Où acheter une émeraude à Bogotá (Colombie) : Notre Expérience

Lors de notre mini roadtrip avec le papa de JB (Philippe), nous avons été amenés à chercher une émeraude à Bogotá car Philippe tenait absolument à ramener un pendentif de son voyage en Colombie.

Les émeraudes colombiennes sont les plus belles au monde, car à part quelques mines au Brésil, c’est surtout en Colombie qu’on trouve des émeraudes naturelles. Avec sa couleur verte caractéristique, et ses incrustations propres à la mine d’où elles sont extraites.

Nous avons fait des recherches en ligne pour trouver un vendeur de confiance. Philippe a pu également se renseigner auprès de son joaillier en France. Ce joaillier a l’habitude de se rendre en Colombie pour acheter des émeraudes. Selon lui, les émeraudes vendues dans les boutiques physiques sont authentiques, pas de risque d’acheter une fausse pierre.

Ensuite, la qualité varie beaucoup et il faut effectivement un œil d’experts pour savoir pourquoi une émeraude coûte 100€ et une autre de même taille 1000€.

Ce joaillier français ne nous a malheureusement pas donné ses contacts sur place mais on a pu trouver, en lisant attentivement les commentaires sur Internet, un vendeur particulier, propriétaire d’une mine : Emerald by Love Corp. Nous sommes allés à sa boutique, au sein d’une galerie marchande. La galerie elle-même se trouve dans une rue plein de boutiques de bijoux. Ayant visité plusieurs boutiques, les prix ici semblent plus doux que les autres. Par ex, une jolie petite émeraude brute se vend dans les 150€. La qualité est cependant inégale ici, une pièce peut être très jolie et la pièce d’à côté peut être médiocre.


Cependant, comme Philippe cherche un modèle bien particulier, nous continuons nos recherches, chez Emerald Trade Center, quasiment en face de notre Hôtel Regina (33€, lien Booking). Ce centre de joailliers est recommandé également par Lonely Planet.

Les joailliers sont vraiment sympas et prennent le temps de nous montrer tout leur stock et nous laissent toucher et essayer tous les bijoux.

Attention, c’est un immeuble composé de plusieurs étages et il y a une vingtaine de joailliers

A part les boutique du RDC qui semblent s’adresser aux particuliers (certains vendeurs parlent français), les autres commerçants à l’étage travaillent plutôt avec des professionnels. Ils ont donc été amusés de voir trois touristes débarquer, très déterminés. Au bout de 20 minutes, la rumeur gronde, tout le monde semble avoir été informé de ce que nous cherchons et chaque vendeur nous montre directement leurs émeraudes en forme cylindrique. Une vendeuse appelle même une amie qui vient les bras chargés d’émeraudes cylindriques, rien que pour nous.

Après être passés dans plusieurs des boutiques du centre (sur 3 étages), nous tombons enfin sur une boutique vendant une énorme émeraude en forme brute (cylindrique), tout à fait le style de Philippe : chez Emerald Silver (boutique numéro 211, prenez l’escalator puis tournez à droite puis légèrement sur la gauche)

C’est ainsi que commence une longue négociation (1h30), Philippe arrive à faire baisser le prix de 30%, à condition de payer en espèce, en pesos colombiens. Le joaillier français conseille Philippe en live sur Facebook et donne le GO pour l’achat.

Une pièce comme celle-ci (20 carats) est quasi introuvable en France et se vendrait deux à trois fois plus cher. Elle est un peu bleue sur la photo mais à l’œil nu, elle est verte

Pendant ce temps, voyant que je m’intéresse particulièrement aux émeraudes, le proprio de la boutique (Ivan) me donne carrément un cours sur la qualité des émeraudes (en espagnol et en anglais) : intensité de la couleur, transparence, pureté… il dit qu’en regardant une émeraude, il sait exactement de quelle mine elle provient car les incrustations présentes n’existent que dans telle ou telle mine.

A un moment, Ivan sort 3 sacs d’émeraudes taillées et les met entre mes mains. Au moins 1kg d’émeraudes, c’est incroyable ! (pas eu le réflexe de prendre en photos). Je ne sais pas combien ça vaut mais c’est comme si j’avais un lingot d’or sur moi 🙂 l’ambiance est super relax, on est en totale confiance.

Le vendeur me dit que c’est le 2ème bâtiment le plus sécurisé à Bogota, après le palais présidentiel et donc qu’on n’a rien à craindre ici. Même les vitres et vitrines sont pare-balles.

Il me montre ensuite son bureau, où il fait du sertissage. Et nous amène voir ses collègues : une personne taille des émeraudes à facettes, et une autre personne ne fait que des émeraudes en forme de cabochon. Les artisans sont amusés de nous voir là.

« Notre » commerçant, Ivan, achète des pierres brutes directement des mines, et fait tailler les émeraudes par la suite. Un joaillier crée des bagues et pendentifs en argent ou en or pour lui, puis il fait du sertissage. Son commerce a l’air de bien marcher car il vient juste d’ouvrir une autre boutique à Miami.

Alors que la vente est conclue, Ivan nous traite encore mieux qu’avant, en nous offrant à boire et en négociant avec ses copains un meilleur taux de change pour nous (euros – COP). Nous partons avec le certificat de la boutique et la facture.

