Assister un match de playoffs de NBA à Toronto (Canada)

Si j’ai l’habitude d’assister aux évènements sportifs dans a peu près tous les pays où l’on se rend, je dois bien avouer que je n’avais pas anticipé d’assister à un match de basket à Toronto.

Je ne savais pas que Toronto était la seule franchise non Etats-unienne à jouer en NBA.

C’est en voyant un match à la TV au restaurant dimanche soir que je m’en suis rendu compte. Timing parfait : les Raptors de Toronto mènent 3 – 1 face aux Magic d’Orlando et jouent donc un match décisif du premier tour des playoffs à domicile deux jours plus tard.

C’est une occasion unique que je ne pouvais pas rater.

Je me suis donc rapidement rendu sur le site officiel de vente de tickets : TicketMaster.

Bonne nouvelle : il reste des places. Mauvaise nouvelle : ça coûte cher !

Je réserve donc l’une des places la moins chère (la plus en hauteur dans le stade) pour 163 dollars canadiens. Pour avoir une place au bord du parquet, il faut débourser plus de 3 000 dollars !

Pas besoin d’imprimer son billet, il suffira de l’afficher sur son téléphone.

Le mardi soir, je me rends donc en métro au Scotiabank Arena une salle pouvant accueillir 19 800 spectateurs et qui sert à la fois pour le club de basket que pour le club de hockey sur glace.

Il y a de l’effervescence dans l’air car ce soir, à la même heure, Toronto joue un match décisif de play off à la même heure en basket et en hockey !

Du coup, des écrans géants ont été installé autour du stade pour que les supporters puissent suivre les deux rencontres en même temps.

Je pénètre dans l’enceinte ultra-moderne, temple de la consommation. On peut y boire, y manger, acheter des goodies, participer à une loterie, …

Pour jouer le jeu à fond, je m’offre ce peu gastronomique hot-dog / frites pour la modique somme de 12,5 dollars.

Ici, on peut même commander une bière, des pop-corn ou une part de pizza sur son application mobile qui nous sera directement apporté à notre siège. La classe (ou pas) !

Je trouve facilement ma place (ouahou, c’est immense !) et constate que même très en hauteur, la visibilité est excellente.

Sur chaque siège se trouve un T-shirt (taille L, ce qui doit correspondre à un XXL français) aux couleurs rouges des Raptors. Tous les spectateurs sont invités à l’enfiler.

On nous distribue également des pancartes en carton. Dépliée, la pancarte permet de brandir l’hymne de Toronto « We The North » (référence au fait qu’il s’agit de la seule équipe canadienne de NBA). Pliée, la pancarte permet de faire du bruit en tapant dans sa main.

Tout le monde se lève pour écouter le chanteur interpréter acapella les hymnes des Etats-Unis puis du Canada. La salle n’est pas 100% pleine mais elle est très bien garnie.

Vient ensuite la présentation des joueurs, sous les sifflets du public pour Orlando.

Pour les raptors, c’est un vrai show à l’américaine auquel on a droit : arène éteinte, jeux de fumées et même… mini feu d’artifice !

Le match commence et très rapidement, et c’est mon seul regret, le suspens ne va pas durer bien longtemps.

Après sept minutes de jeu, Toronto mène par un impressionnant 22 à 3, ne laissant aucun doute quand à l’issu du match.

A chaque temps mort, c’est le show à l’américaine tel qu’on l’imagine qui se joue : danseurs de hip-hop, goodies envoyés dans les tribunes ou encore l’affichage de supporters sur les écrans géants.

La star de l’équipe, Kawhi Leonard sort en fin de match avec 27 points au compteur et le stade qui scande « MVP », invitant la NBA à lui décerner le trophé de Most Valuable Player en fin de saison.

Orlando comprend assez rapidement qu’ils n’ont aucune chance et c’est d’ailleurs les remplaçants des deux équipes qui termineront la rencontre qui s’achèvera sur le score de 115 – 96.

En conclusion, j’ai passé une super soirée, ce n’est pas tous les jours qu’on à l’occasion d’assister à un match de NBA, encore moins en playoffs ! J’aurais cependant préféré un combat plus serré, l’intensité sur le parquet et dans les tribunes aurait été décuplé.

En hockey, Toronto s’est incliné et étant donné que Montreal ne s’est pas qualifié pour les playoffs, je ne sais pas trop si j’aurais l’occasion de voir un match de NHL. Peut-être aux Etats-Unis ?

Résumé du match

N26 et Revolut : Comment déclarer les comptes étrangers aux impôts ?
Notre Arrivée à Toronto (Canada)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (14 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.