Quels vêtements et équipement pour un road trip en Islande en hiver ? Avril 2019

Aujourd’hui, je vais vous lister toutes les affaires que nous avons prises avec nous pour notre voyage en Islande en avril 2019.

Ce post n’est PAS sponsorisé

Météo en Islande en Avril

Je rappelle les conditions météorologiques pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore ce pays : en Avril, il fait entre 1°C et 8°C et on est souvent confrontés à la neige (plus rare), à la pluie (souvent) et au vent (pouvant atteindre 50km/h).

Etant plutôt bien équipés grâce aux températures variées lors de notre tour du monde, nous avons quand même dû acheter quelques affaires supplémentaires pour affronter la pluie, l’humidité et le vent islandais.

Pourquoi ne pas acheter sur place ? Vous verrez, sur place, les prix seront doublés par rapport aux prix français !

Pour ceux qui n’ont rien, voici la totalité des affaires que je vous recommande d’amener avec vous. Je sais que ça chiffre assez rapidement, mais vous en avez déjà chez vous, et certaines affaires peuvent être « recyclées » pour vos futures randonnées, pour conquérir le Mont Blanc, vos prochaines vacances au ski ou pour votre futur tour du monde.

Note : je vous mets les références de chez Decathlon, c’est là où nous avons acheté la plupart de nos affaires, nous n’avons aucune action chez eux; j’ai trouvé plus simple de vous donner la référence que de vous balancer un vague « pantalon technique », ça n’aide personne 😀 vous trouverez certainement la même chose chez GoSport ou Intersport. J’ai acheté quelques vêtements de marque, c’est mon côté bling-bling. Mais à part le tee-shirt en laine mérinos chez Icebreaker, l’équivalent, pour un coût plus bas, existe aussi chez Decathlon/GoSport/InterSport.

Un petit point sur les laveries automatiques

En Islande, il y a très peu de laveries automatiques (les gens ont tous des machines chez eux), à part dans les auberges de jeunesse ou dans les très grandes villes. A l’hôtel, il faut payer à l’unité (2€, 3€ le vêtement). Donc il faut soit venir avec beaucoup de vêtements de rechange, soit opter pour des vêtements qui peuvent être portés sur plusieurs jours, sans être lavés.

Perso, nous avons opté pour la 2ème option : nous n’avons fait que 2 lessives (une à la main, l’autre à la machine) en 15 jours. Et nous n’avons lavé que les 1ères couches (en contact direct avec la peau). En prenant une douche tous les jours et ayant des couches techniques de qualité (laine mérinos), aucune odeur désagréable n’a été signalée.

Vêtements (hauts)

La technique dîtes « de l’oignon » est à adopter, car en Islande, on marche beaucoup et on prend chaud rapidement (dès que le vent se calme en fait). Il faut opter pour plusieurs couches de vêtements, pour pouvoir en enlever ou en rajouter facilement en fonction de votre ressenti.

  1. Un tee-shirt en laine mérinos manches courte – 60€, pour la toute première couche et éviter les odeurs, je recommande de mettre les moyens et opter pour la marque Icebreaker
  2. Un tee-shirt en laine mérinos manches longues à porter par-dessus le tee-shirt manches courtes –
    – de 15€ à 60€, la 2ème couche est moins importante, optez pour Decathlon pour payer moins cher – lisez mon comparatif & le pourquoi la laine mérinos ici
  3. Un polaire zippé – 15€
  4. Une doudoune légère mais chaude – nous avons opté tous les deux pour le Ultra Light Down chez Uniqlo à 70€
  5. Un manteau imperméable :
    • étant frileuse, j’ai opté pour un modèle chez Aigle, imperméable mais pas Gore-tex), très chaud, soldé à 143€ (référence – Aigle Azori)
    • Jean-Benoît a opté pour un modèle Decathlon à 70€ (référence : VESTE PLUIE RANDONNÉE MONTAGNE MH500 IMPERMÉABLE HOMME NOIR QUECHUA). Il utilise ce manteau depuis 5 ans, il a fait plusieurs sommets à 4000 mètres, deux tours du monde et est toujours dans un état impeccable.

