Puerto Galera (Philippines) : y aller, c’est y rester pour toujours

Avec El Nido, Puerto Galera attire beaucoup d’expatriés. Le nombre impressionnant de plages de rêve qu’offre cette petite ville et la proximité avec Manille (3h seulement en bateau et bus) en font le parfait emplacement pour vivre aux Philippines. Si nous pouvons nous expatrier d’ici la fin du tour du monde, c’est ici que nous nous imaginons le mieux pour le moment.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Le trajet Coron – Puerto Galera est un des trajets les plus longs que nous avons effectués, avec une petite surprise à Calapan, où l’on nous dit qu’il n’y a plus de bus à cette heure-ci (20h) pour Puerto Galera, alors que l’agence de voyage à Coron nous a dit que le dernier bus partait à 23h. En gros, aux Philippines, chacun connaît sa petite région mais c’est tout. Les informations doivent être demandées à chaque étape. Nous devons donc rester une nuit à Calapan et prendre un jeepney (anciennes jeeps abandonnées par l’armée américaine à l’issu de la deuxième guerre mondiale) le lendemain pour Puerto Galera.

jeepney jeepney2

Puerto Galera se trouve sur le grande île Mindoro (qui est aussi une région philippine). Mindoro est divisé en deux parties :  Mindoro occidental, et Mindoro oritental. Aux Philippines, ils sont peu inspirés en noms de villes donc il est possible d’avoir le même nom de ville par exemple Sabang pour deux régions différentes. Pour Mindoro, il y a 2 San Jose, un situant sur Mindoro Occidental, et le second sur Mindoro Oriental. Donc, quand on fait des recherches (d’hôtels ou de bus), il faut absolument taper le nom de la région aussi.

Malgré toutes ces galères pour atteindre cette petite ville balnéaire, nous l’aimons tout de suite. Nous séjournons une nuit à Badladz Dive Resort, pas très loin du port d’où partent les bateaux d’excursions, pas loin du centre ville où tout se passe. Et puis, pour mieux profiter de la mer, nous décidons de migrer vers le Badladz Beach Resort, à 1,5km de là, hôtel du même groupe donnant sur une plage tranquille, d’où partent les pêcheurs chaque matin. Nous avons eu la chance d’avoir la chambre la plus proche de la plage : quel plaisir de se coucher et de se réveiller avec le bruit de la mer s’échouant sur le sable !

Les deux premiers jours, il pleut des cordes, ce qui me permet d’avancer dans l’apprentissage de l’espagnol, tout en profitant de la bonne cuisine de l’hôtel.

On en a profité aussi pour aller voir un médecin. Le climat tropical nous cause beaucoup de soucis, c’est déjà la troisième fois depuis le tour du monde que nous voyons un médecin (en 4 mois). L’avantage des Philippines c’est que tout le monde parle anglais. Donc même dans une clinique « de village », la consultation se passe en anglais. Le médecin, très gentil et compétent, prend tout son temps pour nous expliquer le pourquoi du comment, comment prendre les médicaments, remplir le formulaire de santé à renvoyer à notre assurance, et il nous remercie même d’être venus aux Philippines. Tout ça pour 600 pesos (12€) et 800 pesos de médicaments (16€); Ce qui nous rassure beaucoup car si on décide de s’installer ici, au moins, niveau médical, il n’y a pas de souci à se faire.

Le tricycle est plus cher ici qu’à El Nido ou Coron, en partie à cause du terrain (il y a pas mal de collines à grimper) et de la proximité avec la capitale. Ils ont l’air de voir beaucoup plus de touristes car on a eu plus de tentatives pour gonfler le prix que dans les autres petites villes.

