Turin (Italie) : 1ères impressions, notre Airbnb & le Musée égyptien – partie 1

Buongiorno! Aujourd’hui, on vous amène en Italie, et plus précisément à Turin, pour 20 jours de pizza, pasta, mozzarella etc. Si on excepte un bref passage de frontière lors d’un WE, c’est la première fois que nous séjournons véritablement en Italie.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Trajet Chamonix => Turin

Ayant obtenu un late check-out, nous quittons notre appartement loué à Chamonix à 16h, et attendons le bus dans le bar juste en face du terminal de bus. Je parle de « terminal de bus » mais ça ressemble plus à un parking. Notre Flixbus a 10 minutes de retard, le chauffeur ne nous parle qu’en italien, mais on arrive à comprendre qu’il faut se mettre au fond du bus.

Le tunnel du Mont Blanc est plus étroit et moins haut que dans mon imagination. Dès qu’on sort du tunnel, les maisons et chalets italiens apparaissent et la toiture est très différente de celle en France je trouve.

3h plus tard, nous arrivons à Turin (vers 22h30). L’arrêt n’est pas trop loin du centre-ville (à 15 minutes en bus), et contrairement à ce que je craignais, il y a pas mal de monde autour, ça a l’air assez safe.

Arrêt de bus => notre Airbnb

Nous marchons quelques minutes jusqu’à l’arrêt de bus. On m’a dit que la ville pouvait être dangereuse, et avec notre arrivée tardive, je fais attention à tout. Au début, je trouvais tout le monde super louche, mais après, j’ai compris que c’était normal pour eux de marcher super lentement, et regarder à gauche à droite de manière louche (on dirait qu’ils « scannent » ceux qui passent à côté en fait).

Nous montons dans le bus et là, le chauffeur est protégé par un vitre. Impossible de trouver un moyen d’acheter le ticket. On demande à un passager du bus et il nous dit qu’il n’est tout simplement pas possible d’en acheter dans le bus. Il est tard et nous n’avons pas envie d’errer dans la rue à la recherche d’un point de vente de tickets, on décide donc de rester dans le bus jusqu’à l’arrivée. Quelle honte ! Premier jour en Italie et déjà on gruge. Pardon pardon ! #mortifiée

Les tickets de bus/métro se vendent dans les bureaux de tabac et marchands de journaux et sont valables 100 minutes après validation du ticket.
Toutes les stations de métro sont équipées de distributeurs automatiques jaunes.

Arrivés devant notre Airbnb, notre proprio nous fait signe par la fenêtre en nous disant « bonsoir ». Elle a un super accent en français, et nous explique tout en français. J’ai pu seulement placer un arrivederci histoire de rentabiliser ma semaine d’apprentissage de l’italien 😀

Notre Airbnb est super spacieux, épuré comme on les aime, c’est un joli loft niché au centre-ville de Turin. On est à 5mn à pieds de tous les monuments intéressants de Turin. Je vous laisse découvrir notre Airbnb en vidéo :

Le lundi à Turin

On est en plein mois d’août et les italiens partent aussi en vacances.

En plus, lundi, une grande partie des restaurants est fermée.

On suit les indications de notre proprio pour aller au Largo IV Marzo et tombe sur cette boutique : Pizzeria Torino IL TAGLIO qui vend des pizzas au poids. C’est tellement bien décoré que JB croyait que c’étaient des desserts.

Ici on peut choisir plusieurs types de pizzas et le prix est au poids.

C’est un peu plus cher que le prix moyen (20€ pour deux personnes, boissons incluses), mais la pâte est aussi croustillante qu’un bon pain toasté. Wooow !! Je vous recommande !

A Turin, à midi, beaucoup de brasseries proposent des menus à 9€ avec pâtes en entrée, et un plat principal très consistant.
On ne peut pas demander de carafe d’eau, cette notion n’existe pas, il faut absolument commander une eau plate (ou gazeuse). Parfois, l’eau est incluse dans le menu.

Musée égyptien – Museo Egizio

Devant le musée, il est marqué que c’est le plus grand musée en Italie. Il est 10h30 et il y a une longue queue devant nous, mais l’attente dure finalement seulement 10 minutes, car ils font entrer une trentaine de personnes à la fois. C’est le deuxième musée, par l’importance de ses collections d’Egypte ancienne, après celui du Caire.

Le ticket d’entrée coûte 15€/personne, avec l’audio guide en français, inclus. D’ailleurs, ici aussi la personne au guichet nous parle dans un français impeccable.

Il y a 4 étages en tout et on suit les flèches pour passer d’une salle à l’autre. C’est très bien indiqué et le guide audio est très intéressant. Il y a une quarantaine de points commentés (il faut entrer le numéro affiché sur un sticker en forme de chat, et non le numéro du sticker en forme d’écouteur, très important !!), chaque explication dure 3 à 4 minutes.

Ce qui est intéressant ici vs. le Louvre par exemple, est de voir l’intégralité des objets présents dans un tombeau non profané par les pilleurs de tombes.

