Yumani, Isla del sol sur le lac Titicaca (Bolivie)

En Amérique du Sud, Cuzco, Ollanlaytambo et le lac Titicaca (et puis précisément Yumani) sont mes endroits préférés. Le lac Titicaca est l’endroit le plus extraordinaire au monde, selon moi. Je pensais ne pas pouvoir y revenir mais en 2024, ça y y est, nous y sommes enfin revenus !

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Bus Cusco – Copacabana

Nous avons opté pour Transzela (qui part à 22h30). Les avis en ligne ne sont pas des plus élogieux mais nous n’avons pas de reproches à leur faire. Il y a Uber à Cusco, donc pour aller au terminal de bus, on s’est contentés d’appeler un Uber (15 soles). Au terminal de bus, il faut payer 1,5 soles/personne en plus (frais du terminal) et 1 sole pour les toilettes si besoin.

Les sièges sont confortables, on peut bien les incliner et bien dormir. Il y a même des couvertures. Il y a juste 1h de pause à Puno, ce qui me permet de manger un peu. Depuis son opération, JB doit jeûner pendant les longs trajets en bus car il ne peut pas faire confiance à son système digestif, le pauvre.

Pour le passage des frontières, c’est très simple : tout le monde descend en même temps (sans les bagages), on montre nos passeports à la frontière péruvienne (pas de tampon de sortie), puis on fait 10 mètres et montre nos passeports à la frontière bolivienne (où il y a un tampon). JB a fait le change à la frontière péruvienne, les taux de change sont meilleurs que les taux officiels.

Copacabana

Nous arrivons à Copacabana vers 10h. On aurait pu laisser nos bagages dans une des consignes près du port (repérez les panneaux « equipajes ») et prendre le bateau à 13h30 pour Copacabana mais nous préférons passer au moins une nuit dans un hôtel, histoire de nous remettre de la longue route. On a bien fait car je souffrirai de nouveau du mal de montagne et on va devoir rester deux nuits à l’hôtel pour que je me sente mieux. L’Hotel Utama (lien Booking) est en hauteur, il faut grimper en haletant, mais c’est très confortable, l’eau de la douche est bien chaude et du thé de coca est disponible à volonté dans le lobby. Malgré la réservation en ligne, il faut payer en cash. Attention, à Copacabana, le soir, il y a toujours plein de chiens errants un peu territoriaux. Si vous en voyez un, changez de trottoir pour ne pas avoir de soucis. Moi, je fais carrément des détours ahaha.

Pour avoir du cash, JB retire avec sa carte Boursorama chez Banco Fie. Il retire souvent 800, 1200Bs sans aucun problème. Il va falloir prendre beaucoup de cash car sur la Isla del Sol, personne n’accepte le paiement par carte, et il n’y a pas de distributeurs.

J’avais un meilleur souvenir des restaurants à Copacabana. Cette fois-ci, je trouve que ce n’est pas si bon que ça (peut-être parce que je viens du Pérou et au Pérou, la nourriture est particulièrement délicieuse). J’aime beaucoup Jardín Del Inca, la nourriture n’est pas excellente mais c’est mangeable, il y a un menu turistico à midi pour 35Bs et le serveur est super gentil.

En tout cas, malgré le mal de montagne, je suis extrêmement contente d’être tout près du lac Titicaca. C’est l’endroit où je me sens le mieux au monde. L’hôtel a une salle où ils gardent nos bagages gratuitement, même si nous partons plusieurs jours. C’est pratique !

Bateau vers la Isla del Sol

La dernière fois, j’ai été particulièrement touchée par la partie Sud de la Isla del Sol (Yumani) et je n’ai qu’une envie, c’est d’y rester plusieurs nuits. Mon but, en allant au port, c’est de trouver le premier bateau vers Yumani.

Je suis très fatiguée pour me renseigner à gauche à droite pour vous. Rien que descendre, monter les escaliers me pompe toute mon énergie. J’ai pu cependant glaner quelques infos :

  • il y a un tour à 9h qui va à la Isla de la Luna, avant d’aller à la Isla del Sol. Elle s’arrête à la partie Nord de l’île avant d’aller à Yumani. On me dit que si je veux visiter la Isla de la Luna, je peux faire ça puis rester dormir à Yumani.
  • il y a 2 bateaux qui vont à Yumani (partie Sud de la Isla del Sol) : à 8h30 et à 13h30. Les touristes y restent 1h puis ils sont amenés voir le temple du Soleil puis ils rentrent à Copacabana. Ceux qui restent dormir comme nous pouvons payer les tickets one way, et revenir à Copacabana un autre jour en prenant un bateau à 11h.
  • Je n’ai pas posé de questions sur la partie Nord de la Isla del Sol car cette partie ne m’intéresse pas du tout, je l’ai déjà visitée la dernière fois.

Le bateau que nous prenons pour aller à Yumani est super lent. Il ne faut surtout pas s’asseoir à côté du moteur car ça ne sent pas bon. Et il ne faut pas non plus être sur le toit car vous allez vous faire brûler par le soleil. Etre à l’intérieur, sur le devant, c’est le bon plan ! A un moment, nous passons devant le temple du Soleil et je ne me souviens pas l’avoir vu la dernière fois car je lui tournais le dos quand je prenais le bateau. C’est super beau et JB va trekker jusque là depuis Yumani.

