : Nettoyage

2.Evita – Beauty Whip Soap (1,200yen) : ce nettoyant de la marque Kanebo est non seulement joli (on obtient une rose en mousse) mais en plus il nettoie bien en laissant la peau toute douce. Attention, son pH est supérieur à 5.5, il faut utiliser un toner tout de suite après.

Etape 3 : Gommage (une fois par semaine)

3. Cure – Natural Aqua Gel (1,200yen pour 100g) : c’est le meilleur gommage physique sans grains. J’ai essayé beaucoup de produits et celui-ci, classé n°1 au Japon, mérite sa place. La peau est toute douce après, à utiliser de préférence sur peau sèche (mais propre). J’ai pris la version 100g car on n’a pas besoin de beaucoup de produit à chaque fois. J’ai essayé beaucoup de produits coréens équivalents mais aucun n’égale la version originale japonaise. S’il n’y a qu’un seul produit à acheter, c’est bien celui-ci.

Etape 4 : Toner

C’est vraiment l’étape essentiel car la peau doit retrouver son pH après le nettoyage. Si ce n’est pas le cas, elle se sentira agressée et apparaîtront de nombreux problèmes, entre autres, l’acné… car la peau n’est plus protégée par sa barrière acidique naturelle. Je pense que si on devait investir de l’argent dans un produit, ce serait dans un bon toner. A la fin du tour du monde, je n’en avais plus et il m’était impossible d’en trouver un en Amérique du Sud, je peux vous dire que ma peau s’est vite dégradée.

4. Mamonde – Rose Water Toner (15,000won) : Ce toner, au pH idéal, sans alcool, sans paraben… est frais, hydratant et sent vraiment bon. J’aime beaucoup ! Il y a un autre produit très célèbre, en plus d’être naturel, c’est le Organic Flowers Deep Rich Essence Toner de Whamisa (deux fois plus cher, dans les 35,000won).

Etape 5 : Essence

5. SK-II – Facial Treatment Essence (9,000yen pour 75ml) : nommé aussi « miracle water », cette essence miraculeuse, à base de Pitera (une bactérie extraite lors de la fermentation du saké), prépare la peau à mieux absorber les produits hydratantes qui vont suivre. Pour ne pas gaspiller du produit, je l’utilise avec le coton de chez Silco (à droite sur la photo). Cette essence est particulièrement conseillée pour le fameux lotion mask japonais. Pour cela, j’utilise le coton à gauche, qu’on peut déchirer en 5.

Etape 6 : MasqUe (tous les 2-3 jours)

J’ai testé beaucoup de masques hydratants et mes quatre préférés sont les suivants (je les utilise tous les 2-3 jours)

  • MINON Amino Moist Face Mask : ce masque hydrate profondément la peau. Le lendemain, on dirait qu’il a effacé toutes les imperfections et rougeurs en une nuit. Les touristes viennent acheter ces masques par douzaines au Japon, malgré son prix (2€ le masque quand même !), et sa texture (gel). Je n’ai pas trouvé de masque aussi efficace que celui-ci.
  • Yeast sake mask de My Beauty Diary (une marque taiwanaise) : c’est très difficile de trouver même au Japon, mais ils sont à base de saké comme SK-II, je l’utilise quand ma peau est malmenée par les changements hormonaux.
  • Mediheal : tous les masques de Mediheal sont riches en essence et tellement agréables à utiliser. J’utilise actuellement le Collagen Impact (car il y a une promo) mais j’aime aussi la version originale avec de l’acide hyaluronique, c’est tout aussi bien. La peau est super bien hydratée après, des fois, je suis tellement paresseuse que je mets ce masque et puis je ne mets plus de crème derrière.
  • Kiehl’s – Turmeric & Cranberry Seed Energizing Radiance Mask : masque anti-tache à base de curcuma. Certes, ce n’est pas un produit asiatique, et ce n’est pas un sheet mask mais il est tellement efficace que je n’ai pas trouvé d’équivalent en Asie. Il illumine la peau et atténue les taches, tout en ayant un petit effet exfoliant grâce aux petites granules qu’il y a dedans.

Etape 7 : Sérum

7. HAKU – Melanofocus V (10,000yen pour 45g) : Pour les peaux asiatiques, le vieillissement se voit au nombre de taches brunes, et non au nombre de rides. Du coup, les japonaises ont des produits hyper efficaces contre les taches. Ce produit est aussi en vente partout et il y a des pubs pour HAKU, la sous-marque de Shiseido dans tous les magazines, ainsi que pour POLA, le White Shot, qui a l’air très efficace. Mais je n’ai essayé que HAKU. J’ai fait une analyse de peau avant et après 1 mois d’utilisation et on voit bien sur la machine que les taches ont disparu. Note : La plupart de mes taches proviennent des taches d’acné c’est pour ça que ça disparaît si vite, mais pour les taches brunes, ça prend plus de temps hein. J’ai remarqué qu’au début, les taches brunes sont plus foncées, et puis elles s’atténuent doucement au bout de 2 mois. Côté prix, j’ai payé dans les 80€ pour 45g. C’est très économique car 2 gouttes suffisent pour tout le visage. En plus d’être efficace, ce produit est très hydratant également. S’il fait trop chaud, je l’utilise uniquement le soir.

Etape 8 : Crème hydratante

8. Minon Amino Moist – Moist gel back (1,200yen) : ne pouvant pas me permettre d’acheter des masques à 2€ l’unité toute ma vie, j’ai préféré investir sur le gel hydratant de Minon (même marque que mon masque préféré). La peau absorbe le gel en un temps record et ça ne laisse pas de résidu huileux, parfait pour le temps humide en Asie. Les produits MINON sont destinés aux peaux sensibles donc les ingrédients sont aussi de grande qualité. Le gel est tellement léger que je l’utilise aussi pour le contour des yeux.

Etape 9 : Soin spécifique

9. Clearasil : j’ai encore quelques boutons dus aux règles. J’applique par-dessus ce gel, qui n’a pas la même formulation que son équivalent américain ou français : la version japonaise ne contient pas du tout de peroxyde de benzoyle – et elle est légèrement teintée donc permet de camoufler les petits boutons.

Les coréennes n’hésitent pas à camoufler les boutons à l’aide des patchs transparents. C’est tout à fait acceptable de se promener avec ce « pansement » sur la tête. Vous avez la version Dr. Wonder qui contient de petits patchs ronds très fins (11,000won pour 60 ronds) ou la version cheap (deux rectangles 7x10cm à découper) de je-ne-sais-quelle marque. Je les trouve particulièrement efficaces pour faire partir les boutons plus vite (ils absorbent toute la saleté qui se cache dedans) et les protéger de la pollution ou de la saleté (notamment la nuit où la peau est en contact avec les oreillers etc.).

En France, on peut trouver un produit équivalent de chez COSRX : COSRX Acne Pimple Master Patch, ils sont plus épais et moins discrets mais sont très efficaces pour protéger les boutons.

 

Anh

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

Lire tous mes articles
Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.