Mon avis sur Flixbus pour voyager pas cher en autocar

Flixbus a vu le jour en France en mai 2015, en anticipation de la « loi Macron » (du nom du ministre de l’économie de l’époque) qui a libéralisé le secteur du transport en autocars quelques mois plus tard.

Flixbus avait été créé deux ans auparavant en 2013 en Allemagne, profitant également de la dérégulation chez nos voisins.

Flixbus dessert aujourd’hui 2500 villes dans une trentaine de pays. Tous en Europe, sauf les Etats-Unis qui sont également couverts. Tout ça à des tarifs généralement très intéressants, bien moins chers que le trajet équivalent en train ou en avion. De plus, les stations de bus étant souvent relativement centrales, on peut plus facilement et rapidement rejoindre le centre ville qu’en arrivant dans un aéroport.

L’une des particularités de Flixbus, c’est que cette société d’autocar n’emploie aucun chauffeur et ne possède aucun véhicule ! En s’inspirant du modèle d’Uber, Flixbus contractualise avec des sociétés d’autocar locales qui utiliseront leurs bus et leurs chauffeurs pour les trajets. Charge à Flixbus de leur trouver des passagers.

Etant rarement en Europe, je suis loin d’être un grand utilisateur de Flixbus mais j’ai eu l’occasion de faire appel à leurs services dans différents pays. J’ai au total réalisé 6 trajets :

  • Prague –> Vienne en juillet 2017 pour 25,90 €
  • Vienne –> Budapest en juillet 2017 pour 25,90 €
  • Chamonix –> Turin en août 2018 pour 12,99 €
  • Tours –> Paris en septembre 2018 pour 11,99 €
  • Washington –> New York en juillet 2019 pour 25 USD
  • Paris –> Tours en mars 2020 pour 14,99 €

La réservation

La première étape d’une expérience client est la réservation. Là-dessus aucun soucis : l’application et le site internet sont très bien faits. C’est particulièrement agréable de pouvoir faire appel à une compagnie unique pour voyager partout en Europe plutôt que de devoir multiplier les sites sur lesquels faire des réservations.

Pas besoin d’imprimer son billet, l’application permet d’afficher un QR code qui fait office de billet électronique.

De base, le billet vous permet de voyager avec un bagage à main de 7kg et une valise en soute de 20kg mais je n’ai jamais vu de contrôle ni sur le nombre ni sur le poids des bagages.

La réservation est pour moi un sans faute, expérience bien plus agréable que l’achat d’un billet de train sur le site de la SNCF ou de l’achat d’un billet d’avion sur la plupart des compagnies.

Seul petit reproche : le placement dans l’autocar est libre, vous n’avez donc aucune garantie d’être à côté si vous voyagez à plusieurs (il semble cependant que ce soit faisable pour certains trajets).

La communication

C’est certainement l’aspect sur lequel Flixbus est le plus mauvais. Flixbus est une société low-cost, c’est pour cela que les billets sont si bon marché. En contrepartie, la communication est nulle.

En guise d’illustration, je vais vous raconter mon dernier trajet (Paris –> Tours en mars 2020).

Quelques minutes avant de partir pour la gare de Paris Bercy d’où doit partir mon bus, je vérifie une dernière fois l’horaire sur mon application.

L’écran qui indique le trajet est celui là : aucun souci.

Par simple curiosité : je clique sur « Où se trouve mon bus ». Et c’est sur l’écran suivant que j’apprends qu’en raison du semi-marathon de Paris, le départ n’aura lieu non pas à la gare de Paris Bercy mais à la gare routière de Gallieni qui se trouve tout simplement à l’opposé de Paris !

J’apprends cette information fondamentale complètement par hasard : je n’ai reçu ni e-mail ni SMS !

Sauf qu’entre temps, le semi-marathon a été annulé à cause du coronavirus. La question se pose donc : départ à Bercy ou à Gallieni ? Je décide d’appeler Flixbus et j’arrive assez rapidement à avoir un interlocuteur qui me confirme un départ à Gallieni mais avec une hésitation inquiétante.

Par chance, j’avais prévu suffisamment de marge et j’arrive à l’heure à la gare. L’écran indiquant les départs annonce le bus à l’heure mais mon application indique 15 minutes de retard. Mais je suis rassuré, le départ est bien ici.

45 minutes plus tard, toujours aucune nouvelle. Je contacte de nouveau Flixbus, via Twitter cette fois-ci. On me répond rapidement mais je n’obtiens aucune information pertinente.

