Nha Trang (Vietnam) : une grosse station balnéaire

Nha Trang est une des destinations les plus attendues de notre tour du monde, j’y suis allée deux fois, il y a des années, et j’en ai gardé un excellent souvenir. Le retour à Nha Trang cette fois est comme une claque dans la figure tellement la ville a changé et est devenue touristique.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Nous sommes partis de Mui Ne à 8h en bus pour arriver vers 13h à Nha Trang (bus avec couhettes SVP)

busmuinenhatrang

Il pleut sur une partie du trajet. Il y a des tempêtes en cours et prévues pour une semaine, pas à Nha Trang mais au Centre du Vietnam. A l’arrivée, pas une seule goutte, et on nous apprend qu’il pleuvait la veille non-stop, certaines rues étaient inondées.

Je ne reconnais plus Nha Trang, le Nha Trang de mes souvenirs a disparu, remplacé par une ville ultra touristique, remplie de russes et de chinois. La ville a même un skyline maintenant, à cause de la construction des hôtels au long de la plage. Et la plage fait 12km ! Ca en fait, des hôtels ! La particularité de Nha Trang c’est que la ville préserve au max cette plage en interdisant la construction de resorts avec plages privées, donc tout le monde doit traverser la rue pour accéder à la plage (contrairement à Mui Ne où on accède à la plage entre deux resorts).
img_4276.jpg
Photo : La skyline de Nha Trang

Nous nous logeons à l’hôtel Ha Thu, 1 étoile – caché dans une passerelle tout près de la rue principale – mais avec le service d’un 4 étoiles. Le linge, sec et plié, est déposé directement dans notre chambre. A la réception, ils servent 24/24 un thé aux fleurs délicieux, et ils sont toujours souriants et serviables. C’est ça que j’aime chez les vietnamiens du Sud. Ils sont beaucoup plus festifs, souriants et insouciants que les vietnamiens du Nord et du Centre (qui, eux, sont plus pauvres, du coup, paraissent plus distants et réservés).

L’hôtel ne sert pas de petit-déjeuner, tous les matins, nous mangeons soit aux bui-bui (soupe de vermicelles avec saucisse de poissons bun cha ca, la spécialité du coin) soit des sandwichs aux omelettes (banh mi op la).

La plage principale est toujours aussi belle, 12km de sable blanc et fin, avec des transats à louer tous les 5m. L’eau est moins transparente que d’habitude à cause de la pluie et des tempêtes en ce moment. Mais normalement, l’eau est transparente et on peut voir ses pieds. L’eau est profonde (on s’éloigne de 2m et l’eau nous arrive déjà jusqu’à la poitrine), c’est pour ça que les familles avec enfants préfèrent se baigner à une autre plage, à 30km de Nha Trang, nommée Bai Dai.

Jour 2 : Tour des 4 îles

C’est le tour en bateau le plus populaire. Tous les jours, des dizaines de bateaux amènent chacun une trentaine de touristes faire le tour des 4 îles à côté de Nha Trang. Il y a en tout 19 îles autour de Nha Trang mais pour des questions écologiques, seules 7 îles peuvent être exploitées pour le tourisme.

img_4239.jpg

Le snorkelling sur l’île Hon Mun est un peu décevant par rapport à ce qu’on a vu aux Philippines (même si on a vu pas mal de poissons et l’eau est transparente). Le problème quand on fait un tour du monde c’est qu’on voit tellement de choses extraordinaires que les comparaisons sont totalement injustes. Alors que si les voyages étaient espacés, on aurait eu moins tendance à comparer.

A un moment, je me retourne et je vois une énorme méduse de 20cm de diamètre à côté de moi, en train de flotter comme un fantôme. Ce n’est pas le genre de méduses ultra toxiques comme dans « Le Monde de Nemo » mais j’ai réagi de manière tout à fait logique : j’ai paniqué, j’ai crié et je suis remontée sur le bateau en hurlant « méduse !!! » en vietnamien 🙂

On s’arrête au village d’éleveurs de fruits de mer, en pleine mer, pour manger. Ceux qui souhaitent compléter leur repas (inclus dans le prix du billet) peuvent acheter des fruits de mer directement aux éleveurs (prix très correct). Il suffira de pointer du doigt un poisson, l’éleveur le sortira de l’eau, le pèsera et le préparera.

