Jours 10 & 11 en Egypte : Musée du Caire, le Sphinx, les Pyramides de Gizeh et Saqqarah

Rappel : si ce n’est pas encore fait, lisez d’abord nos précédents carnets de voyage en Egypte : #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8 et #9

Nous quittons Assouan tôt le matin pour un vol vers le Caire à 8h55. Malheureusement, notre vol a deux heures de retard et on s’ennuie comme des rats morts à l’aéroport. La veille, j’ai fait une mauvaise manip sur mon téléphone. Ma ligne égyptienne est bloquée, on n’a plus du tout Internet ni téléphone. Heureusement que notre guide, qui nous a conduit à l’aéroport, était au courant du retard et a prévenu notre guide au Caire.

Depuis l’avion, étant assise sur la droite, j’aperçois les pyramides de Gizeh pendant 3 secondes. Moment magique !

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Arrivés à l’aéroport, nous sommes accueillis par Ossama, le monsieur qui nous a accompagnés à l’aéroport du Caire pour nous aider à acheter le visa il y a 10 jours. Ce monsieur doit passer toute sa vie à l’aéroport à accueillir et dire au revoir aux clients. Il nous amène voir notre chauffeur et nous explique qu’au lieu d’aller à Saqqarah comme prévu, à cause de nos 2h de retard, nous allons plutôt visiter le musée du Caire. C’est sur le chemin de notre hôtel de toute façon. Notre guide nous y attend déjà.

Le chemin depuis l’aéroport semble smooth, nous n’avons pas eu de bouchons.

Après Mick à Assouan, guide anglophone, cette fois, nous avons Mohammed, un guide francophone et égyptologue. Ces deux guides nous ont été envoyés par une agence égyptienne recommandée par ma mère.

Musée du Caire

Il m’informe que les droits aux photos coûtent 50 livres (pour une fois c’est accessible, d’habitude c’est 300 livres) sauf pour le masque de Toutankhamon et les momies. Nous avons demandé à l’agence de nous faire visiter ces salles payantes (trésors de Toutankhamon et salle des momies) et il y a un pass spécial pour ça (moins cher que si l’on payait les suppléments un par un).

Ce musée est petit par rapport à l’immense collection qu’elle a. C’est pour ça qu’ils sont en train de construire un nouveau musée à 5 minutes en voiture des pyramides de Gizeh. Tant mieux car il y a tellement de merveilles, c’est dommage de ne pas en prendre soin et les montrer à leur juste valeur.

Je pense sincèrement que pour un débutant, il faut avoir un guide car ce n’est pas clairement indiqué et tout a l’air précieux et mériter l’attention. il y a plein de statues super connues pour les passionnés d’Egypte mais qui ne nous disent rien du tout (oups). Si jamais vous êtes perdu, intégrez-vous incognito à un groupe, il y en a plein ! Le musée est moins fréquenté l’après-midi que le matin (les gens visitent le musée le matin puis les pyramides l’après-midi), mais il n’est pas vide l’après-midi non plus.

Bon, je ne vais pas commenter les photos car notre guide nous a fait la visite à toute vitesse, 3 phrases d’explication par statue donc on n’a pas retenu grande chose si ce n’est que c’est trop joli, regardez les yeux comment ils brillent sous la lumière, comment ils ont pu faire ça il y a 4000 ans…

Pour vous prouver à quel point ce musée est négligé, regardez ces explications qui datent encore de l’époque où l’on utilisait les machines à écrire. Les vitrines en bois n’ont plus d’âge et sont verrouillées avec de vieux cadenas rouillés. Il y a plein d’objets qui n’ont aucune explication, juste un code. Tout le monde s’entasse pour voir le masque de Toutankhamon en or alors qu’à 5 mètres de là, une momie parfaitement bien conservée avec un joli masque en or n’intéresse personne. Dans la salle des momies des animaux, il y a une momie d’un énorme poisson mais avec 1cm de poussière.

A un moment, ils ouvrent les vitres pour sortir les objets pour mettre dans le nouveau musée. Mais devant tous les touristes, sans aucun système de sécurité. On pourrait presque prendre un objet discrètement, le mettre dans notre sac et sortir (j’ai repéré la statue léopard là :D).

