Te Anau et Milford Sound (Nouvelle Zélande)

Partie 1 : Carnet de voyage

Pas de visite en Nouvelle Zélande sans une visite au Milford Sound, nous disent tous les guides sur le pays. D’où nos 3h de route depuis les Catlins jusqu’à Te Anau, dernière ville avant le Milford Sound.

Arrivés à 16h et totalement crevés après autant de virages sous une chaleur écrasante, et ayant peur des mouches de sable (dont je parlerai à la fin de l’article), nous décidons de nous offrir un luxe ultime : celui de dormir dans une auberge de jeunesse et non dans un campsite.

Le lendemain, nous partons de bonne heure (8h du matin) pour Milford Sound avec l’idée de prendre la croisière à 10h30 (une des moins chères de la journée). En effet, les croisières à 11h30 ou 13h vont être plus chères car elles sont réservées aux touristes venant de Queenstown.

Contrairement à hier, il pleut des cordes, rendant la conduite difficile. Avec autant de virages serrés et de montées, nous consommons énormément d’essence, mais la vue est époustouflante : des centaines de cascades ornent les montagnes sur notre chemin, la plupart d’entre elles n’existent même pas quand il fait beau. Dans cette région qui enregistrent 9 mètres de pluie par an (contre 3 mètres « seulement » pour l’Amazonie) et 2 jours de pluie sur 3, on ne peut pas s’estimer malheureux de venir un jour de pluie. Le brouillard, des cascades, des glaciers aperçus de loin, des sommets enneigés visibles à moitié… tout ça crée un spectacle impressionnant, comme dans un rêve.

Remarquez le petit bus tout en bas… et imaginez la taille des montagnes !

Le trajet Te Anau – Milford Sound dure 2 heures, avec beaucoup de view points sur la route (avec des arrêts se trouvant tous sur la gauche). Nous décidons de ne pas nous arrêter maintenant mais sur le chemin du retour.

Arrivés à 10h, nous réservons notre croisière chez l’office du tourisme (i-center) qui ne vend que des billets de Southern Discoveries.

img_5035

La pluie rend le fjord beaucoup moins beau que sur les cartes postales, mais le présentateur a beaucoup d’humour.

Quand il fait beau, Milford Sound ressemble plutôt à ça :

sunrise-milford-bbq-bus-1

Le thé, le café et les imperméables sont compris. Nous pouvons voir, lors de nos 2h de croisière, 2 pingouins (ils sont tout petits, aussi petits qu’un chat et trop mignons), plein de phoques (sur les rochers ou dans l’eau). Le bateau passe très près des cascades, mais pas sous les cascades non plus car la force de l’eau aurait pu faire bouger le bateau. Il faut dire qu’on parle de cascades qui font 150 mètres pour les plus hautes ! Les éclaboussures reçues en plein visage suffisent pour faire fuir les courageux se tenant devant le bateau, et ce, malgré les imperméables. Evidemment, si on joue la carte de la sécurité, on peut rester à l’intérieur du bateau ou à l’arrière du bateau où c’est à moitié couvert. En été, ça doit être trop bien, surtout s’il y a du soleil.

img_5007

Nous nous arrêtons 1h à l’observatoire flottant sous-marin. Cet observatoire, originairement créé pour la recherche, se trouve obligé d’ouvrir au public pour des questions financières. Il offre une capsule entourée de vitrines à 10m de profondeur. On verra donc passer les créatures marines s’aventurant près de l’observatoire. La visite est intéressante mais à cause de l’eau de pluie qui se versent dans le fjord, on a moins de visibilité que d’habitude. Nous pouvons observer quelques petits poissons, mais aucun requin à signaler ni expérience à sensation forte. Je pense que ça dépend de la chance de chacun. Si vous avez déjà fait de la plongée sous-marine, cet observatoire a peu d’intérêt.

img_5024

1h plus tard, un autre bateau nous ramène au port. Dis donc c’est l’heure de pointe au port ou quoi ? Les touristes de Queenstown embarquent pour la croisière de 13h30, c’est le chaos.

Nous prenons le chemin inverse, pour aller à Queenstown. Nous nous arrêtons aux view points qu’on a loupés ce matin : Mirror Lakes (moins beaux quand il fait moche), et différents view points réservés aux photos.

img_5049

img_5050

Nous nous arrêtons également à un camping du DOC (qu’on avait repéré mais qu’on avait laissé tomber de peur de sandflies). On avait trop raison de ne pas dormir là-bas, malgré la pluie, une dizaine de sandflies nous tournaient autour.

C’est parti pour 3h de route en direction de Queenstown.

Partie 2 : Conseils pratiques

Comment y aller ?

