Krabi (Thailande) – des faux airs de la baie d’Halong

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Le « joint ticket » acheté via notre hôtel nous permet de rejoindre Krabi depuis Koh Phangan en 5h30. On se lève tôt, le taxi de la compagnie de bateau nous attend à 6h. Sur le chemin, on croise une canadienne qui arrête le taxi. Elle a la cinquantaine, elle voyage seule, elle va comme nous a Krabi mais n’a réservé ni taxi ni bateau. Une vraie aventurière ! Devant autant de culot, une suédoise à côté de nous lui demande comment elle aurait fait s’il n’y avait pas de taxi, ce à quoi elle répond qu’il y en aurait toujours.

Encore une preuve de la facilité pour les touristes en Thailande.

Je croise une touriste avec des pieds pleins de piqûres de puces de lit. La densité me choque et je me dis que mes piqûres n’ont peut-être rien à voir avec les puces finalement ?

Arrivés à Krabi, nous sommes lâchés au milieu de nulle part et il faut payer 100 bahts à la compagnie de bus pour être déposés au centre ville.

JB a pris le soin de réserver un ibis budget (standard de propreté français) pour que je puisse passer une nuit calme sans me réveiller toutes les heures (même si je ne me fais plus piquer, c’est resté dans la tête, j’ai des piqûres imaginaires). Après avoir inspecté la chambre et tous les matelas, aucun indice de puces. Je pourrai enfin passer une nuit calme.


On déjeune au restaurant de l’hôtel : cette soupe arrache ! Mais c’est trop bon.


Krabi est une ville tellement touristique que les vendeurs et masseurs n’ont pas besoin de clients pour s’enrichir. Nos tentatives de marchandage tombent souvent à l’eau. On y trouve même les chaînes Mc Donalds, Starbucks, Subway.

Krabi a des montagnes et îles qui ressemblent étrangement à la baie d’Halong (en moins joli).

La plage principale : Ao Nang est plutôt décevante, avec une eau trouble (peut être à cause de la pluie ?), une odeur insupportable et 2 mètres de sable seulement. En tout cas, les gens viennent ici pour faire le tour des « 4 islands », pour Koh Phi Phi, Koh Lanta, Maya Bay (du film « The Beach »), pas pour se baigner.


Mais les fruits de mer sont dispo dans la plupart des restaurants. Et très frais. On paie les fruits de mer au kilo et le chef cuisine à la demande (BBQ, vapeur, sauté)


Après les fruits de mer, je fais l’erreur fatale d’acheter un Thai Ice Tea dans la rue (avec sûrement des glaçons peu recommandés, que je croyais être immunisée, étant vietnamienne) qui va me clouer au lit tout la journée.

Jour 2 :

JB a quelques traces de piqûres. Moi aussi mais ce n’est pas aligné comme d’habitude. On commence à en avoir marre car aucune preuve de puces de lit. On se dit qu’on est sur la mauvaise piste et qu’il faut aller voir un médecin pour en avoir le cœur net.

Je passerai toute la journée au lit à cause de mon mal de ventre, les glaçons, la clim, la nourriture pimentée… Non non non ! Le médecin, ce sera pour demain donc. JB est obligé de rester à l’hôtel avec moi et profite uniquement de la superbe piscine de l’hôtel en travaillant. Voilà voilà, on n’a pas été malade en Inde mais en Thaïlande lol. Ce pays n’a pas l’air de nous aimer snif.

C’est à ce moment où tu te rends compte que ton billet de départ déjà acheté est la seule raison t’empêchant de te casser ASAP de ce terrain hostile. Il nous reste une semaine ici, mode survival ON. (Note de JB : c’est très bien la Thaïlande et c’est vraiment dommage qu’on ait déjà un billet de départ, ça nous empêche de rester plus longtemps 🙂 )

Jour 3 :

Nous passons dans une clinique recommandée par notre hôtel (First Standard Clinic) dès le matin pour avoir le cœur net sur nos problèmes de santé.

Un grand soulagement puisque le médecin me dit qu’une partie de mes piqûres est liée à une allergie, et le reste un insecte (je soupçonne les puces de sable). Mais il n’y a pas à s’inquiéter. Les récentes piqûres de JB à Krabi sont juste des piqûres de moustiques. Donc 0 puce de lit selon lui. Ouf !

