Voyage hors zone Euro : comment changer son argent ?

Lorsqu’on voyage hors zone euro, se pose régulièrement la question : comment vais-je payer sur place ? Où changer de l’argent pour avoir des devises locales.

Petit article pour vous présenter les différentes options et les pièges à éviter.

Installez une application de taux de change sur votre téléphone

C’est une pratique indispensable, pour pouvoir convertir en euro les prix en devise locale. Les taux de change sont fixés en fonction de l’offre et la demande sur les marchés financiers et fluctuent 7 jours / 7 24h/24.

Sur un téléphone Android, l’application « Taux de change » est très bien. Sur iOS, vous pouvez utiliser « XE Currency ».

Cela vous sera utile, tant pour combien coûte un plat dans un restaurant, un produit au marché, … qu’éviter de vous faire avoir quand vous ferez du change.

Dans cet exemple, vous pouvez voir qu’avec un euro, vous pouvez avoir 33,79 bahts thaïlandais si vous bénéficiez du taux de change réel.

Récupérer des devises étrangères en France avant de partir

Si vous souhaitez obtenir des devises étrangères avant de partir, vous avez deux options :

  • Aller dans un bureau de change
  • Demander à votre banque

Ces deux options sont rarement conseillées car vous aller bénéficier d’un taux de change désavantageux.

Les banques et les bureaux de change se rémunèrent en effet avec des frais fixes + un écart entre le taux de change réel et le taux de change qu’ils appliquent.

De manière général, il sera beaucoup plus intéressant « d’acheter » une devise dans le pays où elle a cour :

  • Si vous acheter des bahts thaïlandais dans un bureau de change en France, ils ont assez peu de stocks, le bureau de change va donc vous les vendre cher, en appliquant un mauvais taux de change.
  • Si vous achetez des bahts thaïlandais dans un bureau de change en Thaïlande, c’est l’inverse. Ils ont un stock « illimité » et seront même contents de récupérer vos euros. Vous bénéficierez d’un taux de change beaucoup plus favorable.

A titre d’exemple, le bureau de change « Multi Change » à Paris applique aujourd’hui (7 janvier 2020) un taux de 1 € = 30,76 bahts. Alors que le taux réel est de 33,78 bahts. Soit un écart de quasiment 10%.

Si vous changez 1000 € en bahts dans ce bureau de change, vous perdez l’équivalent de 100 € !

Et généralement, avec votre banque, ce sera encore pire !

Il est toujours plus intéressant de vous rendre avec vos euros dans le pays de destination.

Aller dans un bureau de change sur place

Si vous arrivez avec vos euros dans un pays : Le mieux est de faire un petit peu de change à l’aéroport pour pouvoir faire face aux premières dépenses puis de faire un échange plus conséquent en ville où les taux de change seront meilleurs. Comme énormément de touristes font du change à l’aéroport, ils en profitent pour pratiquer des tarifs élevés.

A l’aéroport vous avez généralement :

  • Plusieurs bureaux de change : comparer les taux pour choisir le plus favorable
  • Egalement des bureaux de change dans les zones de départ. Si il y a beaucoup de queue aux bureaux de change d’arrivée, un simple changement d’étage peut vous faire gagner beaucoup de temps.

Pour pouvoir comparer les taux de change, il faut comprendre ces grands tableaux lumineux qui ne sont pas évidents à comprendre.

Dans un tableau comme celui que vous voyez ci-dessous. Regardons la ligne « Euro ».

  • Lors de votre arrivée, le bureau de change va vous « acheter » (Buying) vos euros, c’est donc le taux de la colonne de gauche qui s’applique : 1 € = 45,72 bahts
  • Lors de votre départ, si il vous reste de l’argent, vous pourrez « vendre » (selling) vos bahts en euros : c’est la colonne de droite qui s’applique » : 1 € = 46,86 bahts.

Sachant ça, vous pouvez facilement comparer les bureaux de change et choisir celui qui a le meilleur taux.

Quelques petits conseils supplémentaires :

  • Ne vous faîtes pas avoir par les indications « 0 frais » ou « No fees », cela veut simplement dire que le bureau de change n’applique pas de frais fixe. Cela ne veut pas dire que le taux de change sera intéressant.
  • En parlant des frais, demandez systématiquement qu’il n’y a pas de frais fixes (commission) avant de changer de l’argent. C’est assez rare mais ça peut arriver.
  • Venez avec des billets les plus neufs possibles. Dans certains pays (l’Argentine par exemple), les billets vous seront refusés si ils sont abîmés et même parfois s’ils sont simplement pliés !
  • Certains bureaux de change demandent une pièce d’identité. Venez avec votre passeport ou la CNI.
  • Privilégiez les grosses coupures : dans certains pays comme la Birmanie, ils appliquent des taux plus intéressants pour les gros billets que pour les petits.
  • Gardez le reçu, dans certains pays, vous ne pouvez pas re-échanger la monnaie locale contre des euros si vous n’avez pas de reçu (comme Cuba par exemple).

Retirer de l’argent au distributeur

J’ai rédigé un article détaillé sur le sujet.

Les gros points à retenir sont :

  • Les retraits vous coûteront très chers si vous n’avez pas pris une option internationale ou encore mieux : si vous avez une carte internationale tel que N26, Revolut ou Boursorama Ultim. Dans le cas contraire, la banque française vous facturera des frais de retrait + une commission sur le taux de change.
  • Dans certains pays, les banques locales appliquent des frais fixes lors des retraits aux distributeurs. Testez des distributeurs des différentes banques pour identifier ceux qui ont les frais les plus faibles. Retirez moins souvent, des sommes plus importantes pour ne pas multiplier les frais fixes.
  • Gros piège à éviter : refusez systématiquement la conversion que vous propose le distributeur, les taux de change sont toujours scandaleux.

Eviter de faire du change dans la rue

Dans certains pays, vous trouverez des gens avec des grosses liasses de billets dans la rue (souvent à proximité des banques) qui vous proposeront de vous faire du change.

C’est une pratique à éviter, c’est le meilleur moyen de se faire arnaquer en récupérant de faux billets.

Exception notable : c’est une pratique très courante en Amérique Centrale (comme au Nicaragua), et en Argentine avec très peu de risque, avec de meilleurs taux de change qu’à la banque. Cependant, vérifiez chaque billet pour ne pas tomber sur des faux.

En cas de problème : la solution Azimo

Dans certains pays, comme l’Argentine et le Chili, il peut être très compliqué de retirer de l’argent au distributeur, nous en avons parlés ici.

Je ne vous le souhaite pas, mais il peut également vous arriver de perdre ou de vous faire voler votre cash et votre carte bancaire.

Dans ces cas là, vous pouvez utiliser la solution Azimo. Le principe : vous ou un proche pouvez vous envoyer de l’argent en payant par carte. Vous pourrez retirer de l’argent dans une agence partenaire quelques minutes plus tard.

Explications détaillées et code promo sur cet article.

Où cacher ses euros ?

Nous sommes allés à Cuba avec 2500€ dans notre bagages et n’avons rien perdu. C’est pourtant un pays connu pour les vols dans les valises. En général, les voleurs n’ont pas beaucoup de temps pour bien fouiller, donc si vous mettez un peu de temps pour bien les cacher, cela diminue le risque de vols.

Je vous conseille donc de cacher vos euros un peu partout : ne pas cacher à un seul endroit mais plusieurs endroits. Si vous êtes 2, il faut diviser l’argent en deux, chacun garde la moitié. Vous pouvez les cacher :

  • dans une valise fermée à code. Les petits cadenas avec clé s’ouvrent très facilement avec une petite pince, alors que les cadenas à code sont plus durs à ouvrir
  • si votre valise ne se ferme pas, cachez-les dans les serviettes hygiéniques, dans une fausse boîte de médocs ou dans la doublure de la valise
  • en-dessous de votre semelle de chaussures
  • dans une ceinture avec poche secrète (cf. mon avis ici)
  • dans la poche secrète de votre écharpe
  • enveloppez vos euros dans un papier de billet de bus ou confirmation de bus et laissez les dans la valise, sur un malentendu, le voleur peut croire que c’est juste de la paperasse
  • ou tout simplement dans le coffre de votre chambre l’hôtel – mais à condition d’être dans des hôtels très bien notés, qui n’ont jamais eu d’incident de vol auparavant (tripadvisor est votre ami)

Surtout, ne cachez pas l’argent dans la chambre d’hôtel (sous l’armoire etc.) car vous risquez d’oublier ahahah

Fin du voyage : que faire de l’argent restant ?

A moins que vous souhaitiez conserver quelques devises en souvenir, l’idéal est de monter dans l’avion de retour en s’étant délesté de toutes les devises locales :

  • En France, il pourra être difficile de changer l’argent en euro (sauf pour les devises les plus courantes, dollars, livres sterlings, …) et vous aurez de toute manière des taux défavorables.
  • Dans certains pays comme Cuba, il est même interdit de sortir des devises du pays. Vous ne serez pas fouillé à la douane pour vérifier mais l’argent sera inéchangeable à l’extérieur du pays.
  • D’autres pays ne les interdisent pas, mais aucun pays (même limitrophe) ne voudra de leur monnaie, c’est le cas de la monnaie népalaise, du Paraguay, de la Bolivie…

Lorsque votre retour est proche, tachez de vous débarrasser des pièces qui sont rarement acceptées dans les bureaux de change.

Le jour ou la veille de votre départ, rendez-vous dans un bureau de change en ville. Ne conservez que le nécessaire pour finir votre séjour, payer le transport jusqu’à l’aéroport et une petite somme de secours.

Une fois à l’aéroport, vous pouvez changer l’argent restant ou faire comme Anh : s’amuser à dépenser tout ce qu’il reste jusqu’à la dernière pièce 🙂 Note de Anh : s’il reste encore de l’argent après mes dépenses à l’aéroport, je les laisse à côté du lavabo des toilettes à l’aéroport, les femmes de ménage sont toujours très contentes de les récupérer.

Vol aller simple plus cher que l'aller-retour : mythe ou réalité ?
Liste des applications de Taxi / VTC partout dans le monde

    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.