Jour 3 : Scooter & Kayak

Le troisième jour, nous louons un scooter pour faire le tour des plages : Sabang Beach, White Beach, Aninuan Beach.

img_4060.jpg

Ici, c’est White Beach, quand il y a du vent, les vagues sont très fortes. Le sable est blanc et fin, c’est la meilleure plage car les autres que nous avons visitées ont toutes beaucoup de cailloux. Ce qu’on a aimé : le restaurant coréen au bout de la plage.

whitebeachpuertogalera

img_4068.jpg

Sabang Beach, dans un quartier très animé. Nous sommes venus ici pour réserver notre ticket vers Manille et taper la discute avec une superbe employée d’une agence de voyage qui a fait le tour du monde pour faire de la plongée. Elle nous dit que Puerto Galera est la 2ème meilleure destination au monde pour la plongée. Dommage que JB ne soit pas très inspiré pour le faire. Mais ce n’est que partie remise.

batangbeach

Aninuan Beach, une plage privée très connue des philippins, on paie 10 pesos par personne pour y accéder (0,2€). Le sable est plein de cailloux mais ça ne fait pas mal aux pieds. Les propriétaires ont tout un tas d’animaux : des poules, des canards, des chiens, un singe. Ils sont tous adorables. Je déteste faire des photos façon carte postale mais la plage est vraiment en mode « carte postale ».

img_4066.jpg

Et ça, c’est la photo depuis notre hôtel, Badladz Beach Resort. Pour 20€ par nuit nous avons droit à ça + une petite piscine. Ce que j’aime chez les hôtels Badladz, c’est qu’on n’a pas à se soucier de quoi que ce soit. Un scooter ? un coup de fil de la part de l’hôtel et quelqu’un dépose le scooter devant l’hôtel. Un massage ? la masseuse vient à l’heure indiquée pour vous masser dans votre chambre.

img_4077-2.jpg

Nous louons un kayak pour deux (300 pesos) et faisons le tour de la baie. Les enfants des pêcheurs nous saluent et s’accrochent à notre kayak mais nous n’arrivons pas à les amener avec nous, c’est trop lourd 🙂 On rigole tous et se dit au revoir.

Le soir, nous dînons près de Hundura dans une pizzeria qui vend des pizzas au mètre. JB arrive presque à finir une pizza de 50cm tandis que je me contente d’une petite salade et des brochettes achetées dans la rue (miam!).

Jour 4 :

Dernier jour à Puerto Galera. Programme 100% farniente : plage, piscine, hammac. Le proprio de notre hôtel s’appelle Sean. Il est venu aux Philippines en 1999 pour 2 semaines de vacances et il n’est jamais rentré. Nous comprenons tout à fait son « craquage » comme celui de tous les autres expatriés (apparemment c’est super commun que les touristes viennent ici et ne repartent plus). Nous avons vu plein de maisons et appartements à louer au mois, à partir de 200€/mois. Un scooter coûte dans les 400€. Dans les bui bui, chaque plat coûte 60 pesos (1,2€). Le visa de 6 mois, renouvelable, coûte 100€. Et on peut rester ici autant qu’on veut avec un visa touriste, sans avoir à justifier ses activités. Avant de quitter le pays, il suffit de demander un permis de sortie (si on a séjourné plus de 6 mois ici) et voilà. En cas de typhon, il suffit de prendre l’avion vers une autre région pour 50€, ou un autre pays (Vietnam) pour 50€. Tout le monde parle anglais, tout le monde est gentil, il y a tellement de choses à voir. Le seul point négatif, c’est la connexion Internet, mais à Puerto Galera, la connexion est très correcte.

Partie 2 : Conseils pratiques

Comment y aller

Depuis Coron : pour aller de Coron à Puerto Galera, préparez-vous à faire beaucoup de transport et admirer de beaux paysages. Les philippins vous aideront tout au long du chemin, ne vous inquiétez pas. Prenez le bateau à 8h (pas de bateau tous les Jeudis & Dimanches) jusqu’à San Jose (Mindoro Occidental). Le trajet dure entre 5 et 6h. Un tricycle vous amène jusqu’au terminal de bus. De là, prenez un bus jusqu’à Calapan (le trajet dure entre 6 et 7h. Le bus peut vous déposer à Roxas, et depuis Roxas, vous prenez un bus juqu’à Calapan). Une nuit à Calapan et le lendemain, vous prenez un bus ou un Jeepney jusqu’à Puerto Galera (1h). Coût : 1000 pesos/personne bateau. Tricycle : entre 10 et 25 pesos/personne. Bus San Jose -> Calapan : 430 pesos/personne. Jeepney Calapan -> Puerto Galera : 80 pesos/personne.

