[Roadtrip en Islande] Jours 6 & 7 : Les fjords de l’Est

Comme c’est moi qui planifie tout le voyage, je m’amuse à faire des surprises de temps en temps à JB.

Partie 1 : Carnets de voyage : Jours 6 & 7
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Jour 6

Itinéraire du jour 6

Accédez à mon plan Google Maps personnalisé ici

Stop 1 : Surprise

La veille, JB a reçu comme consigne de se lever relativement tôt (7h30). A 8h, on prend la voiture en laissant toutes nos affaires au chalet et JB reçoit comme consigne de prendre son maillot de bain & une serviette. Quant à moi, je porte déjà un maillot de bain en-dessous des mes vêtements. On suit le GPS et arrivés sur place, rien ne se passe. Je commence à stresser aussi parce que je n’y ai jamais été, cette adresse m’a été recommandée par Martha, une germano-islandaise d’une guesthouse.

Après un check rapide sur maps.me je retrouve le bon chemin, nous marchons 1 minute et qu’est-ce qui se cache derrière un énorme rocher : une piscine d’eau thermale avec une vue incroyable sur les montagnes enneigées !

Il y a même des crochets pour les vêtements. Mais pas de vestiaire (c’est pour ça que je me suis changée avant !)

On vous recommande cependant de venir avec des tongs (+ vos chaussures normales bien sûr) pour ne pas salir vos pieds. L’eau est entre 39°C – 40°C, quel bonheur ! Le bassin est super propre (le plus propre depuis le début) ! Ce qui me plaît, c’est qu’il appartient à la ville. Je n’aime pas me baigner dans une propriété privée de quelqu’un (en Islande, les terrains appartiennent tous à quelqu’un), sans payer, sans demander la permission. Je n’aime pas qu’on marche dans mon jardin, je ne veux pas faire la même chose aux autres. Donc Martha m’a donné que des adresses soit payantes, soit autorisées.

C’est maintenant que JB comprend pourquoi j’ai choisi le logement où l’on est. C’est seulement à 10 minutes d’ici ! Comme ça, juste après ce bain exceptionnel en pleine nature, nous pourrons revenir au chalet, prendre une douche et nous changer. Pratique n’est-ce pas ?

OK, je vous donne l’adresse mais promis, pas de camping sauvage hein (les panneaux « camping interdit » sont plantés partout), et pas de déchets svp

Coordonnées Google maps
Plan de maps.me

Stop 2 : Djúpivogur

Nous entrons dans la toute petite ville de Djúpivogur. Pas très loin du port, on peut voir des œufs énormes, représentant chaque espèce d’oiseaux islandais.

Sur le chemin de sortie, nous nous arrêtons à la boutique Stones & Bones, où un passionné de la nature collectionnent les squelettes de créatures marines échouées sur la plage. Pour garder les os blancs comme ça sans produits chimiques, il faut beaucoup beaucoup de travail. Il a aussi une boutique des pierres & colliers…

un dauphin !!

Stop 3 : Nykurhylsfoss

C’est un stop mineur mais j’ai vu les voitures de touristes (12 places) s’y arrêter. La cascade n’est pas exceptionnelle mais les environs sont très jolis. A 1,5km de là, il y a un camping – avec vue.

vue depuis le camping

Les fjords de l’Est

Ca y est, nous y sommes ! C’est la 1ère fois que nous visitons les fjords en voiture. La première fois, c’était en croisière en Norvège. La 2ème fois, c’était en bateau en Nouvelle-Zélande.

Il y a tellement de fjords que je ne me souviens même plus où a été prise chaque photo 🙂 en plus avec toute cette neige, les fjords se ressemblent énormément. Dommage que le temps ne soit pas meilleur car nous ne voyons pas ici l’eau toute bleue 🙁 ni les montagnes se refléter sur l’eau.

