Manille (Philippines) : la ville qui fait peur

Les Philippines : le pays des nomades français avec la Thaïlande. Nous sommes venus ici (1) comprendre pourquoi il y a autant de nomades ici (2) soutenir financièrement ce pays qui a rendu service à tout l’ASEAN en faisant face à la Chine qui est en train d’envahir tout l’espace maritime de l’ASEAN (les philippins ont porté plainte devant un tribunal international et ont gagné. BRAVO les amis !!!).

Eh oui, on était censé passer 1 mois au Mainland China mais après que le gouvernement chinois fasse son c$nnard aux pays voisins (dont le Vietnam, mon pays), on a préféré dépenser notre argent ailleurs. Choisir les Philippines était un moyen indirect (et silencieux) de lutter contre l’agressivité de la Chine.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Le trajet Hong Kong – Manille en avion se passe bien même si on a failli ne pas monter dans l’avion à cause d’un billet de sortie obligatoire que nous n’avions pas (Hong Kong a quand même une certaine dépendance vs. la Chine c’est pour ça qu’on n’a boudé ni Hong Kong ni Macau).

img_3810.jpg

Manille est une ville polluée, avec des bouchons importants, tout le temps, tout le temps – et peu sécurisé. On a attendu 30mn à l’aéroport pour avoir un taxi jaune (vs. le taxi standard qui apparemment est moins sécurisé). 1h pour rejoindre notre hôtel (qui se trouve dans une zone safe, lien booking) qui se trouve seulement à 10km de l’aéroport. Sur le chemin, le chauffeur a largement le temps de nous mettre en garde contre :

  • L’utilisation du jeepney : 8 pesos/personne, vraiment pas cher, mais le vol à l’arrachée est très fréquent
  • Les zones safe ou pas safe de Manille : en tout cas Manaki, là où se trouve notre hôtel, est safe grâce aux immeubles de call center et de nombreux centres commerciaux qui attirent des gens moins craignos et qui sont bien gardés.
  • La promenade nocturne à Manille : on évite hein, c’est comme se promener en pleine nuit à Evry

Quand tu arrives à ton hôtel et que les messages marketing mis en avant sur l’affiche de l’hôtel sont :

  • 24h/24 7j/7 Caméra de sécurité
  • Gardiens 24h/24 7j/7
  • Sécurisé, Pratique, Location centrale

Là tu te dis « ils ont un problème avec la sécurité ou quoi ? ». Réponse confirmée quand tu vois des gardiens de banques équipés de fusils à pompe ou de M16, des policiers partout, des rues menant aux cours d’immeubles protégées par de grandes portes en fer, des boutiques où tu ne peux pas entrer, et où tu communiques avec la vendeuse uniquement à travers des grillages.

Mais, courageux comme nous sommes, nous décidons tout de même de visiter cette ville qui craint, en prenant nos précautions. Ce week-end est un week-end prolongé, grâce à la fête de mi-automne qui correspond à la pleine lune d’août (août lunaire, of course). Qui dit week-end prolongé dit « pas très safe » (on se souvient encore de la série d’attentats en Thailande), donc nous décidons de prendre un Uber au lieu de prendre le métro. Précaution pas si inutile que ça parce que le jour même, une manifestation pas très pacifique a eu lieu à Manille, causant pas mal de problèmes de transport.

Nous visitons Intramuros, enfin, ce qui reste de l’architecture espagnole à Manille. Les bâtiments sont tous convertis en bureaux du gouvernement, donc on ne peut pas visiter grande chose, sauf la grande cathédrale, le fort et une ancienne prison convertie en jardin. La cathédrale est très belle et diffuse un film qui tourne en boucle sur la construction de cette cathédrale qui a été détruite 7 fois (séisme, WWII). A chaque fois qu’elle est détruite, elle est reconstruite, encore plus grande et plus belle qu’avant.