Depuis Manille : pour aller de Manille à Puerto Galera, la compagnie Sikat propose des trajets combo (bateau + bus). Le bus arrive au Pier de Batangas, puis un bateau vous amène jusqu’à Sabang à Puerto Galera. Le trajet dure 4h30. Coût : 800 pesos/personne

Depuis Manille : vous pouvez prendre un hydravion (s’il y a trop de vagues, il n’y aura pas de bateau entre Batangas et Puerto Galera). C’est une excellent alternative si vous devez absolument prendre un avion depuis Manille et la météo n’est pas clémente pour le trajet en bateau. Coût : 5000 pesos/personne. Contactez Alona au 0917-824-3551 ou a3gbmanagement(at)gmail(dot)com

Comment partir de Puerto Galera

Il n’y a pas d’aéroport à Puerto Galera donc il vaut mieux aller à Manille avec la compagnie Sikat (4h30 de trajet), pour prendre l’avion vers d’autres villes.

Il est déconseillé d’aller à Coron depuis Puerto Galera car c’est une galère pas possible. Mais si vous voulez tout de même le faire, allez très tôt à Calapan puis prenez un bus vers San Jose. 5 jours sur 7, il y a un bateau vers Coron à 8h du matin.

Astuces

  •  Ici, chaque course coûte 25 pesos/personne (shared tricycle), mais si vous prenez un tricycle stationné, le tarif passe en mode « private tricycle », c’est comme ça. Alors hélez plutôt un tricycle sur la route plutôt que prendre un tricycle stationné car la course jusqu’à White Beach (5km) peut coûter 150 pesos.
  • Le quartier autour de Hundura Beach est très animé et peu touristique (village de pêcheurs), allez y pour manger, faire le plein d’essence ou pour aller cher le coiffeur
  • On vous recommande vivement Badladz, ses hôtels et ses appartements à louer au mois
  • On a vu plusieurs maisons au bord de l’eau près de Dulangan Beach, ce n’est pas coupé du monde car il y a une école dans la zone, mais ça reste tranquille et la vue est magnifique (cf. la photo depuis un restaurant dans le coin).

img_4062.jpg

 

 

Comment revendre ses livres, CD, DVD
Billet Tour du Monde - Comment ça marche
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (29 votes, average: 4,31 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    4 commentaires
    • Répondre FELICOR BONGOLAN

      10 avril 2019, 10 h 20 min

      Bonjour,

      Merci pour cet article. Je cherche justement où aller aux Philippines. Nous avons que deux semaines et j’aimerais bien ne pas aller trop loin de Manille car le trajet entre les destinations (région/ville) choisis peut bien durer longtemps.
      Avez vous d’autre destination vers le nord du pays? ou les alentours de Mindoro et Cavite?

      Merci!
      Felicor

      • Répondre Anh

        10 avril 2019, 10 h 26 min

        Bonjour, merci beaucoup pour votre commentaire. Malheureusement, je n’ai visité que Coron, Puerto Galera et Palawan, j’ignore ce qu’il y a à voir dans le Nord 🙁 bon voyage !

    • Répondre Fred KIFFEL

      31 août 2018, 17 h 00 min

      Bonjour !
      J’adore votre façon de raconter votre voyage : simple, sincère, juste et vrai.
      Je m’y vois. Apparemment, certains endroits « se méritent », il faut galéré pour Puerto Galera (hé hé).
      Je suis allé, par le net, faire un petit tour dans la région, car j’ai appris qu’il y avait eu ce jour un séïsme, et j’espère qu’il n’y a pas eu de tsunami.
      Bonnes expériences à venir pour vous et bravo !
      Amicalement, Fred

      • Répondre Anh

        31 août 2018, 21 h 10 min

        Bonsoir,

        Ohhh vous êtes vraiment adorable, merci ! Je pense que nos efforts ont été largement compensés par la beauté du lieu et la gentillesse de tous les philippins croisés sur notre chemin.
        Pour le séisme, j’espère aussi qu’il n’y a pas de tsunami et que les répliques restent légères.
        Bonne soirée !
        Anh

    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.