Être Digital Nomad à Medellin (Colombie)

Ca y est, après 4 mois à vider notre compte bancaire au Canada et aux Etats-Unis, nous sommes enfin arrivés en Colombie, terre moins hostile pour notre porte monnaie.

Comme nous arrivons très tard et que nous sommes fatigués par 2 semaines de road trip en Floride, nous décidons de passer 2 jours tranquilles dans un super hôtel au Sud de Medellín (prononciation : Mé-de-JIN) avant de prendre quartiers dans notre Airbnb (on appelle ça les « vacances après les vacances »).

Finalement, l’ordinateur nous manquait trop et on avait beaucoup de choses à vous raconter. Au lieu de nous reposer, nous enchaînons article sur article pour le blog, vlog sur vlog pour YouTube ahahaha

La vue depuis la chambre est superbe. On savait qu’on était un petit peu à la montagne, mais l’effet « cuvette » se voit encore plus. Par rapport à d’autres villes en forme de « cuvette » au fond de la vallée comme Kathmandou, La Paz, Medellín paraît moins pollué car la vallée est beaucoup beaucoup plus grande.

Cet hôtel (Estelar Square, lien Booking) est vraiment trop cool, super petit-déjeuner à volonté, piscine avec vue… Internet haut débit. Dommage qu’on n’y reste pas un mois

Centre commercial Santafé

Juste à côté de l’hôtel se trouve un centre commercial. Il y a des centres commerciaux et des casinos partout ici. Certains ne font QUE du matériel informatique, d’autres QUE du mobilier.

C’est en visitant le foodcourt de ce centre commercial qu’on se rend compte qu’on allait trop bien manger pour peu cher.

vu depuis le foodcourt
le food court
le centre commercial

Notre Airbnb à Manila (El Poblado)

Après 2 jours de luxe au 9ème étage de l’hôtel, il est temps de redescendre un peu (au 1er étage) et aller à notre Airbnb à Manila (dans le quartier El Poblado). Imaginez le 16ème arrondissement à Paris, et au sein du 16ème, la partie la plus résidentielle et la plus luxueuse, et vous avez Manila.

Pour info, nous avons loué cet airbnb pour 45 jours à raison de 29€/nuit. L’appartement est seulement équipé de ventilateurs, mais c’est mieux car nous avons beaucoup souffert de la clim à outrance aux Etats-Unis 😀

Internet & Speedtest à Medellin

La vitesse de connexion dans cet Airbnb n’est pas terrible : 5Mbps descendant, 1Mbps montant, mais à 100m de là, il y a des cafés et restaurants avec Internet haut débit (entre 16 et 25 Mbps). Il doit manquer d’antennes dans notre rue parce que même notre 4G est mauvais à l’intérieur (comptez 10€ pour 1,5G en 4G, à utiliser en un mois).

Voici les différents speedtests réalisés à Medellín. Le logo permet d’identifier le WIFI et LTE = 4G. Comme vous pouvez voir, ça varie vraiment d’un bâtiment à l’autre.

La sécurité à El Poblado

El Poblado (métro Poblado) est un quartier résidentiel, très safe et prisé des touristes (et des riches colombiens). Cependant, on voit quand même des restes de l’époque où Medellín était très dangereux : des buildings avec barricades devant la fenêtre jusqu’au 5ème étage; gardiens 24h/24 qui surveillent et n’ouvrent la porte qu’aux résidents… une protection à la Rio de Janeiro et Manille aux Philiippines.

Au sein du Poblado, Manila est comme un petit village, tout est à 30 secondes de marche, il y a un choix énorme de restaurants, d’auberges de jeunesse. Il y a même une école d’apprentissage d’espagnol.

Après 2 ans, ça fait bizarre de revenir en Amérique du Sud. Même si nous n’avons jamais visité la Colombie, il y a une atmosphère, un style… typiquement Amérique du Sud.

Ne sachant pas trop si la ville est safe (et safe à quel point ?), notre première sortie consiste juste à aller acheter une carte SIM, pour sentir l’atmosphère. On a juste un peu de cash et un téléphone chacun.

