Mon avis sur la Lotion P50 PIGM 400 de Biologique Recherche (Photos avant/après)

Récemment, je suis tombée sur les vidéos et stories de la célèbre dermato new-yorkaise Shereene Idriss (Instagram, YouTube, site perso). Elle est vraiment géniale, elle a une peau de bombasse (cf. sa vidéo faite pour Allure). Comme elle est d’origine libanaise et a été au lycée français, elle connaît tous types de produits, dont beaucoup accessibles en Europe, je vous recommande vivement de la suivre.

Sa routine de soin se résume à ça :

  1. Démaquillage
  2. Nettoyage
  3. Exfoliation *chimique* (2-3 fois par semaine)
  4. Sérum
  5. Crème hydratante

J’ai la même routine sinon plus 🙂 mais au lieu d’utiliser l’exfoliation chimique, je n’ai utilisé jusqu’à maintenant que des gommages physiques (à grain, ou qui se transforment en grains).

Pour la partie « exfoliation chimique », elle n’arrête pas de recommander la Lotion P50 de Biologique Recherche. C’est un exfoliant chimique dont j’ai entendu parler depuis des années (en suivant Caroline Hirons et Skinandtonics), mais il me fallait encore un petit boost pour me lancer.

Il faut savoir qu’en Amérique du Nord, l’utilisation des acides et des rétinols pour le visage est plus populaire qu’en Europe. Et utiliser de l’AHA, BHA… ne fait peur à personne. Puisque mon soin Hydrafacial a été d’une grande réussite, j’ai conclu que l’exfoliation à base d’AHA/BHA me convenait particulièrement et était à l’origine de ma peau de bébé après le soin.

Donc je suis partie à la recherche d’une lotion P50 à Montréal. La marque Biologique Recherche est une marque française mais très peu de françaises en ont entendu parler car elle est exclusivement distribuée via des spas. Pour acheter leurs produits, il faut être conseillé par une esthéticienne. A Montréal, je l’ai trouvée chez P H Santé Beauté, un spa qui appartient également aux naturopathes.

Lotion P50 de Biologique Recherche

Rendu célèbre par une facialist célèbre puis des bloggeuses célèbres, les stars commencent aussi à l’utiliser. Malgré son price tag élevé, un réseau de distribution sélect, cet exfoliant surnommé « Jésus en bouteille » a des adeptes partout dans le monde.

30 ans de réflexion et d’expérience ont permis de développer ce programme unique en son genre. Les Lotions P50 accompagnent le processus naturel d’exfoliation de l’épiderme et donc la reconstruction du bouclier épidermique. l’épiderme renforcé peut alors exercer pleinement ses fonctions de protection et son formidable potentiel autorégénérant.

La version originale, créée en 1970 continent du phénol, un ingrédient interdit en Europe. On la trouve encore aux Etats-Unis, mais pour ma peau sensible, je la raye tout de suite de ma liste.

Il y a d’autres versions (Lotion P50, P50V, P50W, P50 PIGM 400) correspondant à tous types de peaux et il vaut mieux demander aux vendeuses pour savoir quelle version vous contient le mieux.

Pour ma part, j’ai eu droit à la version P50 PIGM 400, car la vendeuse a trouvé que j’avais encore des taches et qu’elle ne voulait pas me donner une version plus faiblement dosée – car ça n’aurait pas d’impact sur ma peau sinon. Le nom P50 réfère aux résultats spectaculaires aperçus au bout de 50 jours d’utilisation.

Ingrédients

  • Niacinamide : 3ème ingrédient après l’eau et la glycérine (hydratation), la niacinamide est une vitamine hydrosoluble du B3, ultra hydratant. Elle améliore la fonction barrière de la peau en stimulant la synthèse des lipides, limitant les pertes en eau et luttant contre la sécheresse. Elle stimule la production de collagène (réduit les rides), a un effet anti-inflammatoire (contre l’acné), diminue et régule la production de mélanine (superbe pour les taches)
  • Un mixte d’AHA, BHA et PHA : Alpha-Hydroxy-Acids, Australian Finger Lime Extract, Beta-Hydroxy-Acids, Poly-Hydroxy Acid, Phytic Acid, Levulinic Acid – censés débarrasser la peau des impuretés en profondeur et des cellules mortes
  • et autres ingrédients dont je ne comprends pas l’utilité 🙂 (je suis pas une pro en lecture d’ingrédients désolée)

Utilisation

Alors, cet exfoliant s’utilise obligatoirement avec un coton. Je sais que certaines youtubeuses l’utilisent en tartinant sur le visage comme un sérum, NOOOOON ! Quand on applique le produit avec un coton, cela se fait de manière plus homogène. Alors que si on en tartine tout simplement sur le visage, c’est la 1ère surface (en général les joues) qui recevra plus de produit, et risque de réagir beaucoup plus.

Plus d’infos sur l’application ici (vidéo YouTube)

Pendant la 1ère semaine, il est conseillé d’utiliser matin et soir, avec un coton mouillé. Ensuite, on peut utiliser avec un coton sec.

Conseils d’utilisation : La première semaine, Imbiber la Lotion P50 PIGM 400 sur des cotons humidifiés d’eau et appliquer sur le visage, le cou et le décolleté sans frotter par petits tapotements. Les jours suivants, Imbiber la Lotion P50 PIGM 400 sur des cotons secs.

Mais avec ma peau sensible et ma tendance à purger dès la moindre goutte d’AHA, je décide d’y aller doucement, en utilisant seulement le soir, tous les 3 jours avec un coton humide. Je laisse 30 secondes, ensuite, je rince avec de l’eau thermale.

L’odeur est beaucoup moins « vinaigrée » que ce que je pensais, et la sensation de picotement est minime, mais c’est peut-être lié à mon utilisation très prudente.

Note : Quand on utilise un exfoliant chimique comme ça, la crème solaire est non-négociable !

P/s : la marque recommande une utilisation journalière même pour leur exfoliant le plus puissant, mais je suis les conseils de Dr Shereene Idriss qui indique une utilisation 2-3 fois par semaine seulement.

Résultats

Malgré une utilisation très raisonnable et espacée, j’ai eu une mini purge dès les premiers jours. Mais rien de trop grave, quelques mini-boutons blancs, faciles à se débarrasser, et ne laissant pas de trace. L’esthéticienne m’a en plus donné deux échantillons du « Masque Vivant » de la même marque à mettre sur les boutons toute la nuit (ça sent très mauvais), et ça contribue à faire partir les boutons plus vite.

Par contre, les zones de peau qui ne purgent pas, sont vraiment lisses, éclatantes, et les pores semblent propres et resserrés – dès le lendemain.

Avant/Après

Voici la photo avant/après (2 semaines d’utilisation – càd 5 fois seulement). Sur la photo « d’avant », c’était une semaine après le soin Hydrafacial, j’étais déjà très contente de l’état de ma peau.

la couleur du visage matche un peu plus avec celle du cou. Les taches au niveau du menton ont quasiment disparu. Les pores restent propres.

Pour connaître les points de vente, allez chez/appelez l’Ambassade de la Beauté à Paris : https://www.ambassadedelabeaute.fr/fr/index.php

Pour infos, ma bouteille de 150ml m’a coûté 95$CA à Montréal.

Trottinettes : test & avis de Lime (+ code promo 10 €)
Un jour à Quebec City (Canada)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (15 votes, average: 4,80 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.