Ashikaga Flower Park [Road trip au Japon #9]

J’ai vu les vidéos du Ashikaga Flower Park il y a très longtemps et ça a toujours été mon rêve d’y aller. Malheureusement c’est assez loin de Tokyo (un peu comme le mont Fuji). Même avec un train qui s’arrête juste devant l’entrée du parc, l’idée de passer 3h A/R dans les transports ne m’enchante guère. Ainsi, je suis très contente de pouvoir y aller en voiture.

Ce carnet de voyage fait partie d’une série de carnets sur notre road trip au Japon. Si vous avez raté les épisodes précédentes, voici les liens : l’itinéraire, carnet #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Jour 8 du road trip (suite)

Mes parents n’ont aucune idée de la destination finale du jour et je ne veux absolument pas donner d’indice. C’est tellement « hors de ce monde » que ce n’est pas descriptible de toute façon. A l’arrivée, mes parents voient des stands de fraises et croient qu’autant de monde se déplace juste pour manger des fraises ahahah.

Ashikaga Flower Park est ouvert toute l’année et ils essaient d’avoir des plantes qui fleurissent à des moments différents mais avril-mai reste la meilleure saison puisque les glycines sont en fleurs.

Elles ont 2 semaines d’écart à peu près avec les cerisiers (mi-avril jusqu’à mi-mai) donc si vous venez au Japon et vous ratez les cerisiers en fleurs, vous pouvez venir ici pour vous consoler. Nous sommes plutôt fin avril et les glycines violettes et roses sont en fleurs. Les blanches sont encore fermées.

Ce qui impressionne le plus, ce sont les glycines centenaires. Elles sont soutenues par une structure métallique. Il en a 5 ou 6 en tout. Il y a une structure composée de 2 arbres et ils couvrent à eux seuls 1000 mètres carrés !!!

C’est absolument incroyable. Une affiche explique que cet arbre ressemble au Tree of Souls dans Avatar. Le parc peut être visité le soir aussi pour profiter des effets de lumière. Le travail fourni pour avoir un tel parc doit être colossal ! On n’en revient pas !

Les « petits » arbres de glycines sont très impressionnants également. Et c’est aussi l’odeur délicieuse de glycines dans tout le parc qui rend ce lieu exceptionnel.

Il n’y a pas de variétés de fleurs en ce moment mais on s’en fout car le spectacle est grandiose. Ils font des structures sympas et totalement photogéniques par ex un tunnel de fleurs, et un pont couvert de glycines…

…ou une passerelle de repos sous l’ombre des glycines <3

C’est dommage que ce tunnel, vu dans des centaines de vidéos du parc, ne soit pas encore en full bloom. Les glycines blanches semblent fleurir après les violettes & roses.

Mais bon, ce mur de glycines va satisfaire les plus exigeants. Il y a un mur similaire pour les glycines blanches.

Et puis, on peut toujours terminer avec une glace à la glycine.

Tout le monde est super impressionné par le parc. Même si j’ai vu les vidéos cent fois, je suis quand même sous le choc. C’est tellement beau, c’est tellement grand, on ne sait pas où se donner la tête et le téléphone est plein de photos de fleurs 😀

Comparé à Keukenhof, mes parents trouvent que celui-ci est plus impressionnant car il y a plus de variétés et de scènes. Moi j’aime les deux, mais avec une petite préférence pour celui-ci car ça sent divinement bon. Le parc est tellement grand qu’il y a 2 entrées. Nous sommes entrés par la porte secondaire car on nous a dit de nous garer à côté. JB a acheté les tickets la veille car on avait trop peur qu’on nous refuse l’entrée mais finalement ça allait. Pour un jour de semaine, il a vraiment beaucoup de monde, alors imaginez le week-end ! ou le Golden week !!!

Nous suivons les flèches pour nous rendre à une ferme de fraises. C’est la saison. Nous ne croisons aucun agriculteur mais il y a un distributeur automatique. On insère de l’argent et on sélectionne la case qui nous intéresse (le prix change selon la taille et la quantité). On peut avoir énormément de fraises pour seulement 1000yen. Je recommande, elles sont fraîches et sucrées comme il faut.

Dernier onsen pour mes parents, nous avons réservé un hôtel Route Inn. C’est une chaîne d’hôtels pas très loin des autoroutes. Les hôtels sont confortables, bien équipés et ont un restaurant au RDC (c’est bon même si c’est du congelé). L’eau de cet onsen est moins puissante que celle de Kusatsu et ça se ressent (on est moins fatigués en sortant du bain).

Jour 9 du road trip :

Nous rentrons à Tokyo, un peu tristes parce que c’est la fin. Nous faisons le plein dans une station d’essence de campagne car sommes très surpris de l’accueil chaleureux réservé par deux employés de la station : pendant que l’un fait le plein pour nous, l’autre nettoie les vitres consciencieusement et quand nous partons, ils signalent notre départ aux autres voitures et nous disent au revoir en souriant. Cela fait chaud au coeur !

Le trajet dure plus longtemps que prévu car il pleut et à l’approche de Tokyo, il y a de plus en plus de bouchons, sans compter une erreur de notre part (on a raté une sortie!). Nous arrivons à Nihonbashi pour nous garer dans un parking 100% automatisé. C’est la première que nous testons ce système. Dommage qu’on ne voie pas les robots, mais nous garons la voiture et les robots s’occupent du reste. Nous récupérons notre voiture au même endroit, mais avec la voiture tournée dans le bon sens. Il y a quand même un employé qui nous aide à récupérer le ticket et le scanner pour récupérer la voiture.

Nous faisons du shopping chez Dairuma en attendant le check-in à l’hôtel (les hôtels ne vous laissent pas faire du check-in avant 15h). Mes parents ont trouvé des choses à acheter chez Hands. Hands reste ma boutique préférée car c’est une concentration de produits ingénieux du Japon. Ensuite, nous laissons mes parents et les bagages à l’hôtel. Nous deux devons rendre la voiture (le process est très smooth d’ailleurs) et rentrer à l’hôtel en métro.

Le soir, nous dînons dans un all you can it au 12ème étage de Dairuma et voilà la fin de notre road trip !

Le lendemain, j’amène mes parents à l’aéroport, ils rentrent au Vietnam. JB et moi passons encore un jour à Tokyo avant d’aller au Kansai.

Partie 2 : Conseils pratiques

L’itinéraire détaillé de notre road trip est disponible ici

  • Entrée au parc : 2000yen/personne
  • Hôtel Route Inn : 80€/chambre, onsen inclus, sans petit-déjeuner
Shopping à Tokyo : Ozu Washi, éventails et Tsukiji Market
Haruna Shrine, Shorinzan Daruma-ji et les talismans Daruma [Road trip au Japon #8]
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.