Nous sommes dévisagés, observés. Déjà, il n’y a pas encore énormément de touristes à Medellín, en plus, nos styles vestimentaires nous trahissent beaucoup trop : j’ai un chapeau alors que les gens se promènent la tête nue (ou avec un parapluie si le soleil tape trop); JB a un short alors que tout le monde est en pantalon ou en jean. J’observe discrètement les colombiennes et remarque qu’aucune ne porte de bijou (collier, bague…).

Ainsi, mes bijoux ont été très vite rangés, mon chapeau porté disparu, et mon pantalon ressorti pour remplacer ma belle jupe. Par contre, les colombiennes sont petites comme moi. Avec un petit effort vestimentaire, et sans parler, j’arrive un peu plus à me fondre dans la masse, contrairement à JB qui dépasse d’une demi-tête tous les autres colombiens.

La sécurité au centre-ville & Comuna 13

Le centre-ville (métro Prado) est beaucoup plus animé, plus populaire. A 10mn à pied de là, nous avons vu de pauvres gens dormir dans la rue, nous avons pu nous y promener, un peu dans le stress par contre.

Je vous recommande quand même le quartier El Poblado, plus tranquille (sauf le parc Poblado le soir).

JB s’est fait voler son téléphone en entrant dans le métro (bondé) à la station Prado. Il était en train de me protéger d’un pickpocket et une autre complice en a profité pour lui dérober son téléphone (dans sa poche). Mais le même scénario aurait pu se produire n’importe où dans le monde (moi aussi, je me suis fait voler devant le métro à Levallois il y a quelques années).

La Comuna 13, situé à l’Ouest de la ville, en hauteur, est un quartier pauvre et jadis extrêmement dangereuse. Ce coin a beaucoup changé ces 10 dernières années. C’est très sympa et safe à visiter en journée mais il y a encore des gangs là-bas. Y aller le soir, sans les autres touristes, me paraît dangereux. D’ailleurs, il n’y a pas d’hôtels là-bas.

Plus nous explorons la ville, plus nous comprenons que cette ville peut être safe, à condition de respecter les règles de sécurité de base : laisser son passeport dans le coffre de l’hôtel, ne pas avoir 1kg d’or sur soi, ne pas sortir son (très gros) réflexe n’importe où, ne pas s’habiller de manière trop ostentatoire, bref, les mêmes règles de sécurité que n’importe quel autre endroit en Amérique du Sud. Etre vigilant, sans tomber dans la parano.

Les colombiens sont extrêmement gentils. S’ils ne savent pas, ils vont demander à d’autres personnes de vous aider, c’est vraiment adorable !

Supermarché

L’eau du robinet est potable en Colombie mais après quelques tests, je la trouve un peu jaune, avec un goût un peu bizarre. On décide d’acheter de l’eau en bouteille et découvre avec amusement qu’ils vendent des packs d’eau dans une sorte de sac plastique de 6 litres (pour 2600COP càd 0,7€).

Dans ce même supermarché (Exito), il y a un espace « coworking » càd un mini foodcourt avec chaises et tables hautes pour poser gratuitement son ordinateur.

Menu del dia

Tous les restaurants proposent des menus du jour (au moins à midi, même si ce n’est pas toujours écrit). Dans un restaurant local, pour colombiens, on peut déjeuner entre 4000COP et 5600COP (soupe + plat + boisson) càd pour moins de 1,5€.

Mais comme nous sommes à Manila, les restaurants sont réservés aux touristes, sont un peu plus « trendy » donc plus chers. Les jours où l’on travaille, on se contente juste de sortir, marcher 30 secondes et s’asseoir aux restaurants suivants (l’ordre a été déterminé selon leur menu car ils sont un menu del dia fixe selon le jour de la semaine) – entre 5 et 6€/personne

  • Hacienda le lundi : soupe typiquement colombienne (cf. la photo)
  • Olivia le mardi : restaurant italien trop bon, pas de menu du jour par contre
  • Ganso & Castor le mercredi : bœuf bourguignon (pas du tout colombien mais tellement bon) + boisson
  • Lavocadería : une fois par semaine. Leur saumon à l’avocat est à tomber

Le soir, nous « cuisinons ». Notre Airbnb est équipé de rice cooker, c’est pratique. Je me nourris essentiellement de fruits et c’est tout; tandis que JB fait des toasts à l’avocat. La Colombie est le n°3 des exportateurs d’avocat. Et les avocats ici sont 3 fois plus grands que ce qu’on a l’habitude de voir (pour 0,7€ l’unité, environ 2500COP).

