Digital Nomad : 2,5 mois à Rome (Italie), destination idéale en plein Covid

Comme vous le savez, à cause du Covid, au lieu de nous la couler douce en Asie, nous avons dû rentrer en France et y rester pendant 7 mois avant de repartir enfin en vadrouille, destination l’Italie. Pourquoi l’Italie ? Parce que la destination faisait partie de notre itinéraire initial : France – Allemagne – Autriche – Italie et plus on se renseigne dessus, plus on a envie d’y être.

Rome a toujours été sur notre wishlist mais comme c’est « trop près » de la France, on s’est dit qu’on aurait tout notre temps et finalement on a fait 2 fois le tour du monde sans y mettre les pieds. On a mis plus de 30 ans à y aller, c’est fou !

Comment y aller ?

Nous avons pris l’avion tout simplement. Avec le Covid, il y a de moins en moins de choix et on a dû payer Air France pour y aller (96€/personne un bagage en soute inclus) et avons atterri à l’aéroport Fiumicino.

A l’aéroport, il y a des services de shuttle comme https://www.airportshuttleexpress.it/fr/, pour 20 € par personne maximum, et tarifs dégressifs : 2 personnes: 30 euros, 3 personnes: 40 euros, 4 personnes: 50 euros avec plein de stops possibles. Nous avons opté tout simplement pour une compagnie privée (fiumicino-shuttle.com), comme un shuttle ou un taxi mais aux tarifs plus abordables (le taxi normal, avec les tarifs forfaitaires auraient coûté 45€ pour Fiumicino, et 31€ pour Ciampino).

Depuis fin Septembre 2020, les français sont obligés de présenter un test Covid négatif réalisé dans les 72h avant leur départ. Heureusement qu’on est arrivés début septembre car on n’aurait même pas su où le faire.

Pourquoi Rome ?

Avec le Covid, Rome, une des villes les plus chères en termes de logements, est devenu ultra accessible car il n’y a plus de touristes. Avec les restrictions imposées aux touristes français, il n’y a encore moins de touristes. Ce qui donne une chapelle Sixtine vide, la place Saint-Pierre vide. Le bonheur ! Je pense que j’aime beaucoup Rome car il n’y a personne, mais pas sûre que j’aimerai autant quand j’y retournerai et qu’il faudra faire 3h de queue pour visiter un truc.

Notre Airbnb

Nous avons d’abord trouvé un Airbnb dans la catégorie Airbnb Plus (des logements particulièrement beaux et bien notés), pas loin du Colisée à 30€/jour. Le propriétaire, pour des raisons familiales, nous a annulé la réservation un mois avant notre arrivée. Nous avons pu trouver très rapidement un autre Airbnb, encore plus près du centre-ville, dans le quartier Trastevere, à 45€/nuit avec fibre optique. Ca doit faire dans les 45m² 62m² donnant sur deux cours intérieures.

Alors, quand on réserve un Airbnb à Rome, même pour plus d’un mois, il faut payer des taxes de séjour (mais directement à Airbnb), c’est 3,5€/jour/personne, mais limité à 10 jours maximum. Donc même si on reste 1,5 mois au même endroit, c’est plafonné à 70€ pour deux.

Lien vers notre Airbnb. Obtenez jusqu’à -50€ sur votre 1er voyage avec Airbnb en cliquant ici

On a bougé un peu les meubles et ça donne ça comme espace de travail pour deux. J’ai même de l’espace pour continuer à faire mes fleurs en papier.

En tout cas, les personnes que j’ai rencontrées ici (Dominique et Simona), et l’appartement, très lumineux et calme, m’ont beaucoup inspirée et m’ont permis de faire de très jolies choses, comme ces cerisiers en fleur, dont je suis très fière. Si vous avez un doute, elles sont en papier crépon, le papier vient de l’Italie en plus.

Où séjourner à Rome ?