Note : en faisant l’escale à Londres (depuis Bogotá), les agents de sécurité à Londres ont détecté l’émeraude au scan de sécurité. Ils lui ont posé quelques questions en privé. Avec la facture, aucun souci. Il est important d’avoir la facture sur soi et pas dans le bagage en soute.

Philippe est très content de son achat mais je pense que je suis la grande gagnante dans l’histoire 🙂 J’en sors toute heureuse, je n’ai pas dépensé un seul peso, mais j’ai eu 1h30 de pratique de conversation en espagnol sur un sujet qui me passionne et absorbé toute l’énergie des kilos d’émeraudes autour de moi.


Dans la rue, on peut apercevoir des personnes habillées modestement, mais avec des émeraudes cachées dans du papier. Les transactions se font discrètement, au début on croyait même que c’étaient des drug dealers 😂 Apparemment ces pierres sont authentiques, mais viennent directement des mines. La qualité n’est pas forcément garantie mais si le marché noir existe, c’est sûrement parce que tout le monde y trouve son compte.

Vocabulaire

en françaisen anglaisen espagnol
émeraudeemeraldesmeralda
bagueringanillo
collier / chaînenecklace / chaincollar / cadena
pendentifpendantdije
boucles d’oreillesearringsaretes
braceletwristband / banglepulsera
orgoldoro
argentsilverplata
caratcaratquilate

Nos conseils pratiques

  • Prenez le temps de comparer, essayer, toucher, « sentir » la pierre… et vous regarder avec le bijou dans le miroir
  • Ne venez pas avec la crainte de vous faire avoir. Vous êtes là pour vous faire plaisir.
  • Sachez qu’une émeraude « parfaite » au sens joaillier du terme coûtera chère même ici
  • Il faut absolument marchander, même si le prix est affiché. En utilisant l’argument « je paie en espèce, en pesos colombiens », le vendeur va vous donner un premier prix discount, continuez ensuite à négocier. Philippe a pu faire baisser le prix de 30% après 1h30 de négociation.
  • N’hésitez pas à demander une loupe pour bien voir les incrustations de la pierre et vérifier que la pierre soit parfaitement bien taillée et n’ait pas de défaut important.
  • Une émeraude sans incrustation n’est pas une émeraude
  • Ne quittez pas votre émeraude des yeux
  • Demandez un certificat d’authenticité. Certaines boutiques ont des certificats officiels colombiens pour les plus belles pierres (ils ont payé pour l’avoir donc le prix sera plus cher de +10%), d’autres vont livrer des certificats… de leur boutique. Si vous le souhaitez, en 3 jours ouvrés, en payant à peu près 10% de la valeur de la pierre en plus, ils pourront demander pour vous un certificat officiel colombien. Ce certificat officiel ne vous sert à rien, sauf si vous comptez le revendre en France.
  • L’ajustement des bagues/collier à votre taille se fait en général sans frais, car les vendeurs sont aussi joailliers/sertisseurs, ils pourront les ajuster pour vous en quelques minutes ou quelques heures.
  • Si vous achetez une pierre brute, il vaut mieux demander qu’elle soit montée sur place. Les pierres brutes demandent souvent un chaton sur mesure, et ça va vous coûter une fortune de le faire faire en France (j’ai pris des cours chez les joailliers en France je sais de quoi je parle). La main d’oeuvre en Colombie est moins chère, et l’or colombien (18K) est très réputé également. Si vous préférez l’argent, demandez de l’argent péruvien, plus costaud. Si ce n’est pas fait, demandez-leur de mettre un poinçon 18K car ils ne sont pas obligés de mettre des poinçons, contrairement à la France.
Trois jours à Salento (Colombie) : un Petit Village dans la Région du Café
Un jour à Bogotá (Colombie) : Musée de l'or, Monserrate, la Candelaria
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    2 commentaires
    • Répondre Hortense

      4 octobre 2019, 13 h 36 min

      Bonjour,
      Je viens de lire votre article sur l’achat d’émeraude car j’aimerai en acheter une sur place, j’y serai en Janvier 2020. En revanche, je n’ai personne à qui me vouer pour ne pas me faire arnaquer. Ce sera le cadeau de mes parents pour mes 40 ans…j’achète une pierre en Colombie et je la fais monter en bague en France.
      peut on faire vraiment confiance à la boutique où vous êtes allés?
      je vous remercie par avance pour vos précieux conseils
      Hortense

      • Répondre Anh

        4 octobre 2019, 13 h 45 min

        Bonjour,

        Dans les deux boutiques où nous sommes allés, toutes les émeraudes montrées au joaillier français ont été validées par lui.

        Ensuite, je ne les connais pas personnellement.

        Vous verrez sur place, après avoir regardé une vingtaine de vitrines, votre œil s’habituera à la vue des vraies émeraudes et vous saurez faire la différence entre une émeraude et une jade par ex.

        Cependant, pour connaître la vrai valeur d’une émeraude, juger sa brillance comme un pro saurait faire, ça va être plus difficile. Le risque pour vous serait de payer un peu trop cher une émeraude de mauvaise qualité, mais dans tous les cas ce sera sûrement moins cher qu’en France.

        Pourquoi vous n’achetez pas le bijou en or sur place aussi ? Ce sera moins cher que de faire le sertissage sur mesure en France. L’or colombien 18k est très réputé aussi. Ils ont également de l’argent péruvien, extrêmement réputé.

        Bon shopping !

    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.