Le guide du bateau est super pro, il nous explique bien le trajet, il propose même un tour guidé (10Bs) de Yumani jusqu’au temple du soleil. Après avoir appris que nous comptions dormir sur place, il s’est montré un peu trop insistant en essayant de nous vendre son hôtel (mal noté sur Google maps) et tout en haut de la colline. Nous lui disons que nous prenons note, mais franchement, je ne me vois pas grimper jusqu’en haut du village deux fois par jour. L’expérience de la dernière fois nous a appris qu’il fallait être près du port, car c’est là où l’on trouve des choses à manger, et être tout en haut de la colline nous forcera à descendre et remonter x fois juste pour nous restaurer.

L’île est agricole mais ils cultivent des trucs qu’on ne voit pas dans nos assiettes. Pendant 3 jours, on ne mangera que ça : truites grillées, truites panées, truites au citron… ça manque de variété, mais ça vient du lac, c’est ultra frais et délicieux. Les tomates sont juteuses, ça fait longtemps que je n’ai pas mangé de tomates aussi délicieuses.

Bon, maintenant que nous sommes arrivés, il faut chercher un hôtel. Tous les hôtels près du port sont mal notés. Nous voyons les cabanes où nous avons dormi la dernière fois. Ils ont dû avoir du succès parce que maintenant ils ont 3 cabanes !!! Cependant, nous avons quelques années de plus, nous ne sommes plus en mode « backpacker » et visons maintenant un hôtel un peu plus confortable. On tourne en rond jusqu’à ce que je repère Hostal Mirador del Inca (lien Booking). C’est l’hôtel jaune sur la photo.

On dit bonjour, personne ne nous répond. On attend patiemment quelques minutes et un monsieur en tenue traditionnelle vient nous dire bonjour. On comprend un mot sur trois mais arrive quand même à communiquer. Nous avons la chambre familiale avec salle de bain privée pour 200Bs/nuit, petit-déjeuner inclus. On y restera 3 nuits.

Il faut préciser si vous voulez une salle de bain privée (baño privado) car beaucoup de chambres ont seulement accès à une salle de bain partagée (très propre certes). JB apprendra plus tard qu’on paie plus cher en direct que sur Booking lol. Voici la vue depuis notre chambre :

Il n’y a pas d’intimité car les rideaux sont quasi transparents, mais en échange, j’ai une vue extraordinaire, on a deux lits, une table de travail minuscule, et même du Wifi !!! Clairement on aurait pu travailler d’ici !

Le truc à visiter absolument à Yumani, c’est l’escalier Inca (d’environ 200 marches). Pour nous, c’est très simple, il suffit de descendre de notre hôtel et remonter via l’escalier. On le fera plusieurs fois pour aller au village. Ils en ont fait quelque chose de très joli, avec des fleurs, l’eau qui coule (depuis la fontaine de Jouvence).

Un jour, nous avons même vu les villageois s’organiser pour enlever les mauvaises herbes de l’escalier, et faire des travaux au port. Ils n’avancent pas vite, certes, mais j’imagine que c’est bénévole et une occasion de se retrouver. C’est mignon de voir les dames en tenue traditionnelle pique-niquer près de l’escalier, avec un sac de mauvaises herbes juste à côté.

J’aime beaucoup les observer de loin, ils sont pleinement dans le moment présent, on ne sent aucune hâte, aucune impatience, tout est tranquille. Quand on va au restaurant, on sait qu’il faudra attendre au moins 1h car le temps de préparer les poissons, éplucher les pommes de terre… une heure. Les dames en tenue traditionnelle sont toujours bien habillées, elles ont plusieurs couches de vêtement en laine, ça doit être très lourd. Elles ont toutes une sorte d’écharpe autour des épaules, c’est très pratique car ça sert de panier, on peut y mettre un petit enfant aussi et l’écharpe est suffisamment grande pour couvrir la tête de l’enfant et le protéger du soleil. Quand on paie à un homme, il donne tout de suite l’argent à la femme qui glisse les billets dans son tablier. On a l’impression de voyager dans le temps.

Au bout de l’escalier se trouve une fontaine Inca. Les espagnols en venant ici pensaient que c’était une fontaine de Jouvence. L’eau est ultra fraîche, il me semble que c’est potable car le guide du bateau a mentionné qu’on pouvait remplir nos bouteilles. J’ai surtout utilisé l’eau pour me rafraîchir le visage, on ne sait jamais, c’est peut-être vraiment une fontaine de Jouvence 😀 puisque j’ai beaucoup vieilli ces dernières années, ça va peut-être me rajeunir ahaha

Nous avons visité le village mais c’est la basse saison et nous avons beaucoup de mal à trouver, en montant tout en haut, seulement 2 restaurants. Cependant, la vue d’en haut est très satisfaisante, ça fait une jolie balade, pour qu’on ne reste pas tout le temps au port non plus.