Il faut absolument passer par Te Anau, qu’on vienne de Queenstown, The Cathlins, Dunedin, Christchurch ou ailleurs. Du coup, il est conseillé de passer une nuit à Te Anau pour arriver à temps à Milford Sound (la dernière croisière part à 15h). Depuis Te Anau, il faut entre 2h et 2h30 pour se rendre à Milford Sound. Le tunnel se trouvant à 10km de Milford Sound est à sens unique, la circulation est alternée, ce qui peut rallonger votre temps de trajet notamment en été.

Pourquoi ne pas dormir directement à Milford Sound ?

A part les campings du DOC se trouvant à 1h minimum de Milford Sound (et remplis de sandflies), il n’existe qu’un seul lodge à Milford Sound : Milford Sound Lodge propose des chambres d’hôtels ou des places de camping, mais il faut réserver à l’avance.

Où aller après Milford Sound ?

On serait tenté d’aller voir les Glaciers mais malheureusement, il n’y a pas encore de routes reliant Milford Sound aux Glaciers. La plupart des gens se contentent de revenir à Queenstown pour remonter aux Glaciers, via Wanaka.
Sinon, repassez à Queenstown et allez à Mount Cook.
Si vous voulez aller plus au Sud, explorez the Catlins.

Combien coûte la croisière ?

Ca dépend à quelle heure vous prenez le bateau. Le billet le moins cher est 45$NZ pour un départ à 8h55. Les plus chers partent à 13h-13h30. Les bateaux qui partent à 15h sont aussi moins chers mais durent moins longtemps également. Il existe différentes compagnies, la moins chère reste Jucy Cruise (à partir de 45$NZ et réduc de -50% pour les conducteurs d’un Jucy). Real Journeys et Southern Discoveries proposent sensiblement les mêmes tarifs (à partir de 65$NZ).
En passant par Southern Discoveries, le billet de 10h30 coûte 88$NZ mais nous préférons le billet à 104$NZ par personne qui inclut un panier sandwich (avec beaucoup de choses à manger dedans) et une escale à l’observatoire sous-marin. Si nous ne prenons pas Jucy, c’est parce que nous voulions absolument nous arrêter à l’observatoire flottant.

Faut-il réserver la croisière à l’avance ?

Nous y sommes allés en novembre, on a pu réserver à 10h sur place, une croisière à 10h30. Mais en été, il est conseillé effectivement de réserver en avance et être sur place 30mn avant le départ de la croisière (le temps de trouver une place de parking, marcher 10mn vers l’embarcadère…)

Est-il vrai que Milford Sound est le fjord le plus beau au monde ?

Quand il pleut, non. S’il faut comparer Milford Sound avec les fjords norvégiens, je dirai que les deux méritent d’être visités. Milford Sound compte beaucoup plus de cascades que les fjords norvégiens, à cause de la pluie et des glaciers. Ensuite, on voit plus d’animaux à Milford Sound qu’en Norvège, et les plus chanceux peuvent même apercevoir des dauphins. Cependant, les montagnes en Norvège sont plus impressionnantes qu’ici.

Pourquoi faut-il avoir peur des mouches de sable ? (sandflies)

Te Anau et Milford Sound sont connus pour la présence massive des sandflies, ces mouches de sable qui sucent le sang en bande organisée (une vingtaine de sandflies entourant une victime, les lâches !) dont les piqûres font gratter pendant une semaine (pire que les moustiques je vous dis). C’est tellement un fléau pour les touristes que partout partout à Te Anau ou Milford Sound, on peut trouver des crèmes « after-bite » pour soulager les piqûres. Nous avons été prévenus par plusieurs personnes donc nous allons à Te Anau, très bien équipés : d’un spray 40% deet de chez Bushman (DEET c’est un truc chimique mais qui fonctionne apparemment pour éloigner les mouches de sable) acheté à la pharmacie ici; et du gel aloe vera pour soulager les piqûres.
Pendant la croisière, les sandflies ne vous dérangeront pas car ils sont trop lents et ne peuvent pas suivre la croisière.

Avez-vous eu affaire aux sandflies ?

Comme on dormait à l’auberge de jeunesse à Te Anau, nous n’avons pas été attaqués par eux. Les sandflies rentrent rarement à l’intérieur, s’ils rentrent, ils meurent vite. Le lendemain, il pleuvait des cordes, les sandflies détestant la pluie, nous ne les avons pas vus non plus. Mais nous les verrons plus tard à Queenstown et Wanaka qui, il y a quelques années, étaient encore dépourvus de sandflies.

Queenstown, Arrowtown & Wanaka (Nouvelle Zélande)
The Catlins : Slope Point, Curio Bay et Purpoise Bay (Nouvelle Zélande)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 votes, average: 4,60 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.