S’en suit un spectacle musical donné par les membres du bateau, je ne sais pas pourquoi ils continuent à faire ça, ce spectacle est un flop auprès des touristes vietnamiens. Je pense que c’est juste pour passer le temps, entre le déjeuner et la prochaine baignade.

On s’arrête de nouveau en pleine mer pour boire un cocktail, assis confortablement, chacun sur sa bouée. L’eau est très profonde, JB en profite pour faire plusieurs plongeons.

On arrive ensuite sur une plage magnifique, où on passe 1h30 à se baigner et siroter une noix de coco fraîche. L’eau est transparente et pas trop profonde. Plusieurs activités sont proposées : parachute ascensionnel, jetski ou banana boat.

Avant de revenir à Nha Trang, on s’arrête sur une île. Cet arrêt n’a aucun intérêt pour nous, c’est sûrement un arrêt commercial pour le bateau.

Bref, le tour est tellement peu cher (8€/personne) que malgré le côté tourisme de masse, finalement ça vaut le coup.

Jour 3, 4 & 5 : VinPearl et son parc d’attraction

VinPearl Nha Trang Resort est le premier hôtel qui m’a marquée fortement, au point de me donner envie d’y retourner 10 ans après. Certes, c’est un hôtel 5 étoiles, mais son concept est aussi avant-gardiste.

Déjà, le proprio, parlons de lui ! On lui doit la présence de nombreux touristes russes ici. C’est un homme très riche qui a fait fortune en Russie et qui a décidé de revenir au Vietnam et contribuer à enrichir son pays.
Cet hôtel a plusieurs particularités : le proprio a acheté une île (Hon Tre) et a construit son hôtel sur cette île, reliée par câble téléphérique (en 15 minutes). Et pour rendre le séjour plus confortable encore, l’hôtel propose des chambres avec pension complète et accès illimité au parc d’attraction appartenant à l’hôtel !
img_4275.jpg
Depuis Nha Trang, on voit bien « Vinpearl » marqué façon « hollywood » sur l’île Hon Tre. Photo prise depuis le câble téléphérique. 
Nous avons réservé 2 nuits dans cet hôtel, car je voulais y retourner absolument. Bien sûr, quand on a trop d’attente, on est souvent déçu. J’ai été déçue par la plage de l’hôtel qui a été souillée par de nombreuses constructions aux alentours. Eh oui, parce que le proprio en question est ambitieux. Son hôtel fait partie maintenant d’un des plus gros groupes du Vietnam, possédant de nombreux immeubles, hôtels et supermarchés. Dans la course à la rentabilité, et face au tourisme de masse de Nha Trang, ils ont dû construire deux nouveaux (énormes) hôtels sur la même île (que je ne vous recommande pas).

Cependant, je n’ai pas été déçue par le package exclusif de l’hôtel, à savoir 3 repas en buffets à volonté, et le parc d’attraction à côté. On dirait Luna Park et Disneyland réunis, mais quasi vide (donc pas de temps d’attente) et les attractions sont gratuites. Sans compter la piscine de l’hôtel qui est sublime et propose de nombreux ‘sports nautiques’ (volleyball, basketball, bouée en mode farniente).

On a passé beaucoup de temps au parc d’attraction pour profiter des autotamponneuses, tobogans, tsunami, cinéma 4D, spectacle d’eau et de lumière,, attractions à sensations fortes… Si on ne séjourne pas à l’hôtel, on peut accéder au parc en payant 650 000VND par personne (soit 26€).