Trois, quatre fois par jour, on voit les touristes embarquer, débarquer…. s’offusquer de devoir payer 10Bs dès qu’ils mettent les pieds sur l’île. Ca nous fait rigoler à chaque fois. Il y a trois communautés sur l’île et ils n’arrivent pas à se mettre d’accord sur les revenus générés par le tourisme. Ainsi, dès que vous franchissez le seuil d’une communauté, il faut s’alléger de 10Bs (pour les étrangers, 5Bs pour les boliviens). Bien sûr, personne ne pense à en parler car ça semble tellement normal aux locaux. Au moment de l’achat du ticket de bateau, personne ne va le mentionner. On le sait seulement si on a lu Lonely Planet, le Routard, ou les blogs.

D’habitude nous déjeunons et dînons chez Hostal Puerto Yumani juste à côté du port, mais ils ferment déjà vers 17h.

Un soir, je lis beaucoup sans regarder l’heure, et rate l’heure du dîner. Nous devons monter jusqu’au village pour chercher un restaurant ouvert. Nous tombons sur un hôtel qui est en train de servir leurs clients : deux touristes français. Ils nous racontent qu’ils sont montés avec leurs sacs super lourds. Ils savent qu’ils auraient dû laisser les bagages à Copacabana mais ils ne savaient pas où. Dommage qu’ils n’aient pas lu mon guide d’il y a quelques années car j’indique même un hôtel pour laisser les bagages. La pratique s’est tellement répandue qu’on pouvait même aller dans n’importe quel hôtel, poser la question et payer pour les consignes. Ou repérer un des nombreux panneaux « equipages » près du port.

Ils nous disent aussi avoir visité Uyuni avant de venir ici, et il n’y avait aucune goutte d’eau, que cela posait des problèmes aux animaux etc. Cela nous inquiète un peu car effectivement les prévisions météorologiques ne prévoient pas de pluie avant une semaine et nous devons y être bientôt (finalement nos calculs seront exacts puisqu’on aura de l’eau, mais moins qu’il y a 7 ans).

Temple du Soleil

JB va trekker jusqu’au temple du Soleil. C’est une promenade sans trop de difficultés de 40 minutes l’aller. Voici les photos qu’il a prises. Ce côté offre des points de vue un peu différents.

Alors que le port n’offre que la vue sur la Cordillère des Andes. Malheureusement il y a des nuages à chaque fois, nous n’avons pas de coucher de soleil digne de ce nom. Et nous ne sommes pas assez courageux non plus pour voir le lever du soleil (à 5h30) non plus.

Vous pouvez voir que nos carnets de voyage au Pérou et en Bolivie sont un peu plus boring et contemplatifs que ceux d’il y a 7 ans. Nous ne sommes plus en mode « touristes » à vouloir voir le maximum de choses, nous revenons juste aux endroits où nous nous sentons bien, pour nous recharger en énergie.

Surtout moi ! Cela fait plus d’un an que je ne me sens vidée de mon énergie, je n’arrive plus à être enthousiaste par quoi que ce soit, même les voyages me fatiguent, on dirait que mon âme m’a quittée et seule l’enveloppe est restée… et en passant un peu de temps à Cuzco, Ollanlaytambo et Yumani – sur la isla del Sol, mes endroits préférés au monde, je me sens revivre de nouveau. J’ai de nouveau des projets, j’apprécie de nouveau le voyage, je suis à la fois calme à l’intérieur mais vivante. Des fois, il nous faut juste des batteries géantes auxquelles nous brancher, comme ces sites extraordinaires, et repartir en forme. Ce ne sont pas des endroits sacrés pour rien, les anciens savaient très bien comment repérer les lieux les plus spirituels.

Nous prenons le bateau à 11h pour revenir à Copacabana. Je n’ai toujours pas vu l’île de la Lune, j’ai complètement zappé les deux autres parties de l’île du Soleil, mais ce n’est pas grave. Le plus important est de profiter pleinement d’Yumani, et je l’ai fait. Nous rentrons pile à temps pour que j’aie le temps de déjeuner rapidement à Copacabana (JB est allé chercher les bagages tout seul pour me laisser le temps de déjeuner, il ne mange pas) avant de prendre le bus à 13h45 pour La Paz, puis Uyuni. Voici la vue sur Copacabana depuis le bus :

Partie 2 : Conseils pratiques

  • Bateau : 30Bs/personne pour l’aller, 50Bs si on fait l’aller-retour dans la journée. Départ à 8h30 ou 13h30 de Copacabana. Départ d’Yumani à 11h et ??? (j’ai oublié)
  • Hôtel à Copacabana : Hotel Utama (lien Booking)
  • Hôtel à Yumani : Hostal Mirador del Inca (lien Booking)
  • Retrait sans frais avec la carte Boursorama Ultim à Banco Fie (prenez beaucoup de cash, quitte à faire le change en quittant la Bolivie)
  • Bus Cusco – Copacabana : 90Soles avec Transzela

Je vous mets un screenshot à propos de la Isla del Sol sur National Geographic (Hors série de Décembre 2023)

Bus Copacabana - Uyuni (Tarifs 2024)
Bus Cusco - Copacabana (Tarifs 2024)
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.