Norvège : Croisière sur le MSC Orchestra

Les Fjords, ça a toujours été mon rêve. Ayant vécu un an en Norvège, je n’ai pourtant pas eu l’occasion de le faire. Pas de panique, il est toujours temps de les visiter. Et pas n’importe comment ! En bateau-croisière !

C’est ainsi que nous nous sommes trouvés à Kiel un bon matin, prêts à embarquer sur le fameux MSC Orchestra, pour 7 jours. msc-orchestraLe vol Paris-Hamburg est compris dans le billet. Nous avons très rapidement repéré un employé de MSC à l’aéroport, avant de prendre un shuttle bus reliant Hamburg et Kiel.

Embarquement à Kiel

Arrivés à Kiel, on aperçoit le bateau de loin. Un grand moment d’émotion. Je comprends mieux la fascination qu’on peut avoir pour des bateaux de croisière, c’est énorme, c’est luxueux, c’est BEAU !

Nous avons laissé nos bagages à l’endroit indiqué et avons embarqué, presque les mains vides. Les chambres n’étant pas prêtes tout de suite, nous avons profité pour prendre notre premier déjeuner buffet sur le bateau.

Bon voilà, petite parenthèse concernant les bagages. Pour tout voyage, dès que vos bagages sont entre les mains des autres, il faut toujours prendre avec vous au moins 1 jour de vêtements de change (on ne sait jamais). Nous avons remarqué la présence d’un monsieur, tous les jours, à la réception, avec les mêmes vêtements, pour réclamer ses bagages. Ses bagages ne sont arrivés, par bus, que 3 jours plus tard (sur les 7 jours de croisière).

Vers 14h, juste avant le départ, nous avons pu rejoindre notre chambre. Notre valise nous attendait devant la porte. La chambre était spacieuse, avec un petit balcon au 14ème étage. Nous avions la chance d’être à l’arrière du bateau et d’avoir donc du soleil presque tout le temps et admirer les paysages. Cela nous a absolument pas gênés d’être juste au-dessus de l’hélice car les vibrations et bruits sont minimes.

La vie sur le bateau

La croisière est rythmée par les escales, les repas, les activités et les spectacles. En 7 jours, nous avons eu le temps d’avoir une petite routine.

Le matin, JB va à la gym pour faire du jogging en face de la mer. C’est un de ses moments préférés de la journée. Pendant ce temps-là, fidèle à moi-même, je prends mon petit déjeuner et remplis mon sac de fruits.

Ensuite, nous descendons du bateau, faisons la queue à l’office du tourisme avec une cinquantaine d’autres voyageurs pour réserver l’excursion du jour (certaines villes ne nécessitent pas d’excursion). Cela prend 20 minutes maxi. Nous passons ensuite toute la journée à visiter, à nous extasier devant les paysages, avant de remonter sur le bateau.

Vers 19h, le programme du lendemain nous est livré directement sous la porte de la chambre. Il indique la météo, un petit texte sur la destination, les excursions conseillées ainsi que les spectacles & dress code. J’aime beaucoup ce programme quotidien car cela nous permet de vivre dans l’insouciance totale, vivre au jour le jour sans avoir à planifier trop à l’avance… D’ailleurs, la plupart des gens ne savent pas où ils seront dans 2 jours. Le rythme de croisière leur a appris aussi à vivre l’instant présent.

Le soir, avant le dîner, il y a un grand spectacle. Nous y allons tous les jours, les spectacles sont de qualité et sont tous différents. Après et avant le spectacle, nous passons du temps dans un des nombreux bars du bateau, pour écouter de la musique live et enchaîner cocktail sur cocktail, pendant que d’autres papotent au fumoir ou tentent leur chance au casino.

Nous dînons toujours à la même table (table imposée) avec d’autres voyageurs francophones, avant de rejoindre notre chambre, ou boire un coup au bar, ou danser. Il y a tout type de musiques : jazz, disco, classique… jusqu’à tard la nuit.

