Assister à un match de football à Medellin – Tickets, Tarifs & Conseils (Colombie)

Après Lisbonne, Séville, Turin, Istanbul, Montreal et Buenos Aires, je continue mon tour du monde du football à Medellin en Colombie.

La passion pour le football en Amérique du Sud n’est aucunement comparable avec ce que l’on connaît en Europe, j’ai déjà eu l’occasion de m’en apercevoir en Argentine. Le football colombien est moins réputé mais l’ambiance est au moins aussi électrique.

Il existe deux clubs professionnels à Medellin, l’Atlético Nacional et le Corporación Deportiva Independiente Medellín (DIM). Les deux clubs ont connu leurs heures de gloire à la fin des années 80, époque où ils bénéficiaient largement du blanchiment d’argent du trafic de drogue de Pablo Escobar.

Les deux clubs évoluent dans le même stade, le Stade Atanasio-Girardot qui peut accueillir 45 000 spectateurs.

Avec 16 championnats, l’Atlético Nacional est le club le plus titré et le plus populaire de Colombie.

Restant à Medellin pendant un mois et demi, j’aurai l’occasion d’assister à plusieurs rencontres. Coup de chance, la première rencontre à laquelle je vais assister va opposer l’Atlético Nacional aux Millonarios de Bogota. Autrement dit, les deux équipes les plus titrés et les plus populaires de Colombie. Mon deuxième match est encore plus fou, il s’agit du derby entre les deux clubs de Medellin : l’Atlético Nacional contre le DIM.

En Colombie, le foot est très populaire auprès des femmes. Beaucoup de spectateurs viennent en couple et on en voit donc beaucoup plus que dans les stades français. Le stade et ses abords sont sécurisés avec la présence importante de forces de police. N’hésitez donc pas à venir en famille, jeunes enfants compris (sauf dans les virages où un âge minimum peut-être requis, le risque principal étant les bousculades suite à un trop plein d’enthousiasme).

Calendrier des matchs

Une petite recherche Google avec le nom du stade suffira. En bas à droite, regardez « événements à venir » pour connaître les dates & horaires des matchs.

Comment acheter des places ?

La billetterie ouvre quelques jours avant chaque rencontre. Il est possible de se rendre à la billetterie du stade ou d’aller dans l’un des points de vente de la ville. Mais pour ceux qui comme moi ne maîtrisent pas bien l’espagnol, le plus simple est probablement d’acheter les places en ligne.

Il est possible de les acheter sur le site tuboleta.com et de recevoir son billet par SMS. Note : J’ai vérifié les tarifs, ce sont les mêmes que ceux affichés par le club, il y a juste des frais d’envoi de billet en plus (même si vous recevez le billet par mail, entre 7000COP et 10000 COP càd 2-3€).

Pour recevoir le billet par SMS, il faut sélectionner l’option « Envio Mobile Ticket SMS » lors du processus d’achat. Il est également possible de sélectionner « Envio a su correo eletronico » pour recevoir les billets par e-mail mais il est précisé qu’il faut imprimer les billets, je ne sais pas si ça passe en l’ayant sur son téléphone.

Juste avant de payer, un message en rouge s’affiche en précisant qu’en cas de paiement avec une carte internationale, il faudra venir retirer le billet dans un point de vente. J’ai tenté ma chance et ça a fonctionné, pas eu besoin de se déplacer.

Autre point, juste après le paiement, un message d’erreur s’est affiché, indiquant qu’il y avait eu un souci d’envoi du SMS (sur mon numéro colombien) et que je devais contacter le support.

Je me suis alors dit que ça allait être la galère et que j’aurais mieux fait de me déplacer. J’ai envoyé un mail au support (en m’aidant de Google Translate). A peine quelques minutes d’après, je recevais une réponse ainsi que le SMS. Je dois dire que j’ai été bluffé par l’efficacité.

EDIT : Je n’ai eu ce problème que lors de mon premier achat, aucun soucis par la suite. Sûrement la faute à pas de chance.

