Jours 1 & 2 à New York (Etats-Unis) : Times Square, Katz’s Delicatessen, Bibliothèque de NYC, Shopping

Notre séjour aux Etats-Unis continue avec une semaine de vacances à New York City. De vraies vacances, sans travailler, pour bien profiter de cette jolie ville aux milles facettes.

Nous devons prendre un bus (Flixbus) entre Washington DC et NYC, mais le bus a 45 minutes de retard. S’y ajoute le trafic à NYC et nous voilà arrivés avec 2h de retard par rapport à l’heure prévue. Heureusement que notre hôtesse d’Airbnb a pu nous attendre pendant tout ce temps là.

Notre chambre ressemble à un grand placard. Nous partageons la salle de bain avec la proprio. Chaque chose a sa place tellement c’est petit. Je pense que tout l’appartement (incluant la chambre de la proprio) fait 45m² maximum. Nous sommes au Sud de Manhattan, dans le quartier chinois donc le loyer doit être un peu moins cher, mais ça ne m’étonnerait pas si le loyer dépasse les 2000$/mois.

Note : c’est la 2ème fois que nous visitons New York. La première fois remonte à 2015, et nous allons incorporer les photos de la 1ère visite également pour avoir un carnet de voyage bien complet (et servir de guide pour ceux qui le souhaitent)

Jour 1 (une demi-journée car nous arrivons tard)

Doughnut Plant

Pour récompenser nos efforts, nous filons directement chez Douhgnut Plant, à quelques minutes de chez nous. J’opte pour leur donut à la crème brûlée (c’est eux qui ont inventé cette recette apparemment). J’exclame de joie dès la 1ère bouchée, c’est croquant, très sucré mais très bon. Cela me fait penser à une pâtisserie que j’ai déjà mangée. 15 minutes plus tard, je trouve enfin : ça ressemble aux pasteis de natas qu’on n’a pas arrêté de manger à Lisbonne. JB opte pour un donut coconut quelque chose, c’est très bon, mais moins bon que le mien. Total : 16$ quand même !

City Kitchen

Nous allons tout de suite chez City Kitchen (à l’étage), un food court où nous nous sommes arrêtés il y a quelques années, pour prendre un snack avant de voir le show « Phantom of the Opera » à Broadway (je recommande). Le tacos au bœuf que nous avons pris chez Gabriela’s Taqueria a été tellement bon qu’aucun autre tacos a pu nous le faire oublier depuis.

Malheureusement, quand on fantasme trop longtemps sur un truc, on finit par idéaliser le goût. Je suis sûre que le tacos reste le même, mais cette fois-ci, je l’ai trouvé moins bon, moins inoubliable que dans mes souvenirs.

En tout cas, cette partie de la ville, autour de Broadway, est particulièrement animée car nous sommes à 30mn des représentations des shows Broadway, et les gens sont tous en train de manger rapidement pour ne pas arriver le ventre vide.

Times Square

Même si l’on a déjà vu plusieurs fois, Times Square est quand même The place to be, quelque soit le moment de la journée. C’est quand même marrant de se dire qu’on s’y rend, de notre propre volonté, pour venir regarder les pubs. C’est le monde à l’envers ! On est vendredi soir donc il y a encore plus de monde que d’habitude. C’est super festif, et tout le monde a l’air très heureux d’être là dans ce temple du capitalisme.

C’est ici où les gens viennent pour célébrer la nouvelle année. Il y a une sorte de flèche avec la boule, et la boule descend tout d’un coup au passage de la nouvelle année + les confettis qui tombent du ciel. Il y a un lieu où l’on peut simuler cette expérience, avec un écran 360°C je crois, pour celles ou ceux qui veulent vivre ce « moment magique » sans y aller un 31/12. JB et moi n’arrivons toujours pas à trancher si on y va ou pas.

Je repère la boutique Levi’s, et profite des réductions en ce moment pour m’offrir un short. J’ai toujours voulu avoir un Levi’s, et c’est l’occasion rêvée pour. Il ne reste que les petites tailles en soldes, et pour une fois, je suis contente d’être petite ahahah j’ai l’embarras du choix 😀

comptez 100$ pour un Levi’s 501

Vient le moment de l’essayage. JB le trouve trop court. Alors que j’ai choisi le modèle le plus couvrant et le plus long de tous les shorts de la boutique. Il faut préciser que les américaines portent des shorts tellement, mais tellement courts, qu’on voit la moitié des fesses. Et ça a l’air de ne choquer personne, j’ai vu énormément de monde avec un crop top + micro-short. Ça mate un peu, mais pas de réactions choquantes/insultes/drague/harcèlement comme en France. J’ai l’impression qu’il y a plus de liberté quant à la longueur des vêtements des femmes ici. Tant mieux ! Le corps parfait est également relégué au second rang, tout le monde a l’air d’assumer ses rondeurs et imperfections, c’est top !

