Assister à un match de football de l’Impact Montréal (Canada)

Au Canada et aux Etats-Unis, les sports les plus populaires sont le basketball, le hockey sur glace, le baseball et le football américain.

Fondée en 1993, la Major League Soccer (MLS) regroupe 24 équipes (21 USA et 3 du Canada) de football (ou soccer comme ils disent ici).

La MLS se développe petit à petit et commence à accueillir quelques grands noms du football, en fin de carrière généralement. David Beckham à Las Vegas et Thierry Henry à New York ont fait parti des pionniers.

J’ai l’occasion de découvrir tout ça à Montréal dont la franchise locale s’appelle l’Impact de Montréal.

J’ai pu acheter facilement mon billet sur le site officiel de l’Impact de Montréal. J’ai cherché un petit peu pour savoir quelle était la tribune occupée par les ultras : il s’agit de la section 132.

Le billet m’a coûté 45 CAD, taxes incluses. Les billets sont désormais 100% électroniques, vous devez récupérer le code barre sur le site.

C’est le Stade Saputo qui accueille l’Impact de Montréal, il est très facilement accessible en métro.

Le stade n’est pas spécialement joli. Il a été construit en 2008 spécialement pour accueillir les matchs de l’Impact. Il a dû être rénové et agrandit dès 2012 pour atteindre la capacité de 20 000 spectateurs, seuil minimum pour pouvoir jouer en MLS. Le stade dispose désormais de 20 801 places.

L’entrée dans le stade se fait très facilement, on passe rapidement au détecteur de métaux et on accède directement aux coursives du stade.

C’est à l’américaine, des stands de restauration (stands « geuleton » 🙂 ) partout, de l’événementiel marketing, …

Ce qui est assez amusant c’est ce contraste entre cette « fan experience » à l’américaine et le côté champêtre du stade. On est à proximité immédiate de la pelouse, certains spectateurs sont même accoudés aux rambardes qui entourent le terrain, … impensable pour du football professionnel en Europe.

Je rejoins la section 132 qui se trouve bien évidemment dans un virage. Contrairement aux autres sections du stade, je n’ai pas de place numéroté, on s’installe où l’on souhaite. Il faut dire que dans cette section, il n’y a pas de sièges, il s’agit d’une tribune debout. En France, ce type de tribune est interdite depuis la catastrophe de Furiani mais de nouvelles expérimentations ont lieu depuis quelques mois. C’est en effet une revendication de longue date des supporters qui souhaitent dynamiser les tribunes.

L’équipe de Montréal est entraînée depuis 2018 par l’ancien lyonnais Rémi Garde. Le staff est d’ailleurs très majoritairement composé d’anciens Lyonnais : Joël Bats est l’entraîneur adjoint, Rémy Vercoutre est l’entraîneur des gardiens et Robert Duvergne est le préparateur physique.

L’adversaire du jour est New England Revolution, actuelle dernière du classement de la conférence Est.

Je dois dire que je ne connais pas vraiment les joueurs. Didier Drogba, y a joué deux ans en 2015 et 1016. L’ancien joueur d’Arsenal et de Manchester City Bacary Sagna est suspendu.

Comme en NBA, on a le droit à l’hymne national des Etats-Unis suivie de celui du Canada a cappella.

Le match commence et l’ambiance en tribune est lancée même si le stade est loin d’être plein (15 559 spectateurs). Il y a un petit noyau d’ultra, je dirais une centaine de personnes qui mettront l’ambiance pendant tout le match. Les chants sont variés et l’ambiance est très bon enfant.

Ce qui est sympa ici c’est que je comprends les chants et que je peux participer. En Argentine, en Turquie ou en Italie c’était plus compliqué 😀

Je comprends d’ailleurs à certains chants qu’il y a une grande rivalité avec le voisin anglophone Toronto 😀

Si l’ambiance est sympa en tribune, le spectacle sur la pelouse l’est moins. Ca manque de vitesse, de mouvement, de précision technique. L’Impact de Montréal a la possession de balle mais ça reste stérile.

A l’heure de jeu, le stade entier ovationne l’entrée en jeu du numéro 10 argentin qui revient de blessure : Ignacio Piatti.

Son entrée en jeu ne fera pas basculer la rencontre qui se termine par un triste 0 – 0 avec à peine 2 tirs cadrés côté Montréal (4 pour l’adversaire). C’est même New England qui s’est procuré les meilleures situations.

Un bon moment passé en tribune donc mais spectacle décevant sur la pelouse.

Rechercher un bon hôtel pas cher avec Booking, Agoda, Hotels.com et Tripadvisor
Test, Avis et code promo 15 € de Bolt (ex Taxify)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (60 votes, average: 4,88 out of 5)
Loading...
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.