Les buffets sont superbes ! Désolée de ne pas avoir pris de photos du buffet en lui-même, j’étais trop occupée à manger. A chaque repas, on a le choix entre 4 plats principaux, servis à la commande; et une trentaine de plats déjà préparés. Pour ceux qui n’aiment pas la cuisine vietnamienne, un coin « cuisine du monde » sert du pain, fromage, saucisson, jambon, sushi, kimchi… à foison. Deux coins Barbecue servent des brochettes et fruits de mer grillés. Un serveur passe d’une table à l’autre pour proposer le plat du jour (de la viande de l’autruche, canard laqué…).

img_4273.jpg

img_4274.jpg

vinpearlspectacle

Spectacle d’eau et de lumière

Je vous mets une vidéo ici car j’ai oublié de prendre des photos du parc

La chambre coûte 180€/nuit avec pension complète. Si on ne prend pas de buffet, la chambre coûte 140€/nuit, donc autant manger à l’hôtel.

Par rapport à mon expérience d’il y a 10 ans, la qualité a bien baissé et j’ai fait de nombreux retours (ils sont venus me demander mon avis plusieurs fois, je ne sais pas pourquoi). Cependant, j’avoue ne pas être déçue car je viens ici pour son concept unique (buffets + parc d’attraction et l’énorme piscine), pas pour la plage. Si vous vous attendez à avoir une plage de rêve, oubliez cet hôtel !

Jour 6 : Doc Let

Le bus n°3, s’arrêtant sur le trottoir en face du numéro 86 rue Tran Phu, nous amène en 1h30 devant la plage de Doc Let, à 60km de Nha Trang, pour 24 000VND (1€). Apparemment, c’est un bon plan de plus en plus partagé par les touristes car ce bus est rempli de touristes russes.

Doc Let, en vietnamien, veut dire « colline à ramper ». Avant, les dunes étaient aussi longues et hautes que celles de Mui Ne. Il fallait, pour aller jusqu’à la plage, escalader les dunes. Maintenant, il y a toujours beaucoup de sable (blanc et fin comme j’aime) mais plus besoin de grimper.

img_4308.jpg img_4309.jpg

Le terminus du bus se trouve devant un restaurant qui a accès à la plage. Pour éviter cet attrape-touriste, on longe longuement la plage à la recherche d’un meilleur plan mais non, le meilleur plan est de rester là-bas, louer des transats et manger à ce restaurant.

Comme partout ailleurs, on a montré les araignées de mer qu’on souhaite manger (les pauvres), les faire peser et faire cuir. Vu le prix ridiculement peu cher, JB a droit à une énorme assiette de gambasses, la plus grosse de sa vie probablement.

5594d3a2-aa89-415a-8163-41592dc6e9f7.jpg

J’aime beaucoup cette plage mais je déplore les déchets qui flottent dans l’eau. Les locaux me disent que ça provient de la tempête, normalement c’est plus propre. Du côté du village de pêcheurs (très loin de la plage principale), les déchets sont partout partout, ça me pince le coeur de voir la beauté de cette plage gâchée par autant de déchets.

Après une journée à bronzer malgré nous, nous reprenons le bus à 16h pour rentrer à Nha Trang. Les massages et soins du visage sont peu chers par rapport à Ho Chi Minh ville, nous en profitons pour faire un soin par jour : shampooing chez le coiffeur, soin du visage ou massage. C’est toujours très bruyant dans les spas, les touristes parlent fort, les masseurs parlent fort, mais si on arrive à passer outre ce désagrément, on profite bien de son massage à 5€ les 45mn.
JB me fait remarquer que je ne lui ai toujours pas trouvé de Kindle de remplacement (son Kindle est mort pendant le tour du monde). Une petite recherche sur Google et un texto plus tard, nous avons rdv avec un vendeur le soir même. Il nous montre 2 anciens modèles de Kindle et JB repart avec un Kindle qui lui plaît beaucoup à 35€. Les Kindle ont été importés des US. C’est ça l’e-commerce vietnamien, façon Le Bon Coin mais en plus rapide.

Jour 7 : Binh Lap

Binh Lap est une des destinations en vogue. Connu auparavant uniquement par les backpackers vietnamiens, la présence de quelques resorts attire de plus en plus de cadres vietnamiens qui cherchent à fuir le tourisme de masse à Nha Trang.

Il y a 4 lieux commençant par « Binh » dans le coin, dont 2 îles. Seul Binh Lap est facilement accessible aux étrangers. L’île Binh Ba, très connue pour ses spots de snorkelling, est interdite aux étrangers car c’est une zone militaire.