Le SMS que vous recevez contient un lien qui affiche un QR code lorsque vous l’ouvrez. Si vous n’avez pas internet, pensez à faire un screenshot du QR code pour pouvoir entrer.

Combien coûtent les places ?

Cela dépend sûrement des matchs. Pour mon premier match (un dimanche soir contre un club rival) les prix allaient de 28 000 cop (7,4€) à 170 000 (45€). Pour le derby entre les deux clubs de Medellin, les prix étaient à peine plus chers (premier prix à 33 000 cop)

Un peu de traduction :

  • Ori signifie Oriental (à l’est)
  • Occ signifie Occidental (à l’ouest)
  • Norte / Sur : Nord et Sud
  • Alta : Tribune haute
  • Baja : Tribune basse

Quelle place choisir ?

J’ai pas mal galéré pour chercher quelle était la tribune avec le plus d’ambiance, je n’ai pas trouvé d’information sur le sujet.

Pour les matchs de l’Atlético Nacional

C’est en voyant cette image que j’ai fini par comprendre.

La tribune Norte est accessible à partir de 5 ans.
La tribune Sur à partir de 14 ans. J’ai ma réponse.

Malheureusement, les tickets pour cette tribune n’étaient pas à la vente. Je ne sais pas dire si c’était complet ou si il faut être abonné.

S’agissant de mon premier match et comme j’aurais l’occasion de revenir, j’ai choisi la place la moins chère en hauteur pour avoir une meilleure visibilité. A savoir la Oriental Alta Lateral à 45 000 cop. Je me suis trouvé du côté tribune Nord et non pas la Sud.

Si vous voulez profiter au mieux de l’ambiance, prenez une place dans le virage Sur ou a proximité.

Pour les matchs du DIM

Pour le DIM, c’est l’inverse, le virage le plus bouillant est le virage Norte.

Sur le site, un plan permet de facilement localiser les places que vous pouvez acheter.

L’accès au stade

L’accès au stade est assez facile car il est desservi par un métro. Par contre, une fois arrivé au métro, c’est à vous de vous démerder, il y a juste aucun affichage.

Truc tout bête, j’ai dû m’aider de Google Maps pour savoir dans quelle direction aller en sortant du métro. Le stade n’est pourtant qu’à quelques centaines de mètres mais aucun panneau d’indication.

Une fois arrivé au stade, pareil, aucune indication pour trouver la porte qui vous concerne mon ticket stipule la « Entrada 14 » mais aucune flèche directionnelle et le numéro au niveau de chaque porte est minuscule.

Je fini par trouver cette foutue entrée 14, je fais la queue 10 minutes avant d’entrée et mon billet ne fonctionne pas !! Le portier regarde mon ticket et comprend le problème, je suis à l’entrée 14 occidental et pas oriental. Génial, je dois aller de l’autre côté !

Le plus simple aurait été de demander directement à un des nombreux stadiers (en gilet jaune) en précisant bien le numéro de la porte et oriental ou occidental.

Du coup, j’ai dû faire au moins un tour complet du stade. Même si c’est un peu impressionnant car il y a beaucoup de monde, on se sent en sécurité avec beaucoup de forces de police présentes. Par contre, impossible de me fondre dans la foule, je suis un gringo reconnaissable de loin, au moins 30 revendeurs m’ont proposé des tickets.

Arrivant enfin au niveau de ma porte, je suis interpelé par un policier qui me fait comprendre que je suis un gros boulet. Je porte un T-shirt bleu qui correspond aux couleurs de l’équipe adverse. Il me conseille d’acheter un maillot pour éviter d’avoir des problèmes. Je lui demande combien ça coûte pour éviter de (trop) me faire arnaquer : 10 000 cop selon lui.

Je trouve rapidement un vendeur qui m’en demande 40 000. Je n’ai plus beaucoup de temps pour négocier, je l’obtiens à 20 000. Je suis maintenant vêtu d’un maillot vert et blanc comme un parfait supporter.

Je refais la queue pour entrer, légère fouille. J’avais prévu ma carte d’identité qui ne m’a pas été demandée mais je pense que c’est plus prudent de l’avoir.