Les premières couches (tee-shirt en laine mérinos) peuvent être portées plusieurs jours sans être lavées. Et même quand nous les lavons, ils sèchent en une nuit, donc nous n’avons pas pris de vêtements de rechange pour les 1ères couches.

Vêtements (bas)

Ici aussi, nous appliquons la technique multi-couches. Les vêtements techniques, plus chauds et séchant vite, sont utilisés pour contrer le vent froid et la pluie en Islande.

  • En termes de pantalons, vu que je suis frileuse mais j’ai besoin aussi des bas respirants, j’ai opté pour 3 couches :
    • Deux collants pour le ski – 20€/unité (il en faut deux, pour pouvoir se changer) (référence SOUS-VÊTEMENT BAS DE SKI 900 NOIR ROUGE WED’ZE)
    • Un pantalon de randonnée – le mien vient de chez Columbia (référence Columbia Saturday Trail™), c’est un pantalon de tour du monde (anti-taches, anti-UV, déperlant) mais il n’est pas très chaud. Il peut tenir plusieurs jours sans être lavé
    • Un pantalon coupe-vent imperméable à mettre par dessus – 15€/unité – dès la moindre goutte de pluie, on n’aura moins de scrupule à le salir (référence SUR-PANTALON IMPERMÉABLE DE RANDONNÉE ENFANT MH100 BLEU MARINE 7 AU 15 ANS QUECHUA) – oui je m’habille au rayon enfants hihihi
  • Jean-Benoît étant moins frileux, il a opté pour :
    • Deux collants techniques – 15€/unité (il en faut deux, pour pouvoir se changer)
    • Un sûr pantalon coupe-vent imperméable de montagne, un peu fourré – 60€ (référence OVERPANT MH500 WTP)
Ce pantalon de JB est vraiment de qualité, malgré les lavages, il reste étanche. Il a fait ses preuves lors de l’ascension du Mont Rose

Pyjamas / Affaires d’intérieur

  • Deux pyjamas en coton (ça ne sert à rien de prendre des pyjamas trop chauds car le chauffage est au top)
  • Des tongs (pour marcher à l’intérieur – aller à la douche commune/à la piscine) : nous profitons presque tous les jours de la piscine chauffée municipale et les hot pots en Islande. Du coup, on n’a pas vraiment besoin de se laver à l’hôtel. Nous optons tout le temps pour des chambres avec douches à partager, pour économiser.

Tout le monde a déjà tout ça à la maison donc je ne les compte pas comme du budget supplémentaire 😀

Chaussures

Le nombre de touristes qui se plaignent d’avoir froid au pied en Islande ! Nous avons été donc obligés d’acheter de vraies chaussures de randonnée un chouia montantes et chaudes, pour protéger nos chevilles, mais surtout empêcher la pluie de s’infiltrer à l’intérieur des chaussures et garder nos pieds au chaud.

  • J’ai opté pour une paire de chaussures de randonnée Timberland imperméables (non Gore-Tex) achetées en soldes : 65€. Astuce : si vous avez de petits pieds comme moi (36-37): achetez au rayon enfants, c’est la même qualité, en moins cher.
  • Jean-Benoît a opté pour une paire de randonnée de premier prix chez Decathlon (imperméables) : 35€ (référence : CHAUSSURES NH150 MID 2553572)
nos chaussures ne sont pas Gore-Tex, juste Waterproof mais ça suffit largement. J’ai versé un verre d’eau sur les chaussures pour la photo, 0 souci

Il est important d’opter pour de vraies chaussettes de randonnée, même les premiers prix, car elles sont conçues pour limiter les ampoules. Les meilleures chaussettes (si vous avez le budget pour), sont celles où c’est marqué « gauche », « droite ». Pour celles/ceux qui transpirent du pied, optez pour du talc et/ou des semelles intérieures (j’aime beaucoup celles de Minalli, en cuir)

  • Chaussettes de randonnée (deux paires) : 6,5€
  • Semelles de chez Minelli : 7€/paire

Pour ne pas glisser sur du verglas ou sur la neige, nous avons un système de mini-crampons à mettre par dessus les chaussures. Hyper pratiques !