Kristiansand

Première escale, Kristiansand est une toute petite ville sympathique, avec son petit fort, sa petite plage, sa vieille ville. Mes amis norvégiens m’ont toujours parlé de Kristiansand comme un lieu agréable à vivre, beaucoup plus qu’Oslo. Je les crois volontiers.

C’est à Kristiansand qu’on s’est rendus compte que nos cartes ne marchaient pas (pour le retrait en tout cas). Pas de panique, nous avons pu retirer de l’argent liquide sur le bateau, mais à un taux moins avantageux bien sûr.

DSC00805

Geiranger

« Réveille-toi ! On est dans les fjords ». J’ai aperçu pour la 1ère fois les fjords depuis ma chambre vers 7h quand le bateau s’avançait lentement à destination de Geiranger. Entre le sommeil et le réveil, j’ai cru être encore dans un rêve. Le spectacle était tellement grandiose que j’avais les larmes aux yeux. 1h après, on était autorisé à descendre du bateau. MSC était le premier bateau arrivé. S’en suivront d’autres compagnies de croisière, quelle chance de pouvoir réserver les excursions à l’office du tourisme avant les autres.

J’ignore si c’est propre à MSC Croisières mais nous avons toujours eu le droit aux ponts flottants (pour descendre très rapidement du bateau), alors que les autres doivent prendre des bateaux individuels – ce qui ralentit énormément la descente.

DSC00836Petite balade dans les environs avant notre excursion.
Les maisons norvégiennes, toujours aussi belles, surtout celles au toit végétal. C’est tellement calme, tellement verdoyant, on a même aperçu quelques chats super mignons… Marcher dans les rues, pentues, est déjà une expérience très plaisante.
DSC00841DSC00856

L’excursion que nous avons prise nous a amenés tout en haut de la montagne, où se trouvait un lac magnifique. Quelques petites maisons bordaient le lac, admirez la vue qu’ils ont ! Ce lac nous a rappelé le lac Tuyen Lam qu’on a vu à Da Lat – Vietnam, même beauté.

DSC00850DSC00848

Apparemment, selon la tradition, il faut faire créer des piles de rochers comme sur la photo, pour que le voyage se passe bien (et/ou pour y revenir plus tard). Mais tous les rochers du soin sont déjà utilisés pour former ces piles, alors on n’a pas pu en faire deux pour nous 🙂

En partant de Geiranger, sur le pont du bateau, un haut parleur nous expliquait ce qu’il fallait regarder : les cascades qui se trouvaient sur notre gauche, sur notre droite…

DSC00879msc

Le bateau s’est arrêté rapidement à Hellesylt pour prendre quelques passagers. Nous n’étions pas autorisés à descendre, mais c’est à Hellesylt où le capitaine a fait une manœuvre magnifique, tournant le bateau à 180°.

Flaam

3ème escale. Après la beauté époustouflante de Geiranger, Flaam ne m’a pas déçue. Depuis l’observatoire Stegastein à l’architecture très moderne, la vue était à couper le souffle.

DSC00923 DSC00924DSC00933

Nous avons également pris le fameux train de Flaam mais l’expérience était juste agréable, sans plus. A un moment, le train s’est arrêté pour permettre au train de l’autre sens de passer. Un mini spectacle a lieu à ce moment là, c’était fun. Mais bon, vous pouvez zapper si besoin. Disons que la photo officielle (ci-dessous) sur-vend un peu l’expérience 😉


Flaam m’a pas mal marquée avec ses nombreuses boutiques de souvenirs, ses tapis en peau de mouton et ses fast-food pas bons. Ca a l’air d’être un lieu de camping idéal car j’en ai vu plusieurs. L’anecdote fun que j’ai eue à Flaam, c’était quand un monsieur, horrifié par le gilet en fourrure que sa femme voulait acheter, m’a demandé mon avis. Ne voulant pas faire partie de cette guéguerre ménagère, au lieu de lâcher un « non c’est trop moche », je leur ai répondu que ce n’était pas une pièce très chaude et c’était dommage d’acheter de la fourrure pour ça.