Pour vous expliquer un peu les quartiers de Rome, voici le plan des quartiers :

credit photo : Wikimedia

Comme vous pouvez voir, on est à Trastavere :

  • Trastavere était jadis, une sorte de village où les romains se connaissaient tous. Mais le quartier s’est transformé et il n’y a que des touristes maintenant. Il faut juste traverser le pont pour accéder au vieux quartier (Old Rome), c’est pour ça que c’est si populaire auprès des touristes. Il y a de nombreux restaurants mais ils sont très chers par rapport aux quartiers plus romains. On aime bien mais je suis un peu frustrée par les prix affichés sur les menus ici
  • Old Rome est bien évidemment mon quartier favori, c’est là où il y a le plus de monuments à visiter, je dirais l’équivalent du 5ème arrondissement à Paris. Il y a la fontaine de Trevi, les places les plus célèbres, le Panthéon etc. On peut s’y promener à pied, c’est super agréable et très beau. C’est bien évidemment plus cher, mais nous avons pu trouver un autre Airbnb, plus petit (dans les 40m²) pour 35€/nuit pour Novembre-Décembre. Je pense que ce tarif n’est possible qu’en temps de Covid. Il y a énormément de restaurants touristiques, bien évidemment, qui sont encore plus chers qu’à Trastavere. JB a payé par exemple une assiette avec 5 pauvres raviolis pour 13€
  • Colosseo : très très joli, je passe tout le temps devant en bus et j’adore !
  • Aventino – Testaccio : il y a plusieurs trams qui passent par ici, j’adore les trams à Rome, donc pour le déplacement vers les quartiers plus touristiques, il n’y aura aucun problème, mais c’est calme pour moi
  • Esquilino – San Giovanni : quartier près de la station de train Termini. Ce n’est franchement pas craignos, c’est animé, j’aime beaucoup, il y a beaucoup de rues commerçantes, de petits restaurants abordables, un peu de touristes mais pas trop
  • Modern Center : beaucoup de musées, proximité avec Old Rome. Très cher aussi
  • Nomentano : connais pas, mais Dominique, une lectrice du blog ayant vécu 30 ans à Rome, m’a parlé du quartier Coppete, très joli d’un point de vue architectural, à voir absolument
  • Vatican : sur le plan, ils incluent le Vatican et le quartier Pradi. Pradi, pour les services, pour le shopping, pour sortir c’est le TOP du top. En plus, on n’est qu’à 20 minutes en bus du centre ville. Quand on traîne derrière le Vatican, il y a des marchés quotidiens, des cantines à 9€, c’est beaucoup plus abordable. Je me vois bien y vivre longuement, la vie de quartier est plus authentique que ce que je vois à Trastavere
  • North Center : près de la villa Borghèse, de l’ambassade des USA… clairement c’est un beau quartier, un peu trop calme, mais si vous n’êtes pas très loin du parc, vous allez vraiment bien en profiter. C’est un quartier que j’aime beaucoup, mais dont je ne suis pas sûre de pouvoir me payer un Airbnb
  • Municipio XV : J’y suis allée avec Dominique, elle m’a amenée visiter le quartier pas très loin des Olympiades, de l’autre côté du Pont Milvius. Et franchement, on dirait un petit village de France, c’est pittoresque, les restaurants sont authentiques, pas chers, on voit les personnes âgées traîner au café du matin au soir, en train de jouer aux cartes, c’est chouette. Nous sommes à 40mn en bus du centre-ville par contre, mais si vous n’avez pas beaucoup de sous et restez longtemps à Rome, je pense que ça vaut totalement le coup.

Transport

Simple, 1,5€ pour un trajet de 100 minutes. Les tickets s’achètent via une application (plus d’infos ici) ou chez les marchands de journaux.
Les Uber sont utilisés seulement par des touristes, les romains préfèrent les taxis (plus chers). Les Uber sont tous des vans énormes, tout noirs, de 7 places. Les tarifs Uber sont équivalents à ceux de Paris.

Budget

DépensesMontantNote
Logement1350€tout inclus
(électricité, eau, fibre optique, taxes de séjour)
Restaurant20€/personne/repas en moyenneen ne prenant qu’une entrée + un plat + eau plate
Courses3€ à 5€/personne/repason cuisine simplement hein, juste des
tomates mozzarella ou alors
on achète 2€ de pain et 5€ de prosciutto
Glace2€ à 4,5€, selon la taille et l’enseigneJe précise car les glaces sont tellement bonnes que
ça représente un budget à part lol
Visites13€ à 17€/personne pour les monuments les plus célèbres
= 70€ à 100€/personne pour tout visiter
Transport1,5€ pour 100 minutes de trajet

Donc en étant 2, on va au restaurant à midi, on cuisine le soir = 47,5€/personne/jour hors visites

Que visiter ?