Nous sommes au premier étage, dans l’aile des objets trouvés dans la tombe de Toutankhamon. C’est un jeune pharaon, 10 ans de règne seulement, sa tombe est toute petite, mais elle est la seule à avoir été trouvée intacte à la vallée des rois donc ça a une grande valeur pour les égyptologues. De plus, le pharaon est décédé soudainement donc beaucoup d’objets ont été probablement pris du palais (des objets en or) alors que pour les autres pharaons, ils ont dans leur tombe une copie, mais cheap, de leurs objets quotidiens.

Voici la salle des trésors de Toutankhamon, on peut prendre une photo de l’extérieur mais pas à l’intérieur. Il y a des cercueils en or. Nous avons assisté à l’expo de Toutankhamon à Paris, avec des copies de ses trésors, mais ce n’est pas la même chose que les vrais objets exposés ici. Les cercueils sont incrustés de pierres précieuses, et le masque aussi, je suis sans voix ! C’est un chef d’oeuvre.

Ça c’est connu ça, et super joli en vrai !

Il y a une petite partie qui a été transférée au nouveau musée (ce musée n’est pas encore ouvert).

Nous visitons ensuite la salle des momies des pharaons et franchement, c’est le malaise. Ils ont enlevé les bandes au niveau des pieds, des mains et de la tête et on voit les pauvres pharaons dans une position franchement pas glorieuse, on devine la peau séchée, les mains crispées…. en plus elles sont comme entassées là, il y a un mini couloir entre deux momies, et on fait le tour de la salle comme dans une fil d’attente à Disneyland. L’horreur ! Je n’ai pas supporté cette vision et me suis enfuie de toute vitesse. Les pauvres, ils ont dû organiser pendant des années leurs funérailles, la construction de leur tombe… ont mis une énergie incroyable pour avoir le repos éternel… pour finir exposés dans un musée à 10€.

Certes, je critique, je critique, mais je n’ai pas de solutions à offrir non plus hein. Si ce n’est que les cacher quelque part, bien conservées, à l’abri des regards.

Bon, je ne dis pas que notre guide a été extraordinaire, mais arrivés à la fin du voyage, nous sommes très fatigués aussi et les musées n’ont jamais été notre passion.

Comme on nous l’avait expliqué, après la révolution, beaucoup de guides ont changé de métier, et ne veulent plus revenir maintenant que le tourisme repart (trop instable pour eux). Il faut du temps pour former une nouvelle génération de guides, les rendre plus professionnels. On se met dans une optique de venir pour aider l’Egypte, et non « je veux en avoir pour mon argent ». Je pense que ce n’est pas le pays pour ça. On n’est pas aux Seychelles.

Egypt Pyramids Inn

Nous sommes déposés devant un hôtel que nous avons réservé nous-même tout près des Pyramides de Gizeh. Au début, nous voulions aller dans le célèbre Mena House mais l’aile historique est en travaux avec des parties historiques fermées, ce qui ne justifie plus ses tarifs (200$ la nuit quand même).

Nous avons repéré sur booking cette nouvelle pension, dont toutes les chambres donnent sur les pyramides. Le prix est 2 fois moins cher que chez les autres dans le coin (70$ + taxe) car c’est une nouvelle pension. Et c’est aussi la seule qui a encore des chambres avec vue sur les pyramides. Nous l’avons réservée 3 semaines avant notre arrivée en Egypte. Nous vous recommandons vivement ! Egypt Pyramids Inn (lien Booking), comptez 80€/nuit (taxe incluse, shuttle vers/depuis l’aéroport GRATUIT).

Nous vous recommandons vivement de réserver un hôtel dans le quartier de Gizeh. Cela facilite votre visite des pyramides de Gizeh et de Saqqarah et l’endroit est quand même plus calme que le centre du Caire. Et puis, se réveiller avec le Sphinx devant sa fenêtre, c’est royal.

Il y a encore quelques fils (câble ADSL) qui traînent dans le couloir et 3 chambres à construire encore au-dessus de la terrasse, mais ils ne font pas de bruit, Internet est très correct (beaucoup plus rapide que les hôtels que nous avons fréquentés) et nous pouvons regarder le spectacle de Son et Lumière… depuis notre lit en fait.

Ils sont nouveaux et n’ont pas encore d’avis donc ils sont tout gentils avec nous. Ils nous offrent tout : des boissons, un dîner, des pins avec le drapeau de l’Egypte, c’est mignon ! En échange, je leur ai donné des conseils pour être plus visible sur Tripadvisor, Google Business, Google Maps etc.