D’habitude, JB conduit, mais il y a tellement peu de monde sur la route que j’ai voulu conduire moi aussi. Cela fait des années que j’ai pas été derrière le volant d’une voiture à vitesse manuelle. Forcément ça me stresse un peu, avec ces nombreux virages, ce n’était pas une bonne décision. A un moment, j’ai raté mon démarrage en côte, j’ai glissé en arrière et trois voitures très en colère venues de nulle part m’ont bien fait savoir que je conduisais mal 🙁 Cette photo a failli me coûter un accident, appréciez-la à sa juste valeur svp

Donc, nous avons longé la route 1, jusqu’à Reyðarfjörður où nous avons pris la 92 pour aller jusqu’à Eskifjörður. La 92 permet d’être, à un moment, au niveau de l’eau, contrairement aux autres routes qui sont un peu plus en hauteur.

Infos pratiques : nous avons eu beaucoup de mal à trouver un café de station service ouvert (on peut se servir pour l’essence mais pas manger un hot dog – car ils sont fermés en hiver). Nous avons pu déjeuner chez Olís à Reyðafjörður ils y vendent des sandwichs/burgers abordables (15€). -10% sur la note si vous demandez (gratuitement) leur carte de fidélité

sur le chemin vers Eskifjorður
cascade à l’entrée d’Eskifjorður

Nous avons pris ensuite un tunnel de 6km (ça sent l’humidité là-dedans, très désagréable), avant de rouler entre deux montagnes enneigées…

jusqu’à l’intersection avec la route 953 qui était censée m’amener jusqu’à la chute Klifbrekku et Mjóifjörður, le fjord le plus beau de l’Est. Mais cette route est indiquée comme fermée sur vedur.is 🙁 snif

Sur place, il n’y a aucun panneau mais le site vedur a bien précisé qu’on ne pouvait pas s’y aventurer pour savoir pourquoi la route est fermée etc.

route 953

Si vous y allez en été, envoyez-moi vos photos svp !

A partir de ce moment-là, les arbres semblent revivre car la neige ne domine plus les paysages, on voit plein d’arbres !!

Hengifoss Guesthouse

Nous décidons de passer la nuit près du lac Lagarfljót, où vivait un monstre géant (bouuuhhh), pour faciliter notre visite de la cascade Hengifoss le lendemain. Nous avons une chambre avec salle de bain privée avec une vue à couper le souffle, pour 87€ la nuit. Ils ont aussi un terrain de camping. En été, le petit-déjeuner (buffet) peut être servi moyennant un supplément. Lien Booking

Note : en Islande, même pour un lit double, ils mettent deux couvertures individuelles, car comme en Norvège, ils tiennent beaucoup à ce que chacun ait chaud la nuit (sans que l’autre personne ne lui pique la couverture).

Jour 7

Aie aie aie, le temps passe vite, nous sommes déjà au 7ème jour de notre périple. Nous avons bougé pas mal, marché pas mal et nous avons décidé de nous reposer un peu aujourd’hui. Au programme : très light et un peu de conduite pour moi. Je manque de pratique et il me faut un pays vide de chez vide comme l’Islande pour m’entraîner 🙂

Itinéraire du Jour 7

Mon plan Google Maps personnalisé est toujours disponible ici

Stop 1 : Litlanesfoss et Hengifoss

Aujourd’hui, il faut marcher dès le matin. Je crains un peu cette petite promenade « facile » pour certains mais difficile pour d’autres (lisez les commentaires sur Tripadvisor en mars & avril) mais décide d’y aller quand même. Pour voir. Par curiosité.

Aujourd’hui, le beau temps est revenu, donc je suis pleine d’espoir pour mes petites jambes non-sportives.

On devine de loin l’emplacement de Hengifoss. En effet, on dirait qu’il y a un énorme fossé qui a divisé la montagne en deux, et au milieu coulent une dizaine de cascades de tailles variées.

Après 20 minutes de montée, deux petites cascades sur la route, avec le vent qui fouette (légèrement mais ça contribue au froid quand même – 2°C ce matin), nous arrivons à la 1ère cascade Litlanesfoss.

C’est une de mes préférées en Islande car elle est entourée de colonnes basaltiques, comme Svartifoss.