Stavanger

4ème escale. J’étais la 1ère à sortir du bateau, vêtue de mes plus beaux vêtements de sport achetés pour l’occasion, avec l’espoir de pouvoir grimper jusqu’au Pulpil Rock (ou Preikestolen, oui oui cette falaise de 25x25m à 604m au-dessus des eaux du Lysefjord). Mon espoir a été détruit en 2 secondes par l’office du tourisme qui m’a confirmé que je n’aurais jamais assez de temps pour faire l’aller/retour compte tenu des horaires du bateau de croisière.

Il faut un bus pour aller de Stavanger jusqu’au parking de Pulpil Rock, puis 4 heures de marche en tout (A/R) soit entre 7 et 8 heures de voyage. Donc aucune chance d’y arriver, sauf si je prends une excursion en bateau, ou si j’admire depuis un hélicoptère.

MSC ne propose même pas cette excursion dans leur programme car il manque cruellement de temps, et il faut un niveau d’endurance élevé. Bon, ce sera un réflexe pour revenir en Norvège.

J’ai opté pour le bateau. Bon choix puisqu’on a croisé quelques phoques sur le chemin, entendu parler de l’élevage de saumons dans le coin et aperçu le Pulpil Rock d’en-dessous. C’est la pointe carrée qui se trouve au milieu de la photo. Voilà, la vue est moins bonne que quand on est au-dessus, mais bon.

Stavanger (37)La ville de Stavanger est elle-même très pittoresque, bien que plus touristique que les autres villes. On a même pris un déjeuner très savoureux au port (c’était pourtant très simple, juste des moules & des huîtres).

Stavanger (24) DSC00993

Göteborg

Dernière escale avant de rentrer à Kiel : Göteborg. MSC nous a arrangé des shuttle bus gratuits pour nous amener au port de plaisance (car le bateau s’est amarré loin du centre ville). J’apprécie le geste surtout que chez d’autres compagnies, ce shuttle bus aurait pu être payant.

Quand j’ai vu qu’il y avait un joli fishmarket à Göteborg, je m’y suis rendue en premier. OMG j’adoooore les fishmarkets (depuis l’excellentissime fishmarket de Sydney, je vais à tous les fishmarkets de toutes les villes). C’était le fishmarket le plus propre que je n’aie vu. On pouvait même s’asseoir pour manger, les prix tout à fait corrects. Malheureusement, je n’avais pas faim.
Je voulais tester les huîtres norvégiennes, mais les seuls disponibles venaient… de France ahahah

DSC01046 La ville était petite mais très agréable et studieuse. JB regardait les parcs verdoyants avec jalousie, tandis que je m’extasiais devant de nombreuses boutiques de décoration suédoises au prix doux.DSC01056

Dernier jour sur le bateau : on nous demande de bien étiqueter et sortir les valises tôt le matin. Une équipe se charge de descendre les bagages. Comme à l’embarquement, on descend du bateau presque les mains vides. On cherche nos bagages, se dirige vers les shuttle bus pour revenir à Hambourg puis prendre notre avion. On s’est juste fait la réflexion comme quoi personne ne s’est assuré qu’on prenne les bons bagages. Aucune vérification !

En résumé

Nous avons beaucoup aimé voyager avec MSC. La croisière est parfaitement adaptée aux parisiens épuisés en quête de vacances organisées mais pas trop. Compte tenu de la destination (chère, très chère), le prix me semble très correct. De plus, il n’y avait absolument aucune surcharge à part ce qui a été annoncé (les pourboires prélevés directement sur notre carte bancaire, environ 7€/jour/personne. Nous avons pris un forfait de boissons illimitées, avons bien profité des cocktails, et rien n’a été facturé en plus). Tous les shuttle bus étaient gratuits. Le personnel était adorable, voire trop serviable. Il suffisait qu’on sorte de la chambre pour que quelqu’un passe tout de suite faire le lit.