Mais nous sommes quand même allés au spectacle de Son et Lumière à côté du Sphinx (l’entrée à ce spectacle se trouve à 10 mètres de notre pension). Le ticket coûte 250 livres/personne. Le show à 19h est toujours en anglais et toujours dispo. Les autres show (20h) sont diffusés s’il y a minimum 10 personnes. Donc tout le monde va au show en anglais et prend un guide-audio gratuit dans la langue de son choix si besoin. Encore une fois, comme tous les sons et lumière en Egypte, le texte est lent, théâtral, et l’effet lumière pas si génial que ça. Mais je pense que c’est une excellente introduction à l’Egypte antique pour les débutants.

En 2 nuits, nous avons regardé ce son et lumière 4 fois : 1 fois en payant, et les 3 autres fois gratuitement depuis la terrasse de la pension ou notre lit (2 fois en anglais, 1 fois en allemand, 1 fois en espagnol ahhaha).

Vue sur les pyramides

Le lendemain, je me réveille avec cette vue incroyable depuis ma fenêtre. Je suis vraiment très contente de mon choix d’hôtel car je voulais absolument être en face du Sphinx. Je ne sais pas pourquoi, le Sphinx me parle beaucoup. Alors que depuis Mena House, on ne voit pas le Sphinx, mais la Grande Pyramide, et elle me parle moins, la Grande Pyramide.

Le quartier est encore assez calme, il n’y a pas encore de bus touristiques. Il y a comme une voile qui pose sur le quartier de Gizeh le matin. Je ne pense pas que ce soit la pollution car ça se calme l’après-midi, et ça a lieu tous les jours, mais à cause de ça, les groupes ne viennent que l’après-midi.

Quand on tourne la tête vers la droite, on voit ça. Pizza Hut regarde directement le sphinx. je pense que c’est le Pizza Hut avec la meilleure vue de la planète. Vous voyez le quartier, il n’a rien d’exceptionnel, et je vous épargne l’odeur. Ça sent les crottes de cheval dès qu’on sort dans la rue, parce que beaucoup de chevaux et dromadaires « travaillent » dans le coin pour amener les touristes se balader sur les dunes. Je casse le mythe comme quoi les pyramides sont dans le désert, hein. Oui, elles étaient dans le désert mais la ville est venue jusqu’à elles.

On vient nous chercher : notre guide de la veille + un chauffeur. Nous devons faire le tour du quartier, entre embouteillages et pollution, un check point, pour passer devant Mena House et entrer par la porte réservée pour les touristes (l’entrée des égyptiens est juste devant notre pension mais elle est prise d’assaut par les groupes scolaires). Les groupes scolaires viennent par centaines car le gouvernement les oblige à venir ici (les élèves paient pour visiter, certains doivent s’endetter pour payer le voyage).

Bim bam boum, nous sommes en face de la Grande Pyramide. Elle est aussi grande que dans mon imagination. La brume cache un peu les autres pyramides, mais l’ensemble reste incroyable.

Vous voyez le triangle ? Ce n’est pas là où on entre. Mais nous allons entrer via le trou creusé par les pilleurs de tombes, un peu plus bas.

Alors, on peut entrer dans les 3 grandes pyramides (il y en a 9 en tout, 3 grandes et 6 petites) moyennant un ticket optionnel en supplément. Quelques petites (je ne sais pas lesquelles) sont ouvertes et sont gratos. Pour les accès avec suppléments, il faut se décider avant d’entrer dans le complexe et pas devant chaque pyramide.

Pour le complexe des pyramides, le sphinx + entrée à la grande pyramide + barque solaire, il y a un pass qui coûte 500 livres. Ce n’est pas forcément marqué à l’entrée, mais demandez le pass.

Est-ce que les pyramides étaient vraiment des tombes ? Est-ce que la grande pyramide était vraiment celle de Kheops ? Beaucoup pensent que ça aurait trop dérangé les égyptologues et invalidé un tas de théories (Darwin, entre autres)… si on datait la grande pyramide entre 10 000 ans et 26 000 ans avant JC et attribué ça à un peuple qui n’avait rien à voir avec les égyptiens… un peuple d’une autre civilisation. Ça aurait été peut-être trop douloureux d’admettre qu’une civilisation si avancée et possédant des savoirs et techniques plus élevées que nous, puisse disparaître sans laisser de trace.