Les fruits sont trop variés, trop bons. Il y a énormément de variétés communes avec le Vietnam, le goût est 10 fois meilleur, pour 2500COP le kilo (0,7€) en moyenne. Je dois me faire violence pour essayer des fruits que je vois pour la 1ère fois de ma vie. Cf. notre visite au marché local de fruits et légumes

Le reste de la semaine, on sort tranquillement, découvrant un quartier à la fois, et déjeunons dans les bui bui ou testons le street food. Disons que quand l’eau est considérée potable, tout d’un coup le street food devient beaucoup moins risqué pour l’estomac. On peut craquer pour une limonada sans avoir peur de la qualité de l’eau ajoutée.

glace italienne ? 50 centimes

Retrait et Paiement

Plus d’infos sur cette partie (où retirer de l’argent sans frais) ici : 3 Semaines en Colombie : Itinéraire, Budget, Conseils Pratiques

Transport à Medellin

le métro à Medellin

Avec son système de métro et metrocable (téléphérique, même prix), simple mais complet, se déplacer à Medellin est un jeu d’enfant.

Métrocable

Surtout qu’on peut aussi faire appel si besoin à l’équivalent de Uber, le service Cabify.

Les taxis coûtent 2 fois plus chers que les VTC mais c’est un des rares pays où on ne se fait pas arnaquer par les chauffeurs : le compteur se lance automatiquement.


Bref, nous sommes satisfaits d’avoir choisi une ville aussi tranquille que Medellín, et un quartier aussi calme que Manila, au Poblado. La nourriture est excellente, peu chère, les gens trop sympas et parlent un espagnol très compréhensible.

Malgré le vol de notre téléphone, qui aurait pu arriver partout ailleurs, la ville nous semble beaucoup moins dangereuse que ce que l’on pouvait penser de prime abord.

Vous trouverez ici nos carnets de voyage dans les différents quartiers de la ville.

Nous avons voulu tout faire nous-même, sauf la Comuna 13 (avec un free walking tour) – juste pour avoir des explications plus détaillées.

Transport en Colombie

Medellín est vraiment the place to be, pour rayonner vers les jolies villes touristiques d’à côté (Jardin, Guatapé, Santa Fé….) et il n’y a pas moyen simple de les relier directement l’une à l’autre, autre que de revenir à Medellín.

Il y a 2 terminaux à Medellín : Terminal del Sur et Terminal del Norte. Selon votre destination, il faut se rendre au Nord, ou au Sud. Ces deux terminaux proposent un service de consigne pour un tarif très abordable.

En Colombie, les distances sont énormes, mais il y a quand même des bus confortables, longue distance qui relient les destinations touristiques, malgré une route plutôt étroite (2 voies seulement) et de nombreux travaux. Mais nous préférons quand même prendre l’avion, qui coûte vraiment pas cher en Colombie (entre 19€ et 45€ l’aller)

On nous a déconseillé de louer une voiture à l’Antioquia car il y a des routes fermées à certains moments de la journée et il n’y a pas de panneau de déviation. Si vous aimez les surprises et l’aventure, pourquoi pas. Ceci dit, au niveau de Cartagena, on nous a dit que les routes étaient superbes, rapides et qu’il n’y avait pas de fermetures surprise.

Plus d’infos sur les transports en Colombie ici : 3 Semaines en Colombie : Itinéraire, Budget, Conseils Pratiques


Vous avez aimé cet article ? Consultez tous nos articles sur la Colombie ici

Assister à un match de football à Medellin - Tickets, Tarifs & Conseils (Colombie)
[Guide] Transport Aéroport de Medellín José María Córdova au Centre-ville : Taxi, Bus, Métro...
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    2 commentaires
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.