Nous sommes très bien traités, avec trois infirmières qui s’occupent de nous, plus un médecin. Nous sommes reçus tout de suite dans une « emergency room ». Le médecin est vraiment très patient et explique bien les choses. A la fin, on nous propose de faire une photo pour promouvoir la clinique lol 🙂 elle sera postée sur leur page Facebook.

Les médicaments + les consultations nous coûtent 60€. Chaque médicament a notre nom dessus + indication précise sur quand il faut en prendre et combien par jour. On verra bien si c’est remboursé par notre assurance Chapka.


Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de la reine, qui est aussi la fête des mères en Thailande, c’est un jour férié. On est vendredi et beaucoup de gens profitent de ce week end prolongé pour passer un week end dans les stations balnéaires. C’est aussi le moment choisi pour que 13 attaques aient lieu dans différentes villes thaïlandaises, dont Phuket, faisant plusieurs morts et blessés.

Une série d’explosions se sont produites dans plusieurs stations balnéaires de Thaïlande les 11 et 12 août (Patong, Trang, Hua Hin, Bang Niang, Krabi, Nakhon Si Thammarat et Surat Thani). Il est recommandé de faire preuve de vigilance et d’éviter les rassemblements.

Conformez-vous aux consignes des autorités locales. Pensez à rassurer vos proches.

En cas d’urgence, l’Ambassade de France à Bangkok peut être contactée au tel +66 81 994 49 01.

Beaucoup d’amis nous écrivent pour demander comme nous allons. Nous ne sommes pas loin de Phuket mais suffisamment loin quand même (3h de bateau). Un incendie important a ravagé 5 boutiques dans la ville où nous nous trouvons (Krabi) mais personne ne sait si les incendies sont liés aux attaques.

La fête initialement prévue dans notre hotel pour l’anniversaire de la reine est naturellement annulée. On voit à la TV thailandaise des chaînes type BFM où les infos sur les attentats tournent en boucle. Sur une autre chaîne, on voit la famille royale se rendre aux temples et dire bonjour aux gens. Ca a l’air d’être une journee très importante pour les thailandais, d’où l’impact encore plus fort d’une série d’explosions et d’incendies comme ça sur le moral des thailandais.

Jour 4, 5, 6

Nous essayons tous les jours d’aller à Railay Beach mais au moment du depart, il pleut des cordes. Bref, on n’a rien vu de Krabi à part l’hôtel, la clinique, les salons de massage pas top et quelques restaurants de fruits de mer.

On dirait qu’on est venu ici pour que je me repose. Je culpabilise un peu mais quelques jours de repos par an, même si c’est en Thailande, c’est tout à fait acceptable. Je croise juste les doigts pour que ca n’arrive pas à Tahiti ou Ile de Pâques où l’on ne passera que quelques jours.

Ce matin, nous sommes une dizaine à prendre le shuttle gratuit de l’hôtel pour aller au centre ville. Il commence à pleuvoir sur le chemin et quand je dis pleuvoir c’est digne de la mousson en Asie, mais pendant des heures (dans d’autres endroits en Asie c’est la tempête en ce moment). Le shuttle arrive au centre ville, le chauffeur nous regarde, personne ne descend, il comprend qu’on veut tous faire demi tour. On a donc fait une balade en voiture de 10 minutes.

Partie 2 : Conseils pratiques

Astuces

  • Quand vous arrivez par bus à Krabi, on vous lâchera au milieu de nulle part, au siège de la compagnie de bus. Achetez là-bas votre ticket de bus/mini-van pour Ao Nang ou vers votre hôtel pour 100 bahts.
  • La plage d’Ao Nang est sale est sans intérêt, préférez un hôtel loin de la plage Ao Nang (1 à 2km) pour payer moins cher. Prenez un shuttle gratuit de l’hôtel ou un tuk tuk pour aller au port
  • Il vaut mieux séjourner à Krabi (les hôtels sont meilleurs que ceux qu’on trouve à Koh Phi Phi) et prendre des excursions ou bateaux vers d’autres îles aux alentours. Les bateaux coûtent entre 100 bahts et 300 bahts/personne (one way), et les excursions aux alentours de 500 bahts en Août (déjeuner inclus)
  • Préférez Bangkok pour le shopping, les boutiques de Krabi sont excessivement chères
17 jours en Thaïlande : Notre itinéraire, Guide du pays & Budget
Résiliez vos services en 3 clics : Test et avis de resilier.fr
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.