Ce qui nous frappe c’est la hauteur des blocs qui font bien 1-1m50 chacun. Quand on voit que chaque bloc pèse 1 à 2 tonnes chacun, et qu’il y a 3 millions de blocs. Et en plus qu’à l’intérieur, il y a des couloirs dans tous les sens, en haut, en bas… et qu’elle est parfaitement alignée avec les étoiles, en plus d’être dans des proportions parfaites…. Nous ne savons plus faire tout ça, même avec les machines modernes.

C’est le moment de découvrir l’intérieur de la grande pyramide. Il est 7h45 et nous sommes quasiment seuls à l’intérieur de la pyramide.

On nous conseille de visiter l’intérieur de la Grande Pyramide, et pas celles des deux autres pyramides, car c’est la seule à voir à la fois un couloir qui va en haut et un couloir qui va en bas (les autres vont tous en bas).

Le couloir vers le bas est fermé, et nous sommes seulement autorisés à monter, d’abord via un couloir étroit (il faut se courber), puis un couloir plus large (on peut se tenir debout) mais les deux montent sec. Arrivés au bout, nous nous courbons encore pour passer dans un passage étroit et entrons dans la chambre qu’ils appellent « King’s Chamber », faite en granite. Contrairement à d’autres pyramides, cette chambre a un plafond PLAT (chez les autres pyramides, c’est en triangle, succession de pierres créant une sorte de voûte). Il y a un « sarcophage » au fond de la chambre, on voit un trou à droite, sur le mur, un autre trou où se trouve maintenant un ventilateur. Je ne sais pas si c’est le manque d’oxygène mais je sens tout le poids de la pyramide autour de moi, l’air lourd, un trop plein de quelque chose. C’est drôle comme sensation, je ne sais pas comment vous la décrire. Je me sens ni bien ni mal.

Nous avons un récit d’une personne du début du siècle, qui aurait dormi dans cette chambre, apparemment l’expérience était assez traumatisante (Paul Brunton, « L’Egypte secrète »). Napoléon aussi a passé la nuit ici et est sorti de la pyramide le teint livide.

Je vous mets ici des photos trouvées sur Internet:

Nous sortons de la pyramide, très contents de cette expérience unique au monde, et contournons la Grande pyramide. De ce côté, il n’y a plus personne. Il y a 3 petites pyramides, dont une que nous allons visiter.

Voici la petite pyramide, presque écroulée, que nous allons visiter. Celle-ci est une vraie tombe, elle est faite de pierres plus petites, la technique est clairement moins avancée (elle ne tient plus debout) et il y a un seul couloir qui mène jusqu’en bas, là où ils ont trouvé un sarcophage, une momie et des meubles (visibles au musée du Caire). Il reste encore quelques dessins sur le mur.

Nous continuons tout droit pour visiter la Barque Solaire. C’est ouvert seulement à 9h donc on fait un tour avant d’y revenir. Ils ont trouvé 5 barques dans le coin, en bois, mais une seule a été reconstituée (c’est comme un puzzle géant). Il y a plusieurs niveaux pour voir cette barque d’en haut et d’en bas. Cela me fait penser aux navires des Vikings, en tout cas c’est très joli, à visiter absolument (ticket en supplément et il faut porter des protège-chaussures). il y a un chat qui miaule et qui a très faim à côté, si vous avez un bout de jambon, pensez à lui !

Nous reprenons la voiture pour nous rendre à la pyramide de Khephren (on aurait pu marcher mais c’est trop fatiguant pour nos jambes paresseuses). Autour des pyramides, il y a toujours des ruines comme ça, de temples. Notre guide nous déconseille de faire le tour de cette pyramide, notamment du côté du désert, il nous dit que ça peut être dangereux. Ici aussi, on peut visiter l’intérieur, en descendant dans un long couloir mais nous ne l’avons pas fait.

Celle-ci a un chapeau (revêtement) car il n’est pas encore tombé, mais les deux autres pyramides sont censées avoir un revêtement aussi.

Nous devons reprendre la voiture pour nous rendre à un temple juste en face du sphinx (temple de momification) avant d’arriver au Sphinx.

