Trajet Medellín – Bogotá (Colombie) en bus avec Flota Magdalena : 11h de route, Tarifs, Avis

D’habitude, nous parlons très peu de nos trajets de bus, mais nous en parlons s’il a été particulièrement drôle ou éprouvant, comme celui entre Punta Arenas et Ushuaia.

Après un mois à Medellín, nous décidons de passer nos 10 derniers jours en Colombie à Bogotá, pour faciliter nos déplacements pour notre trip en Amazonie, puis notre prochaine étape au Panama. S’y étant pris beaucoup trop tard pour les billets d’avion, nous optons pour le bus, beaucoup plus long mais plus économique.

Je demande à JB de nous choisir un bus « de luxe » pour touristes, avec Wifi, écran tactile comme celui qu’on avait pris à Salento pour Medellín, et deux compagnies à peu près bien notées ont retenu notre attention :

  • Expreso Bolivariano (entre 65 000COP et 75 000COP/personne)
  • Flota Magdalena (entre 60 000COP et 80 000COP/personne)

N’ayant pas pu payer les tickets sur le site d’Expreso Bolivariano (carte bancaire étrangère qui ne passe pas), JB opte pour Flota Magdalena et achète les tickets via une plateforme tiers pour un bus « Premium ».

Voici les horaires proposés : 6h20: 8h40 (recommandé); 10h; 12h30; 15h30; 17h; 19h30; 20h30; 21h45 (recommandé) et 23h30

Malheureusement, le plan indiqué sur le site (2 étages) ne correspond pas du tout au bus que nous prenons (un étage seulement).

Les logos vantant les fonctionnalités du bus nous rassurent beaucoup….

mais malheureusement :

  • aire acondicionado : la clim est à fond, on a super froid. Les locaux ont l’air d’être habitués, ils ont tous une couverture avec eux. Choc thermique en perspective quand on sort du bus. Heureusement que nous avons prévu un petit gilet
  • Wifi : à peu près correct sauf quand on ne capte plus la 4G en montagne (inévitable). Et le trajet n’est presque constitué que de montagnes 😀
  • Banos : une toilette (sale) est à bord, et avec de nombreux virages, il est impossible de les utiliser correctement. Et malheureusement, il n’y a qu’un seul stop au milieu de la journée (pour manger) et à la fin du trajet, une odeur insupportable émane des toilettes – alors qu’il reste encore 1h de trajet
  • GPS : apparemment c’est un argument « sécurité », le bus est tracké pendant le trajet. Concrètement ça ne change rien au niveau de confort.
  • TV : une TV au milieu du bus, qui diffuse deux films de très mauvais goût avec un volume sonore beaucoup trop élevé. Le chauffeur a choisi un film d’horreur (impossible de ne pas sursauter à cause des cris) et un film d’action (impossible de ne pas sursauter à cause des tirs)
  • Asientos reclinables : les chaises sont inclinables, et ça, c’est bien !
  • JB pensait avoir vu le logo d’une « prise USB » quelque part, mais que nenni, heureusement nous avons nos batteries externes, sinon ça aurait été bien boring

Comme partout en Colombie, le trajet prévu pour 8h s’est transformé en 11h – à cause de nombreux travaux, la route à 2 voies seulement et les départs massifs en vacances (week-end de 3 jours à l’horizon).

En allant aux toilettes, une colombienne assise juste en face des toilettes me pose une question étrange : « no sabe a donde vamos? » (ne savez-vous pas où nous allons?). J’ai essayé de demander comment ça se fait elle ne sait pas où nous allons. Est-ce qu’elle a un ticket, que fait-elle ici dans ce bus si elle ne connaît pas sa destination… mais nous n’arrivons pas à communiquer car elle ne répond à aucune de mes questions. Por qué? Le mystère reste entier, je l’ai vue descendre au terminus (Bogota) comme moi, et me demande encore pourquoi elle m’a posé cette question.

Vers 13h30, on meurt de faim et les quelques personnes qui ont résisté à l’envie d’aller aux WC du bus montrent leur impatience. Le chauffeur s’arrête enfin et nous donne 20 minutes de pause. Pensant que c’était exactement 20 minutes, on n’ose pas commander à manger de peur que le service ne soit trop long. Quand on a compris que le chauffeur se posait pour manger aussi et qu’on avait beaucoup plus que 20 minutes (près d’une heure au final), c’était déjà trop tard pour commander. Nous avons donc seulement mangé 2 gâteaux, 2 snacks et un Coca 🙁 #fail

Les +

Heureusement, il faut signaler que les bagages ont été pris en charge avec beaucoup de soin. On a chacun un ticket personnalisé et le chauffeur vérifie qu’on a le bon ticket pour récupérer le bon bagage, ce qui réduit le risque de vol.

De plus, les paysages sont somptueux, les montagnes plus hautes et encore plus sauvages que ce qu’on a vu entre Salento et Medellín.

Conseils

Ces inconvénients ne sont pas propres à Flota Magdalena, c’est le standing constaté sur le trajet Medellin – Bogota. Après renseignements, le bus Expreso Bolivariano n’est pas meilleur non plus (il y a juste des prises en plus) mais les films de mauvais goût sont toujours là, les toilettes qui sentent aussi… Bref, ce trajet n’est pas conseillé à ceux qui n’arrivent pas à dormir dans le bus, ou qui ont une petite vessie. A propos de toilettes, le PQ n’est pas fourni donc prévoyez d’en prendre un petit peu dans votre sac à dos.

Si vous souhaitez toujours économiser les sous (ne pas prendre l’avion je veux dire), et voyager dans de meilleures conditions je vous recommande plutôt de prendre un bus de nuit à 2 étages (et économiser ainsi une nuit d’hôtel)

  • Expreso Bolivariano : Duo Bus ça s’appelle, qui part à 22h01 et 22h45 du Terminal del Norte à Medellín
  • Flota Magdalena : Double Premium, qui part à 21h45 du Terminal del Norte à Medellín

Terminal Salitre => Centre-ville de Bogotá

Après 11h de bus, le plus simple tout en restant économique, est de prendre un taxi depuis le terminal de Bogota. Les taxis en Colombie mettent systématiquement le compteur sans avoir à demander. Nous avons payé 13 500COP (avec bouchons) pour 6,2km. Une course vers le centre ville (10km) devrait coûter un peu plus cher, dans les 4€ maximum, ce n’est pas non plus hors de prix.


Vous avez aimé cet article ? Consultez tous nos articles en Colombie

3 Semaines en Colombie : Itinéraire, Budget, Conseils Pratiques
Vol de Téléphone Portable : Que Faire pour se protéger ?
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.