J’ai zoomé à fond pour que vous voyiez les détails. En réalité, on est un peu plus loin que ça. Cette cascade est magnifique. Si vous n’aimez pas marcher, venez au moins la voir, elle !

Hengifoss

Même pas fatigués, on aperçoit Hengifoss de loin, la cascade n’ayant pas l’air gelée, on décide de continuer. 25 minutes plus tard, nous arrivons au premier view point.

Je ne sais pas si vous la voyez mais c’est le « truc » au milieu des traits rouges

C’est la 2ème cascade la plus haute en Islande, mais la moitié de la cascade est gelée donc… l’effet est un peu moins cool. Je vous laisse googliser toute sa beauté sur Google. Ce shéma explique très bien pourquoi nous avons des bandes rouges (la terre formée à partir de la lave) au milieu des couches de basaltes noires.

J’arrête les deux randonneurs venant de l’autre direction pour leur demander si ça vaut le coup de s’en rapprocher. Ils me disent « non ». Mes jambes non-sportives sautent de joie et capitulent direct. OK, on s’arrête là. Eh oui, parce que la difficulté est en croissance aussi, maintenant il va falloir marcher sur la neige fondue ET la boue. Ewww…

Illustration : niveau de difficulté depuis le début jusqu’au premier view point (de gauche à droite)

Chers randonneurs, si vous voulez avoir les bons plans pour des treks réussis, il faut lire d’autres blogs. Ici, j’évite de marcher au maximum. NDLR. (cf. mon article sur le tour du monde quand on n’est pas sportif)

Le lac Lagarfljót

Ce lac est tellement énorme qu’on dirait un fjord. Avec ses 25km de longueur, sa profondeur maximum atteint 112m !!! On parle d’un monstre vivant dans les eaux du lac, il y a même une vidéo sur YouTube montrant une forme ressemblant à un serpent. Mais aujourd’hui, le lac a l’air super calme, reflétant sagement les sommets enneigés.

le lac vu d’en haut

C’est au long de ce lac que j’ai décidé de me remettre à la conduite, alternant entre route goudronnée et la piste. Je lâche l’affaire au bout de 30km car le chemin entre Egilsstadir et Seydisfjordur est plutôt dur (beaucoup de montée et un fort brouillard ce matin).

Stop 2 : Seydisfjordur

2ème stop de cette courte journée : Seydisfjordur. A l’architecture norvégienne (car la ville a été peuplée de norvégiens venant pêcher des harengs ici). Les maisons sont en taule, mais ça me rappelle quand même Oslo. Premier stop sur le chemin : Gufufoss, à seulement quelques mètres de la route. C’est marrant de voir une chute à moitié gelée comme ça.

Nous nous offrons chacun une pizza chez Skaftfell Bistro. Les pizzas, délicieuses mais pas non plus inoubliables, coûtent entre 12€ et 25€.

C’est ici d’où partent les croisières vers les îles Féroé et le Danemark. D’ailleurs, si vous préférez venir en bateau & conduire votre propre voiture, c’est ici où vous allez mettre vos pieds en premier en Islande. Nous avons de la chance aujourd’hui : quelques rayons de soleil font leur apparition, nous permettant de vous montrer ces photos :

L’église bleue est un must-see de la ville. Suivez les dalles couleurs arc-en-ciel pour découvrir la rue très Instagrammable de la ville.

Stop 3 : Borgarfjörður Eystri

J’ai beaucoup hésité à venir jusqu’ici, et y rester la nuit – en hiver – pour un tas de raisons, mais mon instinct calcule mieux que moi l’itinéraire et nous voilà partis pour Borgarfjörður Eystri. Avant d’y aller, on fait le plein car il n’y aura pas beaucoup de stations d’essence sur le chemin. J’ai pu conduire 30km, avant de laisser JB prendre le relais dès que ça monte trop.

D’ailleurs, à un moment, nous avons dû passer en mode 4 roues car même notre voiture (pourtant robuste) a du mal (pente trop raide, sur une route en gravier). Mais la vue est à couper le souffle (merci au soleil d’avoir répondu présent aujourd’hui).