Je l’ai vu depuis ma fenêtre, mais de près, il est encore plus beau. Ceux qui sont à ses pieds sont chanceux, il y a désormais un ticket qui coûte 10 000 livres (500€) pour pouvoir y aller. Ce ticket est délivré par le ministère des antiquités. Nous les pauvres, on doit rester au loin comme ça.

Remarquez entre les pieds du sphinx une stèle écrite par Thoutmôsis. Le son et lumière nous raconte qu’il a fait un rêve, le sphinx lui a ordonné de le désensabler et en échange, il deviendra pharaon… Entre le Sphinx et la grande Pyramide, ils ont trouvé un énorme sarcophage mystérieux (tombeau symbolique d’Osiris), entouré d’eau, dont l’intérieur est vide, mais c’est fermé aux touristes. Autour du Sphinx, il y a des centaines et de centaines de tombes.

Le soleil éclaire la face du Sphinx seulement le matin, donc c’est le meilleur moment pour lui rendre visite. J’aime beaucoup beaucoup cet endroit.

L’après-midi (eh oui, j’y suis revenue pour l’admirer de nouveau), on est à contre jour.

Je sais pourquoi j’aime le Sphinx, il enroule sa queue sur son corps, comme mon chat Rosalie <3 <3 <3 choupinouuuu

Et il y a beaucoup plus de monde l’après-midi, concentré sur 30m²

mais quasiment personne de l’autre côté… Le grand mystère d’Egypte !

Saqqarah

Notre guide nous propose de faire une balade en dromadaire mais la brume cache la vue. Nous préférons y revenir (et repayer l’entrée) l’après-midi plutôt que de ne rien voir. Donc, à 10h, nous partons tout de suite pour Saqqarah, à 30-45 minutes de là.

Le site de Saqqarah est immense et nous sommes contents d’y aller avec un guide (et un chauffeur)
Notre guide du bateau (Bassem) nous avait conseillé un programme à Saqqarah car il y a beaucoup de visites avec suppléments ici.

Alors, il nous a, tout d’abord, conseillé la visite de la Pyramide de Teti

Pyramide de Teti

Qui ne ressemble plus à rien mais on a toujours accès à la chambre funéraire via un couloir étroit (qui rappelle la petite pyramide visitée ce matin).

Ici on a un plafond en V inversé, et pas plat comme la grande pyramide et des hiéroglyphes + étoiles partout.

Mastabas

Nous visitons ensuite les Mastabas. Les Mastabas sont des tombeaux qui ressemblent à une masse de brique, divisé en cellules/chambres. On dirait un palais royal. Le corps est inhumé dans une fosse très profonde. A l’intérieur des Mastabas, réservés aux dignitaires ou des gens très riches, se trouvent de nombreux dessins très colorés et vivants des activités quotidiennes de l’Egypte antique.

Nous avons visité le Mastaba de Kagemni (inclus dans le ticket), Mérérouka (100 livres en plus) et de Tî (supplément de ??)

La visite est extrêmement plaisante car il n’y a personne (le gardien a ouvert les portes pour nous !) et les reliefs sont extraordinairement bien conservés.

Sérapeum

Creusé dans la roche, c’est un drôle d’endroit où l’on trouve des sarcophages gigantesques et momies de vaches sacrées. Comment ils ont descendu ces blocs de plusieurs dizaines de tonnes de granite jusqu’en bas ? Personne ne le sait. Respect !

Mastaba de Ti

JB me dit « regarde regarde » et j’ai failli avoir une crise cardiaque en apercevant cette statue derrière le trou.

Pyramide à degrés : Djoser

Le complexe autour de la pyramide à degrés est vraiment intéressant à voir. Nous passons d’abord par un temple aux 40 colonnes représentant les 40 provinces d’Egypte.

La pyramide est en rénovation, c’est Imhotep qui a eu l’idée de superposer les mastabas et en faire une grande et belle pyramide, à degrés (6 niveaux). Avant, on pouvait visiter l’intérieur. Il y a plusieurs ruines des temples à côté.

Musée d’Imhotep

On y trouve des scarabées momifiées.

Les céramiques sur les murs à l’intérieur de la pyramide à degrés.

De nombreuses statues, trouvées non loin de la pyramide, dans un fossé (contenant des milliers de statues, objets de tout genre). Ici, le musée est petit mais chaque objet est mis en valeur comme il se doit. C’est très agréable à visiter.