Ce qui est un peu triste c’est que tout ça a été ramené en Europe. Les statues mises côte à côte dans une salle de musée auraient été encore plus belles si elles étaient gardées sur place, là où elles sont destinées en fait.

Voici quelques photos, parmi les 30,000 objets du musée.

Il y a beaucoup de choses ludiques dans la boutique de souvenirs du musée. Je repars avec un livre pour enfants en italien, ça me permettra d’acquérir un peu plus de vocabulaire italien, et revoir ce qu’on a visité au musée aujourd’hui.

Boutique

A côté du musée se trouve un magasin très intéressant. Ils vendent les mousquetons que j’ai achetés pour le tour du monde, le S-Biner, pour bloquer l’ouvrir du mousqueton et éviter qu’un voleur profite qu’un moment opportun pour ouvrir le sac (j’en ai parlé ici)

Je découvre qu’ils ont aussi le modèle Doohickey, qui fait à la fois tourne-vis, décapsuleur, règle, porte-clés et mini-cutter. Si ce genre d’objets vous intéressent, vous vous pouvez les trouver au coin de la rue, en face de Library International Luxemburg Sas di Antonio Pittarelli

On passe aussi à la pharmacie acheter les dentifrices Marvis. Je suis tombée amoureuse de ces dentifrices de luxe créés il y a plus de 50 ans, originaires de Florence. Ils ont un peu de poudre de pierre d’alun dedans, permettant de blanchir les dents sans abîmer l’émail, le goût frais mais pas agressif est très agréable. Ils étaient très appréciés par les fumeurs, cherchant à blanchir leurs dents. Maintenant, ils sont 7 goûts différents (jasmin, réglisse, cannelle…), mais celui que je préfère c’est le Whitening Mint. Et on a dû faire plusieurs pharmacies pour en trouver (c’est un best-seller). Comme c’est une marque italienne, ça coûte 2 fois moins cher qu’en France (entre 6€ et 7€ les 85ml). Chaque tube dure une éternité car ils sont très concentrés.

Eataly

Jusqu’à côté se trouve Eataly, un supermarché de luxe, vendant des spécialités de la région. il y a aussi deux (ou trois ?) restaurants attachés à ce lieu. Le Wifi est gratuit, profitez-en !

On choisit de s’asseoir au restaurant du sous-sol, au milieu des étagères de spaghetti et de pesto.

JB essaie leur fameux spritz, une sorte de vin blanc gazeux (en orange sur la photo). Eh ben, il n’a pas aimé le goût amer.

Autres

On est dans le centre-ville donc tout est très mignon. Il y a plein de galeries, plein de bâtiments avec des douzaines de colonnes…

Des petites rues trop sympas. Il n’y a pas beaucoup de circulation, je ne sais pas si c’est le mois d’août ou c’est tout le temps comme ça.

On bave devant les boutiques, restaurants… tout a l’air trop bon.

Voici la meilleure glace de la ville (apparemment). Le vendeur parle aussi un peu français (et il sait même compter en vietnamien), mais il a été très gentil, il a parlé italien avec moi, lentement pour que je puisse comprendre. La glace est divine, je vous recommande !

Comme on visite des coins et lieux très touristiques du centre-ville, notre tentative de parler italien tombe à l’eau. Dès le 1er mot, JB est grillé et ils commencent à parler français avec lui. Avec ma tête asiatique, ils me répondent plutôt en anglais.

Cependant, ils comprennent tout ce qu’on leur dit en italien, ça c’est cool. Les seules fois où j’ai pu échanger à 100% en italien, c’était au supermarché, à la pharmacie et chez Sephora (la fille voulait me créer une carte de fidélité, youhouuuu => je suis presque italienne), que des conversations très courtes et simples, mais je suis contente d’avoir compris.

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

  • Flixbus : Chamonix => Turin 13€/personne
  • Airbnb : 44€/nuit
  • Musée égyptien : 15€/personne
  • Restaurants : on a été que dans des restaurants un peu chers => plat entre 10€ et 15€.
  • Chez Eataly, il y a un menu : plat principal + eau à 10€ du lundi au vendredi
  • Chez tous les restaurants où nous avons été, le cuperto est facturé d’office (couverts + pain entre 1€ et 2€/personne)

Conseils

  • Vérifiez avec votre opérateur téléphonique pour le roaming en Union Européenne. Nous n’avons pas pu capter la 4G, mais avons internet en 3G
  • Beaucoup d’endroits préfèrent le paiement en espèce. Pensez à retirer un peu d’argent.
  • Même si on ne sent pas en insécurité, il y a beaucoup de mendiants (et peut-être voleurs ?).Restez vigilants.

La suite de notre voyage à Turin est par ici

Turin (Italie) : Visite du Musée de la Juventus – partie 2

Turin (Italie) : Visite du Musée de la Juventus - partie 2
Egypte en 12 jours (Luxe) : Croisière, Le Caire et Abou Simbel - Itinéraire, Budget et Astuces
Anh

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

All author posts
Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.