1 jour à Toronto (Canada)

En réalité, nous avons passé une semaine à Toronto, mais après 15 jours de vacances en Islande, nous avons beaucoup travaillé, nous sommes allés aux chutes de Niagara et avons dû attendre un long moment avant que le soleil ne daigne refaire surface.

Donc c’est avec toutes nos couches de vêtements d’hiver – qu’on sort dans la rue – car il y a du soleil, certes, mais il fait quand même super froid. Nous commençons d’abord par le High Park près de chez nous, en espérant voir les cerisiers en fleurs. Mais il n’y avait absolument RIEN. L’hiver a été particulièrement long cette année, et nous sommes à Toronto 2 semaines avant la floraison. Dommage.

Hockey Hall of Fame

Nous prenons le métro & le bus jusqu’au centre-ville, où les anciennes maisons côtoient les gratte-ciels.

Le hockey, c’est un sport national, et au Hockey Hall of fame, on peut admirer toutes les coupes que les équipes canadiennes ont gagnées. L’accès est payant et comme on ne s’y connaît pas trop, on se contente juste de visiter la boutique de souvenirs.

A la fin d’un match de hockey il y a quelques jours, on a aperçu pas mal de supporters dans la rue, ils avaient tous le tee-shirt qu’il fallait et certains avaient même des chaussettes avec la tête des joueurs dessus.

Marché Mövenpick

Dans le même bâtiment se trouve le marché Mövenpick, un équivalent de Galeries Lafayette Gourmet, où l’on peut commander depuis plusieurs stands et s’asseoir sur les tables pour déjeuner. On nous donne une carte pour commander, et le paiement se fait à la sortie. Ça a l’air très joli et frais mais nous ne déjeunerons pas ici.

Le marché St. Lawrence

Ici, c’est moins bling bling, et plus un marché qu’un food court, même s’il y a des tables pour manger une poutine ou un fish & chips. Pour trouver de la bonne viande ou des produits régionaux, c’est the place to be.

Nous finissons, sans le savoir, dans un resto healthy, bio, éco-responsable… là où se retrouvent les cadres du coin pour le déjeuner. C’est très très bon, mais plutôt cher (25$CA/personne hors pourboire)

The Path

Nous décidons d’explorer The Path, un réseau sous-terrain, où l’on peut passer d’un building à l’autre dans le centre-ville. Ce réseau, dans l’imaginaire collectif des touristes, est présenté comme « la ville souterraine ». Mais elle ne concerne que le centre-ville, et en plus, c’est vraiment pas très haut, on dirait des couloirs du métro avec quelques food courts par ci par là.

La présence d’une ville souterraine est le seul argument qui pourrait me faire rester au Canada en plein hiver. Mais après avoir découvert ces couloirs presque claustro-phobiques, JAMAIS je ne vais m’installer au Canada.

Le Path nous amène à un moment à la gare centrale, très jolie.

Toronto Islands

Nous nous rendons à Jack Layton ferry terminal pour prendre un ferry (8,5$CA l’aller-retour/personne de mémoire) pour le Centre Island. Parce qu’on a vu qu’il y avait une plage. Le trajet est très agréable, on voit bien la magnifique skyline de Toronto depuis le bateau. Et en fait, c’était juste pour ça !

Car la plage est infestée de moucherons, moustiques… une partie de cette plage est nudiste, j’ignore comment ils font pour se protéger de tant d’insectes !!

The Distillery Historic District

Je cite : « Avec ses bâtiments pittoresques du XIXe siècle qui abritaient autrefois une grande distillerie de whisky, ainsi que ses rues pavées bordées de bars, de boutiques et de restaurants indépendants branchés, le quartier piéton Distillery District attire les foules. Les amateurs d’art apprécient les galeries, les sculptures en plein air, ainsi que les spectacles de danse, les concerts et les pièces de théâtre qui ont lieu dans les nombreux théâtres du quartier. En décembre, le marché de Noël annuel de Toronto envahit les rues. »

Au début du printemps, c’est le vide qui nous accueille. Quelques magasins sont timidement ouverts, mais les rues sont vides de chez vides. Ca reste beau, mais on s’attendait à mieux.

Nous noyons nos chagrins (la pluie est revenue) dans un café 100% chocolat. Nous optons pour une fondue au chocolat, délicieuse !!!

Le signe de Toronto

Comme tout touriste qui se respecte, on se doit prendre une photo devant le signe de Toronto. Malheureusement il n’y a plus de patinoire devant, ni de « mini lac » pour refléter « TORONTO » sur l’eau, mais on est contents quand même, d’avoir fait nos devoirs de touristes…

…. pour finir lamentablement, dans un centre commercial à 3 étages, car c’est chauffé, il y a de quoi manger et il y a plein de marques non distribuées en France.

Bref, j’aime bien Toronto parce que c’est comme être aux Etats-Unis mais dans un environnement plus safe. La ville n’a rien d’exceptionnel à mes yeux, en plus d’être immense (chaque déplacement vers le centre-ville nous prend beaucoup de temps), mais il y a une bonne ambiance je trouve.

Test, Avis et code promo 15 € de Bolt (ex Taxify)
Visite des chutes de Niagara (Canada) en Avril (début printemps)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (13 votes, average: 4,23 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.