View point à Gizeh

Nous déjeunons juste à côté de Saqqarah puis revenons à Gizeh pour faire notre balade à dos de dromadaire. Heureusement pour nous, le brouillard est parti. regardez la pyramide, comment on voit bien le sommet vs. ce matin.

Depuis le « view point », nous voyons même la ville au loin, et bien sûr les 6 pyramides (les 3 petites restantes sont cachées derrière la Grande Pyramide).

Note : Ce view point est accessible à pied mais c’est trop loin (et trop chaud d’y aller). Si vous êtes courageux, suivez les voitures en direction de la petite pyramide. Vous verrez une colline au loin avec plein de touristes.

Il faut s’accrocher, quand le dromadaire se lève, on est secoués dans tous les sens. C’est moins confortable que ce qu’on pensait.

Notre guide est Hussein, c’est un vieil homme très sympathique, je l’aime beaucoup. Nous avons payé 25€ chacun pour une balade de 30 minutes. Partout sur le site, c’est marqué 100 livres pour 15 minutes (càd 5€/15 minutes), je pense qu’on paie très cher, mais notre guide Mohammed dit que les prix ont augmenté depuis Novembre 2018. Peu importe ! On est dans le désert maintenant, je préfère payer un peu plus cher que d’être abandonnée là à dos de dromadaire, ou que le mec me confisque mon appareil (y a tellement d’histoires d’horreur sur les balades en dromadaires).

Les pyramides sont alignées. Cet alignement n’est pas top, car on ne se rend pas compte de la taille réelle des pyramides. La plus petite (sur le devant) paraît plus grande que la Grande Pyramide. Mais ce n’est pas grave, voir 6 pyramides sur une seule photo, c’est très joli, on n’en voit pas tous les jours 😀

Si on continue comme ça dans le désert, on croisera quelques oasis et puis c’est la Libye.

En entrant de nouveau dans le complexe des Pyramides, on aurait dû repayer un ticket. Mais en Egypte, un pourboire a le pouvoir d’ouvrir beaucoup de portes. Donc on a pu entrer avec le ticket du matin.

Note : je vous déconseille de faire la balade à cheval car les dromadaires sont zen et faits pour ça, mais pas les chevaux. Ils souffrent trop pour la montée, et notamment en calèche. J’ai vu un cheval tomber (d’épuisement ou il s’est cassé la jambe ?) et son proprio lui tapait dessus pour qu’il se relève, sans succès. Un crève-cœur. 

Coucher de soleil

Nous repassons devant le Sphinx (photos au-dessus) avant de passer une heure entière à regarder le coucher de soleil depuis la terrasse de notre pension.

Le dernier carnet de voyage en Egypte, c’est par ici

 

Partie 2 : Conseils pratiques

  • L’intérieur des pyramides se visite mieux le matin => moins de monde (entre 7h et 7h30 si possible). Les tours organisés commencent à venir à 8h et massivement l’après-midi.
  • Le Sphinx se visite beaucoup mieux le matin car vous êtes à contre-jour l’après-midi.
  • Le musée du Caire se visite mieux l’après-midi également.
  • L’intérieur des pyramides est fermé entre midi et 13h

Donc je vous conseille, en gros, de faire exactement comme nous :

  • ARRIVEE AU CAIRE. Visite du musée du Caire l’après-midi (achetez le pass qui inclut toutankhamon, momies + l’accès au musée. photos 50 livres en supplément)
  • dormir à Gizeh et assister au spectacle de Son et Lumière à 19h
  • LE MATIN : la visite de l’intérieur de la grande Pyramide (Kheops) + Sphinx + barque solaire. il y aura moins de monde le matin, mais la brume cache un peu les pyramides. Achetez le pass qui inclut toutes ces visites
  • MIDI – DEBUT APRES-MIDI : visiter Saqqarah. Il n’y a jamais personne ici
  • Fin d’après-midi (avant 4h) : revenir au view point pour faire la balade à dos de dromadaire, la brume sera déjà partie et dans les dunes du désert, vous serez plus tranquilles déjà

Avec ça, le temps de transport est minime, car vous êtes déjà tout près des sites. Et le transport jusqu’au musée du Caire est sur le chemin Aéroport => Gizeh.

Jour 12 en Egypte : Visite du Caire islamique
Jour 9 en Egypte : Abou Simbel, Obélisque inachevé & Retour à Philae
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.