La décoration intérieure du bateau n’est pas toujours à mon goût mais je trouve que tout est de bonne qualité, les travaux sont faits régulièrement sur le bateau pour que ce soit comme neuf. Les entrées/sorties du bateau sont gérées d’une main de maître, on n’attend jamais longtemps. Comparé à d’autres compagnies, MSC s’est toujours arrangé pour que les clients puissent descendre via un pont; et jamais par petits bateaux, ce qui réduit considérablement le temps perdu.

DSC00999 Flam (17)DSC00831 DSC00833

Budget

Nous avons pu négocier les tarifs directement avec l’agence de voyage. En tout, nous avons dépensé :

  • 694€/personne pour la chambre double avec balcon, tarif déjà réduit de -10% (d’autres types de chambres, avec ou sans hublot par exemple, coûteront moins cher), pension complète. JB a pu négocier un gâteau d’anniversaire en plus
  • Transfert A/R Hambourg /Kiel : 17€/personne, inclus dans le devis fait par l’agence
  • Vol A/R Paris/Hambourg : 104,5€/personne, inclus dans le devis fait par l’agence
  • A peu près 60€/personne pour chacune des excursions achetées à l’office du tourisme, soit 180€/personne pour tout le voyage (excursions pour Geiranger, Flaam et Stavanger). Oui oui, c’est hors de prix la Norvège !
  • 7€/jour/personne pour les pourboires
  • Forfait boissons illimitées : 23€/personne/jour
  • Un déjeuner au port de Stavanger : 20€ pour deux
Total : 2 333€ pour deux personnes, 7 jours, dernière semaine d’Août
 

Astuces

  • Négociez les tarifs, directement avec l’agence de voyage ou avec les compagnies de croisière. Comme ça fonctionne par devis, on a dit à l’un que l’autre proposait des tarifs moins chers
  • Achetez des excursions (en anglais) directement à l’office du tourisme de la ville, pas celles proposées sur le bateau. Les deux seuls avantages que proposent les excursions du bateau sont : (1) la langue : les excursions existent en français (2) si jamais vous êtes en retard à cause de votre excursion, le bateau vous attend
  • Si vous n’êtes pas fans de cocktails/vins ou autres, vous pouvez vous passer du forfait boissons illimitées. Contentez-vous d’acheter des bouteilles d’eau plate à 3€ (il est interdit d’acheter de l’eau en escale et en ramener sur le bateau).
  • Cependant, si vous voulez prendre le forfait boissons illimitées, il faut mieux l’ajouter dans votre devis avant l’embarquement. Sur le bateau, le prix passe directement à 27€ au lieu de 23€/jour/personne
  • Prenez des vêtements chauds & une veste imperméable, on est quand même en Norvège, en haute altitude. J’ai vu plein de gens acheter les polaires MSC à 50€ juste parce qu’ils n’ont pas prévu de vêtements adaptés
  • Avant l’embarquement, prenez au moins 1 journée de vêtements de change dans votre sac à main. On ne sait jamais
  • Apportez votre maillot de bain, il y a 2 grandes piscines & jacuzzi sur le bateau. N’oubliez pas non plus votre appareil photo.
  • Pour une raison mystérieuse, ma carte VISA ne marchait pas aux distributeurs en Norvège. Pensez à contacter votre banque avant votre départ pour que les paiements et retraits internationaux soient acceptés, avant votre départ. Vous pouvez aussi faire le change sur le bateau (ou sur place), mais les taux de change sont scandaleux.

Green Island (Australie) : Carnet de voyage
Moreton Island (Australie) : à la rencontre des dauphins sauvages
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (20 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.