Evidemment, une fois entré, aucune indication pour trouver sa place et je dois de nouveau demander de l’aide. Je m’assois à ma place 10 minutes avant le début du match. J’ai mis presque une heure entre la sortie du métro et le moment où j’ai trouvé ma place.

Là où j’étais, il y avait des enfants à côté, donc ça doit être tranquille, trop tranquille.

L’ambiance

Par contre, ouahou, on en prend tout de suite plein les yeux. Le stade est assez moche, non couvert mais quelle ambiance. Le match n’a pas commencé que la tribune sud est déjà déchaînée : drapeaux, chants, … ils resteront debout en sautant pendant tout le match. L’ambiance est moins électrique dans les autres zones du stade mais les supporters reprennent les chants en coeur avec parfois un volume sonore impressionnant.

Avant le début du match, des fumigènes verts sont déclenchés et la tribune sud déploie une immense bâche. Avant le début de la deuxième mi-temps, un tifo est déployé dans tout le stade grâce à des morceaux de plastiques qui avaient été disposés sur tous les sièges.

L’ambiance est vraiment incroyable, difficile à décrire et me rappelle celle que j’avais connu à San Lorenzo en Argentine. Pour les prochains matchs, j’essaierai de me rapprocher de cette tribune sud, ce doit être encore plus impressionnant.

Le match

Bon, c’est du football sud américain… c’est à dire un niveau assez faible (les meilleurs joueurs partent très rapidement en Europe).

La technique est parfois approximative et le placement des défenseurs laissent parfois songeur. Malgré cela, c’est un combat de tous les instants. Attendez vous tout de même à plus de spectacle dans les tribunes que sur la pelouse.

Mon match sera tout de même correct avec un score final de 1 – 1.

Vous pouvez voir le résumé sur la vidéo ci-dessous avec les fameux commentaires sud-américains (« gooooaaaaaaaaalllllllll ») et un petit aperçu de l’ambiance dans les tribunes.

Les « Football tour »

Si vous n’êtes pas rassuré à l’idée d’aller assister à un match tout seul ou si vous n’avez pas envie de galérer comme moi pour acheter vos tickets, trouver l’accès au stade, … Sachez qu’il existe des tours qui vous prendront en charge à 100%. Ces tours comprennent généralement le transport depuis et vers votre hôtel, le ticket, des boissons. Potentiellement le maillot de foot et la possibilité de se faire maquiller aux couleurs du club, …

Vous paierez au moins deux fois plus cher qu’en gérant vous même mais ça peut valoir le coup. Tapez « medellin football tour » dans Google pour en trouver.

Le derby

Deuxième match à Medellin, j’ai eu la chance d’assister à un derby ! J’ai décidé de suivre le match dans le virage du DIM qui « officiellement » jouait à domicile.

Lors de mon premier match, il n’y avait pas de supporters adverses, je pensais que c’était comme l’Argentine où les déplacements des supporters sont interdits depuis des années.

J’ai été donc très surpris en arrivant à la station de ne voir que des supporters habillés en verts, couleur de l’Atletico Nacional. J’ai alors compris que les supporters du DIM s’arrêtaient plutôt à la station suivante « Floresta » alors que ceux de l’Atletico à la station « Estadio ». Je pense que c’est lié à la facilité d’accès aux virages respectifs.

J’ai également été surpris de m’apercevoir qu’à l’extérieur du stade, les supporters de deux équipes pouvaient se croiser sans la moindre animosité. Difficile à imaginer en France, impensable en Argentine.

L’ambiance d’un derby est absolument incroyable, n’hésitez pas à vivre cette expérience si vous en avez l’occasion. C’est certainement la meilleure ambiance que j’ai vécue dans un stade de foot même si, côté DIM, la supériorité de l’adversaire à rapidement fait baisser la température (3 – 0 à la mi-temps, 4 – 1 score finale). Le virage Sur qui accueillait les supporters de l’Atletico était en fusion totale, si c’était à refaire, j’aurais pris un ticket dans cette tribune.

Être Digital Nomad à Medellin (Colombie)
Comment utiliser mes Plans Google Maps personnalisés
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.