  • Crampons pour chaussures : 26€ (lien Amazon) mais ça coûtera moins cher si vous les achetez en Islande (17€ environ dans les boutiques de souvenirs)

Nous avons également opté pour des bottes en caoutchouc, car elles nous sont nécessaires pour dompter les grosses cascades (avec crampons aux pieds s’il y a trop de neige/verglas). C’est un achat optionnel, si vous avez déjà des chaussures Gore-Tex. Mais elles sont indispensables pour UNE cascade particulière (j’en ai parlé ici)

Les bottes servent aussi de « plan B » si jamais nos chaussures de randonnée sont mouillées. Je sais que beaucoup critiquent les bottes en caoutchouc car la lave (très présente en Islande) les abîme, mais ce n’est pas en 14 jours qu’elles vont être trouées hein.

  • Bottes de pluie (optionnel) : 9,9€ (repérez les bottes du rayon chasse de Decathlon) – référence BOTTE GLENARM 100 VE 765810, celles-ci ont des semelles très épaisses
  • Chaussettes montantes pour bottes (une paire – optionnel) : 6,5€
  • Semelles pour bottes (anti-déparant, anti-odorantes – optionnel) : 3,5€

Accessoires

  • Poncho (optionnel) : 6€. Le poncho est optionnel si vous êtes déjà habillé en 100% Gore-Tex. Nous, on a quand même prix un poncho car nos vêtements sont juste imperméables, déperlants. Cela nous a bien aidés quand on a dû affronter les cascades très puissantes le 3ème jour
  • Gants : 25€
  • Bonnet & écharpe en polaire (JB a préféré un tour de cou qu’il a beaucoup apprécié) : 15€
  • Serviette micro-fibres : 6€ (pour les piscines, indispensables car la location des serviettes coûte chère : environ 5€ à chaque fois)
  • Sac plastique pour couvrir l’appareil photo : gratuit
  • Sacs poubelle pour mettre nos vêtements/chaussures à l’abri (ça nous arrive souvent de nous baigner dans les hot pots en pleine nature, donc il faut protéger les vêtements, au cas où il neige/pleut) : gratuit
  • Maillot de bain (indispensable !) entre 5€ et 15€
  • Sacs à dos light : 2€ (à prendre lors des randonnées)
  • Deux Bouillottes (optionnel) : 17€/unité c’est mon côté frileux qui parle. J’ai tellement peur d’avoir froid que je les remplis avant de partir le matin
  • Un petit thermos (optionnel) : à 3€ le thé, on a envie de faire son thé/son café soi-même. Certains viennent avec une bouilloire (compatible aux voitures), moi j’ai opté pour un petit thermos que je remplis tous les matins avant de partir.

J’ai testé l’échantéité de nos affaires et ça donne quelque chose comme ça (cliquez sur la photo pour zoomer)

Voici la manche de mon manteau après 20 minute sous la pluie, je n’ai pas froid, et ça sèche 20 minutes plus tard

Sécurité

  • Couverture de survie : 2,5€
  • Nos kits de survie qu’on a faits nous-mêmes (cf. mon article sur le kit EDC)

Nourriture

Chacun a droit à 3kg de nourriture (la nourriture est chère en Islande) donc nous avons apporté le plus possible :

  • 5 Repas lyophilisés Decathlon par personne, à 5€/unité : pour les jours de flemme totale et si l’hôtel n’a pas de cuisine, car il ne suffit que de verser de l’eau bouillante et refermer le sachet. Le repas est prêt en 5 minutes et c’est moins mauvais que ce qu’on craignait. Quasiment tous les guesthouses/hôtels sont équipés de bouilloire (à partager ou une par chambre)
  • Barres de céréales : 2€
  • Du chocolat

Le reste peut être acheté sur place, dans les supermarchés discount comme Bonus et Netto.

Bon voyage !

Guide du Road trip en Islande en Hiver (Avril 2019) : Itinéraire, Budget, Conseils
[Road trip en Islande] Jours 14 & 15 : Laugarvatn Fontana Spa, Secret Lagoon, Soupe de Langoustines, Ikea
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (47 votes, average: 4,98 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.