Vous pouvez remercier ma petite sœur (compte YouTube ici) pour son plan & les visites jour par jour (1, 2, 3, 4) ainsi que les visites à faire à Florence et à Venise.
Vous pouvez cliquer ici pour accéder au plan

Vous pouvez aussi consulter nos carnets de voyage à Rome :

  1. Rome (Italie) #1 : Nos premiers jours & notre Airbnb
  2. Musées du Vatican & La Chapelle Sixtine sans touristes – Rome (Italie) #2
  3. Place Saint-Pierre et la Basilique sans Touristes – Rome (Italie) #3
  4. Galerie et Villa Borghèse & Sushi à volonté – Rome (Italie) #4
  5. Petite Balade à Pied à Rome (Italie) #5 : de Prati à Trastevere
  6. Château Saint-Ange (en cours d’écriture)
  7. Le Colisée, Palatin et le Forum Romain (en cours d’écriture)
  8. Les Basiliques du pape (en cours d’écriture)
  9. Rome hors sentiers battus (en cours d’écriture)

Pourquoi on a décidé de rester plus longtemps ?

Nous venions juste de passer un mois à sillonner la France donc en arrivant à Rome, nous étions crevés et n’avons pas visité grand-chose. JB avait plusieurs audits à rendre, je travaille moins que lui mais ai des problèmes de santé donc j’ai passé plus de temps à me faire soigner que visiter.

Après 1 mois, on s’est stressé d’un coup en se disant « oups, on n’a fait que 3 grosses visites », du coup, on a décidé de prolonger notre séjour à Rome. Ayant déjà réservé 3 semaines à Venise et à Florence, on y va d’abord, avant de retourner à Rome début novembre et continuer à visiter Rome tranquillement jusqu’à mi-décembre.

En plus, en voyant à quel point la France s’est hissée en Top 3 mondial des pays avec le plus de nouveaux cas Covid, on n’a aucune envie de revenir en France pour prendre un avion vers d’autres destinations. Donc où qu’on ira, on partira depuis l’Italie, c’est sûr.

Au total => 2,5 mois à Rome, 10 jours à Florence et 2 semaines à Venise

Shopping

Ayant dévalisé Vinted en France, je n’ai plus besoin d’acheter des vêtements en Italie (quel dommage lol).

Les soldes sont un peu décalées par rapport à la France donc si vous venez ici en Septembre, tout sera soldé. Les cosmétiques et vêtements italiens restent bien évidemment superbes. Les sacs et chaussures en cuir véritable sont très abordables. Si vous avez aimé Intimissimi, vous allez adorer Yamamay. Si vous avez aimé MaxMara, regardez du côté Max&Co, ça fait partie de la même compagnie mais beaucoup moderne et abordable. Les gens aiment beaucoup aller chez OVS pour les vêtements, je ne sais pas pourquoi, car c’est moche comme tout.

Il y a énormément d’enseignes italiennes accessibles à l’étranger quand même, mais j’adore faire du window shopping dans le quartier Pradi : Via Cola del Rienzo, ou au centre-ville : Via del Corso et Via del Babuino. Dominique s’est promenée avec moi plusieurs fois et m’a montrée plein de lieux de shopping (merci beaucoup <3), il y a plein de boutiques outlet et boutiques indépendantes affichant -70%, il faut ouvrir les yeux.

J’aime beaucoup les grands magasins comme COIN ou RINASCENTE (au sous-sol, on peut voir un aqueduc romain). La Galleria Alberto Sordi a beaucoup souffert du Covid et n’est plus aussi incroyable. Attention, les grands magasins ne vendent pas que les marques italiennes.

Pour les cosmétiques, on a les traditionnels Sephora, mais aussi Douglas. Kiko, de Milano est omniprésent. Quant aux soins du visage, je vais chez l’excellente Simona Primavera pour des massages Kobido

Pour les achats en ligne, j’ai trouvé un moyen de recevoir des colis en Italie sans avoir une adresse postale, par ici

Voilà, j’updaterai cet article et le plan Google Maps après notre deuxième séjour à Rome. Si vous avez des astuces ou adresses insolites, n’hésitez pas !

[Réflexion] #8 : The Power of Giving - le Pouvoir du Don
Quel visa pour le Vietnam ? Exemption de Visa, Visa à l'arrivée, e-Visa
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.