Nous avons acheté ce tour chez une agence de voyage vietnamienne, du coup nous voyageons avec 4 autres vietnamiens et le guide ne parle pas anglais. Je dois faire office de traductrice pour JB.

Nous visitons le resort Ngoc Suong, où deux films vietnamiens très célèbres (mais très mauvais) ont été tournés. Les plages sont plutôt propres mais l’eau n’est pas super transparente. Les photos rendent super bien, tellement bien que de de nombreux futurs mariés viennent ici pour leurs photos de mariage. On peut voir des bandes de petites poissons nager depuis le planton. En nageant loin de la plage, JB a vu des poissons sauter devant ses yeux.

img_4330.jpg img_4336.jpg

img_4327.jpgimg_4323.jpg

Nous déjeunons ensuite à 2km de là, dans une auberge donnant sur une plage sublime et sauvage. L’eau est transparente, on peut voir ses pieds. Le sable est blanc et fin, c’est vraiment un cadre de rêve.

img_4338.jpg

img_4339.jpg

Cependant, l’eau est remplie de déchets : Binh Lap est une presque-ile, à proximité de la baie de Cam Ranh. A cause de la marée, les déchets sont souvent renvoyés dans ce coin, surtout quand il y a des tempêtes au large comme en ce moment.

De toute façon, avec l’arrivée massive des touristes et l’absence d’une infrastructure capable de gérer une telle quantité de déchets, toute la région de Khanh Hoa doit faire face à ce problème. J’espère que la demande de la région consistant à faire construire un centre de traitement de déchets à Khanh Hoa, sera acceptée bientôt.

Je vois la foudre frapper à l’horizon, s’en suivront des éclairs et tonnerres. On sort de l’eau et 30mn plus tard, il pleut des cordes. Nous nous dépêchons de rentrer à Nha Trang, il pleut tellement qu’à un moment, on ne voit plus rien devant soi. La foudre continue à frapper, nous ne sommes pas hyper rassurés. Heureusement, à l’approche de Nha Trang, la pluie diminue pour cesser complètement. Nous sommes sauvés !

Jour 8 : retour à HCM ville

Nous partons à 8h pour 10h de bus vers Ho Chi Minh ville. On aurait payé le même prix pour rentrer en avion, mais comme on n’a rien à faire à Ho Chi Minh ville de toute façon, et la vue est sympa (on repasse par Mui Ne), j’ai préféré prendre le bus.

Nous sommes à peine rentrés à l’hôtel que mon livreur de boeuf séché m’appelle déjà. Hihihhi, j’adoooore le service vietnamien, un texto et tout est livré à l’hôtel pour 10000VND (0,3€).

Nous choisissons de nouveau le « coin des étrangers » pour nous loger. JB profite de Burger King tandis que je descends mon stock de « nem chua Ninh Hoa », une spécialité de Khanh Hoa, mais 100% incompatible aux étrangers (c’est du porc cru mariné).

On apprend que trois villages au Centre du Vietnam sont complètement inondés à cause de la forte pluie (comme tous les ans). Et comme tous les ans, tout le pays se mobilise pour envoyer de la nourriture aux infortunés. La Nature est de plus en plus cruelle, les tempêtes sont plus fortes d’année en année, et les pays toujours aussi pauvres.

Conclusion

Nha Trang que j’ai connu a complètement disparu, ce qui m’attriste énormément. Même si nous n’avons pas eu beaucoup de pluie, les tempêtes au large pendant notre séjour ont rendu les plages moins paradisiaques, ramenant les déchets et troublant l’eau. Cependant, je suis contente que le tourisme rapporte de l’argent au Vietnam car les touristes que j’ai vus sont plutôt riches. Malheureusement, pour les touristes à la recherche d’un peu de tranquillité, il va falloir se réfugier dans des endroits moins connus comme Doc Let, Diep Son, Binh Ba… Niveau culinaire, je suis satisfaite à 100%, les fruits de mer sont trop bons et pas chers. A Nha Trang, j’ai trouvé des restaurants locaux me rappelant Nha Trang d’il y a 10 ans.

