Roadtrip : d’Essaouira à Agadir : Vallée du Paradis, Plages de Surf, la Route du Miel & montagnes

Puisque Meknès et Fès sont trop loin d’Essaouira, on décide de faire un mini roadtrip de 3 jours près de chez nous, jusqu’à Agadir. Comme d’habitude, nous appelons le loueur de voiture recommandé par notre proprio. Je vous laisserai ses coordonnées en bas de l’article.

Partie 1 : Carnet de voyage

Jour 1 : Cascade d’Imouzzer

C’est parti pour un week-end prolongé entre Essaouira et Agadir.

Aujourd’hui, notre loueur de voiture dépose un Dacia Duster devant chez nous à « 9h inch’alla » (càd il n’arrive qu’à 10h en réalité…). Nous avons le même modèle de voiture que celui qu’on sera en Islande. Elle est super maniable, confortable, avec un coffre énorme, et tout à fait capable de gérer les routes en gravier.

Nous faisons le plein, à tort, car elle a l’air de consommer très peu d’essence et on finir par rendre la voiture avec le réservoir à moitié plein (alors qu’on peut la rendre vide). Ca fait environ 200 dh de pourboire à l’agence de location…

Premier arrêt pour un thé à la menthe à Imsouane, le spot parfait des surfeurs. D’ailleurs, tout le monde a une planche ici et tout le monde est habillé façon hippie.

On continue la route en prenant les petits chemins jusqu’au barrage Moulay Abdellah. C’est le spot favori des pêcheurs. On peut y observer également de nombreux espèces d’oiseaux.

Après de nombreux virages, nous arrivons au charmant village d’Imouzzer Ida ou Tanane.

La route qui y mène s’appelle « la route du miel ». Plusieurs producteurs installent un petit stand au milieu des arganiers pour nous vendre tout type de miel et de l’huile d’argan.

En ce moment, les amandiers sont en fleurs, ça nous rappelle trop les cerisiers au Japon !

On croise un éleveur dont les chèvres montent dans les arganiers pour manger les feuilles 🙂 typiquement marocain !

Aujourd’hui, il y a très peu de touristes, surtout que la fameuse cascade du village (une des plus belles d’Afrique du Nord) est sèche (il n’a pas plu depuis 2 mois). Les groupes viennent seulement le jeudi car c’est le jour du souk.

On sent que c’est difficile pour les commerçants, ils sont particulièrement insistants pour qu’on leur achète un souvenir. Sauf qu’on n’en a pas besoin 😞

Nous sommes accompagnés malgré nous par un local (un faux guide) qui nous amène voir les oliviers, les trois niveaux de la cascade…

Pour ne pas décevoir les touristes, les locaux ont mis en place un petit système de tuyau afin d’acheminer l’eau de la rivière vers une piscine naturelle de 45m de profondeur pendant la saison sèche.

Nous sommes en train d’admirer le bleu de la piscine naturelle quand un monsieur court vers nous et s’apprête à plonger la tête dans l’eau glacée depuis la plateforme naturelle quelques mètres plus haut, histoire de nous quémander quelques dirhams pour le féliciter de sa performance. Heureusement qu’on a deviné son intention à temps. Tout cela nous laisse sans voix 😐

On déjeune dans un resto (Café de la Palmeraie) avec une belle vue sur la montagne. Le tajine au mouton est à tomber. Et tous les chats trainant autour de nous l’ont l’air de partager le même avis car nous avons droit à un concert de ronrons, nous invitant à partager le tajine avec eux.

Nous terminons la journée à la Vallée du Paradis, où nous dormons dans un gîte au milieu des montagnes. J’ai choisi le gîte un peu trop vite car je découvre en arrivant que la salle de bain est commune, mais ce n’est pas grave, on choisira un meilleur hôtel demain soir. Nous dînons au gîte puis dodo.

Jour 2 : Vallée du Paradis & Rencontre avec un apiculteur. Nuit à Agadir

Nous avons fait une très belle rencontre aujourd’hui.

Tout d’abord, nous sommes allés visiter la Vallée du paradis. Les faux guides ici sont moins rentre-dedans qu’à Imouzzer. Au moins, ils nous demandent si on a besoin de guide et n’appliquent pas la technique du « pied dans la porte ». La présence d’un guide n’est pas indispensable même s’il n’y a pas de flèches (il suffit d’ouvrir Maps.me) mais si vous souhaitez contribuer à l’économie locale, pourquoi pas. Le parking est payant par contre (10dh).

Ce qui est à la base une randonnée simple de 45 minutes s’est transformée en une balade de 1h30 tellement c’est beau ! Nous avons vu beaucoup de marocains venir avec leur énorme plat de tajine faire un pique-nique au bord des piscines naturelles. Certains ont campé ici depuis des jours. Dommage que l’eau soit si froide car les piscines naturelles sont toutes profondes et l’eau est d’une pureté ! On a même vu des gens remplir directement leur bouteille d’eau et boire directement. Il doit y avoir une source dans une de ces piscines.

Ensuite, sur le chemin vers Agadir nous sommes arrêtés par hasard au Café du miel tenu par Ali, un apiculteur passionné par son métier et respectueux de la nature.

Le rencontrer nous a fait beaucoup de bien car on se dit qu’heureusement que les gens bien comme lui existent encore.

Il nous dit qu’il a 1600 ruches (traditionnelles), qu’il connaît par cœur, ses ruches, c’est comme ses enfants. Il sait exactement quel type de miel est présent dans telle ruche. Il nous a fait goûter les 6 types de miel qu’il a, dont le miel de thym et de cactus. Inutile de vous dire que tous ses miels sont bios et ça coûte vraiment pas cher (comparé aux prix pratiqués au souk). Le miel de thym est désormais utilisé dans les hôpitaux français (moins cher que le miel de manuka) et la version bio peut être utilisée comme masque pour la peau (anti tache, psoriasis…)

voici la tête d’une ruche traditionnelle

L’huile d’argan vient de la coopérative où travaille sa femme. Et les oeufs de son tajine aux œufs (une tuerie !) viennent de chez le voisin. Même le pain est fait sur place. On s’est régalé !

Je vous laisse ses coordonnées ici. Si vous pouvez, aidez-le à avoir plus de clients svp en lui laissant 5 étoiles sur google maps. Ou allez le voir (c’est à 30 minutes en voiture d’Agadir). Son café/restaurant a en plus une vue magnifique !

Café Du Miel
15 vallée du miel Alma، Agadir 80000, Morocco +212 670-148350
https://goo.gl/maps/3TWefZHPXXs

Ensuite, nous sommes allés à Agadir (où nous allons passer la nuit). Cette ville pleine d’hôtels all inclusive donnant sur la plage est un peu plus stressante qu’Essaouira mais reste plus agréable que Marrakech. La corniche est sympa, on peut se balader pendant de longs moments.

A notre hôtel (Atlantic Hotel) (lien Booking) , le wifi est étrangement bon pour le Maroc (25mbps en descendant, 5mbps en montant).

Jour 3 : Tifnit Beach & Taghazout. Retour à Essaouira

La journée commence par une grasse-matinée bien méritée. Nous ne sommes pas du tout motivés pour aller au souk d’Agadir (on aurait dû, car il est très très grand, et couvert, un équivalent du bazaar à Istanbul). La conduite en ville est stressante, on a failli avoir plusieurs accidents.

Nous prenons la voiture jusqu’à Tifnit Beach et devons traverser le parc national Souss Massa. Comme on est en Afrique, le parc national n’est pas verdoyant et plein d’arbres, mais plutôt d’arbustes. On croise même une trentaine de dromadaires.

Nous déjeunons sur la plage de Tifnit. Ce village de pêcheurs a encore plus de vent qu’à Essaouira. On nous sert les poissons pêchés le jour même : des sardines et une dorade chez Maxim’s Restaurant.

Nous reprenons la route jusqu’à Taghazout, où hippies et digital nomads ont élu domicile. Nous visitons même un espace coworking (Sundesk Coworking) proposant des dortoirs ou chambres privées à partir de 19€/jour/personne + activités (yoga/surf). C’est vrai que l’idée de travailler avec vue sur l’océan et faire du surf entre midi et deux doit être particulièrement séduisante.

Vue depuis la terrasse de l’espace coworking

Nous avons testé leur connexion Internet, ça nous semble très correct pour le Maroc (8mbps descendant, 1,5mbps montant au rdc, c’est sûrement plus rapide dans les bureaux car ils disent avoir la meilleure connexion de la ville) mais l’espace de travail nous semble un peu petit. On est dimanche et ça a l’air déjà assez serré alors j’ignore ce que ça donne en semaine. En tout cas, les chaises ont l’air confortables, et les terrasses aussi.

Nous prenons un goûter chez Dar Josephine. Leur crème caramel est tellement délicieuse que j’en prends deux. Et quand je félicite la proprio (une ancienne restauratrice lyonnaise) pour sa crème caramel, elle est tellement gentille qu’elle m’en offre la 3ème 😀

La route de retour jusqu’à Essaouira a été très dure avec des conducteurs peu prudents (qui doublent sans aucune visibilité) et des zigzags le long de la falaise. Mais JB a été un très bon conducteur, ce qui nous rassure pour notre prochain roadtrip en Islande.

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

2850 dirhams pour deux personnes, chambre double, tout compris

=> à peu près 280€ pour 3 jours, 2 nuits

  • Transport :
    • Location d’un 4×4 : 400dh/jour
    • Essence : 200dh suffit pour tout le roadtrip
  • Logement :
    • Gîte Village Paradise Valley lien Booking : 19€ pour deux, salle de bain commune, pas de petit-déjeuner
    • Atlantic Hotel à Agadir (lien Booking) : 59€ pour deux, très confortable, petit déjeuner inclus, avec piscine mais loin de la plage
  • Visites :
    • 50dh pour le faux guide à Imouzzer, mais je pense que 20dh aurait été suffisant
    • 5 à 10dh à chaque fois pour le parking
  • Repas :
    • Déjeuner à Imouzzer « Café de la Palmeraie » : 140dh pour deux boissons comprises (menu entrée plat dessert)
    • Dîner à la gîte : 165dh pour deux, tajines, boissons et desserts compris.
    • Déjeuner au « Café du miel » : 70dh pour deux boissons comprises
    • Dîner à Agadir : on s’est contentés de manger l’amlou acheté chez l’apiculteur avec un peu de pain (1dh le pain marocain)
    • Déjeuner chez Maxim’s : 130dh pour deux boissons comprises
    • Goûter chez Dar Joséphine : 90dh pour deux
  • Tarifs de miel et d’huile d’argan chez « Café du miel »
    • 1 litre d’huile d’argan : 400dh pour l’huile cosmétique, 250 pour l’huile alimentaire
    • 1 kg de miel de thym : 280dh
    • 1 kg de miel de cactus : 300dh
    • 1 kg de miel de fleur d’arganier : 260dh
    • 1 gros pot d’amlou : 100dh

Conseils

Nous n’avons réservé aucun hôtel, il y a suffisamment d’hôtels dans le coin pour pouvoir se pointer à la dernière minute.

Faites attention à la conduite, quand il fait chaud, c’est deux fois plus fatiguant et les conducteurs sont imprudents, la priorité à droite n’est aucunement respectée. La logique de priorité dans les ronds points reste un mystère. Il faut être vigilant à chaque seconde.

Pas besoin de louer un SUV ou 4×4, mais il y a à peu près 2km où la route est en travaux entre Agadir et la Vallée du Paradis. Soyez prudent. S’il pleut, il vaut mieux un SUV effectivement.

[Coulisses du blog] Tout Savoir sur notre Vie de Bloggeurs Voyage
Comment faire une réunion téléphonique efficace en étant à l'autre bout du monde ?
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.