La Comuna 13 : un ghetto transformé grâce aux graffiti – Que Faire à Medellin #3 (Colombie)

C’est le dernier jour de Philippe (le papa de JB) en Colombie et nous avons choisi de l’amener voir the best of the best de Medellin : la Comuna 13, autrefois le quartier le plus dangereux de la ville la plus dangereuse au monde, car directement associé à Pablo Escobar dans les années 80-90.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

L’histoire de la Comuna 13

Il y a 16 comunas (arrondissements) à Medellín et la Comuna 13 est la plus connue pour de mauvaises raisons. Après la mort d’Escobar, la commune est passée dans les mains des bandes organisées. Seuls les habitants pouvaient y entrer, les autres se faisaient tuer sans merci.

La métamorphose a débuté en 2002 avec l’opération Orion, menée par les forces militaires colombiennes, y compris aériennes, et par la police nationale. Pendant plusieurs jours, les hélicoptères tiraient dans tous les sens, la police également, les bandes ripostaient. Or, il y avaient bien des habitants innocents, obligés de vivre ici car trop pauvres pour faire autrement.

Quelques années plus tard, grâce à l’installation d’escalators, le métro à proximité, les différents bus urbains, le quartier s’est complètement métamorphosé et est devenu beaucoup plus accessible. S’y ajoutent des écoles, puis des graffiti des artistes célèbres, attirant des touristes du monde entier. Il règne maintenant une super ambiance à la Comuna 13 : une transformation palpable, et de l’espoir qui renaît chez les habitants.

Malheureusement, il y a encore quelques gangs dans le coin et il n’est toujours pas possible de passer la nuit ici (il n’y a aucun hôtel ou auberge de jeunesse). Cependant, en journée, c’est safe, à condition de rester dans les endroits bien touristiques. J’ai vu quelques drones voler, mais je vous déconseille de le faire dans les endroits comme celui-ci.

Les conseils pratiques (comment y aller, que voir etc.) sont disponibles à la fin de l’article.

Mirador

Nous prenons le métro jusqu’à la station San Javier. A la sortie du métro, nous tournons à droite et prenons un autre bus vert (n° 2251) pour nous rendre à l’intersection de la Carrera 109 avec la Calle 38A. L’option bus est fortement recommandée si vous visitez sans guide. Tarifs : 1200COP/personne, paiement en espèce. Si vous préférez une visite guidée, de nombreux tours vous solliciteront à la sortie du métro.

Nous remontons la Carrera 109 et prenons l’escalator jusqu’au mirador (si vous êtes perdu, suivez les groupes).

escalator

La vue est impressionnante ! Nous avons de la chance d’avoir du soleil alors que la météo annonce de la pluie.

Sur le chemin, il y a quelques petits groupes de danseurs et rappeurs. Nous sommes dimanche donc l’ambiance est encore plus festive qu’en semaine. Il y a une énergie incroyablement positive, et cela nous fait énormément de bien, surtout qu’on s’est fait voler notre téléphone hier. Très vexés et un peu traumatisés, on a besoin de croire encore au côté positif de la vie et la Comuna 13 nous a beaucoup aidés dans ce sens.

Nous admirons de nombreux graffitis, la plupart réalisés en 2019. En effet, d’une visite à l’autre, on peut voir des graffitis différents. Dès qu’un graffiti est détérioré, il est rapidement remplacé par un autre. Le lieu est incroyablement photogénique.

Les graffiti de Chota, l’artiste très respecté et enfant de la Comuna 13, sont très facilement reconnaissables. Il dessine souvent la Pachamama, Mère Nature et y met des messages d’espoir et de transformation pour le quartier.

Nous prenons l’escalator pour descendre et nous nous arrêtons devant la boutique/le resto de Chota (son vrai prénom : John). Il est en train de servir des boissons à la terrasse de son café. Nous arrivons en mode « groupies » et lui demandons un autographe, sous les yeux béats d’autres touristes qui ne savent pas qui est ce serveur, qui leur donnait le prix des bières 10 secondes plus tôt.

Testez sa limonada au café, c’est très bon. Et des empanadas également. A côté de la caisse au RDC, il y a une photo de lui avec avec Bill Clinton qui est venu visiter le lieu, et un carnet rempli d’anciennes photos de la Comuna 13.

Chota’s Gallery

Nous continuons la descente via escalator et nous nous arrêtons à chaque niveau pour admirer les graffitis.

C’est en testant son nouveau téléphone que JB se rend compte de ses superbes fonctionnalités. Les photos sont tellement belles qu’on a déjà oublié l’ancien, volé la veille. Philippe et moi n’arrêtons pas de demander des photos de profil à JB car ce nouveau smartphone, doté de 3 caméras, a un mode « ouverture » et est capable de prendre des photos de la même qualité d’un réflexe.

photo prise avec le nouveau smartphone

A l’avant-dernier niveau, il y a un vendeur de glaces, qui a beaucoup de succès. Tous les groupes s’arrêtent chez lui pour prendre une glace aux fruits, trempée dans du jus salé. 1500COP/glace.

Il est déjà temps de rentrer. JB joue au football 5mn avec les enfants, puis nous reprenons le bus vert dans le sens inverse (1200COP/personne) jusqu’au métro San Javier.

Philippe se prépare pour aller à l’aéroport, direction Bogota => Londres => Paris => Tours. Mais il est très content d’avoir terminé son séjour en Colombie par cette note pleine d’espoir.

Partie 2 : Conseils pratiques

Comment y aller ?

  • La 1ère fois, nous avons suivi un Free Walking Tour. Il y en a beaucoup à la sortie du métro San Javier, mais le Zippy Tour est le plus connu (en anglais ou espagnol). Le week-end vaut mieux réserver à l’avance (départ tous les jours à 10h et 14h du métro San Javier). Pourboires recommandés : 25000COP/personne. C’est l’option que nous recommandons car vous allez en savoir beaucoup plus sur la comuna et aider directement les jeunes d’ici – les guides viennent de la Comuna 13
  • La 2ème fois, connaissant le chemin, nous y sommes rendus par nous-même :
    • Pour cela, il faut se rendre au métro San Javier
    • Dès la sortie du métro, tournez à droite, vous verrez les bus verts
    • Prenez le bus 2251 (1200COP, paiement en espèce) et arrêtez-vous à l’icône bus sur ce plan (à l’intersection de la Carrera 109 avec la Calle 38A)
    • Remontez la rue (Carrera 109) et prenez les escalators jusqu’au mirador de la Comuna 13, puis visitez les deux côtés du mirador

Pour savoir où aller et ne pas vous perdre, les bloggeurs Virtual Trip ont réalisé cette excellente vidéo (ils sont allés à la Comuna à pied depuis San Javier), regardez-la avant la visite pour savoir où vous diriger et ne rater aucun graffiti. Vous ne retrouverez plus la plupart des graffiti de la vidéo (filmée en 2018) car ils ont été remplacés par d’autres, mais pourrez reconnaître les rues.


Vous avez aimé cet article ? Consultez nos articles sur Medellin et la Colombie

Chutes d'Iguazú (Brésil & Argentine) : Guide pratique (Tarifs 2019)
Escobar Tour, Plaza Botero, Parque Bolivar, Centre Culturel - Que Faire à Medellin #2 (Colombie)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.