On monte, pour redescendre… avec cette vue !! Regardez-moi ça !! Ce bleu, ces routes sinueuses <3 <3 <3

Il faut encore contourner les montagnes pour arriver jusqu’à la ville. Les routes sont en travaux en ce moment mais toutes les voitures passent sans aucun souci.

Les highlights de cette ville : la belle, petite église trop choupinette

Et cette maison minuscule (30m²) juste à côté de l’église <3 <3 avec son toit (censé être) en gazon. Elle a même un nom : Lindarbakki. C’est une résidence d’été, sa propriétaire y va tous les ans, et les habitants l’aident à entretenir la maison en tondant le gazon. Cette maison, avec la colonie de macareux d’à côté, attirent beaucoup les touristes. Il y a beaucoup de treks à faire dans le coin aussi, renseignez-vous ! Il y a une histoire d’elfes aussi, j’ai pas très bien compris…

Blabjorg Guesthouse

Ce soir, nous allons passer la nuit chez Blabjorg Guesthouse (lien Booking). C’est une des raisons pour lesquelles nous sommes ici. D’habitude, les hôtels ou guesthouses avec hot tub/jacuzzi dehors coûtent très chers. Mais comme cette ville est peu fréquentée par les touristes et qu’on réserve en last-minute, une chambre avec salle de bain commune ne coûte que 76€/nuit. accès au hot tub/sauna/jacuzzi & petit-déjeuner inclus

Nous sommes donc venus très tôt pour profiter des bains chauds et du jacuzzi, ouverts entre 17h et 22h. Ça fait vraiment du bien de prendre un bain chaud avec vue sur la nature, les oiseaux… Le guesthouse a aussi un sauna et un bain chaud à l’intérieur, avec vue – pour les frileux.

Colonie de macareux

Donc, je vous disais que j’ai hésité à venir ici – juste pour le bain chaud et la belle maison. Car les touristes visitent cette ville surtout pour sa colonie de macareux (oiseaux super beaux). Mais ils ne sont là qu’à partir de Juin. Donc allonger le trajet juste pour ça, c’était pas raisonnable.

Mais je ne suis pas toujours quelqu’un de raisonnable 😀 Mon instinct m’a dit de venir quand même, y passer la nuit. Et devinez quoi ! Les macareux sont revenus – après leur longue absence d’hiver – HIER !!!

Quand la réceptionniste m’a appris la nouvelle, j’étais tellement heureuse. C’est l’endroit le plus facile en Islande – pour les voir (ils aiment beaucoup les falaises). Et le meilleur moment pour les voir, c’est le soir, ou tôt le matin.

A 21h, nous reprenons la voiture pour aller jusqu’au bout de la ville (6 minutes de voiture, la ville est petite), au niveau du port, pour accéder via l’escalier à une cabane en bois – destinée à les observer discretos. Et ils étaient bien là ! Une trentaine ! Trop trop mignons, faisant de drôles de bruits. Leurs nids ressemblent aux igloos, c’est trop choupinou et quand ils volent, on dirait qu’ils doivent faire plus d’efforts que les autres, c’est pas gracieux du tout ahahaha Bon, je n’ai pas pu prendre de belles photos, je vous laisse regarder sur Google à quoi ils ressemblent.

C’est tout pour aujourd’hui, je vous dis à bientôt !

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

Taux de change en Avril 2019 : 100kr = 0,75€

  • Jour 6 :
    • Essence : 6259kr
    • Logement : Hengifoss Guesthouse (lien Booking) : 87€
    • Courses : 4114kr
    • Fast-food à midi : 2294kr
  • Jour 7 :
    • Essence : 4800kr
    • Pizzas à midi : 3900kr
    • Logement : Blabjorg Guesthouse (lien Booking) 76€/chambre avec salle de bain commune. Petit-déjeuner, spa inclus. Venez tôt car les bains chauds sont pris d’assaut le soir

[Roadtrip en Islande] Jour 8 : Dettifoss, Myvatn & la grotte dans Game of Thrones
[Roadtrip en Islande] Jour 5 : Glaciers, Lagoons, Langoustines & Hot tub
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.