On opte pour une promenade à cheval à 500 pesos la demi-heure, le « chauffeur » fait aussi son guide touristique.

img_3820.jpg

Au début, il parlait en anglais et philippin et comme je pensais qu’il ne parlait pas très bien anglais, je n’avais pas tout de suite compris que c’était le philippin. 10 minutes plus tard, on s’est rendu compte qu’il parlait effectivement philippin… pour moi 🙂 car je fais trop philippine. Merci merci merci !! J’aime bien qu’on me prenne pour une locale (notamment en Thailande et aux Philippines où je trouve les filles super jolies, j’aimais moins en Inde et au Népal où on me prenait pour une chinoise).

img_3832.jpg

On s’amuse comme on peut…img_3830.jpg

En parlant de ça, on est tombé sur un shooting des Miss Global 2016, venant de différents pays. Elles doivent porter les vêtements traditionnels et poser sous 36 degrés au Fort Bonifacio. Franchement, elles ont beaucoup de mérite. Je félicite aussi les photographes qui ont le courage de s’allonger par terre, sur ce sol brûlant, pour prendre de belles photos.

On passe devant plusieurs universités et lycées. Les universités privées ont la clim, les universités publiques n’ont pas la clim, c’est facile de les repérer. Ici, l’anglais est une des langues officielles (avec le philippin), et on enseigne différentes matières directement en anglais (les maths, la physique..) ce qui fait que les philippins parlent SUPER bien anglais. A la radio, ils mélangent les deux langues, en passant d’une langue à l’autre, on en comprend très bien le contenu.

On s’arrête devant une université pour goûter au buko (jus de noix de coco avec un peu de chair de jeune noix de coco qui nage dedans), essai très risqué car cette boisson contient des glaçons. Je tente quand même le coup (sans être malade heureusement). JB, plus discipliné, ne goûtera pas.

1h d’Uber plus tard, nous retournons à l’hôtel où nous profitons de la belle vue sur Manille depuis le rooftop (il est trop bien, d’ailleurs l’hôtel porte bien son nom : Our Awesome Hotel hihihi). Nous dinons dans un bui bui près de l’hôtel pour seulement 150 pesos (3€), c’est trop bon ! C’est sûrement le meilleur repas économique de tout notre voyage pour le moment !

Soirée reposante pour un départ matinal le lendemain vers El Nido et ses îles de rêve.

Jour ? : Retour à Manille

Nous sommes de retour à Manille après un séjour de rêve dans les îles. Nous détestons tellement cette ville polluée avec embouteillages permanents qu’on passe notre vie à l’hôtel et mangeons dans les bui-bui locaux. Une petite visite rapide du centre commercial Power Plant Mall suffit pour rendre JB malade (trop de monde, trop d’embouteillage) et me rendre toute joyeuse (trop de belles choses à acheter).

Prochaine destination : le Sud du Vietnam.

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

  • 53 pesos = 1€
  • Hôtel : Our Awesome Hotel (lien booking) : 30$/nuit
  • Taxi jaune  : aéroport -> hôtel : 260 pesos soit 5€
  • Uber : entre 160 pesos et 260 pesos pour un trajet de 5 à 7km (ça dépend du trafic)
  • Intramuros :
    • 350 pesos/30 minutes pour les tricycles
    • 500 pesos/30 minutes pour les promenades à cheval
    • En général, pas de frais d’entrée, mais s’il y a, c’est entre 10 pesos et 75 pesos
  • Nourriture :
    • Dans les centres commerciaux : entre 120 et 150 pesos par plat
    • Dans les bui bui : entre 50 et 70 pesos par plat, eau filtrée et fraîche gratuite
    • Bouteille d’eau 1L : 18 pesos

Astuces

  • Pour tous vos déplacements, préférez Uber ou le métro
  • Depuis l’aéroport, faites la queue pour le taxi jaune, plus sécurisé et moins cher de tous (entre standard taxi, prepaid taxi, bus)
  • Ne venez pas/partez pas des Philippines avec plus de 10 000 pesos et plus de 10 000USD par personne
  • Avant de partir vers les Philippines, assurez-vous d’avoir un billet de sortie du territoire
  • Ne participez à aucune manifestation politique, c’est illégal (pour vous)
  • Gardez vos pesos avant de quitter le pays pour payer le « terminal fee » à l’aéroport (550 pesos/personne)
El Nido (Philippines) : des plages de rêve
Faut-il se mettre au sport avant un tour du monde ? surtout quand on est nul en sport ?
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.