 

Partie 2 : Conseils pratiques

Comment y aller

Depuis Ha Noi : Avion jusqu’à Cam Ranh et taxi jusqu’à Nha Trang (280 000VND à peu près)
Depuis Ho Chi Minh ville : soit avion jusqu’à Cam Ranh puis Taxi, soit bus de 10h
Depuis Mui Ne : Bus de 5h, départ 2 fois/jour

Budget

  • Hôtel : 9€/nuit la chambre double
  • Hôtel 5 étoiles : 180€/nuit la chambre double avec pension complète à Vinpearl Nha Trang Resort
  • Restaurant :
    • 500 000VND/repas pour deux avec uniquement des fruits de mer
    • 60 000VND/repas dans un bui bui
    • 150 000VND/repas dans un restaurant local, sans fruits de mer
    • 20 000VND le sandwich à l’omelette, 30 000VND un bun cha ca
    • Homard : 1 400 000VND/kg
    • Araignée de mer : entre 350 000VND/kg et 400 000VND/kg
    • Gambasses : 380 000VND/kg
  • Soins
    • 120 000VND le massage des pieds de 45mn
    • 40 000VND le shampooing chez le coiffeur
    • 200 000VND le soin visage standard, ça peut aller jusqu’à 1200000VND si on utilise la luminothérapie
  • Taxis : entre 7000VND et 11500VND le km
  • Bus :
    • Nha Trang – Doc Let : 24 000VND/personne
    • Mui Ne – Nha Trang : 140 000VND/personne (couchette)
    • Nha Trang – HCM Ville : 210 000VND/personne (couchette)
  • Tours :
    • 4 îles : 200 000VND/personne + 50 000VND/personne pour les entrées aux plages privées
    • Binh Lap (avec guide) : 580 000VND/personne
    • Diep Son, Doc Let (avec guide) : 650 000VND/personne
    • Parc VinPearl Land : 650 000VND/personne
  • Linge : 30 000VND/kg

Astuces

  • Adresses :
    • Restaurant de fruits de mer : évitez les buffets à volonté à Nha Trang (sauf si vous êtes à VinPearl), préférez le restaurant Cây Me (près de i-resort) où l’on achète les fruits de mer au kg
    • Restaurant vietnamien : plein de plats vietnamiens au prix doux : Nhà Hàng Đèn Lồng Đỏ, Hoàng Văn Thụ
    • L’hôtel qu’on recommande : Ha Thu Hotel, 64 rue Trần Phú
    • L’hôtel VinPearl qu’on vous recommande : VinPearl Nha Trang Resort (choisissez la chambre avec pension complète)
  • Pour aller à Doc Let, prenez le bus n°3 sur le trottoir longeant la mer, en face du 86 rue Tran Phu (attention suivez les numéros, pas Google maps). Quand vous montez dans le bus, asseyez-vous et une femme viendra vous demander où vous aller et vous demander de payer
  • Les excursions que je recommande :
    • Diep Son – Doc Let (1 jour). Diep Son est un ensemble de 3 îles reliées l’une à l’autre par une bande de sable. Si vous acceptez de payer un peu plus cher, prenez ce tour au lieu de prendre le bus local -> 650 000VND/personne
    • Tour des 4 îles (1 jour) : le tour incontournable, il y a plein de touristes mais c’est quand même sympa
    • Tour super sympa : plongée pour chercher une huître et posséder la perle qu’elle contient (1/2 journée) (on n’a pas pu le faire car la mer était trop agitée)
    • Tour pour visiter une île avec une jolie bande de sable, sa « twin beach » et des nids d’oiseaux perchés dans les falaises (1 jour) -> tour vers Hon Noi organisé uniquement par Sanest de mars à septembre (on ne l’a pas fait car on y est allé en octobre)
    • Bain de boue et source d’eau chaude à i-resort (pas eu le temps de le faire)
    • Si vous ne séjournez pas au VinPearl : achetez un ticket pour son parc d’attraction, prenez votre maillot de bain et un peu d’argent pour la nourriture et le locker
Singapour (partie 1/2) : un des quatre dragons d'Asie
Les chiens errants en Inde, au Népal et en Birmanie
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (42 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.