A côté de Levi’s se trouve la boutique de Sephora, moins impressionnante que celle des Champs-Elysées. On y trouve des produits similaires au Sephora Canada, du coup j’hésite à écrire un article pour les cosmétiques aux US (en attendant, consultez la version canadienne ici).

Ce qui nous gêne particulièrement, c’est le choc thermique dès qu’on met les pieds dans un magasin/un bâtiment/le métro. Comme en Asie, ils règlent la clim à 18°C j’ai l’impression, donc quand on est en train de suer sous 35°C, se prendre la clim de 18°C demande à être en bonne santé. Par cette chaleur, avoir la clim est plutôt agréable mais ils pourraient la mettre moins forte, de telles amplitudes de températures en permanence, rien de mieux pour tomber malade. Heureusement, notre proprio d’Airbnb est avare en clim et ne nous offre qu’un énorme ventilateur sur le plafond. Et cela nous va très bien !

Jour 2

Difficile de se lever tôt aujourd’hui. La chaleur me rend dumb & useless ahhaha Je mets un temps fou à décider du programme, tout en regardant les prévisions météorologiques (il fait très chaud le matin et il pleut l’après-midi). JB croit que je suis en dépression car chaque question de sa part suscite un soupir chez moi.

Dans ces moments, il n’y a rien de plus excitant que d’aller à un ancien lieu de tournage de film, qui plus est, tout proche de chez nous. Rien que l’idée d’y aller me rend folle de joie.

Note : mon kiff est de me rendre aux lieux de tournage, et si possible, des scènes mythiques. On a fait la même chose au Maroc, aux Etats-Unis, au Japon, à Londres, en France (le café d’Amélie Poulain) et en Nouvelle-Zélande

Katz’s Delicatessen

C’est donc à 11h que nous nous rendons chez Katz’s Delicatessen (Katz’s Deli tout court pour les connaisseurs), THE lieu de tournage de la scène mythique du film When Harry met Sally (quand Harry rencontre Sally) – lien YouTube (en anglais). Alors, pour ceux qui ne l’ont jamais vue, Harry et Sally sont en train de déjeuner dans ce resto/cantine, quand Harry affirme qu’aucune de ses conquêtes n’ait simulé avec lui (et qu’il l’aurait su sinon). Sally (sa meilleure copine) lui fait la démo en direct en simulant l’orgasme (de manière bien sonore) la plus convaincante possible. Tout le resto se tait, et la scène se termine avec une vieille dame de la table à côté, disant « je vais commander la même chose qu’elle » (I’ll have what she’s having). Hilarious!

Le restaurant ressemble à une énorme cantine dans son jus, qui n’a pas changé depuis des décennies. On nous propose soit de nous asseoir à une table (et avoir un serveur), soit de prendre le menu (et deux tickets à garder absolument car ça sert de moyen de paiement plus tard) et d’aller commander les différents plats directement au comptoir. Nous avons choisi la 2ème option (c’est plus fun), et nous avons bien fait, je vais vous expliquer pourquoi.

Nous sommes derrière une australienne et c’est en l’écoutant poser les questions et commander que nous comprenons les règles du jeu. Il y a plusieurs types de plats : sandwichs, salades, grill… et il faut commander chaque élément devant le bon comptoir. Là, nous sommes devant le comptoir sandwich, et le jeu consiste à demander son sandwich et ajouter plein d’options. On a opté pour le Pastrami sandwich with coleslaw and swiss cheese (à peu près la même chose que le héros Harry). Il est marqué qu’on pouvait demander de la mayo « à nos risques et périls », on se demandait pourquoi. En fait c’est simplement que le sandwich est tellement épais qu’on risque de s’en mettre partout. Je vous recommande l’option mayo et moutarde. Et en regardant les voisins demander du pickle, j’ai aussi demandé du pickle. En fait, il s’agit de l’option « Combo », on a un sandwich + une assiette de concombres marinés + cornichons.

Pendant que le chef prépare notre sandwich sur mesure, il nous offre deux morceaux de pastrami (bœuf fumé) et ohlalala, qu’est-ce que c’est bon !!! Ca ressemble pas mal au smoked meat que nous avons découvert au Canada, spécialité juive également, mais le pastrami est encore meilleur. Heureusement que nous avons opté pour un sandwich pour deux (vu le prix, déjà) car la quantité est énorme. Même à deux, on a eu beaucoup de mal.