Au final, le bus arrive avec une heure de retard (le chauffeur venait à Gallieni pour la première fois et s’est perdu !). Problème supplémentaire : nous ne sommes qu’une dizaine alors que le bus devrait être rempli, nous allons donc perdre 30 minutes supplémentaires pour finalement aller à Bercy et récupérer les passagers qui n’avaient pas appris (logiquement…) le changement de gare de départ…

Même si je n’ai pas eu d’expériences personnelles sur le sujet : soyez également particulièrement vigilant lors des pauses pendant le trajet. J’ai lu plusieurs retours de passagers qui se sont retrouvés seuls sur une aire d’autoroute. L’autocar était reparti sans eux ! Cela doit dépendre des pilotes mais certains semblent ne pas s’embarrasser de vérifier que tout le monde est présent au moment de repartir.

Sachez également que vous pouvez tout à fait avoir des chauffeurs étrangers ne parlant pas français, même si vous partez de France. Ce qui ne favorise pas la communication non plus.

Bref, n’attendez rien en termes de communication, d’autant qu’il n’y a aucun salarié ou bureau de Flixbus au niveau des stations. En cas de soucis, attendez vous à galérer !

La qualité des bus

Sur son site, Flixbus évoque le service à bord :

  • Wi-Fi (connexion 4G) gratuit
  • Espace pour les jambes
  • Prise électrique
  • Toilettes

Sur ces aspects là, je n’ai pas à me plaindre, cela a toujours été respecté et j’ai toujours voyagé dans de bonnes conditions.

Certains retours que j’ai pu lire semblent cependant indiquer que la qualité des bus est très inégale et que ces services ne sont pas systématiques.

La ponctualité

Sans surprise, un voyage en autocar est moins ponctuel qu’un trajet en avion ou en train à cause des aléas de circulation.

Sur les 6 voyages que j’ai fait, 2 ont eu un retard supérieur à une heure et seulement 3 (la moitié) ont été à l’heure à 15 minutes près. Ce qui représente un taux de ponctualité très faible.

Le retard ne me gêne pas plus que ça, je sais à quoi m’en tenir lorsque je voyage en bus. Ce qui est particulièrement frustrant c’est l’absence totale de communication. On ne sait jamais si le bus arrivera dans 5 minutes, dans 30 minutes ou dans 3h !

Il n’y a aucun employé auprès de qui on peut se renseigner sur place. Le support téléphonique ou via Twitter est réactif mais n’a pas l’information.

Le bus est censé être équipé d’une puce GPS qui permet de le localiser sur l’application Flixbus mais lors de mes trajets, ça n’a jamais fonctionné.

Cela permettrait pourtant de savoir où est le bus et de pouvoir estimer son heure de passage et ainsi de patienter de manière moins désagréable.

Une règle d’or pour moi : ne voyager en bus que lorsqu’on n’est pas pressé et encore moins si on a une correspondance en train ou en avion derrière.

La sécurité

J’ai lu quelques articles s’appuyant sur des exemples d’accidents graves impliquant des bus Flixbus. Certains suspectent en effet que les chauffeurs subissent une forte pression et qu’ils peuvent enchaîner plusieurs voyages dans une même journée augmentant le risque d’accidents avec la fatigue cumulée.

J’ai cherché un petit peu mais n’ai pas trouvé de statistiques montrants que Flixbus avait un taux d’accident supérieur à d’autres compagnies. Si vous avez des éléments, partagez-les en commentaire.

Je n’ai pour ma part pas eu de mauvaises expériences et je me suis senti plus en sécurité lors de mes voyages avec Flixbus où les bus et les routes sont en bon état général plutôt qu’en Amérique du Sud par exemple.

Ce qui est sûr également, c’est que Flixbus travaille avec une multitude de compagnies locales. En fonction de celle sur laquelle on tombe, il peut y avoir de fortes disparités en ce qui concerne l’attention portée à la sécurité.

Petit point qui me chagrine : la sécurité des bagages. L’accès à la soute à bagage n’est pas contrôlé, on dépose puis on récupère notre valise de manière autonome. N’importe qui peut donc potentiellement récupérer notre valise lors d’un arrêt, que ce soit par erreur ou de manière malveillante.

En Amérique du Sud où j’ai eu l’occasion de faire de nombreux trajets en bus, c’est généralement un employé qui prend en charge nos bagages et nous donne une étiquette numérotée. Que l’on devra montrer à l’arrivée pour la récupérer. Bien plus sécurisant.

Conclusion

Vous l’aurez compris, mon avis sur Flixbus est mitigé.

Je trouve que c’est une excellente solution pour voyager à moindre coût partout en Europe dans des conditions plutôt confortables.

Il ne faut cependant pas oublier qu’il s’agit d’un service low cost et que la communication est minimaliste (et même moins que ça).

Les retards sont fréquents et vous pourrez être amenés à devoir attendre votre bus un long moment sans la moindre information sur son heure d’arrivée.

A réserver lors de vos trajets où vous n’avez pas d’impératif horaire.

On a visité une Réserve du Papillon Monarque au Mexique - Sierra Chincua #1
Résolution 2020 : Produire plus de vidéos sur YouTube
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.