Tour Du Monde 5 Continents

Quand rien n'est prévu, tout est possible

Carnet de voyage Tokyo (Japon) #2 : Ueno, Akihabara, Tour de Tokyo, Shibuya et Shinjuku

Lisez notre premier carnet de voyage à Tokyo ici

UENO

Aujourd’hui, je visite toute seule le Musée national de Tokyo, où on trouve une belle collection d’épées, estampes, tableaux… japonais d’il y a plusieurs siècles.

Effectivement, pour 600yen, on peut admirer de nombreux objets aux valeurs inestimables. Par exemple ces accessoires de cheveux d’une finesse sans égale.

Les casques de samourai, les épées etc.

Des kimonos d’une extrême beauté. Pour avoir des motifs de ce type, les artisans ont dû passer une éternité là-dessus.

Je m’attendais à une collection plus riche (je n’ai pas vu beaucoup d’estampes, ce pour quoi je suis venue), mais on m’a dit après que souvent dans les musées japonais, les collections permanentes n’étaient pas si riches que ça (faut pas s’attendre à un musée de la taille du Louvre), et que j’aurais dû payer en plus l’accès à l’exposition temporaire. Je vous recommande vivement ce musée, à visiter pendant au moins 2 heures.

Akihabara

Aujourd’hui, notre copain Marc (qui vient d’être expatrié au Japon par sa boîte) nous amène voir le quartier d’Akihabara, le quartier des geeks (et des fans d’anime).

Déjà, ça ressemble beaucoup plus à Tokyo de mon imagination, avec des panneaux partout, du monde et quelques filles en cosplay.

On peut trouver n’importe quelle câble électrique, n’importe quelle pile, et n’importe quel produit électronique ici (même les vieux vieux ordinateurs).

De nuit, le quartier est vraiment super joli

 

Il y a des bars où l’on peut boire un café et s’entraîner au tir en même temps (pas sûre du type d’armes utilisés ici – si c’est une vraie ou une fausse).

On peut acheter des cartes type Pokémon, mais basés sur d’autres anim’. Il y a aussi énormément de boutiques qui vendent des statues des personnages de mangas ou d’anime. La qualité est très impressionnante, pour un petit prix en plus (10€ pour une belle statue déjà).

Il y a aussi des maid cafés où les serveuses sont déguisées et il y a même un spectacle

Nous allons ensuite dans une boutique de fournitures de modélisme : Tamtam Hobby Shop. Là, la culture du détail japonaise est parfaitement bien illustrée ici. Il y a de tout : de l’intérieur d’un train avec des petits passagers trop mignons

aux têtes de trains (les japonais adorent les trains)

jusqu’aux petites maisons ou gares… à rassembler soi-même

Il y a aussi des armes qui ressemblent trop aux vraies, des gilets pare balles… pour les fans d’airsoft

Nous sommes aussi allés à 3331 Arts Chiyoda, une galerie moderne installée dans un ancien lycée sous les conseils de Lonely Planet. Mais c’est tellement avant-gardiste qu’on n’y comprend rien. Même le café là-bas n’était pas si bon.

On aurait aimé aller au musée d’origami mais il est malheureusement fermé à cause du Golden Week (et ses multitudes de jours fériés).

Tour de Tokyo

Construite en 1958, la tour de Tokyo est une tour de radiodiffusion. On peut monter jusqu’aux observatoires, le 1er étant à 150m, le second à 250m d’altitude.

On peut aussi acheter un ticket combiné pour accéder à Tokyo One Piece Tower, le parc à thème basé sur le manga One Piece (que je ne connais pas du tout, vous connaissez ?)

C’est très joli, de loin ou de près :

J’ignore si c’est le cas tous les jours, mais il y a quelques food trucks à côté. Comme nous sommes en plein Golden Week (début mai), une des semaines de vacances les plus importantes au Japon, il y a plein de carpes volantes Koinobori, symbole du Jour des enfants (5 mai). Car les carpes sont considérées comme les plus vives et énergiques, comme les enfants.

Shibuya

Shibuya est surtout connu (par les touristes) pour son énorme carrefour où des milliers de personnes traversent en même temps et dans tous les sens. Mettez le son pour entendre les commentaires de Marc.

 

Au Japon, ils aiment bien filmer la foule et afficher la cam sur un immeuble comme ça, tout le monde peut faire coucou et se prendre en photo 🙂 c’est très drôle. Ici, ils ont intégré l’image de la foule avec des effets spéciaux, où l’on voit des rhinocéros courir juste en face de nous, pour faire la promo du nouveau film Jumanji.

Pas loin du carrefour se trouve le chien qui a attendu son maître pendant 10 ans devant la gare. L’histoire de ce chien a été adapté au cinéma par Hollywood, on l’a regardé dans un bus au Chili et tout le monde a eu les larmes aux yeux en sortant du bus, je m’en souviens.

Petit spectacle bien sympa d’un groupe de jeunes filles

On se promène ensuite avec Marc dans les petites rues d’à côté. Le quartier est très commercial et on n’avait pas trop envie de faire du shopping donc on s’est rapidement installés dans un café.

Shinjuku

Un des spots bien connus des touristes pour regarder Tokyo d’en haut, et gratuitement, c’est le Tokyo Metropolitan Government Building. Apparemment, quand il fait beau, on peut même apercevoir le sommet du Mont Fuji. Ce n’est pas le cas aujourd’hui avec autant de nuages.

Il y a 2 tours, et on en choisit un au pif. Il suffit de chercher les ascenseurs et s’il y a une queue devant, c’est celui qu’il vous faut !

On monte jusqu’à 150m, la vue est superbe !

 

Le set « tea time » nous donne trop envie : 1200yen pour un dessert et soft drink à volonté.

On ne peut pas considérer qu’on a visité le quartier de Shinjuku si on ne s’est pas perdu dans la gare de Shinjuku. C’est le cas ! On s’y aventure pour découvrir qu’effectivement, c’est bien la gare la plus grandes au monde avec une centaine de sorties.

Et on ne peut pas non plus ignorer la visite des coins emblématiques de Shinjuku à savoir des milliers de néons à côté de Kabukicho Ichibangai.

Je vois qu’on voit beaucoup ces scènes dans Lost in Translation.

Je découvre avec joie la boutique @cosme au RDV de LABI. Ce sera la dernière fois que je fais du lèche-vitrine à Tokyo, autant en profiter !

On marche ensuite jusqu’à Shinjuku Omoide Yokocho pour monter sur une passerelle et observer le trafic

Avant de dîner dans un bar à sushi (avec tapis roulant). 2000yen/personne, pas cher pas cher !

On finira ensuite dans une arcade de jeux, JB essayant de gagner un tee-shirt de Detective Conan pour moi. Il y a beaucoup de jeux de ce type, avec toutes sortes de peluches à gagner.

 

#fail #tokyo #games

Une publication partagée par JB & Anh (@tourdumonde5continents) le

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2018 Tour Du Monde 5 Continents

Theme by Anders Norén