Roadtrip au Maroc : 3 jours à Essaouira (partie 3/3)

Si vous n’avez pas encore lu les premières parties de notre roatrip au Maroc, lisez la 1ère partie ici, et la 2ème partie ici.

Dans l’épisode précédente, nous avons passé toute la journée dans les transports pour aller jusqu’à Marrakech.

Partie 1 : Carnet de voyage

Aujourd’hui, on se permet une grasse matinée. Qui dit grasse matinée dit… 9h lol. Nous sommes tellement habitués ces derniers jours à nous lever tôt que nous n’arrivons pas non plus à dormir jusqu’à 10h.

Aurélien nous avoue qu’après 2 nuits en bivouac dans le désert, une bonne douche chaude lui paraît tellement luxueuse.

Je pense que c’est le constat que font beaucoup de voyageurs – surtout après un voyage en hiver dans un pays sans chauffage – ou un trip dans le désert. En voyageant, on se rend compte vraiment de la chance qu’on a, et beaucoup de choses qui nous semblent « normales » ne le sont pas dans d’autres pays.

Jour 9 : Retour à Essaouira

Nous prenons un taxi jusqu’à la station de bus CTM (JB est super fort en négociation maintenant et même les taxis à Marrakech n’arrivent plus à l’arnaquer), seulement pour découvrir que tous les bus jusqu’à Essaouira sont complets.

Ce n’est pas grave, il n’y a pas que la compagnie CTM dans la vie. Nous reprenons un taxi jusqu’à la gare routière pour prendre le premier bus local partant pour Essaouira. A la gare routière, impossible de ne pas passer par un rabatteur. En plus, chaque rabatteur est spécialisé dans une destination. Le rabatteur « agadir » ne sera donc pas en concurrence avec celui pour « essaouira ».

Nous payons comme d’habitude les frais du bagage en soute. Il voulait nous arnaquer de quelques dirhams mais comme on connaît les prix (5dh/bagage), on ne s’est pas laissé faire lol.

3h plus tard, nous sommes déposés près de chez nous (nous avons loué un appartement à Essaouira pour 2 mois). Aurélien découvre notre « palais », appartement avec 3 chambres à coucher. Bon, finalement c’est tellement grand qu’il décide de rester dormir ici au lieu de prendre un hôtel dans la vieille ville.

Nous lui montrons les bonnes adresses du coin, avant de filer tous les trois au hammam local.

JB vous a parlé du hammam traditionnel marocain ici. En gros, contrairement au hammam en France, ici il faut oublier le côté « spa », c’est plutôt un lieu où l’on vient pour se laver, ou se faire la laver, de la tête au pied.

Le soir, nous dînons dans un resto asiatique où ils servent un très bon riz au curry.

Jour 10 : le 31 décembre 2018

Le lendemain, on se dit qu’un bon massage nous ferait beaucoup de bien, après 5h de dromadaire et 15h de bus et de taxi cumulés ces derniers jours. J’appelle mon spa habituel (Cocooning Spa) et ils ont, par miracle, un slot dispo pour nous.

C’est quand ma masseuse me touche que je me rends compte à quel point je suis cassée. Chaque geste me fait mal. Mais heureusement elle est super douée et après une heure, je n’ai plus mal et ai l’impression de marcher sur un nuage.

Nous déjeunons près du port, dans une sorte de cabane ouverte. Nous pointons du doigt ce que nous voulons manger et le chef se charge de cuisiner pour nous. Encore une fois, il faut négocier au maximum car ils arrondissent un peu trop vite. Nous payons 600 dirhams (60€) pour une vingtaine d’huîtres, 6 oursins, trois gambas, une énorme dorade, du poulpe, des moules, des calamars, … c’est pas mal pour trois personnes. C’est bon et super frais.

C’est seulement la 2ème fois que je goûte les oursins. La première fois, j’ai trouvé le goût trop sucré, un peu bizarre. Mais aujourd’hui, j’ignore si ces oursins sont particulièrement bons, ou parce que j’y suis habituée, je trouve le goût complètement addictif.

Puisque nous sommes le 31 décembre, il va falloir choisir un lieu où nous allons dîner ce soir. Après avoir lu les descriptions des restos dans un journal local, nous réservons un resto avec musique live. La nourriture n’est pas au top, mais nous passons un excellent moment. Les chanteuses, chanteurs et musiciens sont de très haut niveau. La seule chose qu’on trouve dommage, c’est l’emplacement de notre place, trop près des enceintes.

C’est bien évidemment ici qu’on fête les derniers instants de l’année 2018, riche en aventures et émotions. 2018 restera une année inoubliable pour moi, en grande partie grâce à mes 12 jours incroyables en Egypte, le voyage de ma vie ! Et nous voilà en train de fêter la fin de notre roadtrip au Maroc, quelle année extraordinaire !

Jour 11 : le 1er janvier 2019

Nous arrivons tout de même à trouver un taxi à 2h du matin pour rentrer à la maison. C’est re-parti pour une grasse matinée. On se réveille quand même à temps pour déjeuner chez Le Chalet de la Plage.