De loin, je repère le panneau indiquant la place exacte où se trouvait Meg Ryan (qui jouait Sally) pour le tournage du film. Les tables de self-service se trouvent sur la droite (et la table de Meg Ryan en fait partie), et les tables avec serveur se trouvent sur la gauche. Donc en commandant par vous-même, vous aurez plus de chance de pouvoir vous asseoir à la table du film.

Par chance, nous arrivons à nous trouver une place juste derrière la fameuse table. Franchement je suis trop contente ! Nous n’avons pas pris le même sandwich que Sally (elle a pris le turkey sandwich), mais nous avons bien aimé le nôtre.

Where Harry Met Sally… hope you have what she had. Enjoy!

Union Square : le name-dropping des boutiques

Après 3 jours à Washington DC à cramer sous le soleil malgré mes précautions (SPF 50+), je décide de viser plus haut et opter vraiment pour la meilleure crème solaire de l’univers, conseillée par les médecins à celles ou ceux qui doivent fuir le soleil comme de la peste : No Sun d’Esthederm. Cette crème est française mais pour la trouver à New York, il faut faire beaucoup de recherche. En plus, j’utilise un toner acid en ce moment, et avec la chaleur et le soleil qui m’attendent à Miami, je préfère être blanche comme un vampire plutôt que de me brûler.

C’est alors que nous sommes allés dans le quartier autour d’Union Square, et je découvre qu’il y a beaucoup d’adresses de spas/dermatos/boutiques que je connais/ai entendu parler dans le coin (merci YouTube). C’est the place to be si vous cherchez un soin du visage, ou des produits de beauté difficiles à trouver.

Attention, pour les soins à NYC, il faut compter au moins 200$ + tips. Donc si vous avez un mari qui est moins regardant sur les dépenses que JB, fonceeeeeezzzzzz !

  • Rescue Spa : c’est là où j’ai pu trouver ma crème Esthederm. Ils vendent aussi des produits de Biologique Recherche (j’ai parlé de la lotion P50 ici), proposent des soins du visage de haute qualité
  • Ling Skin Care Union Square : j’ai visionné deux vidéos sur ce spa, et je pense que c’est un des seuls endroits où le massage manuel est au point et où l’extraction des comédons est faite proprement. Cependant, je n’aime pas la manière dont l’esthéticienne critique toutes les peaux pour mieux vendre ses produits derrière.
  • Union Square Laser Dermatology : où travaille Shireene Idriss, une dermato new-yorkaise célèbre, spécialisée dans la chirurgie esthétique (laser, botox, fillers) dont les résultats sont très naturels. Ce n’est pas donné mais l’avantage c’est qu’elle m’a l’air très compétente et elle parle français. Je la suis sur Instagram, elle connaît parfaitement tous les ingrédients de cosmétiques.
  • L’OVUE : un des nombreux magasins de cosmétiques coréens du quartier (on est à côté de Korea Town), ils vendent beaucoup de produits difficiles à trouver ailleurs que sur Internet, comme COSRX, Pyunkang Yul, Heimish, Benton…

Evidemment, dans le quartier, on peut trouver des boutiques de vêtements assez hype, mais chers, comme Anthropologie, Aritzia, lululemon… mais aussi Levi’s, Victoria’s Secret, 7 for all mankind… Contrairement à Times Square, les boutiques sont grandes mais il y a peu de monde, rendant le shopping très agréable. A côté se trouve l’énorme librairie Barnes & Noble, pour ceux qui aiment lire.

la lèche-vitrine étant insoutenable, j’ai craqué en achetant une paille métallique (4$) chez Fishs Eddy. C’est super trendy les pailles métalliques en ce moment.

Flatiron Building

Après cette longue promenade de lèche-vitrine, on reprend nos activités de touristes en nous rendant au Flatiron Building. Wikipedia explique mieux que moi l’origine de sa forme particulière :

Le terme « flatiron » signifie « fer à repasser ». Sa forme caractéristique est due au croisement à cet endroit de la 5e avenue avec Broadway qui est la seule avenue de New York ne respectant pas le plan d’alignement avec croisements à angles droits des autres artères. En conséquence, il a fallu construire un immeuble en pointe à l’intersection. Le Flatiron était l’un des plus hauts gratte-ciel de Manhattan lors de son achèvement en 1902 mais n’a jamais été le plus haut du monde

Si vous zoomez sur la photo, il y a un grand affiche sur l’immeuble de derrière, représentant un caractère qui s’incruste sur la photo, d’ailleurs c’est fait exprès car c’est marqué « Photo bomb ».

Nous décidons de nous promener encore en longeant la 5ème avenue jusqu’à la bibliothèque de New York. Il y a quelques années, sa plus belle salle de lecture était en travaux, mais elle a été ré-ouverte depuis.

Empire State Building

Sur le chemin, nous tombons nez à nez avec l’Empire State Building.
Note : j’essaie de mettre un peu plus de photos de moi sur ce blog, au lieu d’uploader uniquement les photos de JB; sinon vous risquez (1) d’oublier que j’existe (2) de penser que JB est égocentrique (alors qu’il aime pas que je le prenne en photo)

Nous sommes déjà montés en haut de ce building donc nous le skippons cette fois. Par contre, je peux vous montrer les photos datant de 2015. Nous y sommes allés le soir pour ne pas avoir à faire la queue. En général, le building est éclairé en blanc, mais d’autres couleurs peuvent être utilisées. En l’occurrence, nous y étions en 2015 lors du Columbus Day, d’où la couleur bleue.

Public Library of New York

Le bâtiment en lui-même est magnifique, mais c’est surtout sa salle de lecture au 3rd floor (3ème étage américain = 2ème étage français) qui est magnifique et fait la renommée de cette bibliothèque. Tout le monde peut venir s’asseoir et lire ici, sans abonnement, sans carte d’identité… c’est l’espace de coworking idéal (sauf si vous avez des calls à faire).

Il y a d’autres salles de lecture et expos en tous genres dans le bâtiment, prenez le temps d’explorer, surtout s’il pleut.

Byrant Park

Juste derrière la bibliothèque se trouve ce joli parc. Le contraste avec les gratte-ciels d’à côté le rend encore plus magique. Il y a plein de tables et de chaises mises à disposition gratuitement.

DECIEM

Juste en face de la bibliothèque se trouve la boutique DECIEM, qui vend des produits de la célèbre marque The Ordinary. Malgré la grande collection de la marque, le lieu est quasiment vide, c’est très minimaliste, comme la philosophie de la marque, qui mise sur les actifs – sans superflu – pour un prix défiant toute concurrence. C’est le cadeau idéal (cheap – comptez 7$ et efficace) qu’on peut ramener à ses copines en France. Une petite bouteille d’AHA par ci, une bouteille d’HA par là… et c’est bon.

Au croisement de la 49ème rue et de la 6ème avenue

Autres choses à signaler : si vous continuez vers le Nord, mais en prenant la 6ème avenue :

  • La boutique Magnolia Bakery sur la 49ème rue, où a été tournée une scène de Sex and the City, où Miranda et Carrie mangeaient un cupcake en parlant d’Adan. J’ai testé ces cupcakes, que je trouvais chers, petits et un peu secs. Je n’ai pas voulu les retester en 2019
  • Juste en face de Magnolia Bakery se trouve le meilleur kebab/assiette grecque de New York (Adel’s), celui qui nous fait encore rêver des années plus tard. Optez pour une assiette mixte, et laissez la magie opérer ! Sur la 49ème rue également. Il y a une fontaine très agréable à côté pour manger tranquillement.

Rockefeller Center & Top of the Rock

A côté se trouve Rockefeller Center (jetez un œil sur ses boutiques – Lego, entre autres – et si vous venez en Décembre, regardez l’énorme sapin, apparu dans de nombreux films) – et son observatoire Top of The Rock. Idem, nous y sommes allés en 2015 donc je vous montre les vieilles photos. Le plus : la vue sur Central Park & l’Empire State Building.
Le moins : l’attente, un peu longue mais supportable.

Suite et fin…

Il commence à pleuvoir un peu, mais nous voulons quand même retourner à Times Square pour voir les tickets de Broadway à prix réduit proposés par TKTS. Tout ce déplacement n’a fait que nous coûter en temps et en énergie, car les shows proposant des tickets à prix réduit sont aussi affichés sur leur site (et le show que nous convoitons n’en fait pas partie). On aurait pu ne pas se déplacer. La seule utilité serait de passer juste devant Macy’s (un department store, soit-disant le plus grand au monde), pour prendre une photo et découvrir son intérieur (moche).

Pour nous récompenser de tous nos efforts sportifs aujourd’hui (il faut dire qu’il fait vraiment chaud !), on recharge nos calories chez Junior’s Bakery (qui a plusieurs adresses à New York). Leurs cupcakes sont très bons et énormes (aussi gros qu’un muffin), tandis que leur gâteau est délicieux (chaque part suffit pour 2 personnes). Nous avons opté pour un morceau du Chocolate Fudge Layer Cake, 8,75$. A tomber !

Sur ce, je vous laisse, à bientôt pour de nouveaux carnets de voyage !

Jour 3 à New York (Etats-Unis) : One World Observatory, Memorial 9/11 et Brooklyn
Nous avons passé le 4 juillet à Washington (Etats-Unis) - Carnet de voyage
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.