Castel Sant’Angelo – Château Saint-Ange : Rome (Italie) #6

Le château Saint-Ange n’est pas si loin du Vatican, mais nous avons mis une éternité pour nous y rendre.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Depuis notre Airbnb, on choisit de marcher pour nous rendre au Château Saint-Ange, dans l’espoir de découvrir un peu Rome. Finalement, on ne fait que longer les quais du fleuve, qui ressemblent étrangement à Paris. Nous déjeunons au Ristorante Porta Castello, c’est sympa, abordable sans être gastronomique, c’est un bon choix si vous voulez éviter les restaurants touristiques du quartier.

Nous ne nous rendons pas compte mais nous sommes vraiment tout près du Vatican.

On voit de loin la Basilique Saint-Pierre en marchant vers le château.

Château Saint-Ange

Le château se trouve sur l’ancien mausolée d’Hadrien. D’ailleurs, on voit encore l’intérieur l’emplacement où devait situer le tombeau de l’empereur. Le bâtiment est très vite utilisé à des fins militaires, puis transformé en prison politique, puis en forteresse pour défendre le Vatican, il y a des anciens appartements des papes ici et là. Ce qui fait une structure assez difficile à comprendre.

Le nom du château provient d’une vision du pape Grégoire 1er, qui attribue à l’archange Michel la fin de la grande peste de 590. Le pont d’en face porte aussi le nom de l’archange. C’est le plus beau pont à Rome, je trouve.

L’accès coûte 15€/personne. Il y a tellement nobody que même avec les mesures du Covid, on peut toujours acheter les tickets sur place alors qu’en temps normal il vaut mieux réserver plusieurs jours à l’avance.

Heureusement que le parcours de visite est fléché car c’est un labyrinthe, l’architecture change complètement d’un endroit à l’autre, on s’y perd facilement.

On retrouve très vite la statue de l’archange Michel en marbre, désormais dans une cour à côté des appartements des anciens papes. Cette statue était tout en haut du bâtiment mais elle a été remplacée par une autre, qu’on verra par la suite.

Comme le Vatican n’est pas très loin, nous avons des view points très satisfaisants sur la cité et notamment la basilique Saint-Pierre.

Je vois ces immenses arbres partout à Rome, j’aime beaucoup beaucoup !

Cette salle est une ancienne bibliothèque si je ne me trompe pas. Je m’émerveille toujours devant ces plafonds italiens ultra chargés et ces murs ultra décorés.

On arrive enfin à la terrasse où l’on a une vue à 270°C sur Rome. Je pense que le bâtiment lui-même n’a rien d’extraordinaire, mais cette vue !!! D’ici, on voit bien le mur reliant le château au Vatican, délimitant ainsi la « cité léonine ».

Voici la statue en bronze de l’archange, qui domine les environs.

On visite ensuite les anciens appartements pontifes. Les trompe-l’oeil restent excellents, les plafonds aussi. C’est beaucoup moins ostentatoire qu’aux musées du Vatican mais on retrouve le style.

La visite se termine ici. Franchement, 15€, c’est too much par rapport à ce qu’on a vu. Les musées du Vatican, 10 fois plus fournis, ne coûtent « que » 17€. Pour moi, c’est une visite non indispensable. Visiter l’extérieur, ça suffit amplement. Il y a d’autres endroits à Rome où l’on peut observer la ville d’en haut sans payer un sou (par exemple le Belvedere del Gianicolo)

En sortant du château, on prend le mauvais chemin et devons faire tout le tour pour sortir 🙂 on est quand même dans une ancienne forteresse donc ça n’a pas été facile de se frayer un chemin quand on est entourés de douves. Donc à la sortie, partez sur la droite tout de suite 😀

mauvais chemin

La Cour Suprême

En marchant vers notre glacier préféré La Romana, on contourne la Corte Suprema di Cassazione (la Cour Suprême), un bâtiment incroyablement beau et imposant. Il nous faut de longues minutes pour le traverser.

Cave à vin & autres gourmandises

Juste en face de la cour suprême se trouve une cave à vin incroyable. La porte est toute petite mais au sous-sol, il y a une énorme cave insoupçonnée avec tous les vins de toutes les régions d’Italie. Il y a même du champagne français si besoin. Cette cave s’appelle Enoteca Costantini (merci Dominique pour la découverte).

A côté se trouve mon restaurant français préféré Le Carré Français, j’ai l’habitude d’y aller une fois par semaine pour leur tartare de bœuf à la française avec de la purée de pommes de terre à tomber.

Of course, on terminera toujours par une glace délicieuse chez La Romana (dont JB a parlé ici)

En suivant cet itinéraire, vous ferez une petite balade sympathique

La suite de notre aventure à Rome, c’est par ici

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

  • Accès : 15€/personne au Château Saint-Ange (ne vaut pas le coup, il vaut mieux regarder juste l’extérieur)
  • Restaurant Le Carré Français : environ 23€/personne
  • Cave à vin : entre 15€ et 170€ la bouteille (ça varie beaucoup)
  • Glace : à partir de 2,5€

Pour des excursions ou visites guidées à Rome, consultez les activités proposées par Civitatis ou Viator (une compagnie de Tripadvisor)
Vous avez aimé cet article ? Consultez nos carnets de voyage en Italie & à Rome

Petite balade conseillée :

Vous trouverez les adresses & lieux cités dans cet article sur le Google Maps personnalisé que j’ai fait avec ma sœur pour l’Italie ici.

Le Colisée, Palatin et le Forum Romain - Rome (Italie) #7
[Réflexion] #8 : The Power of Giving - le Pouvoir du Don

    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    2 commentaires
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.