Gastronomiquement parlant, je pense qu’on aurait dû fêter le réveillon du nouvel an ici. Non seulement ça aurait été moins cher (45€ au lieu de 60€), mais la nourriture aurait été meilleure et l’ambiance plus cozy. En tout cas, le déjeuner a été délicieux ! Aurélien est particulièrement content car il est surtout venu à Essaouira pour profiter des fruits de mer.

Il est déjà venu ici une fois, il y a longtemps. Néanmoins, il se souvient parfaitement de ses petites rues et c’est plutôt lui qui nous a amenés voir le mini-souk (dont on ignorait l’existence alors que cela fait un mois qu’on est ici).

Palm Quad

A 17h30, nous devons être chez Palm Quad pour écouter les consignes de sécurité et nous habiller en « motard chic ». Eh oui, nous partons pour 1h de quad sur les plages d’Essaouira ! Les photos seront prises par notre moniteur donc nous n’avons qu’à nous concentrer sur la tâche : càd suivre ses traces au centimètre près.

Je pensais sincèrement que la conduite aurait été plus facile, surtout que j’ai un permis moto. Mais le volant est très sensible et bouge à chaque irrégularité de la route/du sable donc ça me déstabilise un peu. En plus, il faut appuyer fort pour pouvoir régler la vitesse => mon pouce a beaucoup bossé aujourd’hui, j’ai moins mal quand je fais du piano sérieux 😀

Le moniteur a tenté de nous faire grimper quelques mini-dunes, mais vu notre niveau, il a changé d’avis assez rapidement. Nous roulons donc principalement sur le sable, plat et ayant peu d’obstacles.

Puisque nous ne partons qu’à 18h, nous avons droit à un coucher de soleil magnifique. La partie de sable que nous parcourons est loin de la ville donc on est vraiment en osmose avec la nature, c’est MAGNIFIQUE ! Franchement, on a trop aimé notre balade en quad, et se dit qu’on aurait encore plus kiffé si on pouvait en faire pendant 2h, aller jusqu’aux grandes dunes et apprendre à faire quelques figures artistiques 😀

En cherchant un resto, nous tombons sur Kaméléon, un resto ouvert depuis seulement 10 jours. On dirait qu’on est dans la cuisine de quelqu’un. Le chef regarde les ingrédients dispos et nous demande si on veut un peu de citron ou de betterave dans notre salade. La tajine de raie a été une tuerie ! Franchement, c’est une adresse en or ! Je vous conseille de venir plutôt le soir et vous asseoir au RDC, comme ça vous pouvez papoter avec le chef (spécialisé vegan).

EDIT : on y retourné une fois depuis, le chef n’était pas là et du coup c’était nettement moins bon :-/


C’est ainsi que s’achève notre extraordinaire roadtrip au Maroc. Aurélien doit prendre l’avion jusqu’à Casablanca avant de rentrer chez lui à Lille. Notre proprio arrange pour lui un taxi privé qui vient le chercher à 6h. Quant à nous, nous pouvons encore nous reposer quelques jours avant de reprendre le travail.

C’est incroyable, nous sommes déjà en 2019 ! Cela fait déjà 2 ans et 7 mois que nous voyageons !! En 2018, nous sommes passés dans 11 pays (dont 7 complètements nouveaux pour nous) et nous aimons toujours autant voyager.

Merci encore à Aurélien d’avoir partagé ces bons moments avec nous ! On remet ça très très vite !

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

  • Taxi Guéliz => station de bus CTM à Marrakech : 20dirhams
  • Taxi station de bus CTM => gare routière à Marrakech : 20dirhams
  • Bus Marrakech => Essaouira : 75dirhams/personne
  • Taxi à Essouira : 7dh/course quelque soit le nombre de personnes en journée, 8dh/cours quelque soit le nombre de personne en soirée
  • Hammam Ghita (traditionnel, local) à Essaouira : 12dh l’entrée + 50dh pour le gommage. Il faut amener son gant, un sous-vêtement de change, du savon noir, un savon normal, du shampooing, une serviette et un grand sac
  • Plateau de fruits de mer près du port à Essaouira : plateau mixte à partir de 200dh. Comptez environ 10dh/huître, 5dh/oursin. Négociez bien ! Les salades, boissons, le thé à la menthe… sont inclus normalement. Ils vous demanderons un petit pourboire à la fin « pour le chef »
  • Le Chalet de la Plage : environ 100dh/plat. C’est ici que vous pouvez manger des fruits de mer, très propres et chic. ils proposent un menu à 450dh/personne pour le réveillon du nouvel an
  • Massage chez Cocooning Spa : entre 300 et 350dh/heure
  • Palm Quad : 300dh/heure/quad pour une personne. Photos prises par le moniteur incluses et transférées sur USB ou par email. Je recommande vivement !
Comment obtenir le permis de conduire international ?
Roadtrip au Maroc : de M'hamid à Erg Chigaga, 2 Nuits en Bivouac dans le Désert